La diva du Cinquième Elément était la femme de Luc Besson

Proposé par
le

L'actrice qui joue la diva bleue dans le film "Le Cinquième Elément" est une actrice et réalisatrice française assez connue mais méconnaissable dans le film : Maïwenn. Elle était à l'époque mariée avec un certain Luc Besson, réalisateur du film. Leur couple se sépara peu après, Luc Besson succombant au charme de Milla Jovovich, actrice interprétant Leeloo, le personnage féminin principal du film.


Tous les commentaires (69)

a écrit : Maïwenn, ( la Diva Bleue ) ,haussait un peu trop le ton en prenant ses grands airs ... à la scène comme dans la vie. Je comprend maintenant pourquoi elle à eu une relation avec joey starr .....

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Alors je suis peut être le seul a ne pas apprécier ces rôles ;) après pour ce qui est de sa vie perso, il c'est quand même marié avec une gosse de 16 ans quand il en avait 32, lui a fait un gosse puis c'est cassé.. Enfin c'était peut être autorisé a l'époque mais s'en est pas moins degeu et cruel ? Après tout je le connaît pas personnellement alors je ne peux pas juger, mais j'avoue avoir du mal dans le principe ! Et c'est sans compter les magouilles financières dans lesquelles il est impliqué !
Voilà voilà, j'ai un peu de mal a l'apprécier cet homme là !
Afficher tout
Effectivement de ce point de vue la, je suis d accord avec toi

Posté le

android

(4)

Répondre

Luc Besson, aka LE réalisateur qui n'a aucune imagination et pompe ses idées un peu partout.
Excepté le debut de sa carrière (et encore il y a des soupçons de plagiat sur Leon), à partir du 5e Élément jusqu'à Lucy, il n'a fait qu'emprunter des thématiques et des visuels qui existent déjà ailleurs, et en mieux (pour le 5e Élément, la reference la plus évidente est Metal Hurlant, mais ça remonte jusqu'a Metropolis), avec en prime une direction artistique plus que douteuse (la scene avec Maiwenn n'est qu'un exemple, et ce n'est pas le seul).

J'aimais bien Luc Besson... Quand j'avais 10 ans. Mais il suffit de s'interesser un peu à la SF et au cinéma pour se rendre compte que le gars n'a pas inventé la pluie, qu'il a un melon hors du commun, et non seulement est mauvais producteur mais aussi mauvais cinéaste.

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : C'est là l'une des scènes les plus mémorables du film.

Par contre, il ne me semble pas que c'est elle qui chante.
C'est une reprise de Lucia di Lammermoor. Pas chantée par la cantatrice elle-même.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : J'suis le seul à trouver que la diva en question ressemble un peu à Eric Judor ? Apparement oui ;)

Quand on sait on la reconnait bien !! Merci jmcmb

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Le chant interprété par la diva avait par ailleurs été jugé, jusqu'à il y a peu, impossible à interpréter vocalement par un humain ( vocalises de deux personnes, un homme et une femme en l'occurrence retransmis par vocodeur il me semble ). Seule une jeune fille à réussi dans l'émission "american idol" à chanter cette chanson intégralement à la stupéfaction générale. Afficher tout En fait il y en a plusieurs qui l'ont fait, il suffit de regarder sur YouTube ;) Et pour la petite anecdote, Plava Laguna veut dire bleu lagune en croate (et sans doute en serbe et slovène, mais c'est un croate que j'ai épousé :D)

Posté le

android

(9)

Répondre

À savoir également (d'après une autre anecdote du site il me semble) que la chanteuse d'opéra doublant Maïwenn sur scène n'a pas pu chanter de manière continue le morceau, elle a donc du chanter séparément chaque note pour que la mélodie soit construite par MAO. Celle-ci est d'après elle impossible à chanter pour un humain.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Luc Besson, aka LE réalisateur qui n'a aucune imagination et pompe ses idées un peu partout.
Excepté le debut de sa carrière (et encore il y a des soupçons de plagiat sur Leon), à partir du 5e Élément jusqu'à Lucy, il n'a fait qu'emprunter des thématiques et des visuels qui existent déjà aill
eurs, et en mieux (pour le 5e Élément, la reference la plus évidente est Metal Hurlant, mais ça remonte jusqu'a Metropolis), avec en prime une direction artistique plus que douteuse (la scene avec Maiwenn n'est qu'un exemple, et ce n'est pas le seul).

