On sait où se trouve la tombe de Gengis Khan

Proposé par
le

L'emplacement de la tombe de Gengis Khan fut longtemps une énigme de l'Histoire, mais qui est considérée comme résolue aujourd'hui par certains archéologues, et ce sans un seul coup de pioche ! Une équipe d'archéologues a en effet localisé un tumulus sur une montagne sacrée et interdite d'accès en Mongolie. On s'est alors rendu compte que la silhouette de ce tumulus était dessinée sur la face du parlement mongole, à la vue de tous.


Tous les commentaires (55)

a écrit : Gengis Khan, né sous le nom de Temujin au milieu du XIIe siècle (entre 1155 et 1162), est connu pour avoir unifié les innombrables clans mongols rivaux qui jusque là s'affrontaient sans cesse.

Cette union lui a pris un certain temps et ne se fit pas sans difficultés majeures, mais finalement il put
au début du XIIIe siècle débuter l'expansion de son territoire, partant des steppes mongoles pour lancer ce qui est devenu le plus grand empire jamais conquis par l'Homme.

Dès 1203, il s'attaqua ainsi aux royaumes chinois, soumis les uns après les autres, notamment la dynastie Jin qu'il affronta à partir de 1211. A l'ouest, il envahit les Khara Khitaï puis l'empire du Khwarezm (des perso-turcs établis en Iran et en Transoxiane, c'est à dire en gros l'Ouzbékistan et le Turkménistan), qu'il anéantit à partir de 1218 après que, selon un récit légendaire, ses émissaires aient été exécutés par les Khwarezmiens.

Après avoir atteint l'Indus, la Géorgie et la Volga, il fit demi tour pour écraser une révolte des Chinois, et mourut finalement en 1227 après avoir fondé un empire énorme, que ses successeurs ont encore étendu.

En effet, son fils Ogodeï lui succéda jusqu'en 1241, et sous son règne l'empire mongol envahit notamment les steppes russes, allant jusqu'en Europe de l'Est puisque les armées polonaise et hongroise furent anéanties la même année 1241 (à la bataille de Legnica pour les Polonais, dont le roi Henri II fut tué au combat avec l'immense majorité de la noblesse, et la bataille de Mohi pour les Hongrois). La mort du Khan fit faire demi tour aux troupes mongoles, ce qui stoppa la campagne de l'ouest (et épargna probablement les royaumes occidentaux). Mais le principal grand conquérant est le quatrième grand Khan, Mongke, qui régna de 1251 à 1259 : sous son pouvoir, les Mongols lancèrent de nouvelles campagnes dans toutes les directions : en Asie du Sud Est, les Mongols prenant le contrôle du Tonkin et du royaume de Dali, et vers le sud ouest, puisque l'armée commandée par son frère Hûlagû envahit les terres abbassides, prenant la Syrie et l'Irak, anéantissant au passage Bagdad en 1258 (ce qui causa entre 50.000 et un million de morts, les chroniqueurs déclarant que les eaux du Tigre avaient été teintées de rouge et de noir, pour le sang des victimes et l'encre des livres des bibliothèques qu'on y avait jeté). De même que pour l'Europe, la mort de Mongke fit faire demi tour à l'armée mongole et sauva l'Egypte des Mamelouks, qui put reprendre l'offensive et reconquis la Syrie après la victoire d'Aïn Djalout en 1260, ce qui fut la première défaite mongole en bataille rangée depuis le début de leurs conquêtes 60 ans plus tôt...

A son acmé, l'empire allait de la Corée à la Hongrie et de la Sibérie à l'Indochine, regroupant environ 33 millions de kilomètres carrés : de très loin le plus grand territoire détenu par un empire. A titre de comparaison, l'empire russe à son apogée n'atteignait "que" 22 millions, tandis que l'empire romain en regroupait 6.5... Seuls les grands empires coloniaux y sont comparables (30 pour l'empire colonial britannique, 27 pour l'espagnol, 12 à 13 pour le français), mais leurs structures coloniales n'avaient rien à voir avec l'empire mongol.

A la mort de Mongke, l'empire mongol fut divisé en quatre Khanats : le Khanat des Djaghathai en Asie centrale, le khanat des Houlagides ou Ilkhanides en Perse, le khanat de la Horde d'Or dans les steppes russes et le khanat de Kubilaï en Chine, qui devint la dynastie Yuan (et qui reçut Marco Polo).

