Le repère ovale sur les images au cinéma

Proposé par
le
dans

Au cinéma, il est parfois possible d'apercevoir un ovale noir cerclé de jaune dans le coin supérieur droit de l'écran. C'est le repère de changement de bobine, indiquant au projectionniste le moment de changer de rouleau de pellicule.

Ce signal apparaît deux fois pendant environ un cinquième de seconde. La première fois donne l'ordre au projectionniste d'allumer le moteur du second projecteur. La deuxième l'invite a déclencher le flot d'images, et stopper le second projecteur. L'intervalle de temps entre les deux correspond au temps nécessaire pour le moteur du projecteur à atteindre sa vitesse normale. Bien que de plus en plus de projecteurs réalisent automatiquement cette manipulation, les repères sont toujours présents, pour certains par tradition, mais plus évidemment pour permettre aux salles plus anciennes de persister dans l'échange manuel des bobines. Ce repère est rond sur la pellicule, mais rendu oval par les lentilles du projecteur. (Sur la pellicule, les images du film sont déformées, compressées latéralement, pour apparaitre correctement à l'écran.)


Tous les commentaires (48)

a écrit : J'allais justement faire ce commentaire :) je le sais justement depuis cet épisode. Idem je l'ai su dans Columbo !!!! Avec la tite blonde machiavélique!!

Enfin, aujourd'hui au cinéma, ils utilisent des formats numériques et non des bobines...

Posté le

android

(0)

Répondre

Ceci est valable pour les projections dites en double poste. 2 machines en cabine pour un écran, courant il y a quelques décennies en raison de la faible durée de vie de la source lumineuse (20 à 30 min pour les vielles machines à charbon). On pouvais voir un petit décalage de l'image à l'écran lors du changement, du à la variation de l'angle de projection. Depuis quelques décennies et avant l'arrivée du cinéma numérique, ces brulures de cigarettes n'étaient plus très utiles, toutes les salles étaient équipées avec une machine par écran. Aujourd'hui, rares sont les cinémas qui projettent encore en 35mm, les brulures de cigarettes sont un vieux souvenir !

a écrit : J'aime ce genre de commentaire de personne croyant tous savoir sur tout ...

Moi je ne le savais pas et j'ai même jamais remarquer les ovales dont vous parlez oO
Aujourd'hui, on utilise des projecteurs numériques donc cette technique n'a plus lieu d'être

a écrit : J'aime ce genre de commentaire de personne croyant tous savoir sur tout ...

Moi je ne le savais pas et j'ai même jamais remarquer les ovales dont vous parlez oO
Maintenant tous est fait automatiquement par ordinateur ,les projectionniste non quasiment plus rien a faire donc l'ovale est inutile.

a écrit : Ceci est appelé une brulure de cigarette dans le jargon cinématographique Merci!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il y avait un (excellent) épisode de Columbo expliquant ce principe. Il s'agit à juste titre de l'épisode "Meutre parfait". Ouiiiii !!!!