La première compagnie aérienne n'était pas composée d'avions

Proposé par
le
dans

La première compagnie aérienne au monde n'était pas composée d'avions mais de dirigeables. En octobre 1909, le comte Von Zeppelin créa la DELAG (société de dirigeables allemande) et réalisa des vols commerciaux dès 1910. Ils transportèrent plus de 34 000 passagers en 4 ans dont 24 000 gratuitement.


Commentaires préférés (3)

Les vols gratuits étaient bien entendu à des fins de promotion de ce nouveau système de voyage. Les tarifs étaient particulièrement onéreux, le dirigeable s'adressait donc à une clientèle aisée qu'il fallait habituer à ce nouveau mode de transport novateur. Une fois la clientèle déshinibée de sa peur du vide, la compagnie serait revenu à un ratio de vols payants plus rentable. Mais son essor a été stoppé par la 1e guerre puis par les restrictions du traité de Versailles.
Quelques années plus tard, en 1937, l'incendie en vol du dirigeable Hindenburg a mis un point d'arrêt au développement commercial de ces appareils.

Certains ingénieurs estiment qu’on devrait voir le retour des dirigeables dans le ciel.
La raison étant que c’est un moyen de transport peu coûteux en énergie (le dirigeable n’a pas à se maintenir dans les airs comme un aéronef classique) et sans bruit (permettant de survoler les océans ou continents dans le silence et le calme le plus complet).
Bref, affaire à suivre !

Plusieurs modèles de dirigeables (17) ont effectué des vols entre 1909 et 1914. Ils se nommaient LZ (+ le numéro du modèle). Le premier modèle à avoir été utilisé pour le trafic aérien de passagers était le LZ 6. Il pouvait transporter 20 passagers.

Si on estime que la capacité de transport de passagers des autres modèles de dirigeable n'a pas changé durant cette période , il y avait donc environs un vol par jour.
J'ai cherché la capacité des autres modèles mais malheureusement je n'ai pas trouvé d'information...


Tous les commentaires (18)

Les vols gratuits étaient bien entendu à des fins de promotion de ce nouveau système de voyage. Les tarifs étaient particulièrement onéreux, le dirigeable s'adressait donc à une clientèle aisée qu'il fallait habituer à ce nouveau mode de transport novateur. Une fois la clientèle déshinibée de sa peur du vide, la compagnie serait revenu à un ratio de vols payants plus rentable. Mais son essor a été stoppé par la 1e guerre puis par les restrictions du traité de Versailles.
Quelques années plus tard, en 1937, l'incendie en vol du dirigeable Hindenburg a mis un point d'arrêt au développement commercial de ces appareils.

Certains ingénieurs estiment qu’on devrait voir le retour des dirigeables dans le ciel.
La raison étant que c’est un moyen de transport peu coûteux en énergie (le dirigeable n’a pas à se maintenir dans les airs comme un aéronef classique) et sans bruit (permettant de survoler les océans ou continents dans le silence et le calme le plus complet).
Bref, affaire à suivre !

Est ce qu'on y fait pas reference dans Indiana Jones et la derniere croisade a l'intérieur du dirigeable
Sean Connery le père interrogé par un Commandant nazi et indy qui éjecte ce dernier avec le fameux "pas de billet". En tout cas cela m'y fait penser.

Plusieurs modèles de dirigeables (17) ont effectué des vols entre 1909 et 1914. Ils se nommaient LZ (+ le numéro du modèle). Le premier modèle à avoir été utilisé pour le trafic aérien de passagers était le LZ 6. Il pouvait transporter 20 passagers.

Si on estime que la capacité de transport de passagers des autres modèles de dirigeable n'a pas changé durant cette période , il y avait donc environs un vol par jour.
J'ai cherché la capacité des autres modèles mais malheureusement je n'ai pas trouvé d'information...

a écrit : Certains ingénieurs estiment qu’on devrait voir le retour des dirigeables dans le ciel.
La raison étant que c’est un moyen de transport peu coûteux en énergie (le dirigeable n’a pas à se maintenir dans les airs comme un aéronef classique) et sans bruit (permettant de survoler les océans ou continents dans le sil
ence et le calme le plus complet).
Bref, affaire à suivre !
Afficher tout
Oui on pourrait même imaginer des vols de croisière.
On pourrait aussi accoster sur l'empire state building, il a été conçu pour que les dirigeables puisse s'arrimer dessus.

a écrit : Certains ingénieurs estiment qu’on devrait voir le retour des dirigeables dans le ciel.
La raison étant que c’est un moyen de transport peu coûteux en énergie (le dirigeable n’a pas à se maintenir dans les airs comme un aéronef classique) et sans bruit (permettant de survoler les océans ou continents dans le sil
ence et le calme le plus complet).
Bref, affaire à suivre !
Afficher tout
Je m'y connais pas trop mais c'est lent comme moyen de transport nan ?

Le nom propre Zeppelin est d'ailleurs devenu un nom commun et rejoint ainsi la liste des noms de marques utilisés aujourd'hui comme noms communs. Au sens strict, ce nom commun ne désigne initialement que les dirigeables rigides allemands mais l'usage veut que nous disions aujourd'hui Zeppelin pour n'importe quel type de ballon dirigeable.
La marque française Zodiac a également construit des ballons dirigeables (le "Spiess") sur le modèle des dirigeables allemands.

Les Zeppelin ont d'ailleurs été utilisés comme bombardier durant la première guerre mondiale (avant l'utilisation massive de l'aviation) mais leur taille imposante et leur lenteur en faisait des cibles faciles.

a écrit : Plusieurs modèles de dirigeables (17) ont effectué des vols entre 1909 et 1914. Ils se nommaient LZ (+ le numéro du modèle). Le premier modèle à avoir été utilisé pour le trafic aérien de passagers était le LZ 6. Il pouvait transporter 20 passagers.

Si on estime que la capacité de transport de passagers d
es autres modèles de dirigeable n'a pas changé durant cette période , il y avait donc environs un vol par jour.
J'ai cherché la capacité des autres modèles mais malheureusement je n'ai pas trouvé d'information...
Afficher tout
LZ qui a donné son nom à Led Zeppelin? Le groupe de rock? Il le semble avoir entendu un truc dans le genre...

Mon grand père me parlait des zeppelins allemands survolant sa campagne bourguignonne. Il me disait qu'ils faisaient une de ses bringues là dedans. Imaginez une sorte de croisière dans les airs, avec bal musette et alcool...

a écrit : Certains ingénieurs estiment qu’on devrait voir le retour des dirigeables dans le ciel.
La raison étant que c’est un moyen de transport peu coûteux en énergie (le dirigeable n’a pas à se maintenir dans les airs comme un aéronef classique) et sans bruit (permettant de survoler les océans ou continents dans le sil
ence et le calme le plus complet).
Bref, affaire à suivre !
Afficher tout
L'avion n'a pas besoin d'énergie pour se maintenir en l'air, ça se nomme la poussé, il doit juste rester au dessus d'environ 250 km/h.

a écrit : L'avion n'a pas besoin d'énergie pour se maintenir en l'air, ça se nomme la poussé, il doit juste rester au dessus d'environ 250 km/h. Et pour se maintenir à 250 il a pas besoin d'énergie ?

a écrit : L'avion n'a pas besoin d'énergie pour se maintenir en l'air, ça se nomme la poussé, il doit juste rester au dessus d'environ 250 km/h. C’est ballot, tous ces avions qui se sont bêtement écrasés suite à une panne de réacteur, alors qu’il leur suffisait d’utiliser la poussée pour se maintenir en vol sans dépenser d’énergie.

Les dirigeables ont besoin d'énergie pour avancer, pas pour se tenir en l air...

a écrit : Et pour se maintenir à 250 il a pas besoin d'énergie ? Si, comme les automobiles, les bateaux et les avions contrôlables, tels que les dirigeables aussi.

a écrit : C’est ballot, tous ces avions qui se sont bêtement écrasés suite à une panne de réacteur, alors qu’il leur suffisait d’utiliser la poussée pour se maintenir en vol sans dépenser d’énergie. C'est ballot hein car quand la poche de gaz du dirigeable saute, tout le monde meurt. Si tu as plus d'électricité, tu restes sur place. Si les moteurs de l'avion tombent en panne et que tu es haut et que tu vas vite et que tu es pas au-dessus de l'océan, le pilote peut tenter un atterrissage d'urgence puisqu'il continuera de voler tant que sa vitesse reste au-dessus de 250 km/h et qu'il reste droit.

a écrit : C'est ballot hein car quand la poche de gaz du dirigeable saute, tout le monde meurt. Si tu as plus d'électricité, tu restes sur place. Si les moteurs de l'avion tombent en panne et que tu es haut et que tu vas vite et que tu es pas au-dessus de l'océan, le pilote peut tenter un atterrissage d'urgence puisqu'il continuera de voler tant que sa vitesse reste au-dessus de 250 km/h et qu'il reste droit. Afficher tout Bon Dieu, se pourrait-il que vous ayez tous les deux raison d'une certaine manière...

a écrit : Je m'y connais pas trop mais c'est lent comme moyen de transport nan ? À l'époque on dépassait rarement le mur du son , donc j'imagine qu' avec les moyens actuels on pourrait en confectionner des + rapides... (bon, pas aussi rapides que des fusées but you catch my drift)

a écrit : Je m'y connais pas trop mais c'est lent comme moyen de transport nan ? Pour te donner une info, le dirigeable LZ 6 (1909) avait une vitesse de pointe de 80 km/h, il me semble. Quant aux prochains dirigeables, leur vitesse devrait être entre 100 et 200 km/h (suivant l’utilisation). Donc par rapport aux avions actuels, on peut effectivement dire qu'ils seront assez lents ^^