Le fondateur de Kodak se suicida car il estimait son travail terminé

Proposé par
le

George Eastman, le fondateur de Kodak et inventeur du premier appareil photo portable de série, s’est suicidé en laissant une note qui disait "Mon travail est effectué, pourquoi attendre ?". Grand philanthrope, il donna de son vivant un montant estimé à 100 millions de dollars principalement à l'Université de Rochester et au MIT.


Commentaires préférés (3)

Un grand homme ! Le plus triste c'est que KODAK a fait faillite il y a 2 ans pour finir par être revendu en partie a des taïwanais. Triste destin pour ce visionnaire qui heureusement n'a pas eu à voir sa.

a écrit : Je ne comprendrais jamais les gens qui écourtent leurs durées sur Terre alors que d'autre lutte pour survivre. Il n'y a pas a comprendre,il avait son point de vue,tu as le tiens,on en a tous un. Si il n'avait plus la volonté de vivre,à quoi bon faire semblant.

a écrit : suicide et philantropie, ces deux mots ne vont pas ensemble. En quoi le suicide enlèverait-il toute la dimension philanthrope des bonnes actions du monsieur? Ton raisonnement m'a tout l'air d'être un grossier paralogisme du genre:
A = le suicide c'est mal
B = la philanthropie c'est bien
Et vu qu'un positif multiplié par un négatif, ça fait un négatif, c'est pas bien, donc A et B ne vont pas ensemble.


Tous les commentaires (95)

il a pas fait une photos souvenir ?

Posté le

windowsphone

(123)

Répondre

Je pense avoir finit le mien, on fait comment ?

Un grand homme ! Le plus triste c'est que KODAK a fait faillite il y a 2 ans pour finir par être revendu en partie a des taïwanais. Triste destin pour ce visionnaire qui heureusement n'a pas eu à voir sa.

Je ne me rappelle plus, l'appareil photo de George Mallory qui doit encore être sur l'Everest, c'est Canon ou Kodak ?

Posté le

android

(7)

Répondre

C'et quand même dommage. Un travail comme le sien n'est jamais vraiment terminé. Avec le temps, il aurait pu aller beaucoup plus loin.

Heureusement qu'il n'a pas vu la vente de son entreprise, il se serait suicidé en laissant une toute autre note je pense...

Posté le

android

(29)

Répondre

Ah oui c'est quand même 100 millions de dollars au début du XXeme siècle ce qui représenterai aujourd'hui une somme colossale de l'ordre du milliard. Sympa le mec

Je ne comprendrais jamais les gens qui écourtent leurs durées sur Terre alors que d'autre lutte pour survivre.

En effet il n'a pas perdu de temps, sa vie etait à usage unique

Kodak a aussi été le premier fabricant a commercialiser l'appareil photo de poche pliant (à souffler accordéon)

a écrit : Je ne comprendrais jamais les gens qui écourtent leurs durées sur Terre alors que d'autre lutte pour survivre. Il n'y a pas a comprendre,il avait son point de vue,tu as le tiens,on en a tous un. Si il n'avait plus la volonté de vivre,à quoi bon faire semblant.

suicide et philantropie, ces deux mots ne vont pas ensemble.

On ne vit pas pour travailler, on travaille pour vivre.
Il aurait pu prendre une retraite bien méritée plutôt que de mettre fin à ses jours...

a écrit : C'et quand même dommage. Un travail comme le sien n'est jamais vraiment terminé. Avec le temps, il aurait pu aller beaucoup plus loin. oui enfin il avait qd même 78 ans si je ne me trompe pas.

a écrit : C'et quand même dommage. Un travail comme le sien n'est jamais vraiment terminé. Avec le temps, il aurait pu aller beaucoup plus loin. Pourquoi?

Kodak a complètement loupé la révolution numérique des appareils photos. En cruel manque de vision et d'innovation, Kodak a persisté dans les jetables en pensant que les gens voudront toujours un jetable. Kodak fait parti des exemples cités dans toutes les Business Schools sur ce qu'il ne faut justement pas faire.

Kodak a connu la faillite, comme les divisions appareils photo de Sony, Canon et autres dans le futur s'ils ne font pas évoluer leurs appareils photos, la qualité de photo des smartphones se rapprochant peu à peu (autour de 20m de pixels dans certains smartphones). La clef passera peut être par la spécialisation dans les objectifs pour smartphones et en rendant les appareils davantage connectés.

a écrit : suicide et philantropie, ces deux mots ne vont pas ensemble. En quoi le suicide enlèverait-il toute la dimension philanthrope des bonnes actions du monsieur? Ton raisonnement m'a tout l'air d'être un grossier paralogisme du genre:
A = le suicide c'est mal
B = la philanthropie c'est bien
Et vu qu'un positif multiplié par un négatif, ça fait un négatif, c'est pas bien, donc A et B ne vont pas ensemble.

J'imagine le patron:
"Bon les gars la journée est finie, beau boulot, un cachet de cyanure?"

a écrit : Pourquoi?

Kodak a complètement loupé la révolution numérique des appareils photos. En cruel manque de vision et d'innovation, Kodak a persisté dans les jetables en pensant que les gens voudront toujours un jetable. Kodak fait parti des exemples cités dans toutes les Business Schools sur ce qu'il
ne faut justement pas faire.

Kodak a connu la faillite, comme les divisions appareils photo de Sony, Canon et autres dans le futur s'ils ne font pas évoluer leurs appareils photos, la qualité de photo des smartphones se rapprochant peu à peu (autour de 20m de pixels dans certains smartphones). La clef passera peut être par la spécialisation dans les objectifs pour smartphones et en rendant les appareils davantage connectés.
Afficher tout
Dans les business schools et écoles d'ingé, on explique aujourd'hui que Kodak avait parfaitement vu venir le tournant du numérique: ils ne l'ont pas pris car leur modèle de revenus était basé sur les consommables (pellicules, etc), et qu'ils ne voyaient pas comment adapter leur organisation.

La conclusion qu'on est supposés en tirer est qu'il faut conserver une organisation et un "revenue model" les plus flexibles possibles... Avec ce que ça suppose dans le traitement des hommes au quotidien et l'évolution du marché du travail ;-)

Il s'est donné une mission, l'a accomplie et a décidé qu'il n'avait plus sa place sur Terre.
En somme, on pourrait presque dire qu'il a dédié sa vie à un but qui lui tenait grandement à coeur.
C'est assez triste et beau à la fois.

Même si, dans les détails, cela doit être moins "poétique" que je me l'imagine.

Posté le

android

(38)

Répondre