Jack, le singe qui fut aiguilleur de gare

Proposé par
le

James Wide travaillait comme aiguilleur à la gare d'Uitenhage au Cap en Afrique du Sud à la fin du XIXe siècle. Handicapé par un accident de travail, il décida de continuer malgré tout en se fabriquant des prothèses, puis en dressant Jack, un singe, pour que celui-ci active les commandes à sa place ! Devant le talent de l'animal, le duo devint rapidement célèbre et officia durant 9 ans jusqu'à la mort de Jack.


Tous les commentaires (53)

a écrit : Je suis d'accord avec ça : c'est beau... On peut aussi citer les chiens d'aveugles pour lesquels je voue un véritable culte... Mais ! Il y a toujours un revers à la médaille : les animaux ne le font pas naturellement ; ils sont dressés par l'homme pour ça...
Mais j'aime à penser qu'i
ls le font aussi par plaisir, par besoin, par amitié... Afficher tout
Le chien est certes éduqué pour mais on sait tous que le chien prend beaucoup de plaisir a communiquer avec les hommes je pence pas que pour lui sa soit une contraire
Respect aux animaux qui donne leurs vie pour nous en tout cas

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Plusieurs commentaires confondent les prénoms, attention c'est :
James -> Homme
Jack -> Singe
et pas l'inverse.
Surtout que James, c'est Jacques... Tandis que Jack, c'est John...

a écrit : Sous-entendrais tu qu'une personne blessée et handicapée comme notre ami Jack est une personne incapable d'exister et d'être dans la vie active?
Même si Jack utilisait un singe pour faire son travail, le résultat était le même que s'il avait été fait par une personne valide. Il ne prend donc
la place à personne comme tous les travailleurs handicapés d'aujourd'hui. Afficher tout
Ton commentaire est navrant. Je suis complètement d accord sur le fait que les personnes handicapées peuvent remplir leur rôle (tout depend). Irais tu demander à un manchot de clouer un cadre à 2m de haut ? Soyons sérieux et arrêtons de chercher la petite bête... Certaines personnes sont apte à faire certaine chose, d autre non. Faut arrêter de vivre dans un monde utopiste en critiquant le moindre commentaire de bon sens. Monterai tu dans un train ou les aiguillage sont fait par un singe ? Et admettons que tu le fasses, si ton enfant, parent, montrer dedans et qu'il y avait un accident, peut être aurais préférer une personne plus APTE à faire ce métier.
Pitoyable, de fois, l avis des gens.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Les singes m'impressionneront toujours .. D'ailleurs je crois que le chimpanzé est une des seules espèces qui utilise des outils. Nope, il me semble qu'il existe un oiseau qui utilise des brindilles pour attraper des vers.

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

Et le singe était payé combien??

a écrit : Ton commentaire est navrant. Je suis complètement d accord sur le fait que les personnes handicapées peuvent remplir leur rôle (tout depend). Irais tu demander à un manchot de clouer un cadre à 2m de haut ? Soyons sérieux et arrêtons de chercher la petite bête... Certaines personnes sont apte à faire certaine chose, d autre non. Faut arrêter de vivre dans un monde utopiste en critiquant le moindre commentaire de bon sens. Monterai tu dans un train ou les aiguillage sont fait par un singe ? Et admettons que tu le fasses, si ton enfant, parent, montrer dedans et qu'il y avait un accident, peut être aurais préférer une personne plus APTE à faire ce métier.
Pitoyable, de fois, l avis des gens.
Afficher tout
Vu que mon commentaire représente ce que je suis, je suis heureux d'apprendre que je suis navrant et pitoyable.
Maintenant, l'exemple que tu cites est valable en tout lieu. Moi étant sujet au vertige, je n'irai pas changer les tuiles du clocher de l'église et mon épouse asthmatique ne travaillera jamais dans une minoterie. Dans le cas de James (et pas Jack, oups!) le singe ne faisait qu'exécuter les ordres de celui qui réfléchissait et le résultat était parfait.
Après que tu aies bien exprimé tes peurs à passer derrière le travail d'un handicapé pourtant apte à son travail, de mon monde utopiste, je t' invite à un peu de courage pour découvrir le monde réel et notamment celui des handicapés. Tu seras étonné de leur capacité et de leur volonté et tu t'apercevra que demander à un manchot de planter un clou n'est pas forcement une aberration.

