Les taxis de la Marne ont fait payer l'addition

Proposé par
le
dans

Les fameux taxis de la Marne en septembre 1914 n'ont pas fait le trajet gratuitement. Ils furent réquisitionnés car l'armée française n'avait pas assez de véhicules, et ils transportèrent environ 5000 fantassins sur la ligne de front alors que les compteurs tournaient. La facture totale d'un montant d'un peu plus de 70 000 francs de l'époque fut payée par le Ministère de la Guerre.

Chaque voiture emmenait 5 soldats avec équipement et il fallait rouler de nuit et sans lumière pour ne pas être repéré. Les lanternes étaient éteintes mais les compteurs allumés.


Commentaires préférés (3)

L'épisode des taxis de la marne reste quand même bien plus symbolique que stratégique : les taxis ont transportés entre 3000 et 5000 unités selon les sources, alors que la première bataille de la marne a vu s'affronter environ un million d'hommes de chaque camp.
Suite a la bataille de la marne, les deux armées ont commencé a s'enterrer. C'est le début de la guerre des tranchées, mais également de la course vers le mer : les tranchés étant très défendue, chaque camp essaye de contourner la tranchée du camp ennemi.

a écrit : j'imagine les "uber de la marne", ça sonne moins bien, non? Un peu trop germanisant comme nom, vu le contexte.

Pour ceux qui n'ont pas accès aux sources, ou les flemmards, 70 000 francs anciens représentent environ 233 000 euros (deuxième source)


Tous les commentaires (41)

même pas une p'tite promo patriotique ?

Posté le

android

(12)

Répondre

L'épisode des taxis de la marne reste quand même bien plus symbolique que stratégique : les taxis ont transportés entre 3000 et 5000 unités selon les sources, alors que la première bataille de la marne a vu s'affronter environ un million d'hommes de chaque camp.
Suite a la bataille de la marne, les deux armées ont commencé a s'enterrer. C'est le début de la guerre des tranchées, mais également de la course vers le mer : les tranchés étant très défendue, chaque camp essaye de contourner la tranchée du camp ennemi.

j'imagine les "uber de la marne", ça sonne moins bien, non?

a écrit : j'imagine les "uber de la marne", ça sonne moins bien, non? Un peu trop germanisant comme nom, vu le contexte.

Pour ceux qui n'ont pas accès aux sources, ou les flemmards, 70 000 francs anciens représentent environ 233 000 euros (deuxième source)

Personnellement, qu'ils aient été rémunérés ne me choque pas, il fallait bien travailler même pendant la guerre afin de nourrir sa famille, parce que tant qu'on y est, on aurait pu leur demander de payer eux mêmes l'essence pour le transport des soldats ...

Posté le

android

(26)

Répondre

a écrit : Personnellement, qu'ils aient été rémunérés ne me choque pas, il fallait bien travailler même pendant la guerre afin de nourrir sa famille, parce que tant qu'on y est, on aurait pu leur demander de payer eux mêmes l'essence pour le transport des soldats ... Pendant la guerre c'est la nation qui compte pas les individualités. Si la France avait perdu la guerre et que l'on nous avait infligé les mêmes sanctions financières qu'à l'Allemagne, les chauffeurs en auraient eu pour bien plus longtemps de crise sans pouvoir nourir leur famille. Après ça dépend de ta vision si elle est à court terme ou à long terme !

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : L'épisode des taxis de la marne reste quand même bien plus symbolique que stratégique : les taxis ont transportés entre 3000 et 5000 unités selon les sources, alors que la première bataille de la marne a vu s'affronter environ un million d'hommes de chaque camp.
Suite a la bataille de la marne, les
deux armées ont commencé a s'enterrer. C'est le début de la guerre des tranchées, mais également de la course vers le mer : les tranchés étant très défendue, chaque camp essaye de contourner la tranchée du camp ennemi. Afficher tout
Il me semble qu'en plus les soldats acheminés étaient des réservistes, et que peu d'entre eux ont finalement combattu.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Pendant la guerre c'est la nation qui compte pas les individualités. Si la France avait perdu la guerre et que l'on nous avait infligé les mêmes sanctions financières qu'à l'Allemagne, les chauffeurs en auraient eu pour bien plus longtemps de crise sans pouvoir nourir leur famille. Après ça dépend de ta vision si elle est à court terme ou à long terme ! Afficher tout meme les soldats sont payés...

