Au ski, on glisse sur de l'eau

Proposé par
le
dans

Lorsque vous faites du ski, vous ne glissez pas vraiment sur de la neige, mais sur une très fine pellicule d'eau. En effet, l'échauffement dû au déplacement de la semelle fait fondre légèrement la neige, ce qui permet au ski de glisser. La composition de la semelle est donc essentielle : elle n'est pas lisse, mais constituée de microrainures qui permettent l'échauffement.


Tous les commentaires (43)

a écrit : En compétition, la semelle est préparée différemment selon le type de discipline (slalom, géant, descente...) : on fait restructurer les skis (la semelle) pour permettre une meilleure évacuation de l'eau. Ainsi on peut trouver des structures en chevron, ou par exemple plus ou moins en diagonale suivant l'effet choisit. La structure se voit sur la semelle, et plus elle se voit, plus elle est profonde (entendez par là encrée dans la semelle). Cependant, sur les skis vendus dans le commerce, pas de structure particulière, seuls les skis vendus par le service race des marques, à destination de certains compétiteurs sont structurés d'origine. Concernant le fart, il a plusieurs rôles : en compétition il sert essentiellement à assurer un frottement et une évacuation de l'eau idéale selon les caractéristiques de la neige (température, hygrométrie...) Le choix du fart de fait après mesure avec sonde de la neige, et en prenant en compte l'évolution de la température de la neige au fils de la course. Il existe des farts plus ou moins résistants (certains ne sont là que pour accélérer la glisse le temps de la poussée du skieur au départ), plus ou moins fluoré, plus ou moins siliconés, plus ou moins durs... Il existe même de l'huile pour champs et carres pour accélérer le ski en courbe. Le fart à aussi un rôle d'entretien, il protège la semelle de l'abrasion et des produits chimiques contenus dans la neige, imprègne en profondeur, fixe la structure, et peu parfois (selon le type de d'art choisi) recharger la semelle en graphite. Bref, le fart, les semelles et l'évacuation de l'eau pour éviter l'effet ventouse, c'est un travail de pro, alors merci aux techniciens qui bossent jours et nuits pour que la paire de ski aille vite le jour J!! Afficher tout C'est exactement ça! On travaille l'angle des carres pour l'accroche du ski en courbe (en général 88 degrés en compétition).

Posté le

iphone

(4)

Répondre

Finalement c'est peut être un peu comme quand la voiture fait un aquaplaning? La fine pellicule d'eau se trouvant entre la route et le pneu de notre voiture, engendrant un glissement.

Posté le

iphone

(2)

Répondre

je me suis inscris exprès pour cette anecdote ;-)

Il y a un autre facteur: la pression ! essayez de presser une boule de neige dans vos mains, même avec des gants froids: elle se liquéfie! effectivement, quand l'eau gèle elle augmente de volume (cf la bouteille pleine qui éclate) donc quand on comprime la glace, elle fond! C'est le poids du skieur qui provoque cet effet, pas le seul frottement.Sinon, vous ne pourriez pas glisser "doucement"..

Posté le

website

(5)

Répondre

a écrit : C'est exactement ça! On travaille l'angle des carres pour l'accroche du ski en courbe (en général 88 degrés en compétition). 88 étant le tarif minimum, mais c'est souvent 87, voir en dessous. Perso je ne descends pas sous les 86 degrés, mais après c'est en fonction des sensations.

Posté le

iphone

(2)

Répondre

même concept avec la patinoire grace a la pression crée

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : 88 étant le tarif minimum, mais c'est souvent 87, voir en dessous. Perso je ne descends pas sous les 86 degrés, mais après c'est en fonction des sensations. Et du type de neige! J'ajoute également que le fart sert aussi à éviter que la semelle ne se dessèche .

