Une protèine alerte la mère que le bébé est prêt à naître

Proposé par
le
dans

Ce serait grâce à une protéine (SP-A) que le corps d'une femme enceinte saurait que le fœtus est arrivé à terme. Aux alentours du huitième mois de grossesse, les poumons du fœtus commenceraient à produire cette protéine permettant la fixation de l'oxygène dans le sang. Arrivant dans le liquide amniotique, elle se fixerait sur les parois de l'utérus, ce qui déclencherait les premières contractions.


Commentaires préférés (3)

je suis à j-2... toujours pas de contractions... protéines montrez vous!!!!!

Posté le

android

(248)

Répondre

Sans vouloir dire de bêtises, je trouve que la formulation à la fin de l'anecdote porte à confusion, la protéine en question déclenche une cascade provoquant l'accouchement (selon les sources) mais la protéine qui déclenche réellement les contractions est l'ocytocyne.
Sa régulation est assez formidable car pendant la grossesse et même un peu avant l'accouchement elle est quasi-inexistante dans l'organisme et les récepteurs à cette hormonesm ne sont pas présents sur les cellule musculaires lisses de l'endomètre, tout se fait en très peu de temps.
C'est cette hormone que l'on vous injectera pour provoquer les contractions si le travail ne vient pas et intervient également dans la lactation et jouerait un rôle dans la socialisation, notamment chez les enfants autistes. Y'a des afflux massifs de familles en Belgique pour se procurer le produits qui n'est je crois qu'au stade d'essai.

Posté le

iphone

(76)

Répondre

a écrit : Sans vouloir dire de bêtises, je trouve que la formulation à la fin de l'anecdote porte à confusion, la protéine en question déclenche une cascade provoquant l'accouchement (selon les sources) mais la protéine qui déclenche réellement les contractions est l'ocytocyne.
Sa régulation est assez formi
dable car pendant la grossesse et même un peu avant l'accouchement elle est quasi-inexistante dans l'organisme et les récepteurs à cette hormonesm ne sont pas présents sur les cellule musculaires lisses de l'endomètre, tout se fait en très peu de temps.
C'est cette hormone que l'on vous injectera pour provoquer les contractions si le travail ne vient pas et intervient également dans la lactation et jouerait un rôle dans la socialisation, notamment chez les enfants autistes. Y'a des afflux massifs de familles en Belgique pour se procurer le produits qui n'est je crois qu'au stade d'essai.
Afficher tout
Exact, l'ocytocyne etant l'hormone agissant sur des sentiments comme la confiance et l'amour, elle augmenterait assez considérablement la socialisation des autistes, car ils en manquent. Difficile a expliquer mais en gros, les sentiments envers autrui pour un autiste sont complexes, et il est moins facile pour eux d'"aimer" (ce qui ne veut pas dire du tout qu'ils n'aiment pas comme on pourrait le penser). Le simple fait de générer cette hormone influe sur nos émotions, et inhibe des sentiments comme la peur. Ainsi, il est plus facile pour eux d'oser faire des choses en public, communiquer. On a donc remarqué de nets progrès apres l'injection de cette hormone.
source: documentaire-fiction "le cerveau d'hugo" sur fr 2 que vous pouvez regarder sur pluzz je pense, et qui en passant est très intéressant , surtout pour nous français qui ne sommes pas tellement connaisseurs de l'autisme. Bon, ok, je me suis un peu éloignée du sujet, mais j'avais envie de partager :)

Posté le

android

(75)

Répondre


Tous les commentaires (30)

Les découvertes actuelles sont vraiment bluffantes !
Pour découvrir ça ....

Posté le

android

(5)

Répondre

Chaque protéine a un rôle bien précis dans le corps humain, c'est tout de même hallucinant..

Posté le

android

(5)

Répondre

Et bien moi la proteine a donné le top départ 3 semaines trop tot! ;-) Mais je m'étais toujours demandé comment le corp "savait" à quel moment déclencher l'accouchement, mnt je sais! JMCMB!

Posté le

android

(8)

Répondre

je suis à j-2... toujours pas de contractions... protéines montrez vous!!!!!

