Le mur de Berlin abritait des milliers de lapins

Proposé par
le
dans

Entre 1961 et 1989, le mur de Berlin séparait la ville en deux. Il était en fait constitué de deux murs, avec au milieu une zone interdite, le No Man's Land. Cette construction fit au moins le bonheur d'une population : celle des lapins, qui avait ainsi un vaste terrain de jeu, sans prédateurs. On estime qu'ils étaient plusieurs milliers, et lors de la chute du mur, ils s'éparpillèrent un peu partout en ville et causèrent des dégâts.


Commentaires préférés (3)

C'est une des rare fois que la connerie de l'homme est benéfique à la nature.

J'imagine que certains soldats désoeuvrés régulaient leur espèce en leur tirant dessus du haut de leurs miradors.

Ne vous méprenez pas, j'aime les lapins. La preuve, je mange des céréales Nesquik.

" Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts " Isaac Newton


Tous les commentaires (77)

Ca a du etre un sacré bordel quand ils l'ont ouvert du coup.

Posté le

android

(9)

Répondre

C'est une des rare fois que la connerie de l'homme est benéfique à la nature.

Enfin une ville où l'on trouvait plus de lapin que de rat!!

C'est bizarre que les chats n'aient pas profité de ce no mans Land rempli de lapins. Un mur c'est pas ce qui peut les arrêter...

Posté le

android

(23)

Répondre

J'imagine que certains soldats désoeuvrés régulaient leur espèce en leur tirant dessus du haut de leurs miradors.

Ne vous méprenez pas, j'aime les lapins. La preuve, je mange des céréales Nesquik.

a écrit : C'est bizarre que les chats n'aient pas profité de ce no mans Land rempli de lapins. Un mur c'est pas ce qui peut les arrêter... Je vois mal un chat faire un bon de 3,6 mètres.

Posté le

android

(34)

Répondre

a écrit : C'est bizarre que les chats n'aient pas profité de ce no mans Land rempli de lapins. Un mur c'est pas ce qui peut les arrêter... Mon chat a moi il ne m'a jamais ramener de lapin!

" Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts " Isaac Newton

Docteur Armand-Dellile aurait lui mit un petit coup de myxomatose pour régler tout ça...

Posté le

android

(84)

Répondre

a écrit : C'est une des rare fois que la connerie de l'homme est benéfique à la nature. L'excès n'est bénéfique en rien même pour la nature.
Meme si j'aime bien les lapins. :-)

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : J'imagine que certains soldats désoeuvrés régulaient leur espèce en leur tirant dessus du haut de leurs miradors.

Ne vous méprenez pas, j'aime les lapins. La preuve, je mange des céréales Nesquik.
Et non ! C'était le paradis pour ces lapins jusqu'à ce que leurs galeries qui traversaient les 2 parties soient rebouchées.

"Nous étions postés dans le mirador durant huit heures d'affilée. Les lapins étaient notre seule distraction et on les suivait à la jumelle. Mais il était strictement interdit de tirer sur eux !", se souvient un ancien garde frontière.
Extrait de cette source=
www.lemonde.fr/vous/article/2011/07/23/les-lapins-font-le-mur_1551949_3238.html#no_mobile

Posté le

android

(49)

Répondre

a écrit : C'est une des rare fois que la connerie de l'homme est benéfique à la nature. Pas tellement bénéfique que ça vu qu'il est écrit que les lapins ont fait des ravages. Sinon suivant une precedente anecdote il y a eu le cas de gengis khan qui tuait tellement de monde que la nature reprenait ses droits et les regions inhabité tel que la région du cachemire entre l'inde et le pakistan par exemple ou bien la région situé entre la corée du sud et la corée du nord.

a écrit : C'est une des rare fois que la connerie de l'homme est benéfique à la nature. La nature a construit, et construit en permanence, un équilibre. C'est pas lui rendre service en faisant proliférer certaines espèces mais pas d'autres.

Posté le

android

(16)

Répondre

a écrit : Je vois mal un chat faire un bon de 3,6 mètres. On est d'accord... Mais ils auraient pu passer par les galeries des lapins

Posté le

android

(6)

Répondre

A noter que le "No man's land" ne désigne pas précisément ce dit lieu mais s'applique généralement pour un espace entre deux "camps". Cela peu donc aussi être une zone de conflit.
Tout le monde le sais grâce à ses cours sur la guerre des tranchées ? D'accord, c'est un terme pour désigner une forme de lieu particulier et non un lieu précis, j'arrête la.

a écrit : Pas tellement bénéfique que ça vu qu'il est écrit que les lapins ont fait des ravages. Sinon suivant une precedente anecdote il y a eu le cas de gengis khan qui tuait tellement de monde que la nature reprenait ses droits et les regions inhabité tel que la région du cachemire entre l'inde et le pakistan par exemple ou bien la région situé entre la corée du sud et la corée du nord. Afficher tout Parceque les lapins n'on rien a faire en ville, ils se sont retrouvé la sans rien trop comprendre. Cela a était benefique a la prolifération de l'espece, puisqu'ils ont pu etre tranquille. Puis qu'est ce que represente les degats de lapins dans une ville par rapport au degat qu'a fait l'homme én cette endroit.

L'anecdote n'en parle pas, mais....comment des lapins arrivaient-ils à survivre dans cette zone ? De mémoire il y avait des fossés avec des pieux empoisonnés, en plus des chiens de garde...

a écrit : " Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts " Isaac Newton « Une bonne citation placée au bon endroit et au bon moment peut, pour un instant, faire paraître le pire des imbéciles beaucoup plus intelligent qui ne l'est en réalité. »
Martin Roy

a écrit : Parceque les lapins n'on rien a faire en ville, ils se sont retrouvé la sans rien trop comprendre. Cela a était benefique a la prolifération de l'espece, puisqu'ils ont pu etre tranquille. Puis qu'est ce que represente les degats de lapins dans une ville par rapport au degat qu'a fait l'homme én cette endroit. Cela représente de l'argent... Beaucoup d'argent.....

Posté le

android

(1)

Répondre