Boris Vian est mort durant la projection d'une adaptation d'un de ses romans

Proposé par
le

Boris Vian assista le 23 juin 1959 à la première du film "J'irai cracher sur vos tombes", adapté de son roman. Il désapprouvait fortement l'idée de cette adaptation et était entré en conflit avec les producteurs du film. Peu après le début de la projection, il sera victime d'une crise cardiaque et décèdera quelques minutes plus tard.


Commentaires préférés (3)

Ça devait être un film mortel !

Posté le

android

(275)

Répondre

Et le realisateur cracha sur sa tombe.

Posté le

android

(336)

Répondre

On se doit de connaître la biographie de Boris Vian si difficile à écrire , voici pourtant ce que je crois qu'il faut retenir :

Boris Vian est né d'une riche et vieille famille française , ( son prénom et son nom font toujours penser qu'il est d'origine russe ! ), en 1920 à Ville-d'Avray . Surdoué , il fait des études à Centrale dont il sort ingènieur . Il se disperse en de multiples activités , musicien de jazz , chanteur , acteur , journaliste , écrivain , il vit avec frénésie et , malgré une santé très fragile il est l'un des principaux animateurs de la vie nocturne parisienne de Saint-Germain - des - Prés . Ses trois premiers romans , pastiches des romans noirs américains , ( J'irai cracher sur vos tombes , Les Morts ont tous la même peau , Et on tuera tous les affreux ) , publiés sous le pseudonyme de Vernon Sullivan , suscitent le scandale ...Il écrit plusieurs romans où l'émotion et la tendresse se cachent derrière la fantaisie et l'absurde ( L'Écume des jours et L'Herbe rouge ) , il crée des mythes dramatiques qui illustrent l'absurdité et la solitude de la vie humaine ( L'Equarissage pour tous , Les Bâtisseurs d'empire ) . Il laisse des nouvelles ( Les Lunettes fourrées) des poèmes et des chansons ( Cantilènes en gelée ). De sa courte et trépidante vie , (il décède à Paris en 1959 comme nous le raconte l'anecdote ) , je retiens au travers de ses différentes œuvres sa drôlerie , son insolence et son humour noir qui se mêlent en un savoureux cocktail...

Afin que le lecteur cerne mieux le personnage qu'était Boris Vian , je cite quelques unes de ses pensées :

" Du temps que les femmes ne votaient pas , on faisait la guerre pour elles . Maintenant qu'elles votent , on la fait pour le pétrole . Est-ce un progrès ? "

" N'importe quel objet peut être un objet d'art , pour peu qu'on l'entoure d'un cadre ."

" La vie vaut-elle d'être vécue ? L'amour vaut-il d'être cocu ? Je pose ces deux questions auxquelles personne ne répond ."

" Le jour ou personne ne reviendra d'une guerre , c'est qu'elle aura enfin été bien faite ."

" La question ne se pose pas . Elle en est incapable : il y a trop de vent ."

Sources : Dictionnaires : Auteurs de Langue Française , Larousse , Robert , Trésors de la Langue Française . Le Jazz en France .


Tous les commentaires (43)

Pauvre mec, il a même pas fini de voir le film extrait de son chef-d'oeuvre !

Posté le

android

(0)

Répondre

l'adaptation cinématographique "libre" de son roman l'écume des jours est sortie au cinéma il y pas longtemp , bon film :).

Posté le

android

(9)

Répondre

Ça devait être un film mortel !

Posté le

android

(275)

Répondre

Et le realisateur cracha sur sa tombe.

Posté le

android

(336)

Répondre

L' adaptation l' a tellement déçue qu'il en est mort !

Posté le

android

(0)

Répondre

@glatz, On peut dire qu'avant le film, c'était écrit ;)

Posté le

android

(9)

Répondre

Il aurait pu attendre la fin du film pour mourir. Manque de respect pour le réalisateur

Posté le

android

(4)

Répondre

On se doit de connaître la biographie de Boris Vian si difficile à écrire , voici pourtant ce que je crois qu'il faut retenir :

Boris Vian est né d'une riche et vieille famille française , ( son prénom et son nom font toujours penser qu'il est d'origine russe ! ), en 1920 à Ville-d'Avray . Surdoué , il fait des études à Centrale dont il sort ingènieur . Il se disperse en de multiples activités , musicien de jazz , chanteur , acteur , journaliste , écrivain , il vit avec frénésie et , malgré une santé très fragile il est l'un des principaux animateurs de la vie nocturne parisienne de Saint-Germain - des - Prés . Ses trois premiers romans , pastiches des romans noirs américains , ( J'irai cracher sur vos tombes , Les Morts ont tous la même peau , Et on tuera tous les affreux ) , publiés sous le pseudonyme de Vernon Sullivan , suscitent le scandale ...Il écrit plusieurs romans où l'émotion et la tendresse se cachent derrière la fantaisie et l'absurde ( L'Écume des jours et L'Herbe rouge ) , il crée des mythes dramatiques qui illustrent l'absurdité et la solitude de la vie humaine ( L'Equarissage pour tous , Les Bâtisseurs d'empire ) . Il laisse des nouvelles ( Les Lunettes fourrées) des poèmes et des chansons ( Cantilènes en gelée ). De sa courte et trépidante vie , (il décède à Paris en 1959 comme nous le raconte l'anecdote ) , je retiens au travers de ses différentes œuvres sa drôlerie , son insolence et son humour noir qui se mêlent en un savoureux cocktail...

Afin que le lecteur cerne mieux le personnage qu'était Boris Vian , je cite quelques unes de ses pensées :

" Du temps que les femmes ne votaient pas , on faisait la guerre pour elles . Maintenant qu'elles votent , on la fait pour le pétrole . Est-ce un progrès ? "

" N'importe quel objet peut être un objet d'art , pour peu qu'on l'entoure d'un cadre ."

" La vie vaut-elle d'être vécue ? L'amour vaut-il d'être cocu ? Je pose ces deux questions auxquelles personne ne répond ."

" Le jour ou personne ne reviendra d'une guerre , c'est qu'elle aura enfin été bien faite ."

" La question ne se pose pas . Elle en est incapable : il y a trop de vent ."

Sources : Dictionnaires : Auteurs de Langue Française , Larousse , Robert , Trésors de la Langue Française . Le Jazz en France .

Pour l'adaptation de son film ... Ça tombe mal

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est... ecrit assez bizzare. C'est tres expressif disons... Boris Vian etait un homme "multi-tache". Trompetiste, ecrivain, musicien et les metier de la chanson. Cependant, la derniere adaptation d'un de ses livres m'a deplu a moi, comme a mon entourage : pas facile d'adapter un roman de Vian ?

Posté le

android

(2)

Répondre

Rien a voir : " i spit on your grave " "je crache sur ta tombe" sorti récemment, excellent film a voir!

L'anagramme de "Boris Vian" est "Bison ravi"

Posté le

android

(28)

Répondre

@ blackfight si un joueur avait les bons sauf 2 numéros et que les 2 qu'il avait le 41 et 42 qui sont restés dans les tubes tu fais comment?
un soucis d'équité étant donné que tous les numéros doivent pouvoir sortir (c'est ca le hasard)et pas tous moins 2

Posté le

android

(0)

Répondre

Petite précision medicale pour l'anecdote, car c'est important pour mieux comprendre ce décès, Boris Vian avait une maladie particulière : le syndrome de Marfan. C'est une affection touchant le collagène, qui forme la matrice extra-cellulaire. Il existe de nombreux signes cliniques de ce syndrome. Mais me fait le plus nottabke est une forte prédisposition à la dissection aortique, qui peut mimer une crise cardiaque, et qui a sans doute emporter Boris Vian, favirisé pzr un pic d'hypertension. Le risque et le pronostic est tellement important sue certains malades ont reccours à de la chirirgie préventive en remplaçant l'aorte thoracique par une prothèse vasculaire.

C'est radical comme façon de montrer son désacord :o

Posté le

android

(11)

Répondre

@norton, Bonjour Norton ! Je pense que tu devrais postuler pour rédiger les questions de question pour un champion ! Quand je lis, avec grande attention, tes articles qui nous rendent moins bêtes j'ai l'impression d'y être ! ;D
Amicalement :)

Posté le

android

(10)

Répondre