La larme de verre du Prince Rupert a une structure unique

Proposé par
le
dans

La goutte du Prince Rupert est un morceau de verre en fusion plongé dans de l’eau froide qui se solidifie instantanément. La structure alors formée est complexe : la goutte en elle-même est très solide, pouvant résister à des coups de marteau, tandis que la tige est très fragile, un simple choc pouvant la casser ce qui fait voler en éclat l'ensemble de la structure instantanément.


Commentaires préférés (3)

La vidéo est simplement magnifique !

Heureusement que nos pares - brises ne volent pas en éclat comme ça! La résine de car glass ne servirai plus à grand chose sinon ^^

Commentaire supprimé Je ne suis pas d'accord avec toi..

Le verre fait partie des matériaux qui ont un volume plus faible à l'état solide que liquide (fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Transition_vitreuse.png)

Je pense donc que les contraintes ne sont pas dû au fait que le volume du verre augmente en passant de l'état liquide à solide, mais plutôt au fait qu'il diminue, dans un premier temps, puis, une fois solide, il continue de se rétracter.

Cela créer des contraintes qui rendrait le verre très résistant, car le pousseraient à se compressé.

Et, pour moi, les contraintes internes ne peuvent s'opposer à une force extérieur, étant donné qu'il y a déjà équilibre des forces sans l'action d'une force extérieur.


Tous les commentaires (24)

La vidéo est simplement magnifique !

Heureusement que nos pares - brises ne volent pas en éclat comme ça! La résine de car glass ne servirai plus à grand chose sinon ^^

a écrit : Heureusement que nos pares - brises ne volent pas en éclat comme ça! La résine de car glass ne servirai plus à grand chose sinon ^^ Si ils ne volent pas en éclat c'est parce qu'ils ont une feuille de plastique au milieu

Posté le

android

(16)

Répondre

Jamy en avait déjà fait l'expérience à la télé !

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Si ils ne volent pas en éclat c'est parce qu'ils ont une feuille de plastique au milieu Voir même deux feuilles plastique pour les vitres plus récentes :)

Commentaire supprimé Je ne suis pas d'accord avec toi..

Le verre fait partie des matériaux qui ont un volume plus faible à l'état solide que liquide (fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Transition_vitreuse.png)

Je pense donc que les contraintes ne sont pas dû au fait que le volume du verre augmente en passant de l'état liquide à solide, mais plutôt au fait qu'il diminue, dans un premier temps, puis, une fois solide, il continue de se rétracter.

Cela créer des contraintes qui rendrait le verre très résistant, car le pousseraient à se compressé.

Et, pour moi, les contraintes internes ne peuvent s'opposer à une force extérieur, étant donné qu'il y a déjà équilibre des forces sans l'action d'une force extérieur.

L'éclatement de la goute de verre va à une vitesse de 1658 m/s ! O.o
On dirait de l'eau quand ça éclate, c'est magnifique

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Heureusement que nos pares - brises ne volent pas en éclat comme ça! La résine de car glass ne servirai plus à grand chose sinon ^^ Les pare-brise peut-être pas car c'est du verre feuilletée mais les vitres latérales sont conçus pour éclaté en tout petit morceaux pour ne pas blessé les occupants en cas d'accident. Les vitres sont donc "mal" récuites. En temps normal le verre est recuit aux alentours de 500°c mais ces vitres sont volontairement redescendues à environ 300°c pour créer des tensions. Pour l'anecdote un verre à pied à besoin de quelques heures de recuisson alors que pour les lentilles des gros télescopes il faut parfois plus de 2 ans de recuisson pour que la masse de verre redescende uniformément à température ambiante et éviter les problèmes de la larme batavique.

Posté le

android

(24)

Répondre

Si on laisse le temps a la goutte en verre de se refroidir, et que l'expérience est renouvelée, ça se explosera comme sur la vidéo?
Peut être que la réponse est dans la vidéo mais je ne suis pas bilingue ^^

a écrit : Si on laisse le temps a la goutte en verre de se refroidir, et que l'expérience est renouvelée, ça se explosera comme sur la vidéo?
Peut être que la réponse est dans la vidéo mais je ne suis pas bilingue ^^
Je comprends pas ta question, étant donné que la goutte est déjà refroidie en étant plongée dans l'eau, qu'entends-tu par "la laisser refroidir" ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Si on laisse le temps a la goutte en verre de se refroidir, et que l'expérience est renouvelée, ça se explosera comme sur la vidéo?
Peut être que la réponse est dans la vidéo mais je ne suis pas bilingue ^^
Si on laisse refroidir (à l'air libre je suppose ) tu perds cette propriété, c'est comme une trempe pour les matériaux métalliques, le refroidir à l'eau ou à l'huile directement permet de figer une certaine structure interne qui est plus résistante que celle de base
Je pense que c'est ça, j'en connais pas beaucoup en étude des verres,
Mais pour les métalliques c'est comme ça .

a écrit : La vidéo est simplement magnifique ! Totalement d'accord avec toi ! Et le 100,000 fps est juste enorme !!

