Une nouvelle espèce d'être humains découverte

Proposé par
le
dans

L’homo luzonensis, appelé également homme de Callao ou de Luçon, est une nouvelle espèce identifiée. C’est grâce à quelques fossiles, dents et os, que les chercheurs ont pu identifier qu’il s’agissait bel et bien d’une nouvelle espèce d’êtres humains. Découverte aux Philippines, l’espèce vivait il y a 50 000 ans.


Commentaires préférés (3)

La source "National Géographic" est passionnante... Finalement, plus on sait (plus on découvre des choses), et moins on sait :)
L'Asie du sud-est était un peu délaissée par les archéologues car, comme il n'y avait de "pont terrestre" susceptible de pouvoir faire passer des premiers hominidés voyageurs sur les îles, ils ne faisaient des fouilles qu'à des profondeurs correspondant à une époque relativement proche. Et ils découvrent d'autres ossements bien plus profonds aujourd'hui, donc bien plus vieux ; et on en perd notre latin ! Mieux, on découvre des outils de pierres de 60 000 ans plus vieux que ces ossements ! Donc "l'Homme" était là encore bien avant...
Saura t-on un jour la vérité ? sûrement ; mais il faudra encore d'autres découvertes, qui remettront en cause celles d'aujourd'hui... C'est une belle belle aventure :)

a écrit : La source "National Géographic" est passionnante... Finalement, plus on sait (plus on découvre des choses), et moins on sait :)
L'Asie du sud-est était un peu délaissée par les archéologues car, comme il n'y avait de "pont terrestre" susceptible de pouvoir faire passer des premiers h
ominidés voyageurs sur les îles, ils ne faisaient des fouilles qu'à des profondeurs correspondant à une époque relativement proche. Et ils découvrent d'autres ossements bien plus profonds aujourd'hui, donc bien plus vieux ; et on en perd notre latin ! Mieux, on découvre des outils de pierres de 60 000 ans plus vieux que ces ossements ! Donc "l'Homme" était là encore bien avant...
Saura t-on un jour la vérité ? sûrement ; mais il faudra encore d'autres découvertes, qui remettront en cause celles d'aujourd'hui... C'est une belle belle aventure :)
Afficher tout
Ça donne envie de vivre longtemps pour être là pour voir tout ça :)

Ma pire crainte c'est que genre 3 semaine après ma mort on découvre que nous ne sommes pas seul dans l'univers par exemple ;)

Posté le

android

(52)

Répondre

a écrit : Et la marmotte, elle met le chocolat, dans le papier alu... Quelle magnifique corrélation entre ton pseudo et ton esprit

Posté le

android

(40)

Répondre


Tous les commentaires (21)

La source "National Géographic" est passionnante... Finalement, plus on sait (plus on découvre des choses), et moins on sait :)
L'Asie du sud-est était un peu délaissée par les archéologues car, comme il n'y avait de "pont terrestre" susceptible de pouvoir faire passer des premiers hominidés voyageurs sur les îles, ils ne faisaient des fouilles qu'à des profondeurs correspondant à une époque relativement proche. Et ils découvrent d'autres ossements bien plus profonds aujourd'hui, donc bien plus vieux ; et on en perd notre latin ! Mieux, on découvre des outils de pierres de 60 000 ans plus vieux que ces ossements ! Donc "l'Homme" était là encore bien avant...
Saura t-on un jour la vérité ? sûrement ; mais il faudra encore d'autres découvertes, qui remettront en cause celles d'aujourd'hui... C'est une belle belle aventure :)

J'ai un peu de mal avec ces notions d'espèces, ce n'est pas très clair. Est-on d'accord s'il s'agit d'une nouvelle espèce d'homme cela signifie que si elle s'accouplait avec un Homo sapiens sapiens ou avec un homme de Neandertal (je ne situe pas à quelle époque ça correspond), leur progéniture, si elle peut être engendrée, serait stérile ? C'est bien ça la définition d'espèce ? Comment on voit ça sur des os ?

