La prise jack date du XIXe siècle

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Il faudrait le signaler à Apple et quelques autres fabriquants de téléphones !!

Cette prise a été inventée et était très utilisée pour les communications téléphoniques car facile et rapide à brancher et débrancher et peu encombrante, ce qui permettait d'avoir des tableaux avec des milliers de prises dans une petite surface.

Avant que les téléphones aient un cadran permettant de commander un commutateur automatique, il y avait juste un micro et un écouteur et il fallait parler dans le téléphone pour demander à l'opératrice (qui attendait à l'autre bout de la ligne) de vous mettre en communication avec le correspondant que vous vouliez. Et l'opératrice avait devant elle des rangées de trous qui étaient les prises (femelles) reliées à tous les téléphones de la compagnie et elle devait relier deux prises par un câble possédant une prise (mâle) à chaque extrémité pour établir la communication entre deux téléphones.

C'était donc un grand avantage que les prises soient de simples trous qu'on pouvait serrer en grand nombre sur un tableau à portée de l'opératrice, sinon, avec des prises plus grosses, il aurait fallu que l'opératrice se lève et se déplace ou monte sur une échelle et ait à sa disposition des câbles plus longs pour atteindre un aussi grand nombre de prises et pouvoir mettre le même nombre de téléphones en communication. C'était aussi un avantage que le prises soient faciles à brancher et débrancher sans risque de mauvais positionnement ou de mauvais contact car ces opératrices passaient leur temps à brancher et débrancher ces prises pour chaque communication demandée.

Posté le

android

(63)

Répondre

a écrit : A priori c est juste le mot anglais.. pour un tas de truc dont des prises de courant. Après je sais pas si c est l oeuf ou la poule
A noter que le vrai nom de cette prise est TRS(tip, ring, sleeve soit pointe anneau manchon)
Le nom jack pour cette prise est particulièrement approprié et on peut même se demander si l'inventeur n'a pas voulu faire un jeu de mots ou s'il s'est inspiré du nom du canif ('jack-kniife') qui a lui même les mêmes origines, car jack désigne à la fois un valet de ferme ou un serviteur (et donc par extension tout ce qui rend service dans toutes sortes de situations) et désigne aussi le sexe masculin notamment dans une expression courante (qui commence par jack et se termine par off avec un esoace entre les deux, mais je ne vous la dirai pas pour qu'on ne me reproche pas d'être vulgaire) et on peut donc y voir une analogie avec la lame qui sort du couteau ou la prise jack qui entre dans le trou de la prise femelle.

Posté le

android

(43)

Répondre


Tous les commentaires (21)

Il faudrait le signaler à Apple et quelques autres fabriquants de téléphones !!

a écrit : Il faudrait le signaler à Apple et quelques autres fabriquants de téléphones !! Mais pour cette prise se nomme Jack ?

Désolé enzo2000, mais le bouton "Commenter" n'existe pas tant que la scrollbar n'apparaît pas. Pour commenter, j'ai donc du répondre au premier commentaire trouvé.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Mais pour cette prise se nomme Jack ?

Désolé enzo2000, mais le bouton "Commenter" n'existe pas tant que la scrollbar n'apparaît pas. Pour commenter, j'ai donc du répondre au premier commentaire trouvé.
Page wikipedia anglaise:

>In February 1884, C. E. Scribner was issued US Patent 293,198 for a "jack-knife" connector that is the origin of calling the receptacle a "jack"

Donc cela vient de l'appelation utilisée dans un brevet.

Et un "jack-knife" c'est un canif, un couteau de poche qui se plie en deux.

a écrit : Mais pour cette prise se nomme Jack ?

