On a encore brûlé des sorcières au XIXe siècle

Proposé par
le
dans

Durant le Moyen âge et la Renaissance, des dizaines de milliers d’individus (dont 80% de femmes) furent torturés et brûlés vifs par l’inquisition pour sorcellerie. La dernière victime en France fut une femme déclarée sorcière brûlée dans un four en 1856 à Camalès dans les Hautes-Pyrénées.

La victime est souvent un bouc émissaire après une épidémie, une guerre, une mauvaise récolte. La connaissance des plantes médicinales et leur utilisation étaient considérées comme maléfiques, les femmes au second plan dans la société plus vulnérables aux accusations.


Commentaires préférés (3)

Heu... C'est quoi ces sources ?
J'aime beaucoup Harry Potter hein, mais je ne suis pas convaincu que la gazette du sorcier soit l'endroit idéal pour rapporter des faits historiques (un lien vers l'essai de Mona Chollet qui sert visiblement de source aurait été plus pertinent). Je ne parle même pas de dark-stories, qui redirige vers un site pour apprendre la sorcellerie (pas de problème pour moi, mais ce n'est pas une source historique). Quant à la source wikibooks, si elle est interessante, elle ne relate ni le nombre de victimes, ni les proportions, ni la dernière sorcière.

Le sujet est bien sûr intéressant, mais des sources fiables sont indispensables (comme l'essai de Mona Chollet et, surtout, les sources qu'elle a utilisé pour le construire).
J'ai aussi entendu beaucoup de choses différentes sur la chasse aus sorcières (comme le fait que le nombre est souvent exagéré, que les buchers étaient rare, etc) et j'aurais voulu avoir des sources fiables pour faire la part des choses.

Sérieusement, pourrait-on utiliser des sources fiables ? Déjà : fr.wikipedia.org/wiki/Chasse_aux_sorci%C3%A8res ce serait pas mal.
La chasse aux sorcières intervient à la fin du Moyen Âge et principalement à la Renaissance, et surtout dans des pays protestants.
Donc l'Inquisition qui a oeuvré aux XIIIe, XIVe et XVe siècles surtout dans des pays catholiques n'a pas grand chose à voir là-dedans. À la base elle a été créée pour lutter contre l'influence des Cathares et autres hérésies (c'est comme ça qu'on appelle une déviance par rapport à la foi dominante).
De plus l'Inquisition n'avait pas le droit de condamner à mort (le but était la rédemption de la personne considérée comme pécheur, pécheresse, pas de tuer la personne). Ce sont les tribunaux civils qui condamnaient à mort.
On parle beaucoup aussi du "Marteau des sorcières", soit-disant publié par l'Eglise pour lutter contre les sorcières. Comme indiqué dans fr.wikipedia.org/wiki/Malleus_Maleficarum c'est une initiative personnelle de 2 dominicains et l'Eglise a condamné ce livre rapidement après sa parution.
Donc oui il y a bien eu des chasses aux sorcières, mais l'Inquisition n'a pas grand chose à voir là dedans, et je doute que l'Eglise ait eu quoique ce soit à voir avec cette dame tuée par des paysans en 1856...
Evidemment le role de l'Inquisition et de certains inquisiteurs n'est pas tout rose et il y a clairement eu des abus, en plus d'avoir eu lieu à une période où les mentalités étaient très différentes de maintenant.

Pour une fois je trouve l'anecdote très mauvaise, elle sous entend certaines informations rependues dans la croyance populaire et pourtant fausses, ce contre quoi devrait lutter cette application.

Bien peu de sorcières ont été jugées et brûlées au moyen-âge, les chasses aux sorcière étaient plus rependues à la renaissance. Ça peut paraître assez peu important comme distinction mais parler du Moyen-Âge pour les chasse aux sorcières renforce l'image d'obscurantisme, d'extremisme religieux et de violence qu'à cette période en opposition à la renaissance.

L'inquisition ne s'intéresse pas beaucoup à la sorcellerie. Elle lutte principalement contre les hérétiques et tous ceux dont la foi dévie de la norme catholique (les cathares, qui pensent que l'on n'a pas besoin de la hiérarchie de l'église pour s'approcher de dieu et que la richesse de l'église est incompatible avec le message de la bible, les protestants...).