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : La source "National Géographic" est passionnante... Finalement, plus on sait (plus on découvre des choses), et moins on sait :)
L'Asie du sud-est était un peu délaissée par les archéologues car, comme il n'y avait de "pont terrestre" susceptible de pouvoir faire passer des premiers h
ominidés voyageurs sur les îles, ils ne faisaient des fouilles qu'à des profondeurs correspondant à une époque relativement proche. Et ils découvrent d'autres ossements bien plus profonds aujourd'hui, donc bien plus vieux ; et on en perd notre latin ! Mieux, on découvre des outils de pierres de 60 000 ans plus vieux que ces ossements ! Donc "l'Homme" était là encore bien avant...
Saura t-on un jour la vérité ? sûrement ; mais il faudra encore d'autres découvertes, qui remettront en cause celles d'aujourd'hui... C'est une belle belle aventure :)
Afficher tout
Ça donne envie de vivre longtemps pour être là pour voir tout ça :)

Ma pire crainte c'est que genre 3 semaine après ma mort on découvre que nous ne sommes pas seul dans l'univers par exemple ;)

Posté le

android

(52)

Répondre

Et la marmotte, elle met le chocolat, dans le papier alu...

Je me méfie de toutes ses espèces homo du passé. On les enfile comme des perles des qu'on trouve un bout d'os. Bref prudence, il y'a une définition très simple de l'espèce : l'Inter fécondité. Quoique les monocellulaires ne pratiquent pas la procréation mais la reproduction. Des vrais petites photocopieuse s.

a écrit : Je me méfie de toutes ses espèces homo du passé. On les enfile comme des perles des qu'on trouve un bout d'os. Bref prudence, il y'a une définition très simple de l'espèce : l'Inter fécondité. Quoique les monocellulaires ne pratiquent pas la procréation mais la reproduction. Des vrais petites photocopieuse s. Les différentes espèces d'homo se sont croisées et se sont reproduites entre elles. Et le seul moyen pour une espèce de continuer à exister est la procréation. Vu l'immensité de la planète je pense que ce qu'on découvre ne représente qu'une infime partie de ce qui a vraiment existé.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Les différentes espèces d'homo se sont croisées et se sont reproduites entre elles. Et le seul moyen pour une espèce de continuer à exister est la procréation. Vu l'immensité de la planète je pense que ce qu'on découvre ne représente qu'une infime partie de ce qui a vraiment existé. Si elles se sont croisé s avec succès alors c'est pas des espèces différentes. Par exemple Néandertal et homo sapiens sont de la même espèces car ils se sont croisé il y'a 50000 ans au moyen orient. De même pour denisova. L'homme de flores par contre étant nsulaire a plis de chose de forer une espece distincte

a écrit : Si elles se sont croisé s avec succès alors c'est pas des espèces différentes. Par exemple Néandertal et homo sapiens sont de la même espèces car ils se sont croisé il y'a 50000 ans au moyen orient. De même pour denisova. L'homme de flores par contre étant nsulaire a plis de chose de forer une espece distincte Aujourd'hui on sait qu'un grizzli (qui est considéré comme une sous espèce d'ours brun) peut se reproduire avec un ours blanc. On sait que les félins hybrides existent aussi et c'est le résultat de la reproduction de deux félins de deux espèces différentes. Enfin bref, la nature est complexe... et magique.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Et la marmotte, elle met le chocolat, dans le papier alu... Quelle magnifique corrélation entre ton pseudo et ton esprit

Posté le

android

(40)

Répondre

a écrit : Quelle magnifique corrélation entre ton pseudo et ton esprit Oui, oui, c'est vrai. Et je n'en suis pas peu fier.

N'y a-t-il pas qu'UNE SEULE espèce humaine ? en distinguer plusieurs, pourquoi pas au fond, si ça correspond à la vérité. Sinon, c'est une très mauvaise idée car mère de l'eugénisme

a écrit : N'y a-t-il pas qu'UNE SEULE espèce humaine ? en distinguer plusieurs, pourquoi pas au fond, si ça correspond à la vérité. Sinon, c'est une très mauvaise idée car mère de l'eugénisme Aujourd'hui oui il n'y que l'homo sapiens sapiens mais il y a eu plusieurs espèces différentes par le passé, on parle de 50-100k ans dans le passé

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Les différentes espèces d'homo se sont croisées et se sont reproduites entre elles. Et le seul moyen pour une espèce de continuer à exister est la procréation. Vu l'immensité de la planète je pense que ce qu'on découvre ne représente qu'une infime partie de ce qui a vraiment existé. Attention, les confusions sont rapides. L'homo sapiens et l'homo néanderthal était bien deux espèces différentes. Les eurasiens modernes ont effectivement 2% de gènes de néanderthals, mais c'est beaucoup trop peu pour dire qu'il y a eu une hybridation Certains disent même que ces gènes sont issus d'un descendant communs.


