Le lithophone était un instrument de musique préhistorique

Proposé par
le

Des instruments de musique préhistoriques ont été retrouvés en Chine. Le lithophone (de lithos, « pierre » et phone, « son ») est un instrument de musique à percussion composé de plusieurs pierres résonnant chacune d’une manière différente lorsqu’elles sont frappées, à l’image d’un xylophone.


Commentaires préférés (3)

Le lithophone est l'un des premiers instruments de musique de l'humanité et fait parti des idiophones (c'est-à-dire un instrument dont le matériau produit lui-même le son lors d'un impact).

Sur les stalactites de certaines grottes préhistoriques, on a trouvé des traces importantes de martelage qui ne trompent pas : il y a quelques dizaines de siècles, des humains les ont frappés, sans doute avec des pierres, pour en tirer des sons. Si frappées correctement, les stalagmites/stalactites entrent en résonnance et produisent des sons assimilables à ceux d'une cloche en métal (l'analyse du son a prouvé qu'elles n'émettent pas un bruit mais bel et bien un son à hauteur déterminé, avec fondamentale et harmoniques)
youtu.be/thste5vENfI

On a également observé la présence de peintures rupestres dans les grottes comportant de telles
"colonnes musicales". Certaines d'entres elles semblent monter des hommes utilisant les
lithophones pour créer des sons.
C'est par exemple le cas de grottes de Dordogne en France. La présence de grottes comportant à la fois des colonnes résonnantes et
des peintures rupestres relatives ou non à la pratique musicale, et ce en deux endroits du globe
espacés (France et île de Java) montre qu'il ne s'agit pas d'un phénomène exceptionnel, et permettrait de
conclure à une existence passée de véritables représentations "son et lumière", chez des hommes que l'ont pensait il n'y a pas si longtemps que ça, étrangers à la pratique musicale.

Très peu connu en Europe, le lithophone est de nos jours surtout utilisé dans la musique indienne.

Posté le

android

(43)

Répondre

a écrit : Le lithophone est l'un des premiers instruments de musique de l'humanité et fait parti des idiophones (c'est-à-dire un instrument dont le matériau produit lui-même le son lors d'un impact).

Sur les stalactites de certaines grottes préhistoriques, on a trouvé des traces importantes de ma
rtelage qui ne trompent pas : il y a quelques dizaines de siècles, des humains les ont frappés, sans doute avec des pierres, pour en tirer des sons. Si frappées correctement, les stalagmites/stalactites entrent en résonnance et produisent des sons assimilables à ceux d'une cloche en métal (l'analyse du son a prouvé qu'elles n'émettent pas un bruit mais bel et bien un son à hauteur déterminé, avec fondamentale et harmoniques)
youtu.be/thste5vENfI

On a également observé la présence de peintures rupestres dans les grottes comportant de telles
"colonnes musicales". Certaines d'entres elles semblent monter des hommes utilisant les
lithophones pour créer des sons.
C'est par exemple le cas de grottes de Dordogne en France. La présence de grottes comportant à la fois des colonnes résonnantes et
des peintures rupestres relatives ou non à la pratique musicale, et ce en deux endroits du globe
espacés (France et île de Java) montre qu'il ne s'agit pas d'un phénomène exceptionnel, et permettrait de
conclure à une existence passée de véritables représentations "son et lumière", chez des hommes que l'ont pensait il n'y a pas si longtemps que ça, étrangers à la pratique musicale.

Très peu connu en Europe, le lithophone est de nos jours surtout utilisé dans la musique indienne.
Afficher tout
C'est toujours un plaisir de lire tes excellents commentaires.

Merci infiniment de dédier de façon altruiste, de ton temps à chercher de l'information et de la documentation, sur les sujets les plus divers, et de nous les faire partager.

Merci, merci infiniment.

Posté le

android

(15)

Répondre


Tous les commentaires (16)

"Bien je vous’l disais, se droguer c’est mal. Il ne faut pas vous droguez. Euh si vous vous droguez, c’est mal. C’est mal de consommer de la drogue, alors ne vous droguez pas. Aucune drogue m’voyez, parc’que c’est mal. La drogue c’est mauvais m’voyez."

Le lithophone est l'un des premiers instruments de musique de l'humanité et fait parti des idiophones (c'est-à-dire un instrument dont le matériau produit lui-même le son lors d'un impact).

