La chute du mur de Berlin a provoqué la mort de 700 chiens

Proposé par
le

La chute du mur de Berlin le 9 novembre 1989 a été à l'origine d'un "zoocide". Des centaines de bergers du Caucase, des chiens utilisés pour la surveillance du mur, furent tués par l'armée rouge en 1989, année durant laquelle le mur est tombé. Seuls quelques chiots furent sauvés par des soldats.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Je ne suis pas certain que zoocide soit un terme français valide. Il s agit d’un terme inventé en 2016 par Matthieu Ricard (personnage surprenant sur la page wiki qui lui est consacrée). Je n ai pas vu qu’il soit officiellement accepté par l académie française.
La construction est cohérente, et il peut se révéler être un faux ami de qualité à l instar du célèbre chronophage.

a écrit : Mouais, canicide, c'est pas terrible non-plus Moi je préfère "bergerducaucasicide"

Posté le

android

(59)

Répondre

On estime à environ 6000 le nombre de chiens utilisés pour garder la frontière abandonnés ou tués lors de la chute du mur. Principalement des bergers allemands ou d'autres grands chiens comme le Rottweiler, le Dogue Allemand, le Grand Schnauzer ou donc le berger du Caucase.
Le long du mur ils étaient attachés souvent à une corde de 5m qui coulissait le long d'un filin de 70 à 100m. Nourris qu'en toute petite quantité tous les deux jours.
Beaucoup "développèrent "le syndrome du mur": aboyant sans interruption, ils font les cent pas et ne tiennent pas en place.
La SPA allemande réussi à en réhabiliter 1500 pour les vendre comme chiens de garde à des particuliers . 2000 trop traumatisés restèrent en fourrières. Et donc plusieurs milliers "disparurent".


Tous les commentaires (51)

Le lien entre Chute du mur de Berlin et ce zoocide n'est pas des plus évidents.
Je suppose que les soldats ont abattu les chiens qui servaient à garder le mur, car il n'y avait plus de mur...
Abattus en 1989, mais avant ou après le chute du mur, le 9 novembre ?

Posté le

android

(5)

Répondre

Je ne suis pas certain que zoocide soit un terme français valide.

Par l'armée rouge ?
C'est pas l'armée de l'Allemagne de l'Est qui gardait le mur ?

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Je ne suis pas certain que zoocide soit un terme français valide. Mouais, canicide, c'est pas terrible non-plus

a écrit : Par l'armée rouge ?
C'est pas l'armée de l'Allemagne de l'Est qui gardait le mur ?
Les sources précisent que c est l armée rouge qui a procédé à ce massacre.
Mais effectivement il n y a pas de référence à la date de ce massacre. Car un autre point est à prendre en considération, le berger caucase a été remplacé par le terrier noir russe (croisement de chien intervenu après la seconde guerre mondiale, assez impressionnant).

On peut se demander s’il n a pas également été massacre pour permettre son remplacement par cette nouvelle race alors en pleine expansion.

a écrit : Je ne suis pas certain que zoocide soit un terme français valide. Il s agit d’un terme inventé en 2016 par Matthieu Ricard (personnage surprenant sur la page wiki qui lui est consacrée). Je n ai pas vu qu’il soit officiellement accepté par l académie française.
La construction est cohérente, et il peut se révéler être un faux ami de qualité à l instar du célèbre chronophage.

a écrit : Il s agit d’un terme inventé en 2016 par Matthieu Ricard (personnage surprenant sur la page wiki qui lui est consacrée). Je n ai pas vu qu’il soit officiellement accepté par l académie française.
La construction est cohérente, et il peut se révéler être un faux ami de qualité à l instar du célèbre chronophage.
C'est donc un néologisme et Matthieu Ricard est néologue.

a écrit : C'est donc un néologisme et Matthieu Ricard est néologue. Bonne question : quelle est la durée de vie d un néologisme ?
Certains s accordent sur 4 ans (donc on est dedans), d autres 10ans et enfin les derniers seulement quand le mot nouveau est accepté par l académie française.
On pourrait faire un débat sur les nouveaux mots français, leur construction et leur origine. Présentement cela ne me choque pas. Par contre lorsqu’il s agit d une adaptation de la langue écrite résultant d une incapacité par le plus grand nombre de différencier langue parlée et langue écrite ça me choque un peu plus. Je préfère être corrigé de mes erreurs que de voir le niveau moyen encore baisser.