La thèse que tu sembles porter est celle de l'hybridation. Elle a été déboutée en grande partie par la thèse du "grand remplacement" des espèces humaines endémiques par le sapiens.
Il suffit de voir comment on se fout sur la gueule aujourd'hui pour des questions de races différentes... La tolérance n'était pas forcement au rendez-vous entre deux espèces d'humains.

On peut facilement imaginer que le sapiens a repoussé et éliminé les autres espèces humaines.

La question qui se pose est pourquoi le Sapiens a gagné? On peut spéculer.

Selon un thèse, le Sapiens avait 3 choses dont les autres étaient dépourvus :

1) Un gout prononcé pour le bavardage social (qui permettait d'étendre son réseau de connaissance à plus de 200 congénères la ou les autres espèces ne pouvaient pas cohabiter à plus de 30, comme les grands singes)

2) Une capacité accrue de croire dans des choses immatérielles : Des dieux, des allégeances à une tribu lointaine …. On a retrouvé quelques édifices d'os chez d'autres espèces mais ça reste limité.

3) Une meilleure capacité d'adaptation face à un environnement changeant

Source : Sapiens : Une brève histoire de l'humanité de Yuval Noah Harari

a écrit : Je me méfie de toutes ses espèces homo du passé. On les enfile comme des perles des qu'on trouve un bout d'os. Bref prudence, il y'a une définition très simple de l'espèce : l'Inter fécondité. Quoique les monocellulaires ne pratiquent pas la procréation mais la reproduction. Des vrais petites photocopieuse s. La procréation... la reproduction... C'est pas un peu la même chose ? Pour des mono cellulaires on parlerait plutôt de division ou au pire de duplication... Non?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Aujourd'hui on sait qu'un grizzli (qui est considéré comme une sous espèce d'ours brun) peut se reproduire avec un ours blanc. On sait que les félins hybrides existent aussi et c'est le résultat de la reproduction de deux félins de deux espèces différentes. Enfin bref, la nature est complexe... et magique. Avec succès veut dire une descendance fertile. Le mâle ligre est stérile.et la femelle a des problèmes pour allaiter ses gosses. Même style de PB avec le tigron. Le pizzly est. Fertile mais pas le grolar. L'Inter fécondité n'est pas absolu. La nature c'est simple : de la tendance des espèces a s'écarter du type originel. L'isolement des groupe fait le reste avec le temps

a écrit : Attention, les confusions sont rapides. L'homo sapiens et l'homo néanderthal était bien deux espèces différentes. Les eurasiens modernes ont effectivement 2% de gènes de néanderthals, mais c'est beaucoup trop peu pour dire qu'il y a eu une hybridation Certains disent même que ces gènes sont issus d'un descendant communs.


La thèse que tu sembles porter est celle de l'hybridation. Elle a été déboutée en grande partie par la thèse du "grand remplacement" des espèces humaines endémiques par le sapiens.
Il suffit de voir comment on se fout sur la gueule aujourd'hui pour des questions de races différentes... La tolérance n'était pas forcement au rendez-vous entre deux espèces d'humains.

On peut facilement imaginer que le sapiens a repoussé et éliminé les autres espèces humaines.

La question qui se pose est pourquoi le Sapiens a gagné? On peut spéculer.

Selon un thèse, le Sapiens avait 3 choses dont les autres étaient dépourvus :

1) Un gout prononcé pour le bavardage social (qui permettait d'étendre son réseau de connaissance à plus de 200 congénères la ou les autres espèces ne pouvaient pas cohabiter à plus de 30, comme les grands singes)

2) Une capacité accrue de croire dans des choses immatérielles : Des dieux, des allégeances à une tribu lointaine …. On a retrouvé quelques édifices d'os chez d'autres espèces mais ça reste limité.

