De vrais jumeaux de sexe différent

Proposé par
le

On distingue généralement les vrais jumeaux (monozygotes, ADN identique donc ils se ressemblent) et les faux jumeaux (dizygotes, ADN différent et peu de ressemblance). Il existe pourtant un cas exceptionnellement rare où deux vrais jumeaux sont de sexe différent (et ont donc un ADN légèrement différent). Dans ce cas, ils se ressemblent et la femme risque d’être atteinte du syndrome de Turner.

Peu après la fécondation, il se peut que le chromosome d’un œuf de sexe masculin, donc où les chromosomes sexuels sont YX, se dédouble en deux embryons, l’un ayant bien YX mais l’autre n’aura que X (pour une raison inconnue). On dit alors que l’embryon est XO. Il donnera naissance à une fille (absence de Y). L’ADN des deux embryons est parfaitement identique, sauf pour cet unique chromosome sexuel manquant pour l’un des enfants.


Tous les commentaires (55)

J'aimerais savoir si deux vrais frères jumeaux peuvent avoir une ADN différente due par exemple à une malformation de leur part ou de leur parents ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Comme frère et (ou) soeur peuvent se ressembler peut-être ,(et des fois c'est frappant...) .Celà n'a pas toujours un lien avec le fait d'être jumeaux.
J'ai une amie qui a eut des triplés,c'est marrant il y a 2 copier/coller et le 3em est un "oups !" d'ailleurs c'est co
mme ça que je l'est baptisé. (affectueusement bien sûr) il ne leur ressemble pas du tout et bizarrement ,iL est ravi comme ça. Afficher tout
C'est assez fréquent chez les triplés qu'il y est un "oups" ;)
Par contre tu as tout à fait raison cela n'a sans doute rien à voir avec votre jumélités mais plutôt du fait que vous soyez frère.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Vouiiiiii , c'est vrai ! Il était une fois un papa James qui roulait des mécaniques , content d'avoir fait des jumeaux , fruits de sa virilité et d'un amour passionné avec son adorée . Hors , quelques mois plus tard James fait la gueule : un enfant lui ressemble , l'autre pas du tout mais alors pas du tout ! ADN demandé ( courant aux USA ) . James n'est le père que d'un enfant ! " Ah , mais oui , c'est sûr , s'exclame la jeune mère, queue nenni !( prenant son courage à deux mains et le sexe de son compagnon dans l'autre elle avoue ), ce bébé n'est pas de toi James , juste après avoir couché avec toi , étant comme d'habitude insatisfaite de ta prestation, j'ai eu des rapports complémentaires avec mon amant !" . Les spermatozoïdes des deux hommes avaient fécondé deux ovules de la jeune femme à quelques heures d'intervalle ! Tout fier James a mis son amour propre de côté et la coquette somme de la prime de l'autre ! Pensez- donc il est dans le livre des records , on compte seulement 7 cas recensés dans le monde , de jumeaux nés de pères différents ! L'autre père un militaire en permission , un père missionnaire donc , a mis beaucoup d'essence dans sa voiture ainsi que beaucoup de discrétion car l'épouse de James ne l'a plus revu .Cette histoire a été très médiatisée , reportage tv etc...
Sources : doctissimo - My Fox-Dallas fort worth 18 mai 2009 .
Afficher tout
Tu m'a fait rire NORTON... !
"prenant son courage à DEUX MAINS et le sexe de son compagnon dans L'AUTRE".....
total = 3 mains..
Amicalement...

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Le syndrome de Turner est une particularité qui n'affecte que les filles, et se produit dans un cas sur 2500 environ. Cet accident génétique est donc relativement fréquent. Les personnes peuvent souffrir de différentes malformations ( rénales, cardiaques), mais dans l'immense majorité des cas, leur vie est parfaitement normale, même si elles ont souvent un traitement quotidien (hormones de croissance, sensibilité aux otites, etc.) Il ne s'agit pas d'une maladie, mais d'un syndrome. La seule constante pour les personnes atteintes est une hypofertilité sévère et une taille plutout petite ( environ 1,50m.). Source : ma fille de 6 ans, turnerienne. Afficher tout 1,50m. ? c'est la taille de mon fils de10 ans.Elle n'est pas du tout "petite" ta puce !
Pour ceux qui mettent des moins,sachez que la taille moyenne d'un enfant de 6ans est entre 1,14m et 1,20m....