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : je me suis inscris exprès pour cette anecdote ;-)

Il y a un autre facteur: la pression ! essayez de presser une boule de neige dans vos mains, même avec des gants froids: elle se liquéfie! effectivement, quand l'eau gèle elle augmente de volume (cf la bouteille pleine qui éclate) donc quand on comprim
e la glace, elle fond! C'est le poids du skieur qui provoque cet effet, pas le seul frottement.Sinon, vous ne pourriez pas glisser "doucement".. Afficher tout
Pas que le poids, le pourcentage de la pente à un rôle important par gravité.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : je me suis inscris exprès pour cette anecdote ;-)

Il y a un autre facteur: la pression ! essayez de presser une boule de neige dans vos mains, même avec des gants froids: elle se liquéfie! effectivement, quand l'eau gèle elle augmente de volume (cf la bouteille pleine qui éclate) donc quand on comprim
e la glace, elle fond! C'est le poids du skieur qui provoque cet effet, pas le seul frottement.Sinon, vous ne pourriez pas glisser "doucement".. Afficher tout
c'est en gros ce que j'ai dis quelques commentaires plus tot, la pression exercé sur la neige la fait fondre et creer la fine lamelle d'eau qui permet de glisser

Posté le

android

(1)

Répondre

Je croyais que c'était la pression exercée par le poids du skieur sur la neige qui transformait superficiellement la glace en eau, comme pour le patinage artistique.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : c'est en gros ce que j'ai dis quelques commentaires plus tot, la pression exercé sur la neige la fait fondre et creer la fine lamelle d'eau qui permet de glisser Oui

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : c'est en gros ce que j'ai dis quelques commentaires plus tot, la pression exercé sur la neige la fait fondre et creer la fine lamelle d'eau qui permet de glisser C'est la chaleur provoquée par le frottement , poids n'a pas une si grande influence. Un ski seul dévalera la pente même sans personne dessus!

Posté le

iphone

(1)

Répondre

Ne serai ce pas aussi du à la pression des ski sur la neige qui la fait changer d'État plus facilement ? C'est une des particularités unique de l'eau. Le fait d'appuyer sur de la glace, la pression exercé fait que celle-ci fond localement pour une température inchangée. À méditer

Posté le

android

(0)

Répondre

Il existe plusieurs sortes de farte qui procure une meilleur glisse en fonction de la température de la neige.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : je ne comprends pas vraiment.. car quand on skie on est à 50km/h environ, la neige n'a pas le temps de fondre et qu'est-ce que la composition de la semelle peut changer ?.. j'ai rien compris pour ma part D'accord avec toi

Posté le

iphone

(0)

Répondre

J'avais lu un article sur le snowboard du futur avec des résistances électriques pour chauffer la neige sous la planche et glisser plus vite avec moins de frottements

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Les microrainures de la structure ne permettent pas l'échauffement de la neige sous le ski par abrasion mais seulement une meilleure évacuation de l'eau fondue vers l'arrière du ski, ce qui fait aller plus vite.

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

Argh! Mais alors... Tout les gens que j'ai vu dans les film se fabriquer des skies avec des planches en bois trouvés... M'ont mentit !!! JMCMB!!!

En fait, si on ramène tout à l'échelle atomique, il n'y a rien qui se touche vraiment car les atomes produisent des champs magnétiques qui se repoussent entre eux. Ainsi, si vous touchez un mur, qui est consitué d'atomes, avec votre doigt, qui est consitué d'atomes, il n'y a aucun contact qui se fait à l'échelle atomique. Le principe est le même pour des skis sur une piste.

C'est comme à la patinoire, on ne glisse pas sur de la glace mais sur une fine pellicule d'eau

Posté le

android

(0)

Répondre

Je ne suis pas sur pour les ski mais en tout cas pour les patins à glace, c'est l'augmentation de pression très localisée (70kg pour qq mm2) qui augmente le point de fusion de l'eau et permet la formation d'une pellicule d'eau liquide.

Posté le

android

(0)

Répondre