Posté le

android

(248)

Répondre

Sans vouloir dire de bêtises, je trouve que la formulation à la fin de l'anecdote porte à confusion, la protéine en question déclenche une cascade provoquant l'accouchement (selon les sources) mais la protéine qui déclenche réellement les contractions est l'ocytocyne.
Sa régulation est assez formidable car pendant la grossesse et même un peu avant l'accouchement elle est quasi-inexistante dans l'organisme et les récepteurs à cette hormonesm ne sont pas présents sur les cellule musculaires lisses de l'endomètre, tout se fait en très peu de temps.
C'est cette hormone que l'on vous injectera pour provoquer les contractions si le travail ne vient pas et intervient également dans la lactation et jouerait un rôle dans la socialisation, notamment chez les enfants autistes. Y'a des afflux massifs de familles en Belgique pour se procurer le produits qui n'est je crois qu'au stade d'essai.

Posté le

iphone

(76)

Répondre

a écrit : je suis à j-2... toujours pas de contractions... protéines montrez vous!!!!! Mdr... Je suis dans le même cas que toi : bb3 veut pas sortir alors que bb1 et bb2 sont arrivés "a terme" (c.-à-d. Pour les docteurs post 37 SA) mais bien avant la DPA (soit 41 SA)...

Bref : protéine - au secours !!!!

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Sans vouloir dire de bêtises, je trouve que la formulation à la fin de l'anecdote porte à confusion, la protéine en question déclenche une cascade provoquant l'accouchement (selon les sources) mais la protéine qui déclenche réellement les contractions est l'ocytocyne.
Sa régulation est assez formi
dable car pendant la grossesse et même un peu avant l'accouchement elle est quasi-inexistante dans l'organisme et les récepteurs à cette hormonesm ne sont pas présents sur les cellule musculaires lisses de l'endomètre, tout se fait en très peu de temps.
C'est cette hormone que l'on vous injectera pour provoquer les contractions si le travail ne vient pas et intervient également dans la lactation et jouerait un rôle dans la socialisation, notamment chez les enfants autistes. Y'a des afflux massifs de familles en Belgique pour se procurer le produits qui n'est je crois qu'au stade d'essai.
Afficher tout
Puis les conséquences économiques étant ce qu'elles sont, les impératifs conjoncturels en sont categoriques.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Sans vouloir dire de bêtises, je trouve que la formulation à la fin de l'anecdote porte à confusion, la protéine en question déclenche une cascade provoquant l'accouchement (selon les sources) mais la protéine qui déclenche réellement les contractions est l'ocytocyne.
Sa régulation est assez formi
dable car pendant la grossesse et même un peu avant l'accouchement elle est quasi-inexistante dans l'organisme et les récepteurs à cette hormonesm ne sont pas présents sur les cellule musculaires lisses de l'endomètre, tout se fait en très peu de temps.
C'est cette hormone que l'on vous injectera pour provoquer les contractions si le travail ne vient pas et intervient également dans la lactation et jouerait un rôle dans la socialisation, notamment chez les enfants autistes. Y'a des afflux massifs de familles en Belgique pour se procurer le produits qui n'est je crois qu'au stade d'essai.
Afficher tout
Exact, l'ocytocyne etant l'hormone agissant sur des sentiments comme la confiance et l'amour, elle augmenterait assez considérablement la socialisation des autistes, car ils en manquent. Difficile a expliquer mais en gros, les sentiments envers autrui pour un autiste sont complexes, et il est moins facile pour eux d'"aimer" (ce qui ne veut pas dire du tout qu'ils n'aiment pas comme on pourrait le penser). Le simple fait de générer cette hormone influe sur nos émotions, et inhibe des sentiments comme la peur. Ainsi, il est plus facile pour eux d'oser faire des choses en public, communiquer. On a donc remarqué de nets progrès apres l'injection de cette hormone.
source: documentaire-fiction "le cerveau d'hugo" sur fr 2 que vous pouvez regarder sur pluzz je pense, et qui en passant est très intéressant , surtout pour nous français qui ne sommes pas tellement connaisseurs de l'autisme. Bon, ok, je me suis un peu éloignée du sujet, mais j'avais envie de partager :)

Posté le

android

(75)

Répondre

J'ai vu dans sciences et vie, que la grossesse durait 9mois car le corps de la femme atteint sa "limite" dans l'énergie qu'elle peut fournir au fœtus. Car elle doit garder une partie pour sa propre survie.
Une fois le pourcentage attribué au fœtus atteint une certaine valeur (je n'ai plus les chiffres en tête), le début du processus de l'accouchement de déclenche.
Donc je reste septique sur cette anecdote, et je préfère croire sciences et vie, qu'un site internet.
Donc a vérifier.