J'aimais bien Luc Besson... Quand j'avais 10 ans. Mais il suffit de s'interesser un peu à la SF et au cinéma pour se rendre compte que le gars n'a pas inventé la pluie, qu'il a un melon hors du commun, et non seulement est mauvais producteur mais aussi mauvais cinéaste.
Afficher tout
Il suffit de lire la dernière phrase de ton commentaire pour comprendre que tu n'aime pas Besson.
Pour ma part je trouve qu'il a su "américanisé" les productions françaises, alors c'est peut-être pour ça qu'il est autant décrié par les critiques françaises depuis des années.
Sache tout de même qu'au niveau des plagiats, à chaque fois qu'il a eu à faire à la justice par rapport à des scénarios inspirés d'ailleurs, il a toujours eu gain de cause.
Dire de Besson qu'il est mauvais cinéaste c'est quand même dur, peut-être fais-tu des études dans le cinema, as-tu déjà réalisé un film ?
Il est d'une grande facilité de critiquer devant un écran, tente au moins d'arriver à un dixième de ce qu'il a fait et on pourra surement en reparler...

Aaa ce luc ... Grand séducteur entre une extra terrestre bleu et la fille "parfaite " selon son film il a sut choisir !

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Luc Besson, aka LE réalisateur qui n'a aucune imagination et pompe ses idées un peu partout.
Excepté le debut de sa carrière (et encore il y a des soupçons de plagiat sur Leon), à partir du 5e Élément jusqu'à Lucy, il n'a fait qu'emprunter des thématiques et des visuels qui existent déjà aill
eurs, et en mieux (pour le 5e Élément, la reference la plus évidente est Metal Hurlant, mais ça remonte jusqu'a Metropolis), avec en prime une direction artistique plus que douteuse (la scene avec Maiwenn n'est qu'un exemple, et ce n'est pas le seul).

J'aimais bien Luc Besson... Quand j'avais 10 ans. Mais il suffit de s'interesser un peu à la SF et au cinéma pour se rendre compte que le gars n'a pas inventé la pluie, qu'il a un melon hors du commun, et non seulement est mauvais producteur mais aussi mauvais cinéaste.
Afficher tout
Tu as certainement raison, cela dit il y a suffisamment de choses pour nous instruire ou nous faire réfléchir (à commencer par nous même) quand je vais au cinéma c'est pour me divertir je n'attends pas d'en sortir plus intelligent mais avec le sourire... je présume que je ne suis pas le seul.

Posté le

android

(12)

Répondre

Commentaire supprimé Les critiques francaises je m'en moque, d'une parce que j'en lis peu, de deux parce que j'ai pas l'impression que ce soit le pugilat...
Dire que je n'aime pas Besson parce qu'il veut faire du cinéma americain et non francais c'est me faire dire ce que je n'ai pas dit. En l'occurence je trouve peu de films francais actuels de qualité, au contraire des americains qui ont bien mieux réussis ce que Besson a essayé de singer.

Pour les histoires de plagiat (ou au mieux d'inspiration, si tu prefere), ce n'est un secret pour personne ayant un peu de connaissance dans ce domaine. La justice n'a que peu de valeur quand tout un chacun peut se rendre compte que ses "oeuvres" sont en grande partie pompées sur Metal Hurlant, Ghost in the Shell, Matrix, 2001, etc...
Même en admettant que ce ne soient que des coincidences, ses films ne sont pas visionnaires ni très originaux, et ça c'est un fait que les procés ne peuvent dementir.

Sinon ton dernier argument est ridicule, pas besoin d'être un ecrivain reconnu pour trouver un livre nul, ni de sortir un disque pour critiquer un musicien...
En tant qu'humain chacun a sa liberté de jugement, il ne manquerait plus que ce jugement envers l'Art soit muselé parce qu'on ne fait pas d'Art soit même.
Aussi, je suis cinephile donc capable de reconnaitre un bon montage, une bonne mise en scene, un bon scenario, étant plongé dedans depuis longtemps et ayant visionné des centaines de films en decortiquant les elements qui leur donnent une âme et une substance qu'on ne retrouve pas forcément dans d'autres.
Libre à toi de me prendre au sérieux, mais l'apprentissage se fait plus dans la passion qu'en "faisant des études".

Posté le

android

(33)

Répondre

a écrit : Tu as certainement raison, cela dit il y a suffisamment de choses pour nous instruire ou nous faire réfléchir (à commencer par nous même) quand je vais au cinéma c'est pour me divertir je n'attends pas d'en sortir plus intelligent mais avec le sourire... je présume que je ne suis pas le seul. Tout à fait, mais je ne prêche pas les paroles que tu me prête, il existe des divertissements sans prise de tête très réussis!
Il y a cette mauvaise conception d'une hypothetique "frontiere" entre les oeuvres un peu profonde et celles de divertissement pur. Ces dernières ne sont pas forcément moins reussies que les premieres, et c'est même assez souvent le contraire qui se produit.
Et puis il y a cette autre erreur de se dire que réfléchir est une corvée et que se vider la tête est une bonne chose. Ce qui dans certains cas est pas faux, mais d'autres réussissent à utiliser le précepte de mêler l'utile à l'agréable, ce qui est bien plus gratifiant que de regarder des films vides et pas si divertissants que ça.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Les critiques francaises je m'en moque, d'une parce que j'en lis peu, de deux parce que j'ai pas l'impression que ce soit le pugilat...
Dire que je n'aime pas Besson parce qu'il veut faire du cinéma americain et non francais c'est me faire dire ce que je n'ai pas dit.
En l'occurence je trouve peu de films francais actuels de qualité, au contraire des americains qui ont bien mieux réussis ce que Besson a essayé de singer.