Sur les stalactites de certaines grottes préhistoriques, on a trouvé des traces importantes de martelage qui ne trompent pas : il y a quelques dizaines de siècles, des humains les ont frappés, sans doute avec des pierres, pour en tirer des sons. Si frappées correctement, les stalagmites/stalactites entrent en résonnance et produisent des sons assimilables à ceux d'une cloche en métal (l'analyse du son a prouvé qu'elles n'émettent pas un bruit mais bel et bien un son à hauteur déterminé, avec fondamentale et harmoniques)
youtu.be/thste5vENfI

On a également observé la présence de peintures rupestres dans les grottes comportant de telles
"colonnes musicales". Certaines d'entres elles semblent monter des hommes utilisant les
lithophones pour créer des sons.
C'est par exemple le cas de grottes de Dordogne en France. La présence de grottes comportant à la fois des colonnes résonnantes et
des peintures rupestres relatives ou non à la pratique musicale, et ce en deux endroits du globe
espacés (France et île de Java) montre qu'il ne s'agit pas d'un phénomène exceptionnel, et permettrait de
conclure à une existence passée de véritables représentations "son et lumière", chez des hommes que l'ont pensait il n'y a pas si longtemps que ça, étrangers à la pratique musicale.

Très peu connu en Europe, le lithophone est de nos jours surtout utilisé dans la musique indienne.

Posté le

android

(43)

Répondre

a écrit : Le lithophone est l'un des premiers instruments de musique de l'humanité et fait parti des idiophones (c'est-à-dire un instrument dont le matériau produit lui-même le son lors d'un impact).

Sur les stalactites de certaines grottes préhistoriques, on a trouvé des traces importantes de ma
rtelage qui ne trompent pas : il y a quelques dizaines de siècles, des humains les ont frappés, sans doute avec des pierres, pour en tirer des sons. Si frappées correctement, les stalagmites/stalactites entrent en résonnance et produisent des sons assimilables à ceux d'une cloche en métal (l'analyse du son a prouvé qu'elles n'émettent pas un bruit mais bel et bien un son à hauteur déterminé, avec fondamentale et harmoniques)
youtu.be/thste5vENfI

On a également observé la présence de peintures rupestres dans les grottes comportant de telles
"colonnes musicales". Certaines d'entres elles semblent monter des hommes utilisant les
lithophones pour créer des sons.
C'est par exemple le cas de grottes de Dordogne en France. La présence de grottes comportant à la fois des colonnes résonnantes et
des peintures rupestres relatives ou non à la pratique musicale, et ce en deux endroits du globe
espacés (France et île de Java) montre qu'il ne s'agit pas d'un phénomène exceptionnel, et permettrait de
conclure à une existence passée de véritables représentations "son et lumière", chez des hommes que l'ont pensait il n'y a pas si longtemps que ça, étrangers à la pratique musicale.

Très peu connu en Europe, le lithophone est de nos jours surtout utilisé dans la musique indienne.
Afficher tout
Ce que je trouve intéressant également c'est de savoir jusqu'où peut-on remonter pour avoir les premières traces de musique.

La science admet (pour le moment) que la création de musique est purement humaine et ne se retrouve pas chez les animaux. Il y a bien entendu chez les animaux une réaction voire une non réaction à différentes musiques, la création de sons que l'humain qualifie de "musique" mais les animaux en tant que tel ne "font" pas de la musique comme l'humain.

Si on retrouve des traces de musique suffisamment ancienne, on pourrait "dater" la séparation dans notre arbre généalogique entre un ancêtre conscient possédant un libre arbitre et créateur de musique et les autres ancêtre qu'on qualifie d'animaux.

PS: je vais changer de registre d'anecdote car la musique ne semble pas passionner les foules... ^^

a écrit : Le lithophone est l'un des premiers instruments de musique de l'humanité et fait parti des idiophones (c'est-à-dire un instrument dont le matériau produit lui-même le son lors d'un impact).

Sur les stalactites de certaines grottes préhistoriques, on a trouvé des traces importantes de ma
rtelage qui ne trompent pas : il y a quelques dizaines de siècles, des humains les ont frappés, sans doute avec des pierres, pour en tirer des sons. Si frappées correctement, les stalagmites/stalactites entrent en résonnance et produisent des sons assimilables à ceux d'une cloche en métal (l'analyse du son a prouvé qu'elles n'émettent pas un bruit mais bel et bien un son à hauteur déterminé, avec fondamentale et harmoniques)
youtu.be/thste5vENfI

On a également observé la présence de peintures rupestres dans les grottes comportant de telles
"colonnes musicales". Certaines d'entres elles semblent monter des hommes utilisant les
lithophones pour créer des sons.
C'est par exemple le cas de grottes de Dordogne en France. La présence de grottes comportant à la fois des colonnes résonnantes et
des peintures rupestres relatives ou non à la pratique musicale, et ce en deux endroits du globe
espacés (France et île de Java) montre qu'il ne s'agit pas d'un phénomène exceptionnel, et permettrait de
conclure à une existence passée de véritables représentations "son et lumière", chez des hommes que l'ont pensait il n'y a pas si longtemps que ça, étrangers à la pratique musicale.