Édit:
J'ai retrouve l'article, c'est dans le numéro 1142, page 13.
Je vous cite la fin "mais il semble exister une limite a l'énergie que la mère peut dépenser chaque jour pour nourrir son fœtus : c'est lorsque la demande métabolique atteint le double de sa valeur de base que l'accouchement se déclenche"

Posté le

iphone

(19)

Répondre

a écrit : Les découvertes actuelles sont vraiment bluffantes !
Pour découvrir ça ....
Je pense exactement l'inverse : je n'arrive pas à croire qu'on ne découvre ça que maintenant.

Posté le

android

(2)

Répondre

Tiens, incroyable cette coincidence qui fait que cette anecdote tombe pile le lendemain de l'accouchement de ma soeur !

Je me suis justement posé la question dernièrement. Le hasard fait bien les choses !

Pour cette histoire de Science et Vie, je ne sais pas quoi dire si ce n'est que la piste de l'hormone me paraît être la plus crédible. Comme l'a dit un autre utilisateur, l'octocyte est l'hormone injectée pour déclencher l'accouchement...

Soit le magasine a une hypothèse obsolète, soit le fait que le corps arrive aux limites de l'énergie qu'il peut fournir déclenche justement, par effet cascade, cette hormone.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : J'ai vu dans sciences et vie, que la grossesse durait 9mois car le corps de la femme atteint sa "limite" dans l'énergie qu'elle peut fournir au fœtus. Car elle doit garder une partie pour sa propre survie.
Une fois le pourcentage attribué au fœtus atteint une certaine valeur (je n'ai
plus les chiffres en tête), le début du processus de l'accouchement de déclenche.
Donc je reste septique sur cette anecdote, et je préfère croire sciences et vie, qu'un site internet.
Donc a vérifier.

Édit:
J'ai retrouve l'article, c'est dans le numéro 1142, page 13.
Je vous cite la fin "mais il semble exister une limite a l'énergie que la mère peut dépenser chaque jour pour nourrir son fœtus : c'est lorsque la demande métabolique atteint le double de sa valeur de base que l'accouchement se déclenche"
Afficher tout
Sans vouloir contredire ce journal, ça me paraît un peu bizarre sachant que (si je me souviens bien de mes cours) le foetus est capable de décalcifier le os de la mère pour avoir assez de calcium pour se développer, ce qui est également valable pour d'autres éléments (anémie de la mère car le foetus a besoin du fer contenu dans les globules rouges...)
Sinon, l'ayant vu en cours je confirme l'action d'une protéine pour déclencher l'accouchement. Par contre, je ne dis pas que Sciences et Vie a tort, il est possible que les deux phénomènes soient liés.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Tiens, incroyable cette coincidence qui fait que cette anecdote tombe pile le lendemain de l'accouchement de ma soeur !

Je me suis justement posé la question dernièrement. Le hasard fait bien les choses !

Pour cette histoire de Science et Vie, je ne sais pas quoi dire si ce n'est que
la piste de l'hormone me paraît être la plus crédible. Comme l'a dit un autre utilisateur, l'octocyte est l'hormone injectée pour déclencher l'accouchement...

Soit le magasine a une hypothèse obsolète, soit le fait que le corps arrive aux limites de l'énergie qu'il peut fournir déclenche justement, par effet cascade, cette hormone.
Afficher tout
Je répondrais aux deux en même temps ^^'

En effet, les phénomènes sont surement liés. Et je pense Sciences et vie assez crédible pour ne pas véhiculer de fausses informations. sachant que eux, sont en contact direct avec les scientifiques, contrairement à la plupart des sites internet. (y'a qu'a voir ce qu'a donné le médiatisation des rats OGMs la, on voit bien qu'on peut véhiculer une info non vérifiée par la communauté scientifique (oui oui, l'étude sur ces rats sont très très très controversées)).
Et pour les cours, ne croyez pas en parole d'évangile, chaque découverte en sciences à des chances de modifier ce qu'on nous a appris en cours (et ça s'est déjà produit à plusieurs reprise dans l'histoire), donc ce que vous avez appris en cours, c'est ce qu'on sait ACTUELLEMENT, mais pas forcément la vérité. (après, je ne dis pas que ce phénomène n'existe pas, il peut très bien exister).

D'ailleurs, mon hypothèse que je trouve la plus logique, et pour un peu "contre carrer" l'argument de l'injection d’ocytocine. je m'explique :
Donc, le fait davoir atteint la double de la demande, déclenche surement, la sécrétion de cette fameuse protéine et d'hormones, ce qui entraine ensuite, les premières contractions etc.
Mais, en injectant cette hormone (ocytocine), on feint la creation par le corps de cette hormone, et le corps s'imagine donc, que la mère a atteint le double de la sa valeur la, et donc, déclenche l'accouchement.
Après, nous ne sommes pas experts, donc à voir si il y a un spécialiste (un chercheur, pas un gars qui a appris ses cours par coeur, car le numéro de sciences et vie c'est celui de novembre, donc bon...)

