Michael Schumacher a remporté un Grand Prix par les stands

Proposé par
le
dans

Michael Schumacher remporta le Grand Prix de Silverstone en 1998 en franchissant la ligne d'arrivée dans les stands. Il écopa en effet d'une pénalité "stop & go" mais Ferrari décida de ne le rappeler qu'au dernier tour. La ligne d'arrivée étant placée avant le box de l'écurie, il remporta de facto l'épreuve sans purger sa pénalité.


Commentaires préférés (3)

Actuellement il a une grosse pénalité stop & go. Il n'a pas encore quitté les stands.

Ce n’est pas tout à fait vrai dans les faits...

Michael Schumacher avait effectivement écopé d’une pénalité pour avoir dépassé un concurrent sous voiture de sécurité. Seulement la direction de course se doit d’informer la sanction dans les 25 minutes après l’incident, or le stand Ferrari a été informé de ladite pénalité à l’encontre de son pilote 31 minutes après. De plus lors des 12 derniers tours de courses, le règlement sportif ne contraint plus les équipes à purger la pénalité du pilote en l’obligeant à s’immobiliser, mais décompte directement les 10 secondes à son temps d’arrivée... ce qui dans ce cas présent n’avait aucune conséquence puisque le pilote allemand avait lors de ce Grand-Prix 22 secondes d’avance sur Mika Häkkinen.

Ce qui est remarquable en soit dans cette anecdote ce n'est pas tellement le fait que la ligne d'arrivée fut franchie par la voie des stands (comme souligné par le titre), mais plutôt le fait que la pénalité (stop & go) ait été effectuée après l'arrivée.

Ferrari a exploité un "vide" de réglementation qui imposait aux équipes d'effectuer les pénalités sous 3 tours, ce que l'équipe de Maranello a bien respecté.
McLaren portera réclamation, mais étonnamment la victoire de Schumacher fut confirmée.

Enfin , à titre personnel je suis très heureux de partager avec vous cette anecdote particulière pour moi, car il s'agit de ma 100ème (si je ne me trompe pas ^^).
Certes une goutte d'eau sur SCMB, mais après toutes ses années c'est avec toujours autant plaisir que je viens découvrir chaque jour les nouvelles anecdotes et de temps en temps vous en proposer une.


Tous les commentaires (22)

Actuellement il a une grosse pénalité stop & go. Il n'a pas encore quitté les stands.

a écrit : Actuellement il a une grosse pénalité stop & go. Il n'a pas encore quitté les stands. Oof elle est noire celle-là

Posté le

android

(5)

Répondre

Ce n’est pas tout à fait vrai dans les faits...

Michael Schumacher avait effectivement écopé d’une pénalité pour avoir dépassé un concurrent sous voiture de sécurité. Seulement la direction de course se doit d’informer la sanction dans les 25 minutes après l’incident, or le stand Ferrari a été informé de ladite pénalité à l’encontre de son pilote 31 minutes après. De plus lors des 12 derniers tours de courses, le règlement sportif ne contraint plus les équipes à purger la pénalité du pilote en l’obligeant à s’immobiliser, mais décompte directement les 10 secondes à son temps d’arrivée... ce qui dans ce cas présent n’avait aucune conséquence puisque le pilote allemand avait lors de ce Grand-Prix 22 secondes d’avance sur Mika Häkkinen.

La question que je me pose mais la réponse est peut être dans la source en anglais.
Aurait il gagne la course en purgeant la pénalité réglementairement ? L écart avec le second est il plus ou moins important ?
La stratégie a payé mais n est pas très morale voir limite non fair play même si la faille du règlement a été respectée.

Ce qui est remarquable en soit dans cette anecdote ce n'est pas tellement le fait que la ligne d'arrivée fut franchie par la voie des stands (comme souligné par le titre), mais plutôt le fait que la pénalité (stop & go) ait été effectuée après l'arrivée.

Ferrari a exploité un "vide" de réglementation qui imposait aux équipes d'effectuer les pénalités sous 3 tours, ce que l'équipe de Maranello a bien respecté.
McLaren portera réclamation, mais étonnamment la victoire de Schumacher fut confirmée.

Enfin , à titre personnel je suis très heureux de partager avec vous cette anecdote particulière pour moi, car il s'agit de ma 100ème (si je ne me trompe pas ^^).
Certes une goutte d'eau sur SCMB, mais après toutes ses années c'est avec toujours autant plaisir que je viens découvrir chaque jour les nouvelles anecdotes et de temps en temps vous en proposer une.

a écrit : La question que je me pose mais la réponse est peut être dans la source en anglais.
Aurait il gagne la course en purgeant la pénalité réglementairement ? L écart avec le second est il plus ou moins important ?
La stratégie a payé mais n est pas très morale voir limite non fair play même si la faille du règ
lement a été respectée. Afficher tout
Oui il avait 22 secondes d’avance sur le deuxième, même en écopant ses 10 secondes de pénalité, il aurait malgré tout gagné la course.

a écrit : Oui il avait 22 secondes d’avance sur le deuxième, même en écopant ses 10 secondes de pénalité, il aurait malgré tout gagné la course. Ton premier message avait été posté en même temps que le mien et répondait déjà à ma question.
Mais je te remercie pour la précision avec les temps.

a écrit : Ce qui est remarquable en soit dans cette anecdote ce n'est pas tellement le fait que la ligne d'arrivée fut franchie par la voie des stands (comme souligné par le titre), mais plutôt le fait que la pénalité (stop & go) ait été effectuée après l'arrivée.

