Une fausse startup pour attirer les hackers

Proposé par
Invité
le

Commentaires préférés (3)

a écrit : Bel exemple de super compétence et de naïveté. Qui peut vraiment faire confiance aux Américains? C'est une technique souvent utilisé par les agences fédérales américaines. C'est à dire, dans le cas du terrorisme, se faire passer pour recruteur, motiver la cible, aller jusqu'à fournir des armes et des explosifs à leur cible pour ensuite arrêter la personne au motif de préparation d'attentat.

On peut dénoncer le fait que potentiellement la cible sans l'aide d'agents fédéraux n'aurait sûrement pas participé à un attentat.

Posté le

android

(98)

Répondre

Pour information, ce genre de technique est interdit en France : la provocation à la commission d’un infraction par les autorités est une cause de nullité de la procédure pénale qui en découle.

a écrit : Les Américains sont coutumiers du fait, pour type d'affaires (stups, meutre...).
C'est une extradition sauvage, voilà tout.
J'avais même vu une émission où des policiers américains laissaient une voiture portière ouverte et clé sur le compteur (avec une petite caméra dissimulée à l'intérieur et filmant la place conducteur).
Des gens découvraient la voiture et voulaient la voler et se faisaient embarquer par les flics. Des dizaines de personnes se sont faites prendre comme ça.

Alors, certes, ils ont profité de l'occasion pour voler, mais je trouvais le procédé quand même très limite. C'était une énorme incitation au délit.
Et je trouvais aussi que c'était arrêter bien vite des gens (dès qu'ils démarraient ou s'ils fermaient la voiture et emportaient les clés avec eux) sans être sûrs qu'ils avaient pour intention de voler la voiture. Qu'en est-il de ceux qui allaient la ramener (ou les clés) au commissariat (oui ça arrive) ? La caméra ne lit pas dans les pensées des gens et embarquer une voiture ou ses clés ne signifie pas la voler (au contraire, ça peut être pour éviter que les visiteurs suivants la vole).
Moi j'ai déjà trouvé une clé de voiture fiat (par terre à côté d'une fiat) sur un parking, je l'ai déposée à l'accueil du bâtiment.

Posté le

android

(81)

Répondre


Tous les commentaires (22)

Bel exemple de super compétence et de naïveté. Qui peut vraiment faire confiance aux Américains?

a écrit : Bel exemple de super compétence et de naïveté. Qui peut vraiment faire confiance aux Américains? C'est une technique souvent utilisé par les agences fédérales américaines. C'est à dire, dans le cas du terrorisme, se faire passer pour recruteur, motiver la cible, aller jusqu'à fournir des armes et des explosifs à leur cible pour ensuite arrêter la personne au motif de préparation d'attentat.

On peut dénoncer le fait que potentiellement la cible sans l'aide d'agents fédéraux n'aurait sûrement pas participé à un attentat.

Posté le

android

(98)

Répondre

Pour information, ce genre de technique est interdit en France : la provocation à la commission d’un infraction par les autorités est une cause de nullité de la procédure pénale qui en découle.

Les Américains sont coutumiers du fait, pour type d'affaires (stups, meutre...).
C'est une extradition sauvage, voilà tout.

a écrit : Pour information, ce genre de technique est interdit en France : la provocation à la commission d’un infraction par les autorités est une cause de nullité de la procédure pénale qui en découle. Avec les "coups d'achat", c'est-à-dire lorsque les autorités font l'acquisition de marchandise de fraude (stups, contrefaçons...), on est quand même assez proche de la provocation. Pour acheter de la drogue (entre autres), faut quand même en faire la demande. La frontière est ténue.

a écrit : Les Américains sont coutumiers du fait, pour type d'affaires (stups, meutre...).
C'est une extradition sauvage, voilà tout.
J'avais même vu une émission où des policiers américains laissaient une voiture portière ouverte et clé sur le compteur (avec une petite caméra dissimulée à l'intérieur et filmant la place conducteur).
Des gens découvraient la voiture et voulaient la voler et se faisaient embarquer par les flics. Des dizaines de personnes se sont faites prendre comme ça.

Alors, certes, ils ont profité de l'occasion pour voler, mais je trouvais le procédé quand même très limite. C'était une énorme incitation au délit.
Et je trouvais aussi que c'était arrêter bien vite des gens (dès qu'ils démarraient ou s'ils fermaient la voiture et emportaient les clés avec eux) sans être sûrs qu'ils avaient pour intention de voler la voiture. Qu'en est-il de ceux qui allaient la ramener (ou les clés) au commissariat (oui ça arrive) ? La caméra ne lit pas dans les pensées des gens et embarquer une voiture ou ses clés ne signifie pas la voler (au contraire, ça peut être pour éviter que les visiteurs suivants la vole).
Moi j'ai déjà trouvé une clé de voiture fiat (par terre à côté d'une fiat) sur un parking, je l'ai déposée à l'accueil du bâtiment.