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Vouiiiiii , c'est vrai ! Il était une fois un papa James qui roulait des mécaniques , content d'avoir fait des jumeaux , fruits de sa virilité et d'un amour passionné avec son adorée . Hors , quelques mois plus tard James fait la gueule : un enfant lui ressemble , l'autre pas du tout mais alors pas du tout ! ADN demandé ( courant aux USA ) . James n'est le père que d'un enfant ! " Ah , mais oui , c'est sûr , s'exclame la jeune mère, queue nenni !( prenant son courage à deux mains et le sexe de son compagnon dans l'autre elle avoue ), ce bébé n'est pas de toi James , juste après avoir couché avec toi , étant comme d'habitude insatisfaite de ta prestation, j'ai eu des rapports complémentaires avec mon amant !" . Les spermatozoïdes des deux hommes avaient fécondé deux ovules de la jeune femme à quelques heures d'intervalle ! Tout fier James a mis son amour propre de côté et la coquette somme de la prime de l'autre ! Pensez- donc il est dans le livre des records , on compte seulement 7 cas recensés dans le monde , de jumeaux nés de pères différents ! L'autre père un militaire en permission , un père missionnaire donc , a mis beaucoup d'essence dans sa voiture ainsi que beaucoup de discrétion car l'épouse de James ne l'a plus revu .Cette histoire a été très médiatisée , reportage tv etc...
Sources : doctissimo - My Fox-Dallas fort worth 18 mai 2009 .
Afficher tout
Soumet cette anecdote elle est intéressante ;)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : 1,50m. ? c'est la taille de mon fils de10 ans.Elle n'est pas du tout "petite" ta puce !
Pour ceux qui mettent des moins,sachez que la taille moyenne d'un enfant de 6ans est entre 1,14m et 1,20m....
Euh, ce sera sa taille adulte, si son traitement marche bien. Là, elle mesure 1,10m. Désolée pour le manque de clarté.

Posté le

windowsphone

(9)

Répondre

a écrit : Après petite recherche le syndrome de Turner ce caractérise par plusieurs malformations notamment au niveau des membres (pied mains), le coup et le dos sont gonfler. Il se caractérise également par la petite tailles de la patiente et l'absence de puberté.

Pour remédier a la petite taille les médecins
prescrivent des hormones de croissance et une fois la taille maximal atteinte, des hormones féminine ( œstrogène etc ... ) synthétique pour que les jeune femmes atteinte de cette maladie puissent avoir une vie meilleur. Afficher tout
Heu, le syndrome de turner PEUT se caractériser par certaines malformations. Mais ces malformations sont rarement cumulées : une turnerienne peut avoir des oedèmes, ou un pb cardiaque. Mais pas tout ca. Heureusement pour elles! Le plus souvent, le st est diagnostiqué vers 10 ans, devant un retard de croissance, preuve que les symptômes décrits plus haut sont rarement aussi présents que ca... Les turneriennes sont des filles,sans doute possible. Elles peuvent avoir des enfants, mais recourent souvent à la pma pour un don d'ovocyte en raison de l'hypofertilité.

Posté le

windowsphone

(3)

Répondre

a écrit : Euh, ce sera sa taille adulte, si son traitement marche bien. Là, elle mesure 1,10m. Désolée pour le manque de clarté. Je suis de tout cœur avec vous et je croise les doigts pour sa bonne santé,et
comme disait Coluche ="La bonne taille ,c'est quand les pieds i touchent par terre..!"