Posté le

android

(18)

Répondre

a écrit : Il me semble qu'en plus les soldats acheminés étaient des réservistes, et que peu d'entre eux ont finalement combattu. Ils ont eu quelque morts en raison de tirs d'artillerie mais ils n'ont en effet pas participé au gros des combats.
On publie souvent que l'armée française disposait de camions en quantité avant la guerre. Ce sont eux qui ont convoyé les soldats rapidement et pas quelques taxis.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Pour ceux qui n'ont pas accès aux sources, ou les flemmards, 70 000 francs anciens représentent environ 233 000 euros (deuxième source) 1euros = 655 anciens francs !!! Je pense que tu as un peu grossis la facture !!!

a écrit : Ils ont eu quelque morts en raison de tirs d'artillerie mais ils n'ont en effet pas participé au gros des combats.
On publie souvent que l'armée française disposait de camions en quantité avant la guerre. Ce sont eux qui ont convoyé les soldats rapidement et pas quelques taxis.
En effet, aucun des combattants acheminés par taxis n'ont combattus en première ligne.
Pour ceux qui est de l'envoi de troupes au front, puis de ravitaillement, si des camions ont été utilisés au début, le réseau de chemin de fer a vite pris le relais, pour assurer un flot constant de troupes, armes et nourriture. Certaines batailles comme Verdun ou la somme nécessitent énormément de ressources : pour donner un ordre d'idée, plus de 6000 convois sont constitués pour acheminer troupes et matériel pour la bataille de la Somme. Le front de l'est, ainsi que le front Ottoman, étant plus mobile, étaient très dépendent du chemin de fer. Contrôler l'infrastructure ferroviaire et la protéger était essentiel.

a écrit : 1euros = 655 anciens francs !!! Je pense que tu as un peu grossis la facture !!! Comme je l'ai dit dans mon message j'ai repris la source de l'anecdote, à savoir la deuxième, celle de Libé. Que je vais donc coller ici :

"Les taxis avaient été réquisitionnés par le général Gallieni, gouverneur militaire de Paris. Il fallait donc les indemniser : l’armée leur a versé environ 70 000 francs au total», explique Jean-Yves Le Naour, historien et spécialiste de la Première Guerre mondiale (1). La somme représenterait aujourd’hui plus de 233 000 euros."

Donc comme j'ai dit, ce n'est pas moi qui ai fait le calcul et je suis bien incapable de te dire si c'est juste...
Vois avec Libération si tu veux le fin mot.

a écrit : 1euros = 655 anciens francs !!! Je pense que tu as un peu grossis la facture !!! L'article de libération prend sûrement en compte l'inflation : si l'on convertit directement en euros on obtient beaucoup moins, mais en tenant compte de l'inflation de la monnaie, la somme dépensée à l'époque représenterait aujourd'hui plus de 200 000 euros.

Posté le

android

(22)

Répondre

De nos jour bla bla car fait l'affaire aussi ;-)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : De nos jour bla bla car fait l'affaire aussi ;-) Je suis pas sur qu'il y ai beaucoup de civils qui vont vers le front (sachant que celui-ci peut bouger) ^^

Ça fait plaisir de voir qu'il y a des choses qui ne changent pas. Que ce soit au début du siècle dernier ou de nos jours, la proverbiale générosité des taxis est restée la même. Autant de bonté, j'en ai la larme à l'oeil

Posté le

android

(5)

Répondre

C'est depuis cet épisode que les taxis ont été (et sont toujours !) rattachés au ministère de l'intérieur plutôt que celui des transports. De ce fait ils sont susceptibles d'être mobilisés de nouveau si la situation devait se reproduire.

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : 1euros = 655 anciens francs !!! Je pense que tu as un peu grossis la facture !!! Ben non

1euro= 6,57 FF

Mais entre temps il y a eu le Nouveau Franc qui valait 100 ancien Franc