Pourquoi parle-ton d'année bissextile ?

Proposé par
le

On appelle bissextile une année qui a un jour de plus (pour éviter le décalage du calendrier par rapport au Soleil) car un jour était répété (bis) et c'était le 6e jour (sextum) avant le début du mois de mars, lors de son instauration dans le cadre du calendrier julien mis en place par Jules César.

Le mois de février était le dernier mois de l'année dans ce calendrier (d'où le nom de septembre par exemple qui était le 7e mois à l'époque). Il était donc logique de rajouter le jour supplémentaire en fin d'année, mais les Romains comptaient volontiers à rebours dans leur calendrier et le dernier jour de février était en fait le 2e jour avant les calendes de Mars.


Tous les commentaires (26)

a écrit : Avant que l'empereur Auguste ne fasse renommer le mois, il s'appelait "sextilis". Et la légende raconte que Auguste ne voulant pas être "moins important" que César, fit en sorte que le mois d'août ait aussi 31 jours comme juillet, retirant un jour au dernier mois de l'année, février. Sans cette guerre d'égo, il aurait 29 ou 30 jours, ce qui fait que les années bissextile seraient régulières avec des alternances de 31 et 30 jours.
Janvier: le dieu Janus des commencements et des fins
Fevrier: februarus= purifier, une fête de la purification vers le 15 février.
Mars: dieu de la guerre, parce que c'est toujours mieux de se mettre sur la tronche quand il fait beau.
Avril: aucune étymologie Claire
Mai: la déesse Maia de la fertilité et du printemps.
Juin: étymologie pas évidente non plus.
Merci Wikipedia.
Afficher tout
Février, c'est aussi la fièvre (causée par un rhume ou une grippe).
Avril, c'est le début de la floraison : Avril = aperire = ouvrir en parlant des fleurs).
Juin est un mois dédié à la déesse Junon.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Avant que l'empereur Auguste ne fasse renommer le mois, il s'appelait "sextilis". Et la légende raconte que Auguste ne voulant pas être "moins important" que César, fit en sorte que le mois d'août ait aussi 31 jours comme juillet, retirant un jour au dernier mois de l'année, février. Sans cette guerre d'égo, il aurait 29 ou 30 jours, ce qui fait que les années bissextile seraient régulières avec des alternances de 31 et 30 jours.
Janvier: le dieu Janus des commencements et des fins
Fevrier: februarus= purifier, une fête de la purification vers le 15 février.
Mars: dieu de la guerre, parce que c'est toujours mieux de se mettre sur la tronche quand il fait beau.
Avril: aucune étymologie Claire
Mai: la déesse Maia de la fertilité et du printemps.
Juin: étymologie pas évidente non plus.
Merci Wikipedia.
Afficher tout
Avril : on célèbrait le raisin et la musique... "Avril Lavigne". Allez ciao...

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Ah je me coucherai moins bête..
Septembre, Octobre, Novembre, Decembre pour ces mois je viens enfin de capter la logique. Parcontre Aout, Juillet et d'autres mois ne sont pas lié à des nombres ?
Auguste et Julius

Posté le

android

(0)

Répondre

Tiens c’est marrant, je pensais que ça venait du fait que le nombre de jours dans l’année s’écrivait avec deux six « 366 ».

a écrit : Une année est composée de 365,25 jours.

Ce qui signifie 365 jours + 6 heures (25% d’une journée)

Repartir 6 heures chaque année n’est pas la solution que nous avons choisi.

C’est pourquoi, tous les 4 ans, nous avons des années bissextiles (366 jours) car 6x4 = 24 heures (un jour) de plus.
Ce que tu décris, correspond au calendrier Julien.

Dans notre calendrier, le calendrier Grégorien, la journée compte 365,242 5 jours.
La différence est légère, mais ça donne un calcul un peu tordu.

Tous les 4 ans : un jour en plus.
Tous les 100 ans : une année normalement bissextile ne l’est plus.
Tous les 400 ans : la règle précédente est annulée et une année bissextile le redevient.


Les années bissextiles de changement de siècle ne le sont ainsi jamais : 1 600, 1 700, 1 800, 1 900, 2 000, 2 100… ne sont pas bissextiles selon la seconde règle.

Mais… tous les 400 ans, une telle année non-bissextile le redevient. C’est pour ça que les années 1 600 et 2 000 étaient bissextiles. 2400 le sera également.

Aujourd’hui, la définition d’une journée est revue à 365,242 19 jours.

C’est la même chose qu’au dessus, sauf qu’une la règle #3 est annulée à son tour tous les 4 000 ans.

Mais à ce niveau, les changements dans la rotation terrestre se font sentir et on n’est pas sûr que cette règle soit un jour appliquée.


Oh et puis tout ceci existe car une année solaire n’est pas égal à un nombre entier de jours solaires. Et c’est bien de le savoir : si notre calendrier et nos vies sont réglées et comptés en jours entiers, aucune loi de la nature n’impose à la mécanique céleste de respecter ça :).

a écrit : Ce que tu décris, correspond au calendrier Julien.

Dans notre calendrier, le calendrier Grégorien, la journée compte 365,242 5 jours.
La différence est légère, mais ça donne un calcul un peu tordu.

Tous les 4 ans : un jour en plus.
Tous les 100 ans : une année normalement bis
sextile ne l’est plus.
Tous les 400 ans : la règle précédente est annulée et une année bissextile le redevient.


Les années bissextiles de changement de siècle ne le sont ainsi jamais : 1 600, 1 700, 1 800, 1 900, 2 000, 2 100… ne sont pas bissextiles selon la seconde règle.

Mais… tous les 400 ans, une telle année non-bissextile le redevient. C’est pour ça que les années 1 600 et 2 000 étaient bissextiles. 2400 le sera également.

Aujourd’hui, la définition d’une journée est revue à 365,242 19 jours.

C’est la même chose qu’au dessus, sauf qu’une la règle #3 est annulée à son tour tous les 4 000 ans.

Mais à ce niveau, les changements dans la rotation terrestre se font sentir et on n’est pas sûr que cette règle soit un jour appliquée.


Oh et puis tout ceci existe car une année solaire n’est pas égal à un nombre entier de jours solaires. Et c’est bien de le savoir : si notre calendrier et nos vies sont réglées et comptés en jours entiers, aucune loi de la nature n’impose à la mécanique céleste de respecter ça :).
Afficher tout
Heureusement que ce n'est pas une interrogation écrite ! Le prof t'aurait mis un zéro et t'aurait accusé d'avoir copié en comparant avec ma propre réponse un peu plus haut !