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : il n est pas rare que dans ce cas precis, la soeur atteinte du X0 est en plus une ambiguité sexuelle du a la secretion d anti mullerienne hormone par le frere. J'ai rencontré bcp de turneriennes, et de spécialistes et je n'ai jamais entendu parler de cet aspect de genre. Ton " il n'est pas rare" me semble parfaitement exagéré : rappelons que le st touche une naissance sur cinq mille... Donc une fille turner jumelle monozygote, c'est déjà très rare... Si on y ajoute l'aspect dont tu parles, on est très certainement dans une situation très exceptionnelle.

Posté le

windowsphone

(2)

Répondre

a écrit : Tu pourras dire à ta prof de SVT qu'elle est recalée.
Il est possible que deux spermatozoïdes fécondent l'ovule en même temps.
Voir la source m.lexpress.fr/actualite/sciences/des-jumeaux-nes-de-peres-differents_845351.html
Lonelylisa
Sauf qu'il est possible pour 1 femme de "pondre" 2 ovules en même temps et si on pousse le "pas de bol",qu'au même moment ,elle est des "rapports" avec 2 hommes dans les 8 jours ,alors BINGO..! mais c'est vrai qu'elle aurait eut beaucoup plus de chance de toucher" l'euro-millions"...
Edit=doublée plus joliment par "Norton"

Ce que je veux dire est que l'on a toujours pensé, que si une femelle mammifère (humaine ou autre) avait des rapports sexuels avec plusieurs partenaires au moment d'une ovulation multiple, il était en théorie possible qu'elle soit enceinte des deux pères. Un spermatozoïde de chacun fécondant des ovules différents.
Les dernières recherches, d'abord menées sur des kangourous (me demandez pas pourquoi...) on démontré par accident un phénomène que l'on ne connaissait pas: Le sperme d'un individu a une signature chimique (au-delà de génétique) et lors de sa procession, il va libérer des enzymes avec un but très spécial:
- provoquer le rétrécissement du maillage des glaires cervicales au niveau du col cervical (passage du vagin à l'utérus) et laisser son empreinte afin que seuls les spermatozoïdes partageant cette même signature puissent passer. Empêchant ainsi les "concurrents" d'accéder à l'utérus.
-Ils sabotent également les spermatozoïdes n'ayant pas la même signature, histoire d'assurer le coup...
-Ensuite à l'intérieur, ils vont se faire attaquer par les phagocytes (seuls les plus valeureux survivront) et libèrent une enzyme qui va "détourner l'attention" de ces cellules tueuses afin qu'elles s'en prennent en priorité aux concurrents (s'il n'y a pas de concurrents, comme se sont les seules cellules invasives, ce sont eux qui prennent...).

Suite à cette découverte - on associait certaines réactions à l'organisme femelle, alors qu'elles sont provoquées par les gamètes mâles - une chercheuse, dont je retiens jamais le nom, a disséqué ses propres ovaires (elle voulait une stérilisation chirurgicale) après rapport sexuel et a découvert que les enzymes jouaient également des rôles lors de la fécondation de l'ovule et que l'espérance de vie d'un spermatozoïde est beaucoup plus longue que ce que l'on pensait, certains étant viables après près de 10 jours... Elle a démontré plein de trucs vachement techniques et importants a priori, mais là, je ne suis pas assez compétant pour expliquer ses découvertes sur la méïose et cie...

