Des rats jouent les démineurs en Afrique

Proposé par
le
dans

Grâce a leur exceptionnel odorat, des rats géants de Gambie sont utilisés pour détecter des mines anti-personnelles en Afrique. En France, après les 2 guerres mondiales, on utilisa les troupeaux d'ovins pour déminer les plages, ce qui finissait souvent bien mal pour les intéressés.


Commentaires préférés (3)

La France utilisa les troupeaux de moutons après la 1er guerre mondiale.
Après la seconde se sera les prisonniers allemands chargés du travail.

Posté le

android

(86)

Répondre

C’est ce qui s’appelle jouer à saute mouton!

a écrit : C’est à dire que ce sont les ovins qui bien que portant assez peu d’intérêts aux mines étaient les intéressés ! C’est clair non ;-) D'autant que les moutons n'étaient pas dressés, leur boulot c'était d'exploser avec la mine. Les rats, eux, au moins, le sont. C'est comme les chiens truffiers, ils trouvent une truffe, ils ont une récompense.
D'ailleurs si on utilise des rats, c'est parce qu'ils sont trop légers pour déclencher le dispositif, contrairement aux chiens.

Les mines, c'est vraiment une horreur, d'autant qu'elles ne sont pas conçues pour tuer, mais juste pour réduire une jambe en hachis Parmentier, histoire que l'ennemi se retrouve avec un blessé sur les bras, blessé qui a de grandes chances d'être sauvé, mais ne combattra plus jamais, tant qu'à faire... Ecoeurant!


Tous les commentaires (31)

La France utilisa les troupeaux de moutons après la 1er guerre mondiale.
Après la seconde se sera les prisonniers allemands chargés du travail.

Posté le

android

(86)

Répondre

On utilise encore les ovins pour déminer certains endroits comme à Vimy au mémorial Canadien ( gérer par les anciens combattants Canadiens).

C’est ce qui s’appelle jouer à saute mouton!

-On mange quoi chef?
- la même chose qu’hier et avant hier et avant avant hier du mouton. J’espère avoir le gigot cette fois ci j’en ai marre des épaules...

L'anecdote, bien que compréhensible, est mal formulée à la fin. Elle donne l'impression que c'étaient les ovins les intéressés...

Posté le

android

(0)

Répondre

@Shaegal : Elle n'est pas mal formulée puisque ce sont bien les ovins qui finissaient mal...

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : L'anecdote, bien que compréhensible, est mal formulée à la fin. Elle donne l'impression que c'étaient les ovins les intéressés... C’est à dire que ce sont les ovins qui bien que portant assez peu d’intérêts aux mines étaient les intéressés ! C’est clair non ;-)

a écrit : C’est à dire que ce sont les ovins qui bien que portant assez peu d’intérêts aux mines étaient les intéressés ! C’est clair non ;-) D'autant que les moutons n'étaient pas dressés, leur boulot c'était d'exploser avec la mine. Les rats, eux, au moins, le sont. C'est comme les chiens truffiers, ils trouvent une truffe, ils ont une récompense.
D'ailleurs si on utilise des rats, c'est parce qu'ils sont trop légers pour déclencher le dispositif, contrairement aux chiens.

Les mines, c'est vraiment une horreur, d'autant qu'elles ne sont pas conçues pour tuer, mais juste pour réduire une jambe en hachis Parmentier, histoire que l'ennemi se retrouve avec un blessé sur les bras, blessé qui a de grandes chances d'être sauvé, mais ne combattra plus jamais, tant qu'à faire... Ecoeurant!

a écrit : @Shaegal : Elle n'est pas mal formulée puisque ce sont bien les ovins qui finissaient mal... Certes, mais ce ne sont pas les ovins les intéressés mais bien les démineurs...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Certes, mais ce ne sont pas les ovins les intéressés mais bien les démineurs... On dresse des démineurs en Gambie pour trouver des ovins à la truffe ?

J’ai bon ? ....

Anecdote intéressante. Du même acabit que les chiens antichars pendant la campagne de Russie.
Par contre, petit détail : on écrit "mine antipersonnel", et non "anti-personnelle".

Heureusement que j'ai lu les commentaires, j'avais vu OVNIS. Et franchement, les extra-terrestres pour déminer les plages j'avais du mal à imaginer le rapport avec les rats géants
Par contre, les plages minées pendant la WWI, je ne vois pas où...

a écrit : D'autant que les moutons n'étaient pas dressés, leur boulot c'était d'exploser avec la mine. Les rats, eux, au moins, le sont. C'est comme les chiens truffiers, ils trouvent une truffe, ils ont une récompense.
D'ailleurs si on utilise des rats, c'est parce qu'ils sont trop
légers pour déclencher le dispositif, contrairement aux chiens.

Les mines, c'est vraiment une horreur, d'autant qu'elles ne sont pas conçues pour tuer, mais juste pour réduire une jambe en hachis Parmentier, histoire que l'ennemi se retrouve avec un blessé sur les bras, blessé qui a de grandes chances d'être sauvé, mais ne combattra plus jamais, tant qu'à faire... Ecoeurant!
Afficher tout
C'est peut-être vrai pour certaines mines mais la grande majorité des mines allemandes étaient des mines "bondissantes" doté d'un retardateur de 4 secondes.

Tu marches dessus, ce qui déclenchent le retardateur. 4 secondes après le percuteur propulse la mine à 1m50 . Elle explose à hauteur de ceinture en envoyant des centaines de billes métalliques et de fragments (schrapnel). Sur 20 à 30 m, la mine est mortelle. Les blessés sont ceux qui sont dans une rayon de 30 à 140 mètres.