Pour les histoires de plagiat (ou au mieux d'inspiration, si tu prefere), ce n'est un secret pour personne ayant un peu de connaissance dans ce domaine. La justice n'a que peu de valeur quand tout un chacun peut se rendre compte que ses "oeuvres" sont en grande partie pompées sur Metal Hurlant, Ghost in the Shell, Matrix, 2001, etc...
Même en admettant que ce ne soient que des coincidences, ses films ne sont pas visionnaires ni très originaux, et ça c'est un fait que les procés ne peuvent dementir.

Sinon ton dernier argument est ridicule, pas besoin d'être un ecrivain reconnu pour trouver un livre nul, ni de sortir un disque pour critiquer un musicien...
En tant qu'humain chacun a sa liberté de jugement, il ne manquerait plus que ce jugement envers l'Art soit muselé parce qu'on ne fait pas d'Art soit même.
Aussi, je suis cinephile donc capable de reconnaitre un bon montage, une bonne mise en scene, un bon scenario, étant plongé dedans depuis longtemps et ayant visionné des centaines de films en decortiquant les elements qui leur donnent une âme et une substance qu'on ne retrouve pas forcément dans d'autres.
Libre à toi de me prendre au sérieux, mais l'apprentissage se fait plus dans la passion qu'en "faisant des études".
Afficher tout
En termes de cinéma tous les thèmes ont été abordés et tout a été fait donc qu'il s'inspire, qu'il copie, qu'il fasse un clin d'oeil ou un hommage peut importe ce qui compte c'est le moment que tu passe. Tu es passionné ça se sent et c'est bien, je le suis aussi, mais parfois les passionnés vont trop loin dans l'analyse et l'exigence et du coup peu de choses trouve grâce à leurs yeux. Pour faire une analogie sur tu regarde jouer Lorient et le Barça évidemment qu'il n'y a pas photo... arrive juste à juger Lorient à sa valeur et à reconnaître qu'à son niveau ce qu'elle fait est "pas mal".

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : En termes de cinéma tous les thèmes ont été abordés et tout a été fait donc qu'il s'inspire, qu'il copie, qu'il fasse un clin d'oeil ou un hommage peut importe ce qui compte c'est le moment que tu passe. Tu es passionné ça se sent et c'est bien, je le suis aussi, mais parfois les passionnés vont trop loin dans l'analyse et l'exigence et du coup peu de choses trouve grâce à leurs yeux. Pour faire une analogie sur tu regarde jouer Lorient et le Barça évidemment qu'il n'y a pas photo... arrive juste à juger Lorient à sa valeur et à reconnaître qu'à son niveau ce qu'elle fait est "pas mal". Afficher tout Non je pense pas que tout a déjà été fait, sinon il n'y aurait plus de films originaux, ce qui n'est pas le cas (et entre nous, ça serait triste, que le cinéma tourne en rond). A savoir que ce ne sont pas de simples hommages isolés mais des elements entiers qui sont repris tel quel et sont souvent une base solide des histoires. Rien à voir avec l'analyse et l'exigence, donc.
A part ça je pense être assez ouvert sur les films, même grand public. Que les gens y trouvent du plaisir, ça m'est egal et tant mieux pour eux, ce qui me dérange beaucoup plus c'est que ce real soit elevé à un rang qui n'est pas le sien (ce qui ne semble pas être ton cas, et c'est tout à ton honneur).
Un peu comme si Lorient était decrit comme une équipe de génie au detriment du Barca...

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Exactement! " Lucia di Lammermoor (un opéra romantique en trois actes de Gaetano Donizetti), est chanté par la « diva Plavalaguna » incarnée par Maïwenn.
C'est la chanteuse soprano Inva Mula qui l'interprète dans ce film."
C'est bien Inva Mula mais sa voix a été retouchée. En effet les enchaînements de certaines notes sont "humainement impossible".

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : "The voice" pas "american idol" d'ailleurs je m'en souviens, au temps pour moi. Dommage que tu n ai pas un lien

a écrit : Dommage que tu n ai pas un lien Facile à trouver sur le net, je suis tombé dessus par hasard c'est dire.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : J'suis le seul à trouver que la diva en question ressemble un peu à Eric Judor ? Oui...