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Heureusement que nos pares - brises ne volent pas en éclat comme ça! La résine de car glass ne servirai plus à grand chose sinon ^^ Hs on:
Ton pseudo a t-il un rapport avec le donjon de Naheulbeuk??
Hs off.
Anecdote géniale sinon merci!

Posté le

android

(0)

Répondre

Si fragile et pourtant si beau. C'est fou les merveilles que la nature nous réserve.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je ne suis pas d'accord avec toi..

Le verre fait partie des matériaux qui ont un volume plus faible à l'état solide que liquide (fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Transition_vitreuse.png)

Je pense donc que les contraintes ne sont pas dû au fait que le volume du verre augmente en
passant de l'état liquide à solide, mais plutôt au fait qu'il diminue, dans un premier temps, puis, une fois solide, il continue de se rétracter.

Cela créer des contraintes qui rendrait le verre très résistant, car le pousseraient à se compressé.

Et, pour moi, les contraintes internes ne peuvent s'opposer à une force extérieur, étant donné qu'il y a déjà équilibre des forces sans l'action d'une force extérieur.
Afficher tout
C'est pas tous a fait juste, le verre n'a pas vraiment d'état solide a pars cristallisé, les geodes de silice, ils est dans un état liquide a forte viscosité ou juste mesomorphe, c'est plus court ;) . Étant verrier, j'en est deja créé. Se sont simplement des gouttes de verre trempé, le verre est un très mauvais conducteur thermique ce qui fait que quand chauffer a un endroit précis, le verre ce dillatte puis revient a sa forme "solide", ce qui créé des tensions physiques dans la matière, c'est la hantise d'un verrier au chalumeau, les tensions sont tellements fortes qu'elle casses la piece, ruinant ainsi plusieurs heures de travail, dans le verre trempé, plus particulièrement la goute de Rupert, le verre est refroidi brutalement ce qui entraîne un équilibre de force de dillatation entre le "coeur" de la goute et l'enveloppe externe, d'où ca résistance, le faite qu'elle casse en explosant, c'est quand cassant la queue on déséquilibre les tensions. Avec une vitre de verre trempé, une rayure suffit a la faire volé en éclat. Le verre n'équilibre pas ces tensions puisqu'à température embiante le verre a une structure atomique liquide et étant un tres bon isolant thermique, le verre ce déforme en "tirant" la matière au tour qui n'est pas nécessairement a la même température. Ce pourquoi, dans n'importe quelles type de verrerie le verre est recuit dans un four a une température précise pour rééquilibrer les contraintes. Dans les verreries dites de laboratoires, toute les universités en France qui on une formation de chimie ont un ou plusieurs verriers, on un polarioscop qui permet de voir ces contraintes dans la matière. Désolé pour ce si long coms, mais je suis passionné par mon métier et je pourrais en parlé des heures.

Posté le

android

(9)

Répondre

Je n'aimerai pas être la femme de ménage

Savez vous aussi que le verre tel qu'il est dans les fenetres n'est pas a l'état solide ? Il n'est pas liquide non plus mais juste modelable a tres tres long terme. N'avez vous jamais remarqué dans les vieilles églises que les vitraux sont plus épais et plus larges en profondeur en bas qu'en haut ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je comprends pas ta question, étant donné que la goutte est déjà refroidie en étant plongée dans l'eau, qu'entends-tu par "la laisser refroidir" ? D'après ce que j'ai compris, c'est parce que la goutte n'est pas refroidit a "100%" que toute la structure éclate (merveilleusement bien...!) comme ça...
Mais apparament, je crois que j'ai mal compris :p
Les priorités de la chimie (oui pr moi c'est d'la chimie!) resteront tjs aussi dingue :)

a écrit : Savez vous aussi que le verre tel qu'il est dans les fenetres n'est pas a l'état solide ? Il n'est pas liquide non plus mais juste modelable a tres tres long terme. N'avez vous jamais remarqué dans les vieilles églises que les vitraux sont plus épais et plus larges en profondeur en bas qu'en haut ? tu n'a pas tort pour la structure moleculaire du verre mais sur les vitraux de vielles eglises le verre nest pas assai age pour qu'il soit visible, c'est tous simplement dans la conseption des vitraux, on descent souvent l'intelligence des gens du moyen age a cause de la propagande de la renaissance mais ils etait tout a fait conscient que sur un solide, la structure atomique du verre n'avait pas ete decouverte, si la partit lourde est en bas l'equillibre est meilleur. D'ailleur il y a une vielle anecdote sur scmb sur la structure mesomorphe du verre avait deja fait partit ce debats