En plus les sources sont très légères. C'est la première fois que je dit ça depuis que je fréquente scmb mais cette anecdote devrait être reécrite et ressourcée au minimum voire supprimer. Au moment ou scmb veut passer en freemium il faut faire attention à la qualité des anecdotes.

Je ne juge que l'anecdote et pas son auteur que j'encourage à continuer à proposer du contenu, en faisant attention au choix des termes.

Posté le

android

(91)

Répondre


Tous les commentaires (27)

Heu... C'est quoi ces sources ?
J'aime beaucoup Harry Potter hein, mais je ne suis pas convaincu que la gazette du sorcier soit l'endroit idéal pour rapporter des faits historiques (un lien vers l'essai de Mona Chollet qui sert visiblement de source aurait été plus pertinent). Je ne parle même pas de dark-stories, qui redirige vers un site pour apprendre la sorcellerie (pas de problème pour moi, mais ce n'est pas une source historique). Quant à la source wikibooks, si elle est interessante, elle ne relate ni le nombre de victimes, ni les proportions, ni la dernière sorcière.

Le sujet est bien sûr intéressant, mais des sources fiables sont indispensables (comme l'essai de Mona Chollet et, surtout, les sources qu'elle a utilisé pour le construire).
J'ai aussi entendu beaucoup de choses différentes sur la chasse aus sorcières (comme le fait que le nombre est souvent exagéré, que les buchers étaient rare, etc) et j'aurais voulu avoir des sources fiables pour faire la part des choses.

Sérieusement, pourrait-on utiliser des sources fiables ? Déjà : fr.wikipedia.org/wiki/Chasse_aux_sorci%C3%A8res ce serait pas mal.
La chasse aux sorcières intervient à la fin du Moyen Âge et principalement à la Renaissance, et surtout dans des pays protestants.
Donc l'Inquisition qui a oeuvré aux XIIIe, XIVe et XVe siècles surtout dans des pays catholiques n'a pas grand chose à voir là-dedans. À la base elle a été créée pour lutter contre l'influence des Cathares et autres hérésies (c'est comme ça qu'on appelle une déviance par rapport à la foi dominante).
De plus l'Inquisition n'avait pas le droit de condamner à mort (le but était la rédemption de la personne considérée comme pécheur, pécheresse, pas de tuer la personne). Ce sont les tribunaux civils qui condamnaient à mort.
On parle beaucoup aussi du "Marteau des sorcières", soit-disant publié par l'Eglise pour lutter contre les sorcières. Comme indiqué dans fr.wikipedia.org/wiki/Malleus_Maleficarum c'est une initiative personnelle de 2 dominicains et l'Eglise a condamné ce livre rapidement après sa parution.
Donc oui il y a bien eu des chasses aux sorcières, mais l'Inquisition n'a pas grand chose à voir là dedans, et je doute que l'Eglise ait eu quoique ce soit à voir avec cette dame tuée par des paysans en 1856...
Evidemment le role de l'Inquisition et de certains inquisiteurs n'est pas tout rose et il y a clairement eu des abus, en plus d'avoir eu lieu à une période où les mentalités étaient très différentes de maintenant.

Pourtant c'est dans les pays protestants que les sorcières en ont pris le plus. Lire ''caliban et la sorcière'' de Silvia Federicci. Développe la thèse de la chasse aux sorcières comme élément permettant de baisser socialement le statut de la femme, condition indispensable à la genèse du capitalisme.

Des dizaines de milliers?
J'ai souvent des doutes sur la santé mentale des foules surexcitées, mais même là, on n'en a pas autant
Les "sorciers" qui meurent d'une pneumonie en prison, c'est pas sympa, mais ils ne sont pas en prison pour "sorcellerie", mais pour meurtre, ensuite, on peut choper de sales maladies un peu partout, ce n'est réservé ni aux sorciers, ni aux prisons
fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_victimes_de_chasses_aux_sorci%C3%A8res