Les invasions mongoles sont connues pour les champs de ruines et de destructions qu'elles laissaient derrière elles : en plus de Bagdad, les villes de Boukhara et de Samarcand ont été rasées, et les steppes russes ont été mises à feu et à sang dans un traumatisme encore vivant aujourd'hui.

(Pour finir, affirmer que ce tumulus est la tombe de Gengis Khan sans l'avoir fouillé et pour le moins dangereux scientifiquement... C'est comme si on trouvait une planète et qu'on affirmait qu'il y avait la vie dessus sans en avoir aucun indice... Cela dit, si c'est vrai, ça serait effectivement la résolution d'une énigme de 8 siècles !)
Afficher tout
Un "Empire" Ou "Une bande de sauvageon sans Foi ni loi" Je comprends mieux pourquoi "Mongole" c'est une insulte ...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Gengis Khan, né sous le nom de Temujin au milieu du XIIe siècle (entre 1155 et 1162), est connu pour avoir unifié les innombrables clans mongols rivaux qui jusque là s'affrontaient sans cesse.

Cette union lui a pris un certain temps et ne se fit pas sans difficultés majeures, mais finalement il put
au début du XIIIe siècle débuter l'expansion de son territoire, partant des steppes mongoles pour lancer ce qui est devenu le plus grand empire jamais conquis par l'Homme.

Dès 1203, il s'attaqua ainsi aux royaumes chinois, soumis les uns après les autres, notamment la dynastie Jin qu'il affronta à partir de 1211. A l'ouest, il envahit les Khara Khitaï puis l'empire du Khwarezm (des perso-turcs établis en Iran et en Transoxiane, c'est à dire en gros l'Ouzbékistan et le Turkménistan), qu'il anéantit à partir de 1218 après que, selon un récit légendaire, ses émissaires aient été exécutés par les Khwarezmiens.

Après avoir atteint l'Indus, la Géorgie et la Volga, il fit demi tour pour écraser une révolte des Chinois, et mourut finalement en 1227 après avoir fondé un empire énorme, que ses successeurs ont encore étendu.

En effet, son fils Ogodeï lui succéda jusqu'en 1241, et sous son règne l'empire mongol envahit notamment les steppes russes, allant jusqu'en Europe de l'Est puisque les armées polonaise et hongroise furent anéanties la même année 1241 (à la bataille de Legnica pour les Polonais, dont le roi Henri II fut tué au combat avec l'immense majorité de la noblesse, et la bataille de Mohi pour les Hongrois). La mort du Khan fit faire demi tour aux troupes mongoles, ce qui stoppa la campagne de l'ouest (et épargna probablement les royaumes occidentaux). Mais le principal grand conquérant est le quatrième grand Khan, Mongke, qui régna de 1251 à 1259 : sous son pouvoir, les Mongols lancèrent de nouvelles campagnes dans toutes les directions : en Asie du Sud Est, les Mongols prenant le contrôle du Tonkin et du royaume de Dali, et vers le sud ouest, puisque l'armée commandée par son frère Hûlagû envahit les terres abbassides, prenant la Syrie et l'Irak, anéantissant au passage Bagdad en 1258 (ce qui causa entre 50.000 et un million de morts, les chroniqueurs déclarant que les eaux du Tigre avaient été teintées de rouge et de noir, pour le sang des victimes et l'encre des livres des bibliothèques qu'on y avait jeté). De même que pour l'Europe, la mort de Mongke fit faire demi tour à l'armée mongole et sauva l'Egypte des Mamelouks, qui put reprendre l'offensive et reconquis la Syrie après la victoire d'Aïn Djalout en 1260, ce qui fut la première défaite mongole en bataille rangée depuis le début de leurs conquêtes 60 ans plus tôt...

A son acmé, l'empire allait de la Corée à la Hongrie et de la Sibérie à l'Indochine, regroupant environ 33 millions de kilomètres carrés : de très loin le plus grand territoire détenu par un empire. A titre de comparaison, l'empire russe à son apogée n'atteignait "que" 22 millions, tandis que l'empire romain en regroupait 6.5... Seuls les grands empires coloniaux y sont comparables (30 pour l'empire colonial britannique, 27 pour l'espagnol, 12 à 13 pour le français), mais leurs structures coloniales n'avaient rien à voir avec l'empire mongol.

