Winner et Loser, deux frères aux trajectoires différentes

Proposé par
le
dans

Un américain a appelé un de ses fils Winner ("Gagnant"), pour voir si ce prénom lui porterait chance, et trois ans plus tard, son autre fils Loser ("Perdant"). Mais Loser est allé à l'université où il était un athlète accompli et est devenu policier, alors que Winner, lui, a été arrêté une trentaine de fois, a fait plusieurs années de prison et est devenu un marginal.


Commentaires préférés (3)

Genre le mec fait des expériences avec ses gosses, quoi...

Posté le

unknown

(1124)

Répondre

Loser devait être content quand il a été en âge de comprendre la signification de son prénom. On peut dire qu'il a pris sa revanche!! ^^

Posté le

unknown

(576)

Répondre

C'est comme le gars qui voulait appeler sa fille Fiona , mais pas de chance, ce fut finalement un garçon. Alors il enleva le 'A'.

Posté le

unknown

(668)

Répondre


Tous les commentaires (162)

Genre le mec fait des expériences avec ses gosses, quoi...

Posté le

unknown

(1124)

Répondre

Il faut vraiment être très con pour faire ça !!!

Posté le

unknown

(68)

Répondre

Loser devait être content quand il a été en âge de comprendre la signification de son prénom. On peut dire qu'il a pris sa revanche!! ^^

Posté le

unknown

(576)

Répondre

Des lois nous interdisent cela en France (rappelez vous la polémique avec Renault Megane), je trouve ça louche qu'un pays comme les USA tolère cet acte.

PS: Vraiment immature ce père :o...

Posté le

unknown

(83)

Répondre

Lol youcef tu trouves ça vraiment surprenant venant d'un pays qui possède les lois les plus bizarre au monde ? x)

Posté le

unknown

(53)

Répondre

Ma fille s'apellera "Pouffiasse", comme ca je n'aurai plus de soucis a me faire à son adolenscence lol

Posté le

unknown

(140)

Répondre

Regarde le nombre de gens qui ont appele leur fils zidane, ou encore peripherique parce que la mere a acouche sur le peripherique parisien.

La loi est une chose, la connerie en est une autre et il y a aucune loi qui pourra l'areter

Posté le

unknown

(68)

Répondre

En dehors de faite de l'intelligence de la chose, je trouve ça assez intéressant du point de vu psychologique. Mais il y a beaucoup d'expérience peu éthique qui aide a comprendre comme par exemple Milgram (rapport à l'autorité).

Posté le

unknown

(44)

Répondre

a écrit : Loser devait être content quand il a été en âge de comprendre la signification de son prénom. On peut dire qu'il a pris sa revanche!! ^^ Lol

Posté le

unknown

(0)

Répondre

L'interet principale de l'anecdote n'est pas ce qu'a fait le père, mais le parcours des enfants en fonction de leurs prénoms. Les "BOUH C'EST MECHANT, BEURK", n'apporte rien en tant que commentaire. Apart ca, je pense que ce qui a influencé les enfants dans leurs parcours, n'est pas forcément leurs maniére d'interpreter ou de vivre avec leurs prenoms. Ça serait plutot dût a l'interpretation de leurs entourage, et de leurs environnement

Posté le

unknown

(80)

Répondre

En fait s'était pas une expérience en lisant la source le nom loser vien de sa s?ur qui a dit on a un winner alors pourquoi pas un loser.

Posté le

unknown

(1)

Répondre

C'est le truc le plus nul que jai jamais lue

Posté le

unknown

(0)

Répondre

J'avais lu aussi que certains parents, fan de foot, avaient voulu appelé leur fils fc barça, et d'autres leur fils iPhone. Je sais pas si ça a été accepté, vu que ça circulait sur Facebook sans garantie. Mais rien qu'avoir cette idée... Sinon y a encore (rarement certes) des gens qui appellent leur fille Cyprine.

Posté le

unknown

(16)

Répondre

a écrit : Regarde le nombre de gens qui ont appele leur fils zidane, ou encore peripherique parce que la mere a acouche sur le peripherique parisien.

La loi est une chose, la connerie en est une autre et il y a aucune loi qui pourra l'areter
Tu te trompes. On fait pas n'importe quoi en France :). Les USA est le pays le plus libre au monde, certes, mais trop de libertés peut nuir aux autres...

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Pdf ya vraiment des cons dans le monde

Posté le

unknown

(0)

Répondre

C'est comme le gars qui voulait appeler sa fille Fiona , mais pas de chance, ce fut finalement un garçon. Alors il enleva le 'A'.

Posté le

unknown

(668)

Répondre

L humoriste Dieudonne a également donne a son fils un nom lourd de sens en l appellant 'Judas', certes les plus férus de religion diront que Juda n était pas un traitre et qu il devrait etre 'reabilite' mais ce nom est déjà tellement encre dans les mémoires que la finalité est la même.
Même si cela dois être difficile a porter ça doit énormément 'forger' le caractère.

Posté le

unknown

(27)

Répondre