Le ragondin tracte ses petits

Proposé par
le
dans

Contrairement à de nombreux mammifères, la femelle ragondin a ses mamelles situées non pas sous le ventre, mais sur le haut de ses flancs. Ce n'est pas un hasard de la nature, mais une anatomie qui permet à sa progéniture de se nourrir dans l'eau, à l'abri des prédateurs terrestres. Cela lui permet également de nager au côté de ses petits qui s'accrochent aux mamelles et se font ainsi tracter.


Commentaires préférés (3)

Chez certaines femmes, les mamelles sont situées de chaque côté du nombril...

Posté le

android

(315)

Répondre

a écrit : Et quand ses seins vont tomber? Tu auras enfin la possibilité de les atteindre ;)

Posté le

android

(78)

Répondre

a écrit : Question : en as-tu déjà mangé? Car moi, oui et c'est très bon.
De toute façon, lorsqu'il n'y en aura plus comme tout le reste, nous mangerons des insectes et quand il n'y aura plus d'insectes .....???
Et bien on se mangera les doigts comme Adrien Carton de Wiart ;-)


Tous les commentaires (31)

Pratique pour du ski nautique ( en plus ça rime )

Chez certaines femmes, les mamelles sont situées de chaque côté du nombril...

Posté le

android

(315)

Répondre

La nature est tellement bien faite ! De quoi se poser beaucoup de questions existentielles...

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Chez certaines femmes, les mamelles sont situées de chaque côté du nombril... Surtout celles dépassant la soixantaine ^^
Mesdames je vous aime :p

Posté le

android

(0)

Répondre

Le plus marrant dans l'histoire c'est de savoir que certains en font du pâté appelé "pâté de ragondin", mais c'est difficile de t'imaginé cela quand tu les voit à longueur d'année écraser sur les routes proches de la brière.

Posté le

android

(1)

Répondre

Le ragondin, qu'on appelle lièvre des marais dans la gastronomie française, est un des plus adorables "nuisibles" qu'on trouve dans nos région.

Posté le

android

(17)

Répondre

Sympathique la ragondine avec sa ribambelle de mamelles et de "ribambeaux" de rats d'eau nageant et têtant tout à la fois . Et coquine avec ses trois portées de 10 loustics par an !
Il fallait bien cela par temps de disette et de carême ( le ragondin animal d'eau était assimilé aux poissons et pouvait être mangé ) . Bref les hommes ont toujours mangé les beaux ragondins adultes . Certes on ne mangeait pas du rat , pouah ! Pouah ! Pouah ! Que non on se régalait du même animal baptisé : " Lièvre des marais "! Un peu comme la couleuvre qui s'appelait pour les besoins de la table : " Anguille des buissons " .

a écrit : La nature est tellement bien faite ! De quoi se poser beaucoup de questions existentielles... Auxquelles Darwin à répondu.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Sympathique la ragondine avec sa ribambelle de mamelles et de "ribambeaux" de rats d'eau nageant et têtant tout à la fois . Et coquine avec ses trois portées de 10 loustics par an !
Il fallait bien cela par temps de disette et de carême ( le ragondin animal d'eau était assimilé aux poissons
et pouvait être mangé ) . Bref les hommes ont toujours mangé les beaux ragondins adultes . Certes on ne mangeait pas du rat , pouah ! Pouah ! Pouah ! Que non on se régalait du même animal baptisé : " Lièvre des marais "! Un peu comme la couleuvre qui s'appelait pour les besoins de la table : " Anguille des buissons " . Afficher tout
Question : en as-tu déjà mangé? Car moi, oui et c'est très bon.
De toute façon, lorsqu'il n'y en aura plus comme tout le reste, nous mangerons des insectes et quand il n'y aura plus d'insectes .....???

a écrit : Et quand ses seins vont tomber? Tu auras enfin la possibilité de les atteindre ;)

Posté le

android

(78)

Répondre

a écrit : Auxquelles Darwin à répondu. Non il n'a pas répondu à tout. La cause des mutations génétiques reste encore un problème.

a écrit : Question : en as-tu déjà mangé? Car moi, oui et c'est très bon.
De toute façon, lorsqu'il n'y en aura plus comme tout le reste, nous mangerons des insectes et quand il n'y aura plus d'insectes .....???
Et bien on se mangera les doigts comme Adrien Carton de Wiart ;-)

a écrit : Question : en as-tu déjà mangé? Car moi, oui et c'est très bon.
De toute façon, lorsqu'il n'y en aura plus comme tout le reste, nous mangerons des insectes et quand il n'y aura plus d'insectes .....???
On mangera les vaches qu'on aura élevé pendant qu'on mangeait les insectes pardi!

a écrit : Le ragondin, qu'on appelle lièvre des marais dans la gastronomie française, est un des plus adorables "nuisibles" qu'on trouve dans nos région. C'est mignon jusqu'à ce que les dégâts qu'il peut engendrer, deviennent irréversibles...
Aucun scrupule à manger du pâté.... D'autant que c'est super bon.

a écrit : Le ragondin, qu'on appelle lièvre des marais dans la gastronomie française, est un des plus adorables "nuisibles" qu'on trouve dans nos région. Adorable ? Sa se voit que c'est pas toi qui t'es retrouvé avec un gros ragondin au bout de ta canne à pêche, il estai pas jouasse le bazar quand jai dû lui enlever l'hameçon qui l'avait dans la pâte arrière, il a même essayer de me chiquer la main 3-4 fois

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Le plus marrant dans l'histoire c'est de savoir que certains en font du pâté appelé "pâté de ragondin", mais c'est difficile de t'imaginé cela quand tu les voit à longueur d'année écraser sur les routes proches de la brière. Ou trainer pres des stations d'épuration

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le plus marrant dans l'histoire c'est de savoir que certains en font du pâté appelé "pâté de ragondin", mais c'est difficile de t'imaginé cela quand tu les voit à longueur d'année écraser sur les routes proches de la brière. Je supposes donc que tu dois être brieron. A savoir que ragondins sont de dangereux nuisibles. Imaginez vous un rat, de 3 a 4 fois plus gros, et plus méchant (quelquefois). Quant au pâtés, il ressemble au pâtés de campagne mais avec un goût très fort et très fumé.

a écrit : Chez certaines femmes, les mamelles sont situées de chaque côté du nombril... Et elles tractent aussi les hommes avec leurs seins

Posté le

android

(0)

Répondre