A la mort de Mongke, l'empire mongol fut divisé en quatre Khanats : le Khanat des Djaghathai en Asie centrale, le khanat des Houlagides ou Ilkhanides en Perse, le khanat de la Horde d'Or dans les steppes russes et le khanat de Kubilaï en Chine, qui devint la dynastie Yuan (et qui reçut Marco Polo).

Les invasions mongoles sont connues pour les champs de ruines et de destructions qu'elles laissaient derrière elles : en plus de Bagdad, les villes de Boukhara et de Samarcand ont été rasées, et les steppes russes ont été mises à feu et à sang dans un traumatisme encore vivant aujourd'hui.

(Pour finir, affirmer que ce tumulus est la tombe de Gengis Khan sans l'avoir fouillé et pour le moins dangereux scientifiquement... C'est comme si on trouvait une planète et qu'on affirmait qu'il y avait la vie dessus sans en avoir aucun indice... Cela dit, si c'est vrai, ça serait effectivement la résolution d'une énigme de 8 siècles !)
Afficher tout
C'est ce que je me demande toujours à ce sujet, s'agit-ce d'un empire réellement, avec administration, collecte d'impôts, frontières etc, ou bien n'est-ce qu'une sorte de grand terrain de prédation pour pillards ordinaires (sans "légitimité" politique)?

Et puis, quels sont les facteurs matériels qui permirent une telle expansion des Mongols? Et ont-ils, comme les romains et les arabes, tâché d'assimiler de nombreux soumis? Ne furent-ils que guerriers ou étaient ils comme les vikings de grands commerçants et artisans? Les Mongols ont ils été aussi agriculteurs?

Vu sur arte il y a une semaine !
Il s'avère que gengis Kahn avait conquis une bonne partie de la Chine, il a pu voir les tombes impériales chinoises et s'en est certainement inspiré pour son propre tombeau .

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Un "Empire" Ou "Une bande de sauvageon sans Foi ni loi" Je comprends mieux pourquoi "Mongole" c'est une insulte ... Les mongols avaient des lois. Leurs us et coutumes étaient simplement très différents des autres peuples. Ils ont quand même créé des empires qui ont duré assez longtemps en Chine et en Inde (les moghols sont leurs descendants).

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : C'est ce que je me demande toujours à ce sujet, s'agit-ce d'un empire réellement, avec administration, collecte d'impôts, frontières etc, ou bien n'est-ce qu'une sorte de grand terrain de prédation pour pillards ordinaires (sans "légitimité" politique)?

Et puis, qu
els sont les facteurs matériels qui permirent une telle expansion des Mongols? Et ont-ils, comme les romains et les arabes, tâché d'assimiler de nombreux soumis? Ne furent-ils que guerriers ou étaient ils comme les vikings de grands commerçants et artisans? Les Mongols ont ils été aussi agriculteurs? Afficher tout
Les mongols étaient malins et se servaient des peuples conquis. Ils ont utilisé les modèles chinois en terme d'administration par exemple. Ils se sont aussi servis du talent de ces mêmes chinois en artifice et en poliorcétique pour compenser les faiblesses de leur armée.

Posté le

android

(2)

Répondre

Merci! Super anecdote sur un personnage fascinant même si je n'ose imaginer combien sont morts à cause de lui. Et merci pour l'excellent complément en comemntaire

a écrit : C'est ce que je me demande toujours à ce sujet, s'agit-ce d'un empire réellement, avec administration, collecte d'impôts, frontières etc, ou bien n'est-ce qu'une sorte de grand terrain de prédation pour pillards ordinaires (sans "légitimité" politique)?