Ferrari a exploité un "vide&
quot; de réglementation qui imposait aux équipes d'effectuer les pénalités sous 3 tours, ce que l'équipe de Maranello a bien respecté.
McLaren portera réclamation, mais étonnamment la victoire de Schumacher fut confirmée.

Enfin , à titre personnel je suis très heureux de partager avec vous cette anecdote particulière pour moi, car il s'agit de ma 100ème (si je ne me trompe pas ^^).
Certes une goutte d'eau sur SCMB, mais après toutes ses années c'est avec toujours autant plaisir que je viens découvrir chaque jour les nouvelles anecdotes et de temps en temps vous en proposer une.
Afficher tout
Sur ton profil le compteur est à 99 mais rien ne presse, on attendra ta prochaine anecdote ;)

Toutefois, je remarque une incohérence quant aux pages Wikipedia au sujet de cette course :
La page française annonce un écart à l’arrivée entre Schumacher et Häkkinen de 12’465 alors que celle anglaise parle d’un écart de 22’465

a écrit : Toutefois, je remarque une incohérence quant aux pages Wikipedia au sujet de cette course :
La page française annonce un écart à l’arrivée entre Schumacher et Häkkinen de 12’465 alors que celle anglaise parle d’un écart de 22’465
Les 10S de pénalité que le rédacteur en francais a souhaité décompter ?

a écrit : Toutefois, je remarque une incohérence quant aux pages Wikipedia au sujet de cette course :
La page française annonce un écart à l’arrivée entre Schumacher et Häkkinen de 12’465 alors que celle anglaise parle d’un écart de 22’465
Le résultat officiel fait bien mention de 22'465 d’écart il me semble.
Cependant un stop & go de 10 secondes a un impact bien plus important avec l'entrée et la sortie des stands à vitesse réduite.

a écrit : Sur ton profil le compteur est à 99 mais rien ne presse, on attendra ta prochaine anecdote ;) Non non c'est bien 100 qui est affiché sur le compteur ;-)

a écrit : Non non c'est bien 100 qui est affiché sur le compteur ;-) Et quand j'y vais, c'est écrit 8 !!! :-/

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est bien ce que j'ai toujours pensé : les courses de F1 se font dans les stands... ;-)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Ce n’est pas tout à fait vrai dans les faits...

Michael Schumacher avait effectivement écopé d’une pénalité pour avoir dépassé un concurrent sous voiture de sécurité. Seulement la direction de course se doit d’informer la sanction dans les 25 minutes après l’incident, or le stand Ferrari a été informé de l
adite pénalité à l’encontre de son pilote 31 minutes après. De plus lors des 12 derniers tours de courses, le règlement sportif ne contraint plus les équipes à purger la pénalité du pilote en l’obligeant à s’immobiliser, mais décompte directement les 10 secondes à son temps d’arrivée... ce qui dans ce cas présent n’avait aucune conséquence puisque le pilote allemand avait lors de ce Grand-Prix 22 secondes d’avance sur Mika Häkkinen. Afficher tout
Merci pour ces précisions. Je n’y connais pas grand chose en course auto et je n’avais pas compris grand chose à l’anecdote. Grâce à toi c’est bien plus clair et compréhensible.

Faut le décompter a la fin dans ses cas là. Mais l'absence d’arrêt effectif biaise clairement la course.

a écrit : Ce qui est remarquable en soit dans cette anecdote ce n'est pas tellement le fait que la ligne d'arrivée fut franchie par la voie des stands (comme souligné par le titre), mais plutôt le fait que la pénalité (stop & go) ait été effectuée après l'arrivée.

Ferrari a exploité un "vide&
quot; de réglementation qui imposait aux équipes d'effectuer les pénalités sous 3 tours, ce que l'équipe de Maranello a bien respecté.
McLaren portera réclamation, mais étonnamment la victoire de Schumacher fut confirmée.

Enfin , à titre personnel je suis très heureux de partager avec vous cette anecdote particulière pour moi, car il s'agit de ma 100ème (si je ne me trompe pas ^^).
Certes une goutte d'eau sur SCMB, mais après toutes ses années c'est avec toujours autant plaisir que je viens découvrir chaque jour les nouvelles anecdotes et de temps en temps vous en proposer une.
Afficher tout
Félicitations pour ta 100ème ! J'en ai publié que quelques-unes et je suis déjà très content alors toi merci pour ta contribution :D !

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Oof elle est noire celle-là Mais on aime bien quand même... ^^

Est-ce que quelqu'un aurait l'amabilité de reformuler l'anecdote ?
N'étant pas du tout au fait des courses automobiles, je conçois mal un véhicule passer la ligne d'arrivée depuis les gradins (ce que j'ai compris du mot "stand") et je ne comprends pas non plus le lien de cause à effet entre le fait de terminer sa course depuis le stand et se prendre une pénalité...

Merci aux indulgents qui prendront le temps de répondre xoxo

Posté le

android

(1)

Répondre