Très peu connu en Europe, le lithophone est de nos jours surtout utilisé dans la musique indienne.
Afficher tout
Tiens tiens. Il y a quelques jours on lisait dans une anecdote que la partition musicale jamais retrouvée date d'il y a 3400 ans. Et quand j'ai signalé que dire que "c'est la plus vieille" sans rappeler que rien n'est jamais définitif avant qu'on prouve le contraire, on n'a voulu me donner une définition de l'Histoire, comme quoi, sans traces, il n'y a pas d'Histoire.. si ce que tu dis est vrai (je n'ai pas été vérifier), ça date de bien plus de 3400 ans, la Préhistoire comme à +/- 2 millions d'années.

Comme quoi, il faut toujours faire attention à ce qu'on lit ici.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tiens tiens. Il y a quelques jours on lisait dans une anecdote que la partition musicale jamais retrouvée date d'il y a 3400 ans. Et quand j'ai signalé que dire que "c'est la plus vieille" sans rappeler que rien n'est jamais définitif avant qu'on prouve le contraire, on n'a voulu me donner une définition de l'Histoire, comme quoi, sans traces, il n'y a pas d'Histoire.. si ce que tu dis est vrai (je n'ai pas été vérifier), ça date de bien plus de 3400 ans, la Préhistoire comme à +/- 2 millions d'années.

Comme quoi, il faut toujours faire attention à ce qu'on lit ici.
Afficher tout
T'as mal lu : j'ai dit "sans ÉCRITURE, pas d'Histoire..."
On connait par des annotations postérieurs le nom des plus anciens souverains d'Égypte, les rois "Scorpion", mais comme il n'y a pas de traces écrites contemporaines à ces rois, on les classe dans la préhistoire de l'Égypte.
Les Gaulois ne sont connus historiquement que par les témoignages écrits de leur contemporains. Ils avaient une civilisation très élaborée, pratiquement au niveau "Romains". Ils avaient des villes de plusieurs milliers d'habitants, ils maîtrisaient l'agriculture et l'élevage, ils étaient des artisans et certains des artistes reconnus, on trouve des artefacts par dizaines de milliers, des vestiges de villages par centaines, mais ils n'ont laissé aucune trace écrite par eux même, donc, ils sont dans la préhistoire, alors que des civilisation plus frustres étaient elles dans l'Histoire

a écrit : T'as mal lu : j'ai dit "sans ÉCRITURE, pas d'Histoire..."
On connait par des annotations postérieurs le nom des plus anciens souverains d'Égypte, les rois "Scorpion", mais comme il n'y a pas de traces écrites contemporaines à ces rois, on les classe dans la préhistoire
de l'Égypte.
Les Gaulois ne sont connus historiquement que par les témoignages écrits de leur contemporains. Ils avaient une civilisation très élaborée, pratiquement au niveau "Romains". Ils avaient des villes de plusieurs milliers d'habitants, ils maîtrisaient l'agriculture et l'élevage, ils étaient des artisans et certains des artistes reconnus, on trouve des artefacts par dizaines de milliers, des vestiges de villages par centaines, mais ils n'ont laissé aucune trace écrite par eux même, donc, ils sont dans la préhistoire, alors que des civilisation plus frustres étaient elles dans l'Histoire
Afficher tout
On peut débattre sur le sens du mot "Histoire" mais pour moi, toute étude du passé, que ça concerne l'Homme ou autre, c'est de l'Histoire. Après on peut mettre des mots sur chaque profession mais un historien ne travaille jamais seul. Y'aura l'archélogue, l'éthnologue, le géologue et tout un tas d'autres métiers que j'ignorais exister. Le métier d'historien va se baser (en grande partie) sur les écrits mais y'a tout un tas d'autres choses qui nous parvenues qui peuvent être étudiées pour reconstruire l'Histoire d'un peuple par exemple.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : On peut débattre sur le sens du mot "Histoire" mais pour moi, toute étude du passé, que ça concerne l'Homme ou autre, c'est de l'Histoire. Après on peut mettre des mots sur chaque profession mais un historien ne travaille jamais seul. Y'aura l'archélogue, l'éthnologue, le géologue et tout un tas d'autres métiers que j'ignorais exister. Le métier d'historien va se baser (en grande partie) sur les écrits mais y'a tout un tas d'autres choses qui nous parvenues qui peuvent être étudiées pour reconstruire l'Histoire d'un peuple par exemple. Afficher tout Pour toi, peut être...
fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9histoire

a écrit : "Bien je vous’l disais, se droguer c’est mal. Il ne faut pas vous droguez. Euh si vous vous droguez, c’est mal. C’est mal de consommer de la drogue, alors ne vous droguez pas. Aucune drogue m’voyez, parc’que c’est mal. La drogue c’est mauvais m’voyez." Plaît il ?

