L'arme nucléaire a été envisagée durant la guerre d'Indochine

Proposé par
le
dans

Durant la guerre d'Indochine, la bombe atomique a failli être utilisée à nouveau par les États-Unis. En effet, en pleine débâcle de l'armée française, les Américains prévoyaient le largage de 3 bombes pour réprimer l'avancée du Viet-minh. Ce projet, connu sous le nom de projet Vautour, fut soutenu par le vice-président américain Richard Nixon, mais le président Dwight Eisenhower le refusa finalement pour des considérations politiques.


Tous les commentaires (64)

a écrit : J'aime bien le "pour des considérations politiques".. le mec au moment d'envoyer trois bombes sur des millions de gens il pense aux considérations politiques ! Cite moi une autre raison que politique pour déclarer ou arrêter une guerre. Je n'en connais pas.

Et puis la suite a démontré que même sans bombe atomique ils arrivaient a tuer plein de monde :(

Posté le

android

(4)

Répondre

Je suis stupéfait de l'ardeur avec la quelle l'homme scie la branche sur la qu'elle il est posé.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Sauf que la deuxième guerre du Viêt Nam c'était dix ans après la seconde guerre mondiale... (Eisenhower fût président de 1953 à 1961, pour preuve que l'on parle bien de la deuxième guerre d'Indochine.) Donc les deux mortelles offrandes avaient été déjà envoyées. Il y a eu la guerre d'Indochine (Laos, Cambodge, Vietnam et province chinoise de Guangdong qui ont obtenu leur indépendance à la fin du conflit) perdue par la France et la guerre du Vietnam où se sont enlisés les États Unis. En aucun cas il y a eu première et seconde guerre d'Indochine ou du Vietnam.

Si ils avaient fait ça, ils auraient continués ! Plus d'Irak, plus d'Afghanistan, plus rien...

Posté le

android

(0)

Répondre

Jlsd, vu récemment dans un des 10 documentaires "une autre histoire de l'Amérique" d'Oliver Stone, documentaires parlant de toute une face cachée des états unis, sur des événements allant de la seconde guerre mondiale jusqu'à "l'ère actuelle" depuis le début de la présidence d'Obama. Je vous conseille de les regarder si vous le pouvez.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je pense que le "bisounours" c'est plutôt toi... De penser que certains fous furieux ne soient pas contraints par "raisons politiques" (sanctions, etc...) de faire ce qu'ils aimeraient bien faire... Je pense qu'on dit la même chose ou alors je ne comprends pas ce que tu écris.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Comme si combattre une insurrection consistait à appliquer la politique de la terre brûlée...
Si ils avaient cherché à "gagner les cœurs et les esprits" en résolvant les problèmes qui justifiaient la guérilla, elle serait morte d'elle-même...
Pour ce conflit comment tu veux gagner les coeurs et les esprits? ce que voulait les viet minh c etaient un pays communiste, ce que les americains ne voulaient absolument pas. Les 2 camps n auraient jamais changer leur position. Il ne s agissait pas d une revolte alimentaire ou autre ou tu peux gagner le coeur des gens en envoyant de la nourriture, de l argent ou en construisant des ecoles ou des hopitaux. C etait ideologogique.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Cite moi une autre raison que politique pour déclarer ou arrêter une guerre. Je n'en connais pas.

Et puis la suite a démontré que même sans bombe atomique ils arrivaient a tuer plein de monde :(
Une autre raison ?
Économique peut être ? Comme la majorité des guerres actuelles !

Les guerres en Asie étaient surtout idéologiques, plus que politique !

D'ailleurs les Américains étaient opposés a la guerre du Vietnam, en résulte l'élection de Nixon (républicain) a la suite de plusieurs démocrates ! Il a directement procédé au retrait des troupes, un exemple criant que la politique peut déclencher mais surtout arrêter des conflits !

a écrit : Il y a eu la guerre d'Indochine (Laos, Cambodge, Vietnam et province chinoise de Guangdong qui ont obtenu leur indépendance à la fin du conflit) perdue par la France et la guerre du Vietnam où se sont enlisés les États Unis. En aucun cas il y a eu première et seconde guerre d'Indochine ou du Vietnam. La guerre du Vietnam est aussi appelée "2ème guerre d'Indochine"

fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Viêt_Nam

a écrit : Pour ce conflit comment tu veux gagner les coeurs et les esprits? ce que voulait les viet minh c etaient un pays communiste, ce que les americains ne voulaient absolument pas. Les 2 camps n auraient jamais changer leur position. Il ne s agissait pas d une revolte alimentaire ou autre ou tu peux gagner le coeur des gens en envoyant de la nourriture, de l argent ou en construisant des ecoles ou des hopitaux. C etait ideologogique. Afficher tout C'était certes idéologique, mais pour vaincre, une insurrection a besoin de soutien de la part de la population (planques, ravitaillement, etc.) et pour cela elle s'ancre sur des problèmes (réels ou perçus).
La maxime "gagner les cœurs et les esprits" ne s'appliquent certainement pas aux guérilleros mais à la population qui les soutient.
Sans soutien, et en allant plus loin, en ayant la population à dos, la guérilla est forcée de se replier dans ses sanctuaires (maquis, montagnes, etc.), perd toute influence médiatique et c'est seulement là qu'il faut l'anéantir.
En bombardant "au p´tit bonheur", les pertes civils grimpent en flèche et en plus d'être inefficace c'est même contre-productif étant donné que cela donne des arguments à l'insurrection pour poursuivre son emprise sur la population.

