Le circuit du Mans a connu le plus grand drame du sport automobile

Proposé par
le

La course automobile du Mans fut en 1955 le théâtre du plus gros drame de l'histoire du sport automobile. La voiture d'un pilote s'écrasa et explosa contre les barrières de sécurité sommaires de l'époque et fit 80 morts dans le public suite aux débris projetés à grande vitesse lors du crash. Les organisateurs décidèrent de maintenir la course afin que les secours puissent arriver sans être gênés par les embouteillages qu'aurait causés une annulation.


Tous les commentaires (77)

a écrit : Mon père était dans le public ce jour là. Il avait tanné ses parents pour aller chercher une boisson. Ils y sont donc allé et quinze minutes plus tard, l'accident se produisait pile à l'endroit où ils se trouvaient... On peut dire qu'ils l'ont échappé belle !!! Et toi tu n'existerais pas pour en parler. Comme quoi la vie ce joue à des détails insignifiants.

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Oui mais les visiteurs auraient pu sortir a pied par la piste. Enfin bon c'est horrible de continuer la course avec un tel drame. Meme les pilotes de leur propre conscience auraient du s'arreter. Et comment tu fais pour obliger des milliers de personnes de partir à pieds et par tel direction quand c'est pas du tout prévu ?

Dans cet accident, l'arrière de la Austin Healey n*26 fit office de tremplin pour la Mercedes n*20 qui roulait beaucoup plus vite qui ne reussit pas a éviter la Healey qui évita la jaguar qui rentra brusquement ds les stands .Mercedes retira ses voitures et ne participa plus a aucune course automobile jusqu'à les années 80 avec Sauber .Jaguar prouva l'année suivante,en gagnant l'epreuve ,que sa victoire en 1955 n'était pas dus a cet horrible accident
Dsl pour la longueur ;-)

a écrit : Oui mais les visiteurs auraient pu sortir a pied par la piste. Enfin bon c'est horrible de continuer la course avec un tel drame. Meme les pilotes de leur propre conscience auraient du s'arreter. Peut être un jour tu te rendra sur ce circuit et comprendra qu'un telle enceinte ce vidant d'un coup engendre un blocage complet sur plusieurs km à la ronde... "A pied par la piste" c'est juste pas sérieux... Le concept du circuits c'est justement que tu y tourne en rond, donc pas d'issue...

a écrit : L'essence était réglementaire. Ce sont les composants de la carrosserie, alliage avec du magnésium, qui ont produit l'incendie. Mets de l'eau sur du magnésium en feu. Ça revient à uriner dans un violon.... Il me semble que eau + magnesium en feu = explosion

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : J ai vu la même chose et l année dernière un autre pilote est décédé Oui.. J'ai le même souvenir. Aucun spectateur n'est mort mais le résultat est similaire.. Le pilote lui a succombé. :/

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Peut être un jour tu te rendra sur ce circuit et comprendra qu'un telle enceinte ce vidant d'un coup engendre un blocage complet sur plusieurs km à la ronde... "A pied par la piste" c'est juste pas sérieux... Le concept du circuits c'est justement que tu y tourne en rond, donc pas d'issue... Totalement d'accord pas très futé comme raisonnement.. En sachant que les parkings et les accès au circuit ne sont pas de grandes route.. Les débris des voitures ont fait beaucoup de morts dans les spectateurs. Le choc de la voiture est impressionnant certe mais l'état de certains blessés aussi, pour avoir des photos des lieux lors de la catastrophe.

Ma grand mère y était avec mon arrière grand père. Je suis ici car elle avait réussi à convaincre mon arrière grand père d'aller aux toilettes derrières les tribunes, sinon elle y serait passée.
Elle m'a raconté que les gens qui ne regardaient pas la course, derrière les tribunes, croyaient que c'était la guerre qui recommençait ou qu'un attentat avait eu lieu..
Drame éprouvant

a écrit : La voiture qui a quitté la piste avait dans son réservoir un type d'essence interdit à l'époque car trop inflammable et trop instable. L'équipe possédant cette voiture est sorti du pays avant que les enquêteurs puissent les interroger Une simple rumeur jamais prouvée. Ils sont partis promptement par respect pour les français tant les souvenirs de la guerre étaient encore frais.

Petite anecdote : quelques heures plus tard le casque du pilote de la mercedes, Pierre Levegh, a été ramené au directeur technique de l'écurie et celui ci a constaté que le cerveau de Levegh était resté dedans.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Il a perdu le contrôle de sa voiture, il pouvait rien faire et il se retrouve avec 80 morts sur la conscience Oui on voit bien qu'il rebondit sur la barrière à droite avant de frapper la voiture, mais ça doit être dur de se sentir responsable!

a écrit : Mon grand-père m'a raconté ce terrible accident : il était dans les tribunes ce jour là... Ah ? Et alors ? Tu as peut être quelque anecdote à nous transmettre ? Parce que sinon je ne vois vraiment pas l'intérêt de dire que son grand-père y était et l'a raconté !!!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : De mémoire c'est sur ce circuit que le pilote McLaren s'est fait la main avec une (magnifique) Ford MK II (une version plus rapide et plus dangereuse que la Ford Gt40 actuelle, c'est pour dire) Tu confonds tu parle de la ford gt40 MK II le modèle actuel est la ford gt :) pour ceux que sa intéresse la gt40 a été produite entre 64 et 68 a 126 exemplaires tandis que la gt "actuelle" a été produite a 4038 exemplaires entre 2003 et 2006 :) a noter aussi que les 4 gt40 mkIV qui ont couru en 67 sur les 24h du Mans étaient capable d'atteindre 340km/h dans la ligne droite des hunaudières!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ah ? Et alors ? Tu as peut être quelque anecdote à nous transmettre ? Parce que sinon je ne vois vraiment pas l'intérêt de dire que son grand-père y était et l'a raconté !!! Et ? Mais qu'est ce que ça peu faire?? Il a pas le droit de le dire? Vrai ou pas vrai !!! Laissez les gens s exprimer. Quelle perte de temps .

A l'époque la voie des stands n'était pas séparé par un muret, c'est en grande partie à cause de cette accident qu'aujourd'hui il y a une voie spécialement conçue pour rentrer au stand avec pour protection un muret.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Comment continuer à suivre la course après un tel drame?! Pour les raisons (sensées) détaillées dans l'anecdote et les commentaires.

Mon oncle, photographe de presse, y était. Ça l'avait traumatisé.

a écrit : Pour les raisons (sensées) détaillées dans l'anecdote et les commentaires. Non. Les commentaires n'expliquent pas comment un spectateur peut continuer à suivre la course, s'y intéresser, après un tel drame. On nous explique pourquoi ça a continué ... Nuance !

a écrit : Non. Les commentaires n'expliquent pas comment un spectateur peut continuer à suivre la course, s'y intéresser, après un tel drame. On nous explique pourquoi ça a continué ... Nuance ! Ta besoin d'une raison pour expliqué la froideur humaine??

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Non. Les commentaires n'expliquent pas comment un spectateur peut continuer à suivre la course, s'y intéresser, après un tel drame. On nous explique pourquoi ça a continué ... Nuance ! Je parle aussi des sources, où on nous explique que même des commissaires de course n'ont été au courant de l'accident qu'à la fin de la course.

Twitter et cie n'existaient pas encore...

Posté le

android

(0)

Répondre