Et puis, qu
els sont les facteurs matériels qui permirent une telle expansion des Mongols? Et ont-ils, comme les romains et les arabes, tâché d'assimiler de nombreux soumis? Ne furent-ils que guerriers ou étaient ils comme les vikings de grands commerçants et artisans? Les Mongols ont ils été aussi agriculteurs? Afficher tout
Ce n'est pas un sujet que je connais très bien. Les Mongols avaient bien une structure étatique forte, pour maintenir les espaces conquis sous leur coupe, et appuyaient leur souveraineté par la pratique du tribut que devaient verser les différents peuples. Des gouverneurs militaires étaient en place dans différents espaces, ce qui explique l'implosion de l'empire à la mort de Mongke, quatre prétendants n'ont pu s'entendre et on chacun pris le pouvoir de leur côté. Le principal état mongol avec administration centralisée et organisation bureaucratique est bien sur le khanat des Yuan de Kubilaï, puisque les Mongols se sont appuyés sur la structure étatique qui préexistait avec les différents royaumes chinois très bien organisés.

Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus, je vous conseille de lire les ouvrages de René Grousset ou Jean Paul Roux. La bibliographie doit d'ailleurs sûrement être plus conséquente en anglais.

Le parlement mongol* ;) (et comme l'a fait remarquer un autre, ce serait plutôt la façade)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Merci! Super anecdote sur un personnage fascinant même si je n'ose imaginer combien sont morts à cause de lui. Et merci pour l'excellent complément en comemntaire A peu pres 100 millions de personnes.... et tu oses pretendre que tu t'interesses a l histoire..

Tellement déçu que netflix ne retente pas l'expérience Marco Polo avec une troisième saison ... tellement rare les séries de ce type

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Gengis Khan, né sous le nom de Temujin au milieu du XIIe siècle (entre 1155 et 1162), est connu pour avoir unifié les innombrables clans mongols rivaux qui jusque là s'affrontaient sans cesse.

Cette union lui a pris un certain temps et ne se fit pas sans difficultés majeures, mais finalement il put
au début du XIIIe siècle débuter l'expansion de son territoire, partant des steppes mongoles pour lancer ce qui est devenu le plus grand empire jamais conquis par l'Homme.

Dès 1203, il s'attaqua ainsi aux royaumes chinois, soumis les uns après les autres, notamment la dynastie Jin qu'il affronta à partir de 1211. A l'ouest, il envahit les Khara Khitaï puis l'empire du Khwarezm (des perso-turcs établis en Iran et en Transoxiane, c'est à dire en gros l'Ouzbékistan et le Turkménistan), qu'il anéantit à partir de 1218 après que, selon un récit légendaire, ses émissaires aient été exécutés par les Khwarezmiens.

Après avoir atteint l'Indus, la Géorgie et la Volga, il fit demi tour pour écraser une révolte des Chinois, et mourut finalement en 1227 après avoir fondé un empire énorme, que ses successeurs ont encore étendu.

En effet, son fils Ogodeï lui succéda jusqu'en 1241, et sous son règne l'empire mongol envahit notamment les steppes russes, allant jusqu'en Europe de l'Est puisque les armées polonaise et hongroise furent anéanties la même année 1241 (à la bataille de Legnica pour les Polonais, dont le roi Henri II fut tué au combat avec l'immense majorité de la noblesse, et la bataille de Mohi pour les Hongrois). La mort du Khan fit faire demi tour aux troupes mongoles, ce qui stoppa la campagne de l'ouest (et épargna probablement les royaumes occidentaux). Mais le principal grand conquérant est le quatrième grand Khan, Mongke, qui régna de 1251 à 1259 : sous son pouvoir, les Mongols lancèrent de nouvelles campagnes dans toutes les directions : en Asie du Sud Est, les Mongols prenant le contrôle du Tonkin et du royaume de Dali, et vers le sud ouest, puisque l'armée commandée par son frère Hûlagû envahit les terres abbassides, prenant la Syrie et l'Irak, anéantissant au passage Bagdad en 1258 (ce qui causa entre 50.000 et un million de morts, les chroniqueurs déclarant que les eaux du Tigre avaient été teintées de rouge et de noir, pour le sang des victimes et l'encre des livres des bibliothèques qu'on y avait jeté). De même que pour l'Europe, la mort de Mongke fit faire demi tour à l'armée mongole et sauva l'Egypte des Mamelouks, qui put reprendre l'offensive et reconquis la Syrie après la victoire d'Aïn Djalout en 1260, ce qui fut la première défaite mongole en bataille rangée depuis le début de leurs conquêtes 60 ans plus tôt...