Désolé de m'être mal exprimé - visiblement au vu des "-", mais ce que je voulait dire est qu'il y a 10 ans quand j'ai posé la question, au vu de nos connaissances scientifiques, on pensait qu'il était théoriquement possible, bien que statistiquement hautement improbable, de concevoir naturellement 2 enfants de deux pères différents et de façon simultanée.
En revanche, en 2013, on sait que c'est impossible à cause de processus physiologiques complexes récemment mis à jour.
Evidemment, il y a des exceptions qui confirment la règle: Il existe 2 grossesses naturelles avérées de jumeaux de pères différents, ou près d'une demi-douzaine si l'on compte les cas qui font franchement débat parmi les médecins (à l'échelle de l'humanité... c'est pas lourd). la première est arrivée à une femme qui possèdent 2 utérus fonctionnels (un peu choquée quand elle l'a découvert...) et qui a eu des rapports avec deux hommes à un mois d'intervalle.
L'autre (femme) a produit un ovule pendant que le premier embryon se développait, c'est rare mais ça arrive (exceptionnellement, le cycle menstruel continue après le début de la gestation) et ils ne s'en sont rendu compte que parce que l'amiosynthèse a révélé 2 groupes ethniques différents.
Mais dans les 2 cas, il s'agit de grossesses issues de rapports éloignés dans le temps (ce qui complique la naissance, vu qu'un des foetus sera plus développé que l'autre...).
Dans tous les cas, il s'agit d'ovulation séparées avec des rapports séparés.

Aujourd'hui on sait que les premiers spermatozoïdes à passer dans l'utérus referment la porte derrière eux, bloquant définitivement l'accès à d'hypothétiques concurrents jusqu'à qu'ils aient rencontré l'ovule ou soient morts. Seulement après, il est possible de tenter une nouvelle fécondation. Soit ça a pas marché la première fois et ça peut ou pas marcher la seconde (ou même la deuxième, ne soyons pas pudibonds), soit ça a marché la première fois et ça ne peut pas marcher la suivante... SAUF, si par un concours de circonstances, un nouvel ovule a débarqué entre temps, et là encore, c'est loin d'être sur... Il est naturellement impossible d'avoir des jumeaux de pères différents avec une même ovulation, même double lors d'un rapport-double ( ou deux rapports relativement proches) sauf disfonctionnement physiologique ce qui peut arriver (vu que toutes nos cellules peuvent rater leur mission si on a pas de bol : trisomie, cancer, stérilité, etc...)


Voilà, je voulais, pour une fois, éviter le laïus interminable, mais comme je n'avais pas été clair dès le départ... La prochaine fois, j'essaierai de bien faire du premier coup.

Ps: GarliHead, ma prof d'SVT a été Major d'agrégation et thésarde (sur la méïose et un truc du genre "les hormones de la nidification"). A l'époque où on lui avait posé la question, elle a répondu de la meilleure des manières au vu des connaissances scientifiques du moment. :)

Posté le

website

(19)

Répondre

whou ! alors....? plus de muguet ....? et tu t'es rabattu sur l'achat "du mot au kilo" !?... LOL...En tout cas ,j'ai pris la peine de lire ton com.en entier et je le trouve super.. !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : whou ! alors....? plus de muguet ....? et tu t'es rabattu sur l'achat "du mot au kilo" !?... LOL...En tout cas ,j'ai pris la peine de lire ton com.en entier et je le trouve super.. ! Merci ;) Ben pas de muguet, ni jour férié pour moi en Angleterre... Et puis, quand j'explique pas, je prends des "-" à la pelle, alors que quand je donne les sources et j'explique la même chose, je monte à une trentaine de "+". Signifiant qu'une trentaine de personnes ont jugé ça utile. Donc heureux que cela soit le cas encore ici. :)

Posté le

website

(3)

Répondre

a écrit : Heu, le syndrome de turner PEUT se caractériser par certaines malformations. Mais ces malformations sont rarement cumulées : une turnerienne peut avoir des oedèmes, ou un pb cardiaque. Mais pas tout ca. Heureusement pour elles! Le plus souvent, le st est diagnostiqué vers 10 ans, devant un retard de croissance, preuve que les symptômes décrits plus haut sont rarement aussi présents que ca... Les turneriennes sont des filles,sans doute possible. Elles peuvent avoir des enfants, mais recourent souvent à la pma pour un don d'ovocyte en raison de l'hypofertilité. Afficher tout Merci de me corriger j'avais lu plusieurs source a ce sujet comme Wikipédia doctissimo et visiblement je penser que ça ce cumuler ...