Posté le

website

(5)

Répondre

a écrit : Sans vouloir contredire ce journal, ça me paraît un peu bizarre sachant que (si je me souviens bien de mes cours) le foetus est capable de décalcifier le os de la mère pour avoir assez de calcium pour se développer, ce qui est également valable pour d'autres éléments (anémie de la mère car le foetus a besoin du fer contenu dans les globules rouges...)
Sinon, l'ayant vu en cours je confirme l'action d'une protéine pour déclencher l'accouchement. Par contre, je ne dis pas que Sciences et Vie a tort, il est possible que les deux phénomènes soient liés.
Afficher tout
Juste pour répondre au fait que le feotus puisse decalcifier les os etc, bah justement, c'est une demande métabolique, je pense que c'est de cela que parle l'article, pas d'uniquement la nourriture. Donc cela reste bon ^^

Posté le

website

(1)

Répondre

Ce que je disais n'est pas en désaccord avec ce que vous dites. Bien sûr les profs n'ont pas la science infuse et ce que l'on nous apprend en cours est ce que l'on sait aujourd'hui. Il n'y a pas d'ambiguïté là-dessus...
Quant a la déqualification des os etc. pour moi ce n'est pas une question de "double valeur" de la mère dans le sens où ces phénomènes peuvent aller très loin. Dans des cas où la mère n'a pas de bonnes conditions pour sa grossesse, il peut arriver que ça aille jusqu'à sa mort... Il me semble que se sont des phénomènes visant à protéger le foetus (après je peux me tromper).

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je pense exactement l'inverse : je n'arrive pas à croire qu'on ne découvre ça que maintenant. Mieux vaut tard que jamais!!

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Puis les conséquences économiques étant ce qu'elles sont, les impératifs conjoncturels en sont categoriques. Comme dit osminou, c'est l'ocytocine qui déclenche l'accouchement et à part à ce moment là, on en fabrique aussi pendant le sexe, alors mesdames désespérées d'attendre, demandez donc un "coup de pouce" du monsieur concerné !
Bonne chance !

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Ce que je disais n'est pas en désaccord avec ce que vous dites. Bien sûr les profs n'ont pas la science infuse et ce que l'on nous apprend en cours est ce que l'on sait aujourd'hui. Il n'y a pas d'ambiguïté là-dessus...
Quant a la déqualification des os etc. pour moi ce n'e
st pas une question de "double valeur" de la mère dans le sens où ces phénomènes peuvent aller très loin. Dans des cas où la mère n'a pas de bonnes conditions pour sa grossesse, il peut arriver que ça aille jusqu'à sa mort... Il me semble que se sont des phénomènes visant à protéger le foetus (après je peux me tromper). Afficher tout
Certes, cela peut aller très loin, dans de rares cas, et c'est pourquoi on déclenche l'acouchement dans ces cas la (car en general, les cas extremes sont pour la plupart en fin de cycle de grossesse)
on peut alors s'imaginer qu'il s'agit la d'une défaillance du corps humain, qui ne réalise pas qu'il a deja depassé le double de la valeur, et donc, ne produit pas d'ocytocine et par conséquent, ne déclenche pas l'accouchement. et donc, continue de pomper dans les réserves de la mère
Je pense que l'évolution a plus favorisé la survie de la mère plutot que le bébé, sachant qu'un humain peut procreer plusieurs fois, et qu'un bébé sans mère ne survivrait pas.
Bon après c'est du Darwinisme, j'ai peut etre tort, on ne saura pas avant quelques années je pense. mais il n'en reste que c'est ce que je trouve le plus logique ^^.

Posté le

website

(2)

Répondre

a écrit : Comme dit osminou, c'est l'ocytocine qui déclenche l'accouchement et à part à ce moment là, on en fabrique aussi pendant le sexe, alors mesdames désespérées d'attendre, demandez donc un "coup de pouce" du monsieur concerné !
Bonne chance !
alors pour l avoir vécu, ça ne marche pas à tous les coups....bb1 est arrivé avec 1 semaine de retard et je peux dire que RIEN n a marché (même pas avec le papa...) seule l injection a fonctionné 5h avant la césarienne prévue....ouf !

Posté le

android

(1)

Répondre