Désolé enzo2000, mais le bouton "Commenter" n'existe pas tant que la scrollbar n'apparaît pas. Pour commenter, j'ai donc du répondre au premier commentaire trouvé.
A priori c est juste le mot anglais.. pour un tas de truc dont des prises de courant. Après je sais pas si c est l oeuf ou la poule
A noter que le vrai nom de cette prise est TRS(tip, ring, sleeve soit pointe anneau manchon)

Posté le

android

(5)

Répondre

Cette prise a été inventée et était très utilisée pour les communications téléphoniques car facile et rapide à brancher et débrancher et peu encombrante, ce qui permettait d'avoir des tableaux avec des milliers de prises dans une petite surface.

Avant que les téléphones aient un cadran permettant de commander un commutateur automatique, il y avait juste un micro et un écouteur et il fallait parler dans le téléphone pour demander à l'opératrice (qui attendait à l'autre bout de la ligne) de vous mettre en communication avec le correspondant que vous vouliez. Et l'opératrice avait devant elle des rangées de trous qui étaient les prises (femelles) reliées à tous les téléphones de la compagnie et elle devait relier deux prises par un câble possédant une prise (mâle) à chaque extrémité pour établir la communication entre deux téléphones.

C'était donc un grand avantage que les prises soient de simples trous qu'on pouvait serrer en grand nombre sur un tableau à portée de l'opératrice, sinon, avec des prises plus grosses, il aurait fallu que l'opératrice se lève et se déplace ou monte sur une échelle et ait à sa disposition des câbles plus longs pour atteindre un aussi grand nombre de prises et pouvoir mettre le même nombre de téléphones en communication. C'était aussi un avantage que le prises soient faciles à brancher et débrancher sans risque de mauvais positionnement ou de mauvais contact car ces opératrices passaient leur temps à brancher et débrancher ces prises pour chaque communication demandée.

Posté le

android

(63)

Répondre

Tous les téléphones d'une compagnie n'étaient pas reliés à un seul tableau, il aurait fallu non seulement des millions de prises, mais aussi des millions de fils de téléphone, ca marchait déjà comme internet, on appelait le standard local, qui lui appelait le standard d'une ville éloignée via câble longue distance, qui lui appelait à son tour le téléphone demandé, voir un autre standard d'une ville encore plus éloignée ect... , ca en faisait des branchements à faire! ^^ Il fallait, comme aujourd'hui, passer par plusieurs tableaux de branchements, et dès fois ça prenait pas mal de temps pour avoir la communication.
Bon il y avait aussi des lignes directes où quasi directes, mais fallait avoir les moyens, le but était d'éviter les écoutes sauvages.

Sinon, merci pour tes explications. Ah la technique ancienne qui a mené à ce qu'on connait aujourd'hui... fascinant!

a écrit : A priori c est juste le mot anglais.. pour un tas de truc dont des prises de courant. Après je sais pas si c est l oeuf ou la poule
A noter que le vrai nom de cette prise est TRS(tip, ring, sleeve soit pointe anneau manchon)
Le nom jack pour cette prise est particulièrement approprié et on peut même se demander si l'inventeur n'a pas voulu faire un jeu de mots ou s'il s'est inspiré du nom du canif ('jack-kniife') qui a lui même les mêmes origines, car jack désigne à la fois un valet de ferme ou un serviteur (et donc par extension tout ce qui rend service dans toutes sortes de situations) et désigne aussi le sexe masculin notamment dans une expression courante (qui commence par jack et se termine par off avec un esoace entre les deux, mais je ne vous la dirai pas pour qu'on ne me reproche pas d'être vulgaire) et on peut donc y voir une analogie avec la lame qui sort du couteau ou la prise jack qui entre dans le trou de la prise femelle.

Posté le

android

(43)

Répondre

a écrit : Tous les téléphones d'une compagnie n'étaient pas reliés à un seul tableau, il aurait fallu non seulement des millions de prises, mais aussi des millions de fils de téléphone, ca marchait déjà comme internet, on appelait le standard local, qui lui appelait le standard d'une ville éloignée via câble longue distance, qui lui appelait à son tour le téléphone demandé, voir un autre standard d'une ville encore plus éloignée ect... , ca en faisait des branchements à faire! ^^ Il fallait, comme aujourd'hui, passer par plusieurs tableaux de branchements, et dès fois ça prenait pas mal de temps pour avoir la communication.
Bon il y avait aussi des lignes directes où quasi directes, mais fallait avoir les moyens, le but était d'éviter les écoutes sauvages.