Posté le

android

(81)

Répondre

a écrit : J'avais même vu une émission où des policiers américains laissaient une voiture portière ouverte et clé sur le compteur (avec une petite caméra dissimulée à l'intérieur et filmant la place conducteur).
Des gens découvraient la voiture et voulaient la voler et se faisaient embarquer par les flics. Des d
izaines de personnes se sont faites prendre comme ça.

Alors, certes, ils ont profité de l'occasion pour voler, mais je trouvais le procédé quand même très limite. C'était une énorme incitation au délit.
Et je trouvais aussi que c'était arrêter bien vite des gens (dès qu'ils démarraient ou s'ils fermaient la voiture et emportaient les clés avec eux) sans être sûrs qu'ils avaient pour intention de voler la voiture. Qu'en est-il de ceux qui allaient la ramener (ou les clés) au commissariat (oui ça arrive) ? La caméra ne lit pas dans les pensées des gens et embarquer une voiture ou ses clés ne signifie pas la voler (au contraire, ça peut être pour éviter que les visiteurs suivants la vole).
Moi j'ai déjà trouvé une clé de voiture fiat (par terre à côté d'une fiat) sur un parking, je l'ai déposée à l'accueil du bâtiment.
Afficher tout
Effectivement. J'ai déjà retrouvé une clef de voiture, sans télécommande, par terre, sur le trottoir. Je l'ai remise dans le vide poche de cette dernière, après l'avoir recherché à partir de la marque affichée sur le porte clef.

La technique peut paraître moyenne d'un point de vue éthique, notamment pour certains exemples cités dans les commentaires précédents ; mais dans ce cas concret, si les hackers ont deja commis des crimes, je ne vois où est le problème, bien au contraire.

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Pour information, ce genre de technique est interdit en France : la provocation à la commission d’un infraction par les autorités est une cause de nullité de la procédure pénale qui en découle. Je suppose que les pirates étaient déjà recherchés et que la combine visait simplement à les faire venir aux Etats-Unis.
Et ça, c'est possible en France, et même plus (cf l'affaire Kalinka - qui pourrait faire l'objet de sa propre anecdote d'ailleurs).
Male captus bene detentus

a écrit : Je suppose que les pirates étaient déjà recherchés et que la combine visait simplement à les faire venir aux Etats-Unis.
Et ça, c'est possible en France, et même plus (cf l'affaire Kalinka - qui pourrait faire l'objet de sa propre anecdote d'ailleurs).
Male captus bene detentus
Oui, la provocation à l’infraction est interdite en France. Un policier ne peut proposer des stupéfiants à une personne puis le lui reprocher : la personne n’aurait jamais accepté à ce moment-là si le policier ne lui propose pas

Mais la provocation à la preuve est autorisée. Ici les agents n’incitent pas les experts en sécurité à l’infraction, mais juste à révéler qui ils sont

a écrit : Effectivement. J'ai déjà retrouvé une clef de voiture, sans télécommande, par terre, sur le trottoir. Je l'ai remise dans le vide poche de cette dernière, après l'avoir recherché à partir de la marque affichée sur le porte clef. Un pote à moi a oublié ses clés dans la serrure de la portière, à Marseille, il s'en est rendu compte sur le bateau qui l’amenait visiter le château d'If.
"Plus de bagnole, c sur!"
4 heures plus tard, il a retrouvé les clés dans la serrure de la portière, rien n'avait bougé.
C'était sur le vieux port, forcément que 3000 personnes l'ont remarqué, mais personne n'y a touché. Pas cons, les voleurs marseillais, et les honnêtes gens non plus! "Touche pas à ça, c'est un piège à cons!" ^^

Après, que les flics tendent des pièges aux USA est une technique courante, mais en France, ben comme dit plus haut, si les flics achètent de la coke et que le mec vient les livrer et qu'il se fait pincer, c'est pas pareil que de laisser traîner par terre un paquet de drogue sur le trottoir et d'attendre que quelqu'un le ramasse pour lui passer les bracelets, c'est moins vicelard, je trouve.

Gamin on avait tenté un coup comme ça en colonie de vacances, y'a vait des vols, on a laissé traîner des sous sur mon lit et on s'est planqués jusqu'à ce que quelqu'un les ramassent, il savait bien que c'était pas ses sous à lui. HOP on tient le coupable, mais c'est nous que les moniteurs ont engueulés! Et avec le recul, ils ont eu raison, je trouve! ^^

a écrit : Oui, la provocation à l’infraction est interdite en France. Un policier ne peut proposer des stupéfiants à une personne puis le lui reprocher : la personne n’aurait jamais accepté à ce moment-là si le policier ne lui propose pas

Mais la provocation à la preuve est autorisée. Ici les agents n’incitent pas l
es experts en sécurité à l’infraction, mais juste à révéler qui ils sont Afficher tout
après, peut être que les fameux pirates ont eu le choix entre bosser contre leur pays d'origine pour un salaire minimum et une carte verte où passer 10 ans en prison, ca ça m'étonnerait pas des américains! ^^

a écrit : Avec les "coups d'achat", c'est-à-dire lorsque les autorités font l'acquisition de marchandise de fraude (stups, contrefaçons...), on est quand même assez proche de la provocation. Pour acheter de la drogue (entre autres), faut quand même en faire la demande. La frontière est ténue. Oui mais pour effectuer des coups d'achats il faut avoir un dossier très solides.

a écrit : Oui mais pour effectuer des coups d'achats il faut avoir un dossier très solides. On est d'accord.
Mais on a jamais vu non plus un agent fédéral US proposer à un type de venir faire affaire sur le sol américain sans avoir, au préalable, un gros faisceau de preuves graves et concordantes sur la commission d'une infraction déjà réalisée.

a écrit : J'avais même vu une émission où des policiers américains laissaient une voiture portière ouverte et clé sur le compteur (avec une petite caméra dissimulée à l'intérieur et filmant la place conducteur).
Des gens découvraient la voiture et voulaient la voler et se faisaient embarquer par les flics. Des d
izaines de personnes se sont faites prendre comme ça.

Alors, certes, ils ont profité de l'occasion pour voler, mais je trouvais le procédé quand même très limite. C'était une énorme incitation au délit.
Et je trouvais aussi que c'était arrêter bien vite des gens (dès qu'ils démarraient ou s'ils fermaient la voiture et emportaient les clés avec eux) sans être sûrs qu'ils avaient pour intention de voler la voiture. Qu'en est-il de ceux qui allaient la ramener (ou les clés) au commissariat (oui ça arrive) ? La caméra ne lit pas dans les pensées des gens et embarquer une voiture ou ses clés ne signifie pas la voler (au contraire, ça peut être pour éviter que les visiteurs suivants la vole).
Moi j'ai déjà trouvé une clé de voiture fiat (par terre à côté d'une fiat) sur un parking, je l'ai déposée à l'accueil du bâtiment.
Afficher tout
Il y a aussi des femmes flics déguisées en prostituées qui racolent le client en Californie. Dans le reportage que j'ai vu, c'était un peu limite car le gars ne voulais pas accepter au début mais la fille insistait tellement qu'il a fini par accepter. Dès qu'il a sorti son fric, il s'est fait embarquer !

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : C'est une technique souvent utilisé par les agences fédérales américaines. C'est à dire, dans le cas du terrorisme, se faire passer pour recruteur, motiver la cible, aller jusqu'à fournir des armes et des explosifs à leur cible pour ensuite arrêter la personne au motif de préparation d'attentat. />
On peut dénoncer le fait que potentiellement la cible sans l'aide d'agents fédéraux n'aurait sûrement pas participé à un attentat.
Afficher tout
Non seulement on peut mais on doit. Ce sont la des méthodes déloyales et qui visent clairement à enfermer des personnes qui n'ont encore rien fait plutôt que de chercher à les en détourner. Je ne défend pas ceux qui cherchent à commettre des attentats au contraire mais peut être faudrait en chercher les raisons et les aider, si c'est pour les enfermer après les avoir trahis pour qu'ils transmettent leur haines à d'autres détenus je trouve cela inutile. =/

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Il y a aussi des femmes flics déguisées en prostituées qui racolent le client en Californie. Dans le reportage que j'ai vu, c'était un peu limite car le gars ne voulais pas accepter au début mais la fille insistait tellement qu'il a fini par accepter. Dès qu'il a sorti son fric, il s'est fait embarquer ! Ah oui abusé. Bientôt faudra demander "vous êtes flic ?" à toutes les personnes qui viennent te solliciter dans la rue !
Pas bien du tout d'insister, c'est bête à dire mais y a des gens qui finissent par céder par faiblesse.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Effectivement. J'ai déjà retrouvé une clef de voiture, sans télécommande, par terre, sur le trottoir. Je l'ai remise dans le vide poche de cette dernière, après l'avoir recherché à partir de la marque affichée sur le porte clef. En effet, encore mieux. Les voleurs potentiels ignorent que la voiture est ouverte.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Non seulement on peut mais on doit. Ce sont la des méthodes déloyales et qui visent clairement à enfermer des personnes qui n'ont encore rien fait plutôt que de chercher à les en détourner. Je ne défend pas ceux qui cherchent à commettre des attentats au contraire mais peut être faudrait en chercher les raisons et les aider, si c'est pour les enfermer après les avoir trahis pour qu'ils transmettent leur haines à d'autres détenus je trouve cela inutile. =/ Afficher tout Je suis d'accord mais on parle d'un pays comme les États-Unis où la peur et la sécurité sont omniprésentes.
C'est aussi un pays qui pratiquent plus la loi du talion, le gouvernement peut justifier certaines actions en montrant "regarder mais nos ennemis/criminels font pire/pareil".

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ah oui abusé. Bientôt faudra demander "vous êtes flic ?" à toutes les personnes qui viennent te solliciter dans la rue !
Pas bien du tout d'insister, c'est bête à dire mais y a des gens qui finissent par céder par faiblesse.
Je vais peut être m'avancer mais il me semble que là bas ils sont obligés de répondre Oui, s'il le sont car s'ils mentent ca rend l'arrestation illégale.
Cela dit, dire devant le juge qu'un flic a menti, a mon avis, autant pisser dans un violon avant d'y aller! ^^