A son acmé, l'empire allait de la Corée à la Hongrie et de la Sibérie à l'Indochine, regroupant environ 33 millions de kilomètres carrés : de très loin le plus grand territoire détenu par un empire. A titre de comparaison, l'empire russe à son apogée n'atteignait "que" 22 millions, tandis que l'empire romain en regroupait 6.5... Seuls les grands empires coloniaux y sont comparables (30 pour l'empire colonial britannique, 27 pour l'espagnol, 12 à 13 pour le français), mais leurs structures coloniales n'avaient rien à voir avec l'empire mongol.

A la mort de Mongke, l'empire mongol fut divisé en quatre Khanats : le Khanat des Djaghathai en Asie centrale, le khanat des Houlagides ou Ilkhanides en Perse, le khanat de la Horde d'Or dans les steppes russes et le khanat de Kubilaï en Chine, qui devint la dynastie Yuan (et qui reçut Marco Polo).

Les invasions mongoles sont connues pour les champs de ruines et de destructions qu'elles laissaient derrière elles : en plus de Bagdad, les villes de Boukhara et de Samarcand ont été rasées, et les steppes russes ont été mises à feu et à sang dans un traumatisme encore vivant aujourd'hui.

(Pour finir, affirmer que ce tumulus est la tombe de Gengis Khan sans l'avoir fouillé et pour le moins dangereux scientifiquement... C'est comme si on trouvait une planète et qu'on affirmait qu'il y avait la vie dessus sans en avoir aucun indice... Cela dit, si c'est vrai, ça serait effectivement la résolution d'une énigme de 8 siècles !)
Afficher tout
Merci de ces précisions. Encore une fois, jmcmb...

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : J'ai pas compris le coup du tumulus (Amas de terre ou de pierre, en forme de cône ou de pyramide, que les anciens élevaient au-dessus des sépultures pour servir de tombeau) et du parlement.

La manière dont je le comprends, c'est que le gouvernement avait choisi ce tumulus en raison de sa symboli
que forte, mais cela sous-entend qu'ils savaient que c'était la tombe de Gengis Khan, soit un peu trop complotiste façon Benjamin Gates.

J'ai dû rater un truc.
Afficher tout
En fait tu as raté le reportage sur la recherche du tombeau de Gengis Khan, sur la 5 la semaine dernière ...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Gengis Khan, né sous le nom de Temujin au milieu du XIIe siècle (entre 1155 et 1162), est connu pour avoir unifié les innombrables clans mongols rivaux qui jusque là s'affrontaient sans cesse.

Cette union lui a pris un certain temps et ne se fit pas sans difficultés majeures, mais finalement il put
au début du XIIIe siècle débuter l'expansion de son territoire, partant des steppes mongoles pour lancer ce qui est devenu le plus grand empire jamais conquis par l'Homme.

Dès 1203, il s'attaqua ainsi aux royaumes chinois, soumis les uns après les autres, notamment la dynastie Jin qu'il affronta à partir de 1211. A l'ouest, il envahit les Khara Khitaï puis l'empire du Khwarezm (des perso-turcs établis en Iran et en Transoxiane, c'est à dire en gros l'Ouzbékistan et le Turkménistan), qu'il anéantit à partir de 1218 après que, selon un récit légendaire, ses émissaires aient été exécutés par les Khwarezmiens.

Après avoir atteint l'Indus, la Géorgie et la Volga, il fit demi tour pour écraser une révolte des Chinois, et mourut finalement en 1227 après avoir fondé un empire énorme, que ses successeurs ont encore étendu.