Sinon, merci pour tes explications. Ah la technique ancienne qui a mené à ce qu'on connait aujourd'hui... fascinant!
Afficher tout
Tu décris un appel interrubain et en effet si on voulait appeler assez loin il fallait que l'opératrice utilise une ligne qui la reliait à un autre standard et que l'opératrice de l'autre standard connecte le téléphone du correspondant sur son tableau. Mais je ne suis pas entré dans ce détail car pour les appels locaux et notamment au début quand il n'y avait pas beaucoup d'abonnés, ou au sein d'une entreprise, il y avait de grandes chances que les deux lignes soient sur le même tableau et que l'opératrice puisse faire directement la mise en relation.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Le nom jack pour cette prise est particulièrement approprié et on peut même se demander si l'inventeur n'a pas voulu faire un jeu de mots ou s'il s'est inspiré du nom du canif ('jack-kniife') qui a lui même les mêmes origines, car jack désigne à la fois un valet de ferme ou un serviteur (et donc par extension tout ce qui rend service dans toutes sortes de situations) et désigne aussi le sexe masculin notamment dans une expression courante (qui commence par jack et se termine par off avec un esoace entre les deux, mais je ne vous la dirai pas pour qu'on ne me reproche pas d'être vulgaire) et on peut donc y voir une analogie avec la lame qui sort du couteau ou la prise jack qui entre dans le trou de la prise femelle. Afficher tout Pour les plus jeunes je conseille le sketch "le 22 a Asnières" de Fernand Raynaud qui montre bien la complexité du système avant qu on passe au réseau autocommuté

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Tu décris un appel interrubain et en effet si on voulait appeler assez loin il fallait que l'opératrice utilise une ligne qui la reliait à un autre standard et que l'opératrice de l'autre standard connecte le téléphone du correspondant sur son tableau. Mais je ne suis pas entré dans ce détail car pour les appels locaux et notamment au début quand il n'y avait pas beaucoup d'abonnés, ou au sein d'une entreprise, il y avait de grandes chances que les deux lignes soient sur le même tableau et que l'opératrice puisse faire directement la mise en relation. Afficher tout Oui c'est vrai, l'inter urbain au début du téléphone, c'était pas vraiment indispensable, pour ça je pense que les télégrammes étaient bien plus fiables et beaucoup moins cher que le téléphone.

J'ai l'image en tête de gigantesques tableaux avec des dizaines d'opératrices, qui pouvaient faire passer la communication d'une opératrice à l'autre, une s'occupait des longue distances, une d'un quartier, l'autre d'un autre quartier... Sans jack, ca aurait été l'enfer!
-JOSETTE, attrape ce câble et branche le sur le 12!
-Y'a déjà quelqu'un sur le 12!
-BERNIE, tu peux passer par le poste 17 pour rejoindre le 3? c'est urgent... ^^

a écrit : Oui c'est vrai, l'inter urbain au début du téléphone, c'était pas vraiment indispensable, pour ça je pense que les télégrammes étaient bien plus fiables et beaucoup moins cher que le téléphone.

J'ai l'image en tête de gigantesques tableaux avec des dizaines d'opératrices, qu
i pouvaient faire passer la communication d'une opératrice à l'autre, une s'occupait des longue distances, une d'un quartier, l'autre d'un autre quartier... Sans jack, ca aurait été l'enfer!
-JOSETTE, attrape ce câble et branche le sur le 12!
-Y'a déjà quelqu'un sur le 12!
-BERNIE, tu peux passer par le poste 17 pour rejoindre le 3? c'est urgent... ^^
Afficher tout
Aucune chance que ça se soit passé comme ça.... car Bernie est un prénom masculin et les opératrices étaient toutes des femmes, c'est pourