Aux débuts de l'automobile, il fallait marcher devant

Proposé par
le
dans

Pour limiter les dangers de l'automobile naissante, le Red Flag Act de 1865 limitait en Angleterre la vitesse à 6 km/h et exigeait la présence d'un piéton muni d'un drapeau rouge marchant à 50 mètres devant le véhicule.  On craignait entre autre qu'ils n'effraient les chevaux et causent de graves accidents. L'Emancipation Act supprima en 1896 l'obligation du piéton accompagnateur.


Commentaires préférés (3)

J'ai vu la même chose sur l'autoroute il y a 15 jours mais c'était un enfant d'une dizaine d'années qui courait cette fois ci derrière une voiture en sortie d'une station service

Posté le

iphone

(318)

Répondre

Une petite pensée pour celui qui devait marcher tout seul pendant que tout le monde est dans la voiture ...

Posté le

iphone

(240)

Répondre

Je ne vois aucune différence entre avoir une voiture sous cette législation et avoir des porteurs de chaise au XVIIIe. Le seul intérêt était de se faire mousser.
Et pour ce qui est de la différence entre chauffeur et conducteur elle est simple. Les moteurs n'étaient pas, en 1860, à explosion (il faut attendre 1880) mais fonctionnaient à la vapeur, vapeur qu'un chauffeur devait entretenir tandis que le conducteur dirigeait.

Posté le

android

(166)

Répondre


Tous les commentaires (45)

J'ai vu la même chose sur l'autoroute il y a 15 jours mais c'était un enfant d'une dizaine d'années qui courait cette fois ci derrière une voiture en sortie d'une station service

Posté le

iphone

(318)

Répondre

On craignait aussi pour la tranquillité des routes et on avait peur que ce genre de Mach

Posté le

iphone

(0)

Répondre

C'est la vitesse à laquelle on marche.. Mieux vaux marcher alors

Posté le

android

(44)

Répondre

On craignait que ce genre de machine ne cause des accidents mortels.
Quant aux restrictions elles se voulaient aussi persuasives, on estimait que ces véhicules abimeraient bien plus vite les chaussées or il fut démontrer que les sabots de chevaux causaient plus de dégâts.

Posté le

iphone

(24)

Répondre

Une petite pensée pour celui qui devait marcher tout seul pendant que tout le monde est dans la voiture ...

Posté le

iphone

(240)

Répondre

Dans le même style, une loi dans le Tennessee impose que le mari d'une conductrice doit agiter un drapeau rouge pour prévenir de son arrivée.

www.koreus.com/modules/news/article2756.html

J'ai jamais réussi à déterminer si c'était vrai, mais bon, vu le nombre de lois ridicules, celle ci est plausible ;)

Posté le

android

(11)

Répondre

Encore la limite des 6 km/h s'appliquait sur les routes mais en ville c'était limité à 3 km/h. Franchement vu l'allure autorisée et le prix exhorbitant des machines de l'époque... mieux valait marcher je pense !
Par contre dans les sources il est dit que l'effectif minimal nécessaire à l'utilisation de la voiture était de 3 personnes : le piéton, le chauffeur et le conducteur mais quelle est la différence entre les deux derniers à l'époque ?

Posté le

android

(18)

Répondre

On devrait faire l'inverse de nos jours ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

6 km/h... Mon Dieu autan avoir un cheval, sa va plus vite et sa bouffe du foin ^^

Posté le

website

(4)

Répondre

Je sais pas pour les 6km/h, mais pour le piéton accompagnateur j'aurais clairement choisi Usain Bolt

Posté le

iphone

(5)

Répondre

a écrit : On devrait faire l'inverse de nos jours ;) C est quoi l inverse?

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : Une petite pensée pour celui qui devait marcher tout seul pendant que tout le monde est dans la voiture ... Surtout en hiver ou par temps de pluie.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Encore la limite des 6 km/h s'appliquait sur les routes mais en ville c'était limité à 3 km/h. Franchement vu l'allure autorisée et le prix exhorbitant des machines de l'époque... mieux valait marcher je pense !
Par contre dans les sources il est dit que l'effectif minimal nécessaire à l&
#039;utilisation de la voiture était de 3 personnes : le piéton, le chauffeur et le conducteur mais quelle est la différence entre les deux derniers à l'époque ? Afficher tout
Le chauffeur devait chauffer les roues. Car c'est pas à 6km/h que ça allait chauffer !!!

Posté le

android

(0)

Répondre

Les autoroutes ont fait ensuite leur apparition ... :)

Posté le

android

(0)

Répondre

Rien que de s'imaginer la scène... Ça devait être quelque chose!

Posté le

iphone

(7)

Répondre

Je ne vois aucune différence entre avoir une voiture sous cette législation et avoir des porteurs de chaise au XVIIIe. Le seul intérêt était de se faire mousser.
Et pour ce qui est de la différence entre chauffeur et conducteur elle est simple. Les moteurs n'étaient pas, en 1860, à explosion (il faut attendre 1880) mais fonctionnaient à la vapeur, vapeur qu'un chauffeur devait entretenir tandis que le conducteur dirigeait.

Posté le

android

(166)

Répondre

Le piéton à 50 mètre avec un drapeau rouge je crois que c'était pour annoncer le passage d'un "convoit exceptionnel" : oyez, oyez ! faites place !

Posté le

website

(2)

Répondre

Il y avait-il des radars ou de voiture de police banalisée (avec ou sans drapeau à 50m) ?

Posté le

android

(0)

Répondre

6km/h c'est pas très rapide... d'un autre coté, j'espère pour la personne au drapeau rouge qu'en cas de "longues distances" ils y en avait au moins deux qui marchaient tour à tour. En tout cas, le fiacre était tout de même bien plus rapide à ce moment là et aussi surement moins couteux.

Posté le

android

(0)

Répondre