En effet, son fils Ogodeï lui succéda jusqu'en 1241, et sous son règne l'empire mongol envahit notamment les steppes russes, allant jusqu'en Europe de l'Est puisque les armées polonaise et hongroise furent anéanties la même année 1241 (à la bataille de Legnica pour les Polonais, dont le roi Henri II fut tué au combat avec l'immense majorité de la noblesse, et la bataille de Mohi pour les Hongrois). La mort du Khan fit faire demi tour aux troupes mongoles, ce qui stoppa la campagne de l'ouest (et épargna probablement les royaumes occidentaux). Mais le principal grand conquérant est le quatrième grand Khan, Mongke, qui régna de 1251 à 1259 : sous son pouvoir, les Mongols lancèrent de nouvelles campagnes dans toutes les directions : en Asie du Sud Est, les Mongols prenant le contrôle du Tonkin et du royaume de Dali, et vers le sud ouest, puisque l'armée commandée par son frère Hûlagû envahit les terres abbassides, prenant la Syrie et l'Irak, anéantissant au passage Bagdad en 1258 (ce qui causa entre 50.000 et un million de morts, les chroniqueurs déclarant que les eaux du Tigre avaient été teintées de rouge et de noir, pour le sang des victimes et l'encre des livres des bibliothèques qu'on y avait jeté). De même que pour l'Europe, la mort de Mongke fit faire demi tour à l'armée mongole et sauva l'Egypte des Mamelouks, qui put reprendre l'offensive et reconquis la Syrie après la victoire d'Aïn Djalout en 1260, ce qui fut la première défaite mongole en bataille rangée depuis le début de leurs conquêtes 60 ans plus tôt...

A son acmé, l'empire allait de la Corée à la Hongrie et de la Sibérie à l'Indochine, regroupant environ 33 millions de kilomètres carrés : de très loin le plus grand territoire détenu par un empire. A titre de comparaison, l'empire russe à son apogée n'atteignait "que" 22 millions, tandis que l'empire romain en regroupait 6.5... Seuls les grands empires coloniaux y sont comparables (30 pour l'empire colonial britannique, 27 pour l'espagnol, 12 à 13 pour le français), mais leurs structures coloniales n'avaient rien à voir avec l'empire mongol.

A la mort de Mongke, l'empire mongol fut divisé en quatre Khanats : le Khanat des Djaghathai en Asie centrale, le khanat des Houlagides ou Ilkhanides en Perse, le khanat de la Horde d'Or dans les steppes russes et le khanat de Kubilaï en Chine, qui devint la dynastie Yuan (et qui reçut Marco Polo).

Les invasions mongoles sont connues pour les champs de ruines et de destructions qu'elles laissaient derrière elles : en plus de Bagdad, les villes de Boukhara et de Samarcand ont été rasées, et les steppes russes ont été mises à feu et à sang dans un traumatisme encore vivant aujourd'hui.

(Pour finir, affirmer que ce tumulus est la tombe de Gengis Khan sans l'avoir fouillé et pour le moins dangereux scientifiquement... C'est comme si on trouvait une planète et qu'on affirmait qu'il y avait la vie dessus sans en avoir aucun indice... Cela dit, si c'est vrai, ça serait effectivement la résolution d'une énigme de 8 siècles !)
Afficher tout
Tu nous parle d'un homme qui serai né au milieu du XII et qui aurai unifié son empire au début et au milieu du XIII siècle. Non pas que je veuille te faire passer pour quoi que se sois mais ton Gengis Khan aurais plus de 90 ans... Je ne met pas en doute tes dires et tes connaissances historiques sur la question mais il me semble à mon humble avis que le grand khan sois mort durant la conquête de Turquie d'un saignement de nez. Jai quelques connaissances en histoire mais j'avoue ne pas être callé sur les épopées mongholes donc, pensant avoir mal compris, j'aimerai plus de clarification. Tout en restant respectueux biensur

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Euh, c'est normal une source daté du 13 janvier 2017 alors qu'on est le 21 décembre 2016 ?
Je connaissais le décalage horaire mais pas le décalage mensuel.
On arrête pas le progrès