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : On peut débattre sur le sens du mot "Histoire" mais pour moi, toute étude du passé, que ça concerne l'Homme ou autre, c'est de l'Histoire. Après on peut mettre des mots sur chaque profession mais un historien ne travaille jamais seul. Y'aura l'archélogue, l'éthnologue, le géologue et tout un tas d'autres métiers que j'ignorais exister. Le métier d'historien va se baser (en grande partie) sur les écrits mais y'a tout un tas d'autres choses qui nous parvenues qui peuvent être étudiées pour reconstruire l'Histoire d'un peuple par exemple. Afficher tout Il n'y a pas trop matière a débattre du sens de ce mot. C'est très bien expliqué plus haut. Si pas d'écrits c'est de la préhistoire.

Il y a évidemment une continuité entre préhistoire et histoire, mais les mots ayant un sens, l'histoire se raconte à l'écrit.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Le lithophone est l'un des premiers instruments de musique de l'humanité et fait parti des idiophones (c'est-à-dire un instrument dont le matériau produit lui-même le son lors d'un impact).

Sur les stalactites de certaines grottes préhistoriques, on a trouvé des traces importantes de ma
rtelage qui ne trompent pas : il y a quelques dizaines de siècles, des humains les ont frappés, sans doute avec des pierres, pour en tirer des sons. Si frappées correctement, les stalagmites/stalactites entrent en résonnance et produisent des sons assimilables à ceux d'une cloche en métal (l'analyse du son a prouvé qu'elles n'émettent pas un bruit mais bel et bien un son à hauteur déterminé, avec fondamentale et harmoniques)
youtu.be/thste5vENfI

On a également observé la présence de peintures rupestres dans les grottes comportant de telles
"colonnes musicales". Certaines d'entres elles semblent monter des hommes utilisant les
lithophones pour créer des sons.
C'est par exemple le cas de grottes de Dordogne en France. La présence de grottes comportant à la fois des colonnes résonnantes et
des peintures rupestres relatives ou non à la pratique musicale, et ce en deux endroits du globe
espacés (France et île de Java) montre qu'il ne s'agit pas d'un phénomène exceptionnel, et permettrait de
conclure à une existence passée de véritables représentations "son et lumière", chez des hommes que l'ont pensait il n'y a pas si longtemps que ça, étrangers à la pratique musicale.

Très peu connu en Europe, le lithophone est de nos jours surtout utilisé dans la musique indienne.
Afficher tout
C'est toujours un plaisir de lire tes excellents commentaires.

Merci infiniment de dédier de façon altruiste, de ton temps à chercher de l'information et de la documentation, sur les sujets les plus divers, et de nous les faire partager.

Merci, merci infiniment.

Posté le

android

(15)

Répondre

On pourra remarquer que la construction du mot lithophone est copiée sur xylophone : xylo- est une racine grecque qui veut dire bois (et ça a donné aussi xylophage par exemple pour désigner les insectes comme les termites etc. qui mangent du bois) car ses lames etaient en bois, et donc pour un instrument avec des lames en pierre, on a remplacé xylo- par litho-.
Et on devrait donc dire métallophone pour un xylophone en métal.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Plaît il ? C'est le gars dans la vidéo qui cherche des pierres dans la nature et qui tape dessus qui m'a fait penser à ça.

a écrit : C'est toujours un plaisir de lire tes excellents commentaires.

Merci infiniment de dédier de façon altruiste, de ton temps à chercher de l'information et de la documentation, sur les sujets les plus divers, et de nous les faire partager.

Merci, merci infiniment.
Merci beaucoup Epoxy, ton commentaire me touche vraiment !
J'aime également les tiens, qui fleurent bon le sud et l'Espagne ;)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : On pourra remarquer que la construction du mot lithophone est copiée sur xylophone : xylo- est une racine grecque qui veut dire bois (et ça a donné aussi xylophage par exemple pour désigner les insectes comme les termites etc. qui mangent du bois) car ses lames etaient en bois, et donc pour un instrument avec des lames en pierre, on a remplacé xylo- par litho-.
Et on devrait donc dire métallophone pour un xylophone en métal.
Afficher tout
A ne pas confondre avec le xylophore qui aurait pu par inadvertance mettre un xylophone au feu.