Jamais, dans l'Histoire, une insurrection n'a été vaincu par des bombes, et les Américains ne l'ont compris que très récemment avec les études du Général Petraeus, elles-même basées sur les travaux des français Trinquier et Galula en Algérie et en Indochine dans les années 1960.

a écrit : Je pense qu'on dit la même chose ou alors je ne comprends pas ce que tu écris. On se comprend peut-être mal, en effet... Ce que je veux dire (et donc toi aussi peut-être), c'est que heureusement qu'il y a parfois des "pressions politiques" (et donc des "raisons politiques") qui empêchent certains hommes d'aller au bout de leurs idées les plus atroces. Je ne suis donc pas surpris qu'un dirigeant américain subisse ces "raisons politiques"... C'est ça que tu voulais dire ?

Cet acharnement atomique sur les asiatiques... Deux bombes, une centrale et 3 en sursis !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : " je ne sais pas avec quel arme sera mener la 3 eme guerre mondiale, mais pour la 4 eme elle ce fera avec des bâtons et des pierres"

Albert Einstein
Si vous voulez citer des phrases célèbres, faites le sans les fautes d'orthographe parce que du coup ça fait un peu Albert 11ans en 6ème B là plutôt que Einstein.

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : " Le problème aujourd'hui n'est pas l'énergie atomique, mais le cœur des hommes " -Albert Einstein - Facile de la part de quelqu'un qui a travaillé sur la création d'armes de destruction massive

Ce qui me choque le plus moi, c'est qu'on considère que les américains ont "perdu" la guerre ..

a écrit : Facile de la part de quelqu'un qui a travaillé sur la création d'armes de destruction massive Une autre légende urbaine qui m'agace : Einstein n'a PAS travaillé sur la bombe atomique.
Il a été le père de la théorie de la relativité, qui a servi à l'élaboration de la fission nucléaire, il a écrit une lettre au président Roosevelt le conjurant de développer l'arme nucléaire avant l'Allemagne nazie (lettre qu'il a regretté après coup), mais à aucun moment il n'a travaillé sur le projet Manhattan de quelque manière que ce soit.

J'ai lu dans un commentaire d'il y a fort longtemps que la bombe atomique ne crée pas résidus radioactif de "longue vie " à la différence de Tchernobyl ( à vérifier bien sur )alors les conséquences n'auraient peut être pas été aussi effroyables que l'on pourrait le croire d'autant qu'il est dit plus haut que les bombes étaient destinées aux guérilleros.
Mais je pense que la pire des conséquences ( et qui est pour moi bien pire que les dégâts immédiats de ces trois bombes ) aurait été la banalisation de la bombe atomique qui serait devenue une bombe comme une autre que l'on utiliserai au premier conflit venu ( elle aurait sûrement servie pour le Vietnam puis le golf et l'URSS aurait faut pareil etc etc )

a écrit : Ils ont préféré les garder pour une autre occasion, genre pour un 6 et 9 août 1945... Ouai enfin la guerre d'Indochine c'était apres les japs

a écrit : Même si ils n'ont pas balancé de bombes atomiques, ils ont tout de même balancé du produit orange, un désherbant qui avait pour fonction de détruire les arbres afin qie le vietnamien ne se cc ache pas dessous. Ce désherbant fit la fortune de Monsanto, qui ne se souciait pas des répercussions de son produit sur l'homme, comme par exemple des tumeurs ou autre infections. Afficher tout Exact! Mais le pire dans tout sa, c'est que malgré les tumeur et autre désastre physique causée par le produit orange, cette dernière aura des répercutions sur les génération a venir des vietnamien en étant infectés, les enfants et même les petits enfants sont fort successible de développer malformations et autres maladies causée par ce désherbant hautement toxique.

a écrit : L'opération Vulture visait à bombarder les position vietminh autour de Dien Bien Phu, pas les villes vietminh.
Autrement dit, la cible était des militaires, pas des civils innocents...
Ce qui change quand même pas mal de choses dans la prise de décisition.
D'autant que les guerilleros Vietmi
nh n'étaient pas des millions autour de Dien Bien Phu... Quelque dizaines de milliers, tout au plus. C'est beaucoup de monde, certe, mais ça reste 100 fois moins qu'un million. Afficher tout
c'est vrai qu'une bombe nucléaire, c'est vachement précis, ça détruit précisément tout.
comme les retombées radioactives, d'ailleurs, elle ne passent pas les frontières, c'est bien connu depuis Tchernobyl.