Du coup, il fallait juste demandé au parlement Mongole "où est la tombe de Gengis Khan ? " ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tu nous parle d'un homme qui serai né au milieu du XII et qui aurai unifié son empire au début et au milieu du XIII siècle. Non pas que je veuille te faire passer pour quoi que se sois mais ton Gengis Khan aurais plus de 90 ans... Je ne met pas en doute tes dires et tes connaissances historiques sur la question mais il me semble à mon humble avis que le grand khan sois mort durant la conquête de Turquie d'un saignement de nez. Jai quelques connaissances en histoire mais j'avoue ne pas être callé sur les épopées mongholes donc, pensant avoir mal compris, j'aimerai plus de clarification. Tout en restant respectueux biensur Afficher tout On ne connaît pas sa date de naissance précisément, Louis XI a pris la plus éloigné (1155) mais il y a une marge d'erreur jusqu'en 1162. On est sur de sa mort, août 1227. Cela fait donc qu'il est mort entre 65 et 72 ans. Louis XI ne s'est pas trompé.
Et il est bien mort en rentrant en Chine pour mater une revolte, il est simplement tombe de son cheval.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Le reportage passé il y a une semaine sur France 5 est très bien fait et explique comment cela a été découvert. A regarder sans hésiter... Les autorités refusent la profanation du tombeau de peur d'avoir à subir la malédiction mais aussi parce que cela supposerait que Gengis Khan serait un mortel détruisant au passage les légendes qui perdurent sur lui depuis des centaines d'années.
Enfin on attribue une descendance de plus 16 millions d'individus à Gengis Khan... Ses chromosomes ont la vie dure !
Source : www.lefigaro.fr/sciences/2015/03/16/01008-20150316ARTFIG00386-ces-milliers-de-descendants-du-prolifique-gengis-khan.php
Afficher tout
Gengis Khan est surtout considéré comme un dieu en Mongolie et encore dans d'autres petits lieux. Si sa tombe et donc son corps venaient à être découvert on va dire physiquement toute la légende tomberait à l'eau puisqu'il redeviendrait un <<simple mortel>> ce qui est donc très contradictoire avec le fait qu'il soit considéré comme un dieu.
D'ailleurs dans le reportage il est possible de voir des signes récents de culte. Des constructions en pierre avec des morceaux de tissus tout cela proche de la possible tombe de Gengis Khan.

Il y a aussi d'autres petites choses : Gengis Khan est mort en Chine proche d'une province où les empereurs chinois étaient enterrés sous un tumulus. Il est donc possible qu'il ait souhaité être enterré de la même manière.
Sur les pans de ce fameux tumulus d'autres personnes importantes y seraient enterrées. D'ailleurs avec les différentes images prises par le drone il est possible de voir des symboles (deux ronds parfait par exemple), symbole d'un autre empereur mongole ou personne très importante je ne sais plus. Au total il y aurait donc cinq ou six personnes enterrées dans ce tumulus.

Toujours d'après le documentaire le culte lié à Gengis Khan serait toujours d'actualité puisque entre les deux expéditions en zone interdite de Mongolie les constructions en pierres ont été reconstruites. (premier passage il restait pas grand chose, second passage un an après, les constructions étaient reconstruites) Il y aurait un ordre secret censé protéger de tout visiteur la tombe de l'ancien empereur mongole.
D'ailleurs lors de la seconde expédition, au réveil des scientifiques il a des personnes et des tentes traditionnelles qui sont apparus durant la nuit. Et les scientifiques se demandent si ça ne serait pas des membres de cet ordre donc ils partent en direction du tumulus en toute discrétion.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : J'ai pas compris le coup du tumulus (Amas de terre ou de pierre, en forme de cône ou de pyramide, que les anciens élevaient au-dessus des sépultures pour servir de tombeau) et du parlement.

La manière dont je le comprends, c'est que le gouvernement avait choisi ce tumulus en raison de sa symboli
que forte, mais cela sous-entend qu'ils savaient que c'était la tombe de Gengis Khan, soit un peu trop complotiste façon Benjamin Gates.

J'ai dû rater un truc.
Afficher tout
en fait, les archéologues se sont aperçu que le tumulus de la montagne sacrée est représenté (dessiné, peint ou je ne sais quoi ) sur le parlement mongol. voici ce que dit l'anecdote, il faut dire que c'est assez mal formulé.

a écrit : Gengis Khan, né sous le nom de Temujin au milieu du XIIe siècle (entre 1155 et 1162), est connu pour avoir unifié les innombrables clans mongols rivaux qui jusque là s'affrontaient sans cesse.

Cette union lui a pris un certain temps et ne se fit pas sans difficultés majeures, mais finalement il put
au début du XIIIe siècle débuter l'expansion de son territoire, partant des steppes mongoles pour lancer ce qui est devenu le plus grand empire jamais conquis par l'Homme.

