Sergueï Bubka a battu 35 fois le record du monde au saut à la perche

Proposé par
le

Sergueï Bubka fut le détenteur durant 20 ans du record du monde de saut à la perche avec une hauteur sautée de 6 mètres 15. La particularité de cet athlète est également qu'il a battu 35 fois le record du monde (en extérieur et en salle), l'augmentant chaque fois d'un ou de quelques centimètres. Les mauvaises langues disent qu'il géra son record pour toucher à de multiples reprises la prime de record du monde.

Il franchit la barre des 6 mètres à 44 reprises dans sa carrière.


Commentaires préférés (3)

Même s'il ne le faisait pas exprès, à 70.000€ la prime, il s'en ai mis plein les fouilles. Presque 2,5 millions d'euros ^^

Posté le

android

(336)

Répondre

@Onchy si tu demandes de tenter un saut à 6m06, même si tu passes 10 centimètres au dessus, ton score est de 6m06. Comme ça lui suffit pour gagner le concours, il s'arrête là, même s'il sait qu'il peut faire encore mieux... il se garde le 6m08 pour un autre concours... voilà comment on gère un record !

Posté le

android

(407)

Répondre

Sergueï Bubka avait une haute idée de soi , déprimé , il les collectionnait . À force de faire des appels du pied , d'être passé par tous les stades , il était devenu le maître incontesté de la perche on le surnommait : " La supercherie " .


Tous les commentaires (64)

S'il gerait vraiment son record, il etait tres fort. Parce que faut maitriser pour choisir sa hauteur a quelques centimetre seulement. Oo

Posté le

android

(0)

Répondre

Même s'il ne le faisait pas exprès, à 70.000€ la prime, il s'en ai mis plein les fouilles. Presque 2,5 millions d'euros ^^

Posté le

android

(336)

Répondre

C est vrai que ça devait être facile de gérer son record au centimètre près a 6m de hauteur --

@Onchy si tu demandes de tenter un saut à 6m06, même si tu passes 10 centimètres au dessus, ton score est de 6m06. Comme ça lui suffit pour gagner le concours, il s'arrête là, même s'il sait qu'il peut faire encore mieux... il se garde le 6m08 pour un autre concours... voilà comment on gère un record !

Posté le

android

(407)

Répondre

Je pense que même si il a géré ses records le simple fait qu'il ait réussi à gardé la détention du dit record fait de lui un excellent sportif.

Posté le

android

(49)

Répondre

C'est vrai que c'est facile de gérer ses records. J'ai fait un peu de saut à la perche : jamais une barre au dessus de 4 m. En gérant bien on y arrive assez facilement.

Posté le

android

(17)

Répondre

Il devait savoir gérer car, lors des retansmissions, il était èvident qu'il passait largement au-dessus de la barre donc, il aurait pu sauter plus haut d'emblée mais les primes ont peut-être "primé" sur son comportement et c'est de bonne guerre que de n'améliorer son record qu'au compte-goutte et le public n'en était que plus satisfait. Suspense à chaque fois!
C'est un grand champion.
Contrairement au commentaire de @BardeHippo, il peut choisir la hauteur de sa barre à la fin de la compétition!

Sergueï Bubka avait une haute idée de soi , déprimé , il les collectionnait . À force de faire des appels du pied , d'être passé par tous les stades , il était devenu le maître incontesté de la perche on le surnommait : " La supercherie " .

a écrit : Quels malins ces russes ! Ils sont surtout bon sportifs. On les crains partout.

Posté le

android

(3)

Répondre

Le record sera d autant plus difficile a battre. En effet la taille des supports sur lesquelles repose la barre a franchir est passée de 7 a 5cm. Donc plus instable. Et devinez qui fait partie du jury qui décida cette règle? :-)
Ceci dit Bubka pouvais courrir un 100m en moins de 10.5sec, et avait une technique incroyable. cela reste un grand champion malgré tout.

Posté le

android

(47)

Répondre

Pourquoi "les mauvaises langues" ?.. C'est évident qu'il gérait ses records, et il ne le cachait d'ailleurs pas... Il aurait été bien con de ne pas le faire ! Étant "sur une autre planète" en matière de perche, il était toujours le dernier à sauter pour battre son propre record ; il aurait fallu alors être le dernier des imbéciles pour demander 30cm de plus (au risque de ne pas passer), alors que 1cm suffisait... Et tout le monde était content : organisateurs, sponsors, public, et lui bien sûr qui s'embourbait la prime...

J'avais lu un truc la dessus. Le type s'est arrangé pour que les limitations liées au perches ne changent que quand il a pris sa retraite, rendant plus difficile le fait de dépasser les 6 mètres après son retrait de la compétition.

Posté le

android

(13)

Répondre

Toujours viser plus haut... Mais surtout ne pas oublier de boire VODKA !

a écrit : Sauf que là on parle d'un Ukrainien C'est pareil ^^ ! il fessait parti de l'URSS ! C'était pas du tout une dimension sérieuse... Ne prenez pas tout au sérieux...

Juste après avoir pris sa retraite en tant que perchiste, il a été président de la fédération d athlétisme et aurait changé quelque règles afin de s'assurer que le record du monde lui soit toujours attribué, comme l'encoche ou faut planter la perche qui a été baissé de 3cm et qui à une barre de 6m de haut donne un handicape considérable.

Posté le

android

(23)

Répondre

Et mine de rien le dopage des athlètes de l'URSS était très répandu, donc plus de vitesse pour la course... mais il est vrai qu'il faut avoir aussi une sacrée maitrise de la technique, l'un ne va pas sans l'autre

a écrit : Sergueï Bubka avait une haute idée de soi , déprimé , il les collectionnait . À force de faire des appels du pied , d'être passé par tous les stades , il était devenu le maître incontesté de la perche on le surnommait : " La supercherie " . Sergueï Bubka est visiblement très imbu de lui-même, si vous avez regardé les championnats du monde de Moscou vous avez dû remarquer son attitude hautaine et un brin pathétique dans sa loge officielle pendant le concours des perchistes. Son talent et son succès lui sont probablement montés à la tête, c'est dommage...

Posté le

android

(8)

Répondre