a écrit : Vu que mon commentaire représente ce que je suis, je suis heureux d'apprendre que je suis navrant et pitoyable.
Maintenant, l'exemple que tu cites est valable en tout lieu. Moi étant sujet au vertige, je n'irai pas changer les tuiles du clocher de l'église et mon épouse asthmatique ne travail
lera jamais dans une minoterie. Dans le cas de James (et pas Jack, oups!) le singe ne faisait qu'exécuter les ordres de celui qui réfléchissait et le résultat était parfait.
Après que tu aies bien exprimé tes peurs à passer derrière le travail d'un handicapé pourtant apte à son travail, de mon monde utopiste, je t' invite à un peu de courage pour découvrir le monde réel et notamment celui des handicapés. Tu seras étonné de leur capacité et de leur volonté et tu t'apercevra que demander à un manchot de planter un clou n'est pas forcement une aberration.
Afficher tout
Exactement, l'exemple est valable en tout lieu. Ce que je voulais dire, peut-être n'ai je pas trouvé les bons mots, c'est qu'il faut accepter que certaines personnes ne sont pas aptes à remplir certaines taches (Handicapé, ou en pleine forme.) se dire le contraire est un rêve utopiste, je pense.
Et non personnellement, je n'irais pas monter dans un train où l'aiguillage est fait par un singe, certes il le faisait bien, mais cela n'en reste pas moins un singe, peut importe qu'il y ai une personne derrière lui pour lui dire quoi faire. J'ai vu, il n y a pas si longtemps un maître chien perdre le contrôle de son animal, c'est franchement regrettable.
Je n'ai sincèrement aucune peur à passer derrière le travail d'un handicapé, tant que son rôle est rempli et qu'il le fait bien. Derrière un animal remplissant une tache qui puisse mettre ma vie (et celle d'autre personne) en péril, si, j'en ai une certaine peur.
Pour ce qui est du monde réel, ne t'inquiète pas, je travail en industrie, et je côtoie des personnes ayant des handicapes, qu'il soit physique ou psychologique, dans ma vie personnel(ce sont des amis que j'affectionne tout particulièrement), et je ne les dénigres pas, et encore moins dans leur travail respectif.
Pour l'exemple du manchot, non, ce n'est pas un aberration, mais comme je l'ai dis, il y a des personnes plus aptes à faire ce genre de chose. Je ne dis pas qu'ils doivent être exclus du milieu professionnel, simplement qu'ils peuvent remplir d'autres taches qui ne sont pas dévalorisante pour eux.
Désolé que tu l'ai mal pris, j'ai surement été sec dans mon commentaire précèdent, soirée mal terminé, un peu sur les nerfs, il ne faut pas le prendre personnellement.
Bien que je ne penses pas qu'un commentaire représente une personne en elle même, je ne pense pas que tu sois réellement navrant et pitoyable.
Amicalement, Mammon !

Pas sur que l'URSAF apprécierai ça de nos jour

Merci Jack !

(Hector Barbossa, pirates des caraïbes)

Comme quoi quand les hommes et les animaux travaillent ensemble des miracles sont possibles !!!
A méditer...

a écrit : Les singes m'impressionneront toujours .. D'ailleurs je crois que le chimpanzé est une des seules espèces qui utilise des outils. Y a le corbeau aussi, qui manie des outils avec intelligence.

Posté le

android

(0)

Répondre

Je le savais déjà, je l'avais lu dans un livre de Bellemare. Par contre, l'histoire que j'avais lu est légèrement différente de celle trouver comme source pour l'anecdote.
La première différence est la raison de son handicap, il sautait pas de locomotive en locomotive, il était en train d’installer une lampe à l’arrière d’un wagon de marchandises lorsque le wagon à reculer brusquement lui coupant les deux jambes.
La seconde c'est que James n'a pas acheter Jack dans un marché, il venait chercher à manger dans le jardin du cheminot et ce dernier l'a apprivoiser.
D'ailleurs Jack savais faire bien d'autres choses: il savait balayer, chercher de l'eau avec un seau dans un puits et était un véritable singe de garde, lorsqu'il entendait du bruit, il poussait des cris. Jack fessait également du jardinage, il arracher les mauvaises herbes, arroser et récolter les légumes. Jack comprend également le mouvement qui fait avancer le « trolley ».
En tout cas, je serais toujours surprise de l'intelligence des animaux et de l'amitié parfois inattendu qui peuve lier un animal et son "maître".

Posté le

android

(0)

Répondre

Jack le singe finira par la suite dans l'équipage de Barbarossa

Posté le

android

(0)

Répondre