Heureusement pour elle en effet ;)

Posté le

iphone

(2)

Répondre

L'ADN de 2 vrais jumeaux n'est pas strictement identiques. Il y a des mutations au fil des divisions cellulaires qui les differencient.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Lorsque le zygote XY subit sa première mitose, où passe la copie du chromosome Y ?
Et comment est-il envisageable que l'un des enfant soit une fille (de par ses caractères sexuels primaires) sachant que l'autre a sécrété pendant la gestation une bonne dose d'hormones antimüleriennes ?
Pour la première question, en règle générale la perte des chromosomes se fait avant le stade des gametes "finis", ce qui donne donc des spermatozoïdes ou ovules avec un chromosome en plus (ex: trisomie ou syndrome de Klinn-felter) ou en moins (ex: syndrome de Turner) résultat d'un gain pour l'un et d'une perte pour l'autre! Je pense qu'il y a première division après fécondation, ce qui donne deux cellules encore en pleine capacité de division et qu'a ce moment seule une des deux fait une "mauvaise" division et le chromosome perdu se retrouve dans une cellule qui se divisent peu ou dégénère! (Je sais qu'il peut y avoir à l'intérieur d'un individu des mosaïques de cellules avec des caryotypes différents d'une cellule à l'autre)
Pour la deuxième question, le syndrome de Turner provoque une ambivalence sexuelle à phenotype féminin (en gros elle ressemble à une femme mais n'en est pas vraiment une), en fait en absence de chromosome Y elle ne va pas se développé en homme (car pas de gène SRY) mais elle produit quand même des hormones mâles qui empêchent aussi son développement féminin, sachant que le corps humain se developpe par "défaut" en femme, elle ressemblera plus à une femme sans avoir d'organes genitaux féminin, etc... D'ou l'ambiguïté!

En espérant vous avoir aidé! =]

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : J'ai rencontré bcp de turneriennes, et de spécialistes et je n'ai jamais entendu parler de cet aspect de genre. Ton " il n'est pas rare" me semble parfaitement exagéré : rappelons que le st touche une naissance sur cinq mille... Donc une fille turner jumelle monozygote, c'est déjà très rare... Si on y ajoute l'aspect dont tu parles, on est très certainement dans une situation très exceptionnelle. Afficher tout et un turner par un mosaisisme? moins rare et donc avec un garcon et une fille faux jumeaux miz du coup dizygote. une turnerienne comme tu dis n est pas forcement 45X0 il y a aussi 46XX, mais effectivement j ai exagerer sur il n est pas rare.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Euh, ce sera sa taille adulte, si son traitement marche bien. Là, elle mesure 1,10m. Désolée pour le manque de clarté. Quelques bombes du showbiz font 1m52. C'est une taille a laquelle on s'habitue assez bien.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Le syndrome de Turner est une particularité qui n'affecte que les filles, et se produit dans un cas sur 2500 environ. Cet accident génétique est donc relativement fréquent. Les personnes peuvent souffrir de différentes malformations ( rénales, cardiaques), mais dans l'immense majorité des cas, leur vie est parfaitement normale, même si elles ont souvent un traitement quotidien (hormones de croissance, sensibilité aux otites, etc.) Il ne s'agit pas d'une maladie, mais d'un syndrome. La seule constante pour les personnes atteintes est une hypofertilité sévère et une taille plutout petite ( environ 1,50m.). Source : ma fille de 6 ans, turnerienne. Afficher tout Une de mes amies, adulte, est atteinte. Plus que sa petite taille, c'est sa surdité qui lui a posé probléme. Elle est appareillé et peut vivre une vie normale: elle s'est marièe et c'est une excellente danseuse.

Posté le

android

(2)

Répondre

[quote="the-Mc"]Ne dis t-on pas homozygote et hétérozygote a la place de mono/dizygote ?[/quote]



homozygote et hétérozygote - pour des cellules

monozygote et dizygote - pour des embryons



Si je dis pas de bêtises...

Posté le

website

(2)

Répondre