Dès 1203, il s'attaqua ainsi aux royaumes chinois, soumis les uns après les autres, notamment la dynastie Jin qu'il affronta à partir de 1211. A l'ouest, il envahit les Khara Khitaï puis l'empire du Khwarezm (des perso-turcs établis en Iran et en Transoxiane, c'est à dire en gros l'Ouzbékistan et le Turkménistan), qu'il anéantit à partir de 1218 après que, selon un récit légendaire, ses émissaires aient été exécutés par les Khwarezmiens.

Après avoir atteint l'Indus, la Géorgie et la Volga, il fit demi tour pour écraser une révolte des Chinois, et mourut finalement en 1227 après avoir fondé un empire énorme, que ses successeurs ont encore étendu.

En effet, son fils Ogodeï lui succéda jusqu'en 1241, et sous son règne l'empire mongol envahit notamment les steppes russes, allant jusqu'en Europe de l'Est puisque les armées polonaise et hongroise furent anéanties la même année 1241 (à la bataille de Legnica pour les Polonais, dont le roi Henri II fut tué au combat avec l'immense majorité de la noblesse, et la bataille de Mohi pour les Hongrois). La mort du Khan fit faire demi tour aux troupes mongoles, ce qui stoppa la campagne de l'ouest (et épargna probablement les royaumes occidentaux). Mais le principal grand conquérant est le quatrième grand Khan, Mongke, qui régna de 1251 à 1259 : sous son pouvoir, les Mongols lancèrent de nouvelles campagnes dans toutes les directions : en Asie du Sud Est, les Mongols prenant le contrôle du Tonkin et du royaume de Dali, et vers le sud ouest, puisque l'armée commandée par son frère Hûlagû envahit les terres abbassides, prenant la Syrie et l'Irak, anéantissant au passage Bagdad en 1258 (ce qui causa entre 50.000 et un million de morts, les chroniqueurs déclarant que les eaux du Tigre avaient été teintées de rouge et de noir, pour le sang des victimes et l'encre des livres des bibliothèques qu'on y avait jeté). De même que pour l'Europe, la mort de Mongke fit faire demi tour à l'armée mongole et sauva l'Egypte des Mamelouks, qui put reprendre l'offensive et reconquis la Syrie après la victoire d'Aïn Djalout en 1260, ce qui fut la première défaite mongole en bataille rangée depuis le début de leurs conquêtes 60 ans plus tôt...

A son acmé, l'empire allait de la Corée à la Hongrie et de la Sibérie à l'Indochine, regroupant environ 33 millions de kilomètres carrés : de très loin le plus grand territoire détenu par un empire. A titre de comparaison, l'empire russe à son apogée n'atteignait "que" 22 millions, tandis que l'empire romain en regroupait 6.5... Seuls les grands empires coloniaux y sont comparables (30 pour l'empire colonial britannique, 27 pour l'espagnol, 12 à 13 pour le français), mais leurs structures coloniales n'avaient rien à voir avec l'empire mongol.

A la mort de Mongke, l'empire mongol fut divisé en quatre Khanats : le Khanat des Djaghathai en Asie centrale, le khanat des Houlagides ou Ilkhanides en Perse, le khanat de la Horde d'Or dans les steppes russes et le khanat de Kubilaï en Chine, qui devint la dynastie Yuan (et qui reçut Marco Polo).

Les invasions mongoles sont connues pour les champs de ruines et de destructions qu'elles laissaient derrière elles : en plus de Bagdad, les villes de Boukhara et de Samarcand ont été rasées, et les steppes russes ont été mises à feu et à sang dans un traumatisme encore vivant aujourd'hui.

(Pour finir, affirmer que ce tumulus est la tombe de Gengis Khan sans l'avoir fouillé et pour le moins dangereux scientifiquement... C'est comme si on trouvait une planète et qu'on affirmait qu'il y avait la vie dessus sans en avoir aucun indice... Cela dit, si c'est vrai, ça serait effectivement la résolution d'une énigme de 8 siècles !)
Afficher tout
Merci pour toutes ces infos !

"depuis sa mort c'est carrément interdit d'accès, et ça rigole pas : peine de mort ou goulag à vie plus récemment. "
@Terremerveille : Il n'y a pas de Goulag en Mongolie, c'est une démocratie depuis 1991. Si tu as des preuves j'en serais fort étonné.
Au mieux si on y va sans autorisation on écopera d'une amende, au pire de la malédiction des shamans.