Je suis tout à fait d'accord qu'un blessé c'est chiant à la guerre car il faut le sauver puis le soigner. Toutefois, ces mines là étaient bien fait pour tuer. D'ailleurs, contrairement à l'idée reçue des films hollywoodiens, cette mine là se déclenche dès que l'on marche dessus et non quand on enlève son pied. Donc il ne sert à rien de laisser son pied dessus si jamais vous marchez sur une Schrapnellmine. Pour survivre, il faut se coucher par terre au plus proche de la mine. Les billes font se disperser autour de vous sans trop vous esquinter.... normalement.

D'ailleurs, je me demande bien si les ovins déminaient ce genre de mine car une seule peut tuer tout un troupeau.

a écrit : Anecdote intéressante. Du même acabit que les chiens antichars pendant la campagne de Russie.
Par contre, petit détail : on écrit "mine antipersonnel", et non "anti-personnelle".
Ca n'a rien à,voir, les chiens "antichars" étaient sensés être des kamikazes. On les dressait pour aller chercher de la bouffe sous des chars. Jusqu'au jour J, où le clébard, on lui accrochait une bombe sur le dos, et : "Va chercher tes croquettes, Médor! "

Sauf que ces cons de chiens, vu que ça explosait partout et qu'ils paniquaient pendant la bataille, avaient une fâcheuse tendance à revenir vers leur maître ... avec la bombe armée sur le dos!

Pour l'orthographe, exact.

a écrit : C'est peut-être vrai pour certaines mines mais la grande majorité des mines allemandes étaient des mines "bondissantes" doté d'un retardateur de 4 secondes.

Tu marches dessus, ce qui déclenchent le retardateur. 4 secondes après le percuteur propulse la mine à 1m50 . Elle explose à haute
ur de ceinture en envoyant des centaines de billes métalliques et de fragments (schrapnel). Sur 20 à 30 m, la mine est mortelle. Les blessés sont ceux qui sont dans une rayon de 30 à 140 mètres.

Je suis tout à fait d'accord qu'un blessé c'est chiant à la guerre car il faut le sauver puis le soigner. Toutefois, ces mines là étaient bien fait pour tuer. D'ailleurs, contrairement à l'idée reçue des films hollywoodiens, cette mine là se déclenche dès que l'on marche dessus et non quand on enlève son pied. Donc il ne sert à rien de laisser son pied dessus si jamais vous marchez sur une Schrapnellmine. Pour survivre, il faut se coucher par terre au plus proche de la mine. Les billes font se disperser autour de vous sans trop vous esquinter.... normalement.

D'ailleurs, je me demande bien si les ovins déminaient ce genre de mine car une seule peut tuer tout un troupeau.
Afficher tout
Les shrapnels, c'est fait pour blesser au maximum, pas pour tuer. La mine bondissante, c'est une mine High Tech, sinon ils auraient juste mis une simple bombe dedans avec du scotch et des clous.
Mine antipersonnel, à ne pas confondre avec les mines antichar, qui, elles, sont faites pour péter les chenilles, m'enfin si on marche dessus ça explose quand même.

Sinon tu peux aller jeter un petit coup d'oeuil aux mines de la guerre du Viet-Nâm, les mines Allemandes dont tu parle étaient modernes, mmais la bonne vieille mine qui fait juste BOUM mais pas trop fort (antipersonnel) existe encore et la boule de feu est suffisament faible pour réduire la jambe d'un enfant en vapeur, sans le tuer, et on étais en 1970.

La grenade/mine à fragmentation, ça existe depuis des siècles, hein, mais ça coûte plus cher... La bombe à la con avec un interrupteur...

a écrit : Les shrapnels, c'est fait pour blesser au maximum, pas pour tuer. La mine bondissante, c'est une mine High Tech, sinon ils auraient juste mis une simple bombe dedans avec du scotch et des clous.
Mine antipersonnel, à ne pas confondre avec les mines antichar, qui, elles, sont faites pour péter les chenil
les, m'enfin si on marche dessus ça explose quand même.

Sinon tu peux aller jeter un petit coup d'oeuil aux mines de la guerre du Viet-Nâm, les mines Allemandes dont tu parle étaient modernes, mmais la bonne vieille mine qui fait juste BOUM mais pas trop fort (antipersonnel) existe encore et la boule de feu est suffisament faible pour réduire la jambe d'un enfant en vapeur, sans le tuer, et on étais en 1970.

La grenade/mine à fragmentation, ça existe depuis des siècles, hein, mais ça coûte plus cher... La bombe à la con avec un interrupteur...
Afficher tout
Je sais pas je suis pas spécialiste ;). Je sais juste que le mec qui marche sur une mine-S il meure. Peut-être que ses copains aux alentours sont juste salement blessés oui.

a écrit : Anecdote intéressante. Du même acabit que les chiens antichars pendant la campagne de Russie.
Par contre, petit détail : on écrit "mine antipersonnel", et non "anti-personnelle".
Apparemment anti-personnel est invariable mais pas anti-chars qui pût être mis au pluriel. Et il y'a plein d'autre anti - truc. Je pourrai pas faire la dictée de Bernard pivot moi

a écrit : C’est à dire que ce sont les ovins qui bien que portant assez peu d’intérêts aux mines étaient les intéressés ! C’est clair non ;-) Aaaah le français une langue subtile Définition : Qui a un rôle (dans qqch.) ; qui est en cause.

a écrit : Heureusement que j'ai lu les commentaires, j'avais vu OVNIS. Et franchement, les extra-terrestres pour déminer les plages j'avais du mal à imaginer le rapport avec les rats géants
Par contre, les plages minées pendant la WWI, je ne vois pas où...
Oui tu as raison pour la WWI vu que lors de la course a la mer, les allemands n'atteindront jamais l'Atlantique. Mauvaise lecture. Le déminage par les moutons étaient fait dans les terres uniquement