3) Une meilleure capacité d'adaptation face à un environnement changeant

Source : Sapiens : Une brève histoire de l'humanité de Yuval Noah Harari
Afficher tout
Il semblerait que la thèse du "Out of Africa" soit effectivement la plus plébiscitée mais qu'il y aurait eu tout de même au cours de cette colonisation du monde par l'Homo Sapiens, un métissage avec d'autres espèces d'humains.
C'est pourquoi on retrouve des similitudes de génomes entre Néanderthal et les européens ou les asiatiques mais pas avec les africains. L'hybridation s'est faite après la sortie d'Afrique de l'Homo Sapiens. L'hybridation s'est faite par "viol de masse par l'Homo Sapiens" entendons-nous bien.

Il faut tout de même faire attention avec ces effets d'annonces sur les "nouvelles espèces" d'humains car même les chercheurs ne sont pas d'accords entre eux. Certains affirment par exemple que Néanderthal et Sapiens ont trop peu de différences pour parler de deux espèces distinctes. On parle de différence génétique d'ADN mitochondrial inférieure à 2% avec hybridation possible entre les deux '"espèces" d'humains. Reste à voir si un % de différence peut être fixé pour parler d'espèces distinctes...

C'est un sujet complexe et passionnant en tout cas.

a écrit : Tiens voilà la différence forums-enseignants-du-primaire.com/topic/113133-reproduction-ou-procr%C3%A9ation/ Un forum alimenté par des profs comme argumentaire pour différencier deux termes qui selon les dictionnaires veulent dire la même chose... c'est un peu bof je trouve... Surtout lorsque les intervenants disent "personnellement"... Après avoir cherché (un tout petit peu) dans divers dictionnaires en ligne il en ressort que les deux termes signifient la même chose...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Un forum alimenté par des profs comme argumentaire pour différencier deux termes qui selon les dictionnaires veulent dire la même chose... c'est un peu bof je trouve... Surtout lorsque les intervenants disent "personnellement"... Après avoir cherché (un tout petit peu) dans divers dictionnaires en ligne il en ressort que les deux termes signifient la même chose... Afficher tout Les mots ont un sens dans leur CONTEXTE. Ici la biologie, c'est pas du français littéraire.

a écrit : Attention, les confusions sont rapides. L'homo sapiens et l'homo néanderthal était bien deux espèces différentes. Les eurasiens modernes ont effectivement 2% de gènes de néanderthals, mais c'est beaucoup trop peu pour dire qu'il y a eu une hybridation Certains disent même que ces gènes sont issus d'un descendant communs.


La thèse que tu sembles porter est celle de l'hybridation. Elle a été déboutée en grande partie par la thèse du "grand remplacement" des espèces humaines endémiques par le sapiens.
Il suffit de voir comment on se fout sur la gueule aujourd'hui pour des questions de races différentes... La tolérance n'était pas forcement au rendez-vous entre deux espèces d'humains.

On peut facilement imaginer que le sapiens a repoussé et éliminé les autres espèces humaines.

La question qui se pose est pourquoi le Sapiens a gagné? On peut spéculer.

Selon un thèse, le Sapiens avait 3 choses dont les autres étaient dépourvus :

1) Un gout prononcé pour le bavardage social (qui permettait d'étendre son réseau de connaissance à plus de 200 congénères la ou les autres espèces ne pouvaient pas cohabiter à plus de 30, comme les grands singes)

2) Une capacité accrue de croire dans des choses immatérielles : Des dieux, des allégeances à une tribu lointaine …. On a retrouvé quelques édifices d'os chez d'autres espèces mais ça reste limité.

3) Une meilleure capacité d'adaptation face à un environnement changeant

Source : Sapiens : Une brève histoire de l'humanité de Yuval Noah Harari
Afficher tout
Cette thèse en trois points reste très spéctulative, d'autant que néanderthal procédait au culte des morts et on a découvert récemment des peintures rupestres de sa main.