a écrit : Mouais, canicide, c'est pas terrible non-plus Moi je préfère "bergerducaucasicide"

Posté le

android

(59)

Répondre

On estime à environ 6000 le nombre de chiens utilisés pour garder la frontière abandonnés ou tués lors de la chute du mur. Principalement des bergers allemands ou d'autres grands chiens comme le Rottweiler, le Dogue Allemand, le Grand Schnauzer ou donc le berger du Caucase.
Le long du mur ils étaient attachés souvent à une corde de 5m qui coulissait le long d'un filin de 70 à 100m. Nourris qu'en toute petite quantité tous les deux jours.
Beaucoup "développèrent "le syndrome du mur": aboyant sans interruption, ils font les cent pas et ne tiennent pas en place.
La SPA allemande réussi à en réhabiliter 1500 pour les vendre comme chiens de garde à des particuliers . 2000 trop traumatisés restèrent en fourrières. Et donc plusieurs milliers "disparurent".

a écrit : Il s agit d’un terme inventé en 2016 par Matthieu Ricard (personnage surprenant sur la page wiki qui lui est consacrée). Je n ai pas vu qu’il soit officiellement accepté par l académie française.
La construction est cohérente, et il peut se révéler être un faux ami de qualité à l instar du célèbre chronophage.
La construction est incohérente de base, quand l’idée du préfixe zoo c’est quand même la faune entière ...

En même temps, des chiens absolument pas dressés si ce n'est pour déchiqueter tout ce qui passait à portée de crocs, c'est déjà un miracle d'en avoir réhabilité 1500...

Dans nos SPA actuelles, il n'est pas rare de devoir piquer des chiens complètement tarés, c'est triste, mais que faire d'autre à part durcir les lois et délivrer des "permis de détention d'animal domestique" avec contrôle régulier.

Les chiens Berger du Caucase, n'étaient pas, - et de loin -, les chiens les plus nombreux à garder le Mur de Berlin.
Le Berger Allemand était également présent, ainsi que le Rottweiler, le Dogue Allemand, le Griffon ou encore le Schnauzer.
D'un effectif situé entre 6 et 7000 exemplaires, ces chiens étaient enchaînés à vie à une chaîne de 5 mètres, celle-ci pouvant coulisser sur un câble d'une centaine de mètres de long.
Exposés aux intempéries, ils ne vivaient pas vieux, mourrant de ces conditions climatiques, d'étranglement par leur courroie ou encore de folie, aboyant désespérés jusqu'au dernier souffle.

A la chute du mur, des associations de protection tentèrent d'en sauver le maximum.
2000 durent être sacrifiés.
1500, après un programme de dressage, purent être confiés à des familles dans toute l'Allemagne réunifiée.
Quant au reste, confiés à des refuges pour animaux, leur destin n'est pas clairement établi.

Trois de ces chiens terminèrent leur vie au soleil des Baléares, recueillis par une famille Allemande vivant à Majorque.

Le Berger du Caucase fut également un chien largement employé comme chien de garde dans les Goulags de l'Ex-Union Soviétique.

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : La construction est incohérente de base, quand l’idée du préfixe zoo c’est quand même la faune entière ... Tu devrais te garder de faire des jugements aussi définitifs avec des notions d'étymologie aussi approximatives. Parce que, non seuĺement zoo- ne veut pas dire la faune entière, par exemple une zoonose concerne des animaux mais seulement certains animaux et pas la faune entière, mais de plus -cide ne veut pas dire qu'on tue tout ce qui es concerné, par exemple un herbicide peut être sélectif et ne tuer que certaines herbes. De toutes façons on ne s'attend pas à la démonstration d'une parfaite connaissance du français après avoir lu "de base" dans ce commentaire.

