Une chambre à brouillard permet de voir la radioactivité

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Emmenons ce détecteur à Tchernobyl pour voir un super arc en ciel !

Dans le même genre, rendre visible ce qui ne l'est pas, luis hernan un photographe a fait des clichés ou l'on peut distinguer les differentes ondes qui nous entoure comme la wifi le bluetooth etc...tres joli et flippant a la fois!
Il utilise la méthode Kirlian mêlant l’électricité à la photographie pour capturer des images sur du film à l’aide de petites étincelles conduites par les ondes et l’électricité environnante.

Posté le

android

(411)

Répondre

Ils avaient déjà cette méthode en 1986, pour Tchernobyl, on avait très clairement pu voir le nuage de radioactivité contourner la France!


Tous les commentaires (43)

Homer a trouvé mieux, lui est luminescent !

Emmenons ce détecteur à Tchernobyl pour voir un super arc en ciel !

Dans le même genre, rendre visible ce qui ne l'est pas, luis hernan un photographe a fait des clichés ou l'on peut distinguer les differentes ondes qui nous entoure comme la wifi le bluetooth etc...tres joli et flippant a la fois!
Il utilise la méthode Kirlian mêlant l’électricité à la photographie pour capturer des images sur du film à l’aide de petites étincelles conduites par les ondes et l’électricité environnante.

Posté le

android

(411)

Répondre

C'est incroyable quand on sait la taille des particules émise, en général des atomes d'Helium ou des électrons et sachant également la quantité qui est assez faible pour une dangerosité très importante, mais je doute fort que on retrouve ça dans les musée ou à la Cité des sciences ;)

Posté le

android

(6)

Répondre

D'un coup, je me sens rassuré sur le nucléaire. ..
Lol

Posté le

android

(5)

Répondre

Ils avaient déjà cette méthode en 1986, pour Tchernobyl, on avait très clairement pu voir le nuage de radioactivité contourner la France!

Heureusement que ce n'est pas commercialiser sinon certains se baladerais en permanence avec sa sur la tronche

Ce qui est intéressant avec cette chambre à brouillard, c'est que l'on voit ces traînées d'alcool même sans éléments radioactifs. On se rend compte alors qu'on est traversé par des radiations venant de l'espace tout le temps.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Dans le même genre, rendre visible ce qui ne l'est pas, luis hernan un photographe a fait des clichés ou l'on peut distinguer les differentes ondes qui nous entoure comme la wifi le bluetooth etc...tres joli et flippant a la fois!
Il utilise la méthode Kirlian mêlant l’électricité à la photographie pou
r capturer des images sur du film à l’aide de petites étincelles conduites par les ondes et l’électricité environnante. Afficher tout
Ca mérite une anecdote avec petite photo et source
Merci à toi

a écrit : Dans le même genre, rendre visible ce qui ne l'est pas, luis hernan un photographe a fait des clichés ou l'on peut distinguer les differentes ondes qui nous entoure comme la wifi le bluetooth etc...tres joli et flippant a la fois!
Il utilise la méthode Kirlian mêlant l’électricité à la photographie pou
r capturer des images sur du film à l’aide de petites étincelles conduites par les ondes et l’électricité environnante. Afficher tout
Je connaissais pas ce projet et c'est effet sympa. Par contre je me suis renseigné et sa méthode n'est pas aussi compliquée:
Il utilise un détecteur qui allume une LED de couleur différente selon l'intensité du signal puis se déplace et recommence. Le tout capturé par un appareil photo avec un temps d'obturation très long.

Tout d'abord merci beaucoup car je viens de finir toutes les anecdotes non lu :) Cette appli m'a suivi chaque jour, dans le train et la je suis triste car je n'aurais droit qu'à 3 par jour :'(
Sinon, Normalement, selon le champ de vision d'une caméra, on peut lui faire voir dans les Infra rouge si on lui met de la lumière infrarouge car elle a un grand domaine en lambda. J'imagine que celle la est de même principe.

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : C'est incroyable quand on sait la taille des particules émise, en général des atomes d'Helium ou des électrons et sachant également la quantité qui est assez faible pour une dangerosité très importante, mais je doute fort que on retrouve ça dans les musée ou à la Cité des sciences ;) Détrompe-toi. Il y a une chambre à brouillard au palais de la découverte à Paris.

On croit voir tout ce qui nous entoure... sans imaginer l'infinité d'éléments qui nous échappent. La nature me laisse rêveur...

Posté le

android

(4)

Répondre

Euhhh, les gouttes de mon robinet laissent une tr...

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

Tu mets le détecteur à Fukushima et t'as l'impression d'être dans une boîte de nuit !

Il y'a actuellement une petite chambre a brouillard au palais de la découverte a Paris a l'occasion de l'exposition sur le LHC

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Ils avaient déjà cette méthode en 1986, pour Tchernobyl, on avait très clairement pu voir le nuage de radioactivité contourner la France! Oui le nuage n'ayant pas de passeport a était reconduit à la frontière je m'en rappelle.

Posté le

android

(20)

Répondre

Notez que les traits dans le "brouillard" ne font que quelques dizaines de centimètres.
Les particules émises par la radioactivité sont donc arrêtées par seulement 10 cm d’air.

Ceci est vrai pour la radioactivité alpha, qui, bien qu’elle soit la moins énergétique est la plus dangereuse pour le vivant. Une simple feuille de papier suffit à bloquer pratiquement 100% des rayonnements.

Pour la radioactivité bêta, il faut quelques millimètres d’alu, un gros livre ou une feuille de plomb pour tout bloquer.

La radioactivité gamma, la plus pénétrante, il faut plusieurs dizaines de centimètres de plomb ou plusieurs mètres de béton pour tout bloquer. Les particules gamma passent également au travers du corps humain comme un ballon traverse de l’air.

a écrit : C'est incroyable quand on sait la taille des particules émise, en général des atomes d'Helium ou des électrons et sachant également la quantité qui est assez faible pour une dangerosité très importante, mais je doute fort que on retrouve ça dans les musée ou à la Cité des sciences ;) La dangerosité est toute relative.

Ce qui est dangereux dans la radioactivité, c’est la vitesse à laquelle les éléments radioactifs émettent une particule. Les particules sont propulsés à des vitesses proches de celle de la lumière, mais sont très vite ralentis par l’air, les métaux, le corps humain (l’eau, donc, dont 70% du corps est composé) et surtout le plomb.

Les particules elles mêmes ne sont pas tellement dangereuse : la radioactivité Alpha (la plus dangereuse) émet juste des noyaux d’hélium, comme tu l’as dit, et l’hélium est totalement inerte.

Si on se trouve à 5cm de la source radioactive alpha, on est irradié. Mais si on est à 1 mètre, on ne risque plus rien : l’air arrête toutes les particules alpha.
Ceci est tellement vrai qu’il est possible de nager sans dommages dans une piscine de refroidissement d’une centrale nucléaire : tout prêt du réacteur, la radioactivité est mortelle en quelques secondes. Mais dès quelques mètres autour, on ne risque plus rien du tout.

C’est là la grande différence avec un risque bactériologique ou chimique, dont les éléments dangereux sont partout et pas uniquement autour de la source du problème.