Un bal érotique en guise d'inauguration à Chenonceau

Proposé par
le
dans

En 1577, la galerie du château de Chenonceau accueillit pour l’inaugurer un bal érotique assez osé. Les servantes y circulaient seins nus et les dames étaient drapées seulement d'un léger voile. Cette audace visait à taire les rumeurs d'homosexualité d'Henri III, alors sans héritier.

Le roi de France aimait alors s'entourer de mignons, et avait donné peu de temps auparavant, une fête sur le thème du travestissement où tous les hommes se déguisaient en femme, et toutes les femmes en homme.


Tous les commentaires (26)

a écrit : « Pédé », quel langage. Surtout en 2020.
« Étymologiquement, le mot est une apocope de « pédéraste », un terme employé à l'origine pour désigner la relation particulière entre un homme mûr et un jeune garçon dans la Grèce antique, non seulement dans le domaine sexuel mais aussi éducatif. Apparu en langue fr
ançaise au xvie siècle au sens d’« amour des garçons », il connaît rapidement une série de glissements sémantiques qui l’éloigneront considérablement de sa signification première. C'est au xixe siècle que le terme de pédéraste se diffuse plus largement en prenant la valeur erronée d'« homosexuel »[3]. Le diminutif « pédé » apparaît quant à lui vers 1836[3], suivi de sa féminisation « pédale » vers 1935[4], pédoque en 1953[3] et péd en 1972[3]. On voit apparaître dès la fin des années 1990 une nouvelle actualisation du terme relative au rapide développement du verlan : « dep »[5]. »
Copier coller de la page wikipedia du terme pédé.
Cela est une insulte depuiiiiiis très longtemps. Donc on évite de l’utiliser. Merci.
Afficher tout
Personnellement je suis gay et trouve bien trop précautionneux de supprimer « pédé » du vocabulaire… Je le dis en parlant de moi, mes amis en parlant des autres, de moi ou même d’eux-mêmes le cas échéant. C’est aussi aberrant que de forcer les gens à dire « non-voyant » au lieu d’ « aveugle » ou « empêché » au lieu d’ « handicapé ». Étymologiquement un « habit » désignait un « tas de bois » et une « tante » est une faute d’orthographe… pourtant on continue d’user de ces mots non ? (commencer par « pédé » pour finir sur « tante », je m’suis bien amusé ! )

Votre langue c est quoi a vous moi francaise

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ah ah. Et qu'est-ce qui vous fait dire qu'il se considérait comme « roi de France », il était à moitié italien (et polonais par son élection) !

Attention à ne pas donner des idées à certains, il ne faudrait pas qu'il y ait une recrudescence d'adhésions LGBTOQ+ à l'Action française !
Le O de l'acronyme c'est quoi?
Ornithorynque? Ovidé?
(Semi-blague cette fois-ci, je ne sais vraiment pas)

a écrit : Personnellement je suis gay et trouve bien trop précautionneux de supprimer « pédé » du vocabulaire… Je le dis en parlant de moi, mes amis en parlant des autres, de moi ou même d’eux-mêmes le cas échéant. C’est aussi aberrant que de forcer les gens à dire « non-voyant » au lieu d’ « aveugle » ou « empêché » au lieu d’ « handicapé ». Étymologiquement un « habit » désignait un « tas de bois » et une « tante » est une faute d’orthographe… pourtant on continue d’user de ces mots non ? (commencer par « pédé » pour finir sur « tante », je m’suis bien amusé ! ) Afficher tout C'est vrai qu' il y a une fâcheuse tendance à essayer de se sentir plus offensé que les concernés, sans leur avoir demandé leur avis sur la question : on m'a déjà interrogé pour savoir si "noir" me dérangeait voire carrément utiliser tout sauf ce terme par peur)...
C'est pas insultant, enfin en générale, de le dire!

a écrit : C'est vrai qu' il y a une fâcheuse tendance à essayer de se sentir plus offensé que les concernés, sans leur avoir demandé leur avis sur la question : on m'a déjà interrogé pour savoir si "noir" me dérangeait voire carrément utiliser tout sauf ce terme par peur)...
C'est pas insultant, enfin en générale, de le dire!
Exactement :)

a écrit : Personnellement je suis gay et trouve bien trop précautionneux de supprimer « pédé » du vocabulaire… Je le dis en parlant de moi, mes amis en parlant des autres, de moi ou même d’eux-mêmes le cas échéant. C’est aussi aberrant que de forcer les gens à dire « non-voyant » au lieu d’ « aveugle » ou « empêché » au lieu d’ « handicapé ». Étymologiquement un « habit » désignait un « tas de bois » et une « tante » est une faute d’orthographe… pourtant on continue d’user de ces mots non ? (commencer par « pédé » pour finir sur « tante », je m’suis bien amusé ! ) Afficher tout Bonjour. J’entends bien votre avis et vos amis et vous pouvaient vous appelez comme vous voulez. Mes amis, à moi, homosexuels ne se qualifient pas de pédés.
On va donner un exemple un peu bête : j’ai certaines amies qui m’appellent parfois : « connasse ». Peut on en conclure que parce que moi j’accepte qu’on m’appelle comme ça, on peut designer toutes les femmes de « connasse » ?