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Tu devrais te garder de faire des jugements aussi définitifs avec des notions d'étymologie aussi approximatives. Parce que, non seuĺement zoo- ne veut pas dire la faune entière, par exemple une zoonose concerne des animaux mais seulement certains animaux et pas la faune entière, mais de plus -cide ne veut pas dire qu'on tue tout ce qui es concerné, par exemple un herbicide peut être sélectif et ne tuer que certaines herbes. De toutes façons on ne s'attend pas à la démonstration d'une parfaite connaissance du français après avoir lu "de base" dans ce commentaire. Afficher tout « De toutes façons » et « De toute façon » n’ont pas le même sens.
« De toutes façons » peut être remplacé par « de toutes les sortes ».
« De toute façon » peut être remplacé par « quoi qu’il en soit, de n’importe quelle manière ».

www.lalanguefrancaise.com/orthographe/de-toute-facon-ou-de-toutes-facons/

Le verbe être se conjugue « est » à la troisième personne du singulier, mais je penche pour la faute de frappe.

Amicalement.

a écrit : « De toutes façons » et « De toute façon » n’ont pas le même sens.
« De toutes façons » peut être remplacé par « de toutes les sortes ».
« De toute façon » peut être remplacé par « quoi qu’il en soit, de n’importe quelle manière ».

www.lalanguefrancaise.com/orthographe/de-toute-fa
con-ou-de-toutes-facons/

Le verbe être se conjugue « est » à la troisième personne du singulier, mais je penche pour la faute de frappe.

Amicalement.
Afficher tout
Merci d'avoir attiré mon attention sur ce point de grammaire : j'ai donc fait une petite recherche (les règles sur lesquelles les grammairiens s'echarpent et le Larousse et le Robert ne sont pas d'accord : j'adore). Il en ressort qu'on peut utiliser cette expression au singulier ou au pluriel, car ils sont, en l'occurrence, respectivement, un singulier distributif et un pluriel collectif, ce qui revient au même. En revanche c'est inexact d'affirmer que "de toutes façons" veut dire "de toutes les manières". C'est "de toutes les façons" qui veut dire "de toutes les manières" et même si "les" peut être omis, ça ne veut pas dire que "de toutes façons" au pluriel veut systématiquement dire "de toutes les manières", ça veut seulement le dire justement lorsqu'on pourrait ajouter le "les" omis. Mais je retiens de toute façon que c'est davantage justifié grammaticalement de l'employer au singulier et que, de surcroît, c'est la forme la plus courante, alors JMCMB et tu ne m'y reprendras plus (sauf, bien sûr, si le correcteur automatique me joue des tours) ! Pour la conjugaison du verbe être, je ne vois pas de faute. Tu parlais de "et" ? Tous les "et" que je vois sont bien des conjonctions de coordination.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Merci d'avoir attiré mon attention sur ce point de grammaire : j'ai donc fait une petite recherche (les règles sur lesquelles les grammairiens s'echarpent et le Larousse et le Robert ne sont pas d'accord : j'adore). Il en ressort qu'on peut utiliser cette expression au singulier ou au pluriel, car ils sont, en l'occurrence, respectivement, un singulier distributif et un pluriel collectif, ce qui revient au même. En revanche c'est inexact d'affirmer que "de toutes façons" veut dire "de toutes les manières". C'est "de toutes les façons" qui veut dire "de toutes les manières" et même si "les" peut être omis, ça ne veut pas dire que "de toutes façons" au pluriel veut systématiquement dire "de toutes les manières", ça veut seulement le dire justement lorsqu'on pourrait ajouter le "les" omis. Mais je retiens de toute façon que c'est davantage justifié grammaticalement de l'employer au singulier et que, de surcroît, c'est la forme la plus courante, alors JMCMB et tu ne m'y reprendras plus (sauf, bien sûr, si le correcteur automatique me joue des tours) ! Pour la conjugaison du verbe être, je ne vois pas de faute. Tu parlais de "et" ? Tous les "et" que je vois sont bien des conjonctions de coordination. Afficher tout Effectivement, le sujet semble propice à la discorde parmi les pontes du dictionnaire.

Je parlais de : "mais de plus -cide ne veut pas dire qu'on tue tout ce qui es concerné"