Je me demande à quel point le fait d'avoir un bouc émissaire aide à la cohésion d'un groupe social. Et a quel point le bouc émissaire est un élément social instinctif. Dans une meute de loup il y a souvent un loup Omega qui sert de souffre-douleur et bouc émissaire et permet de garder la meute soudée. Il y a une vidéo (dispo sur le site Koreus je crois) impressionnante et assez difficile à regarder d'une meute qui s'acharne sur le loup oméga dans un zoo. Il ne le tue pas mais le blesse salement.
Quand on regarde dans l'histoire humaine, on choisit toujours, quand quelque chose ne va pas, un bouc émissaire qui permet d'apporter une "explication", d'éviter que les uns se retournent contre les autres et de souder le groupe. Évidemment ça mène à des horreurs : chasse aux sorcières, Shoah, émeute anti-italien de Carcassonne, suicides d'enfants harcelés, guerre, chasse aux cocos sous Reagan ou aux bourgeois a la révolution bolchevik etc.
Mais est ce un comportement naturel, une soupape pour évacuer la vapeur quand le groupe va mal ?
Si oui, ça veut dire qu'on est constamment à une crise économique, catastrophe ou épidémie de se trouver un bouc émissaire à martyriser. C'est inquiétant.

Posté le

android

(9)

Répondre

Contrairement à la croyance populaire, l'Inquisition en Espagne, ne sentencia que peu de personnes à l'exécution capitale pour sorcellerie, car elle considérait plutôt les personnes comme victimes ou possédées par le diable.
Bien plus souvent, les sentences de mort pour sorcellerie, étaient prononcées par des tribunaux civils.

Selon la documentation que j'ai consulté, le dernier cas de sentence de mort prononcée en France, par l'Inquisition, remonte à 1746.
Le cas de Camales était-il donc la conséquence d'une sentence civile, ou encore un cas extra-judiciaire ?

Posté le

android

(8)

Répondre

Depuis quelques décennies, l'Arabie Saoudite est le dernier pays à exécuter "légalement" des sorcières
"Fawza Falih
Condamnée en 2006 à être décapitée pour sorcellerie et cruauté sur les animaux. Serait décédée en prison en 2010 d'un étouffement accidentel, selon les autorités saoudiennes.
Amina bint Abdul Halim bin Salem Nasser
Elle est décapitée pour sorcellerie en Arabie Saoudite en 2011"

a écrit : Contrairement à la croyance populaire, l'Inquisition en Espagne, ne sentencia que peu de personnes à l'exécution capitale pour sorcellerie, car elle considérait plutôt les personnes comme victimes ou possédées par le diable.
Bien plus souvent, les sentences de mort pour sorcellerie, étaient prononcée
s par des tribunaux civils.

Selon la documentation que j'ai consulté, le dernier cas de sentence de mort prononcée en France, par l'Inquisition, remonte à 1746.
Le cas de Camales était-il donc la conséquence d'une sentence civile, ou encore un cas extra-judiciaire ?
Afficher tout
Malheureusement, le lynchage n'a pas été inventé par les cowboys, il a été pratiqué bien avant eux, un peu partout dans le monde,et il y a encore peu
J'insiste sur mon inquiétude sur le santé mentale des foules surexcitées
Les tribunaux sont très souvent plus lucides que le "bon sens populaire"

Pour une fois je trouve l'anecdote très mauvaise, elle sous entend certaines informations rependues dans la croyance populaire et pourtant fausses, ce contre quoi devrait lutter cette application.

Bien peu de sorcières ont été jugées et brûlées au moyen-âge, les chasses aux sorcière étaient plus rependues à la renaissance. Ça peut paraître assez peu important comme distinction mais parler du Moyen-Âge pour les chasse aux sorcières renforce l'image d'obscurantisme, d'extremisme religieux et de violence qu'à cette période en opposition à la renaissance.

L'inquisition ne s'intéresse pas beaucoup à la sorcellerie. Elle lutte principalement contre les hérétiques et tous ceux dont la foi dévie de la norme catholique (les cathares, qui pensent que l'on n'a pas besoin de la hiérarchie de l'église pour s'approcher de dieu et que la richesse de l'église est incompatible avec le message de la bible, les protestants...).

En plus les sources sont très légères. C'est la première fois que je dit ça depuis que je fréquente scmb mais cette anecdote devrait être reécrite et ressourcée au minimum voire supprimer. Au moment ou scmb veut passer en freemium il faut faire attention à la qualité des anecdotes.

Je ne juge que l'anecdote et pas son auteur que j'encourage à continuer à proposer du contenu, en faisant attention au choix des termes.

Posté le

android

(91)

Répondre

Bon l'anecdote est tout de même très floue et approximative.

Comme déjà dit, les sources ne sont pas sérieuses (la première ne fait que 3 lignes). Mais en plus on peut dire ça de tout : depuis l'antiquité des boucs émissaires sont utilisés ! Des juifs ont été tués depuis fort longtemps en guise de boucs émissaires, on peut aussi parler des chrétiens durant l'antiquité, des lépreux etc.
Pourquoi ne pas s'inspirer de l'excellente vidéo d'"Horror Humanum Est" sur les boucs émissaire ?

Surtout que les procès de sorcières ont dans la majorité lieu entre 1560 et 1650, soit bien après le moyen âge.
D'ailleurs pourquoi ne pas donner un nombre ? On parle pour la période de 1560 et 1650 de 40 000 à 100 000 exécutions (plus vraisemblablement environ 50 000) pour environ 200 000 accusations, si on se penche sur la questions.

En effet se sont surtout des femmes, mais pas parce qu'elles sont au second plan : se sont souvent des femmes seules, isolées, exclus et discriminés. Elles correspondent en tout point au cliché de la femme mauvaise qui a trompé Adam en lui faisant manger une pomme. Mais les étrangers, les juifs, les discriminés sont aussi victimes de ces accusations.
De plus, je tiens à surligner les chiffres invérifiables : je ne trouve nulle part le chiffre de 80%. On dirait du Barney Stinson qui invente ses chiffres.

Et puis zut, la page Wiki est super bien faite sur ce sujet, pourquoi ne pas la mettre dans les sources ? En plus Wiki vous donne des liens supplémentaires si vous voulez en savoir plus.
fr.wikipedia.org/wiki/Chasse_aux_sorci%C3%A8res#Contexte

Ça serait bien aussi de faire la distinction entre Inquisition du Moyen Age, qui est moins violente que la justice normal, condamne très peu au bûcher et remet en avant des principes que l'on retrouve de nos jours dans notre justice : un avocat pour la défense, un procureur, une enquête etc.
Même les condamnations sont très modernes pour l'époque : beaucoup de peine sont un pèlerinage ou de la prison (soit assigné à résidence, soit prison). Ces peines peuvent être interrompues pour aller voir un proche malade/naissance etc.

L'Inquisition qui est très meurtrière c'est l'Inquisition espagnole qui apparaît en 1478 et est abolie en 1834 ! C'est à celle-la qu'on pense quand on imagine les grands procès de sorcières et d'hérésie.

a écrit : Malheureusement, le lynchage n'a pas été inventé par les cowboys, il a été pratiqué bien avant eux, un peu partout dans le monde,et il y a encore peu
J'insiste sur mon inquiétude sur le santé mentale des foules surexcitées
Les tribunaux sont très souvent plus lucides que le "bon sens populaire"
Absolument d'accord.
Il n'y a qu'à voir la façon de réagir des gens qui n'y connaissent pas grand chose au dossier lorsque le verdict d'un jugement médiatisé ne leur plaît.
Je ne dis pas que le tribunal ne peut pas se tromper. Mais certaines réactions du public m'ont toujours fait flipper.

J'ai de la famille qui habite à Camales depuis plusieurs décennies, j'y suis souvent allé, et j'ai jamais entendu parler de cette histoire. Quelles sont les sources je vous prie ?

Trouvé dans "www.lepetitjournal.net/65-hautes-pyrenees/2017/06/06/souvenir-7/".
Absolument rien à voir avec l'inquisition (il y a une erreur sur l'année) :
"C’est arrivé un 4 juin : En 1850, on assistait au dénouement, aux Assises de Tarbes, d’une des affaires criminelles marquantes du siècle : un des derniers assassinats d’une « sorcière » en France. En effet, dans les Hautes-Pyrénées, à CAMALÈS près de Vic, un couple est convaincu que leur voisine Jeanne Bédouret est une sorcière. Ils décident de la brûler vive dans un four à pain le 30 avril 1850. La pauvre femme hurle de souffrance et même si les tortionnaires la délivrent, la malheureuse succombe à ses brûlures. Verdict : 4 mois de prison chacun et obligation de verser une rente au mari de la victime. C’était il y a 167 ans"

Je remarque que certains commentaires remettent en cause certaines infos de l’anecdote ainsi que plusieurs sources qui l’accompagnent, et je vois ce genre de commentaires de plus en plus fréquemment. Ne faudrait-il pas permettre de voir les sources lors de la modération fait par les utilisateurs et aussi chercher des moyens d’améliorer cette modération en elle-même (même si la plupart des anecdotes ont de bonnes sources), je pense que ça n’apporterait que du positif.

a écrit : Je remarque que certains commentaires remettent en cause certaines infos de l’anecdote ainsi que plusieurs sources qui l’accompagnent, et je vois ce genre de commentaires de plus en plus fréquemment. Ne faudrait-il pas permettre de voir les sources lors de la modération fait par les utilisateurs et aussi chercher des moyens d’améliorer cette modération en elle-même (même si la plupart des anecdotes ont de bonnes sources), je pense que ça n’apporterait que du positif. Afficher tout Je suis complétement d'accord.
@Philippe si tu vois ça, tu fais un très bon travail, mais il serait peut-être temps de te reposer un peu plus sur la communauté.
On pourrait parfaitement gardé le système actuel de modération qui juge simplement de l’intérêt d'une anecdote (c'est déjà important), puis faire une deuxième étape de modération où on aurait accès aux sources et où on pourrait juger de la véracité des anecdotes, par exemple en répondant "semble vrai" ou "ne semble pas vrai" et en expliquant pourquoi le cas échéant. Si une anecdote a suffisamment de "semble vrai" sans "ne semble pas vrai", alors elle passe. Philippe prendrait toujours la décision finale, mais au moins ça lui simplifierai un peu la tâche.
Ça ou tout autre système d'ailleurs.

a écrit : Depuis quelques décennies, l'Arabie Saoudite est le dernier pays à exécuter "légalement" des sorcières
"Fawza Falih
Condamnée en 2006 à être décapitée pour sorcellerie et cruauté sur les animaux. Serait décédée en prison en 2010 d'un étouffement accidentel, selon les autorités sao
udiennes.
Amina bint Abdul Halim bin Salem Nasser
Elle est décapitée pour sorcellerie en Arabie Saoudite en 2011"
Afficher tout
Forcément avec salem dans son nom de famille ...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Je suis complétement d'accord.
@Philippe si tu vois ça, tu fais un très bon travail, mais il serait peut-être temps de te reposer un peu plus sur la communauté.
On pourrait parfaitement gardé le système actuel de modération qui juge simplement de l’intérêt d'une anecdote (c'est déjà impor
tant), puis faire une deuxième étape de modération où on aurait accès aux sources et où on pourrait juger de la véracité des anecdotes, par exemple en répondant "semble vrai" ou "ne semble pas vrai" et en expliquant pourquoi le cas échéant. Si une anecdote a suffisamment de "semble vrai" sans "ne semble pas vrai", alors elle passe. Philippe prendrait toujours la décision finale, mais au moins ça lui simplifierai un peu la tâche.
Ça ou tout autre système d'ailleurs.
Afficher tout
Plusieurs personnes ont dit dans les commentaires qu’ils mettaient oui à toutes les anecdotes en modération. J’imagine que certains mettent non à tout pour s’amuser. La loi des grands nombres doit permettre de sortir une tendance générale mais je ne suis pas certain que cela fonctionnera avec les sources. Certains voteront sans même les lire comme pour la modération actuelle.

Mais en soi oui c’est une très bonne idée ;)

a écrit : Malheureusement, le lynchage n'a pas été inventé par les cowboys, il a été pratiqué bien avant eux, un peu partout dans le monde,et il y a encore peu
J'insiste sur mon inquiétude sur le santé mentale des foules surexcitées
Les tribunaux sont très souvent plus lucides que le "bon sens populaire"
A ce propos le terme "lynchage" vient du nom du juge Lynch, réputé pour avoir la peine capitale facile aux Etats-Unis à la fin du XIXe siecle.
Source: les grosses têtes, ne me jugez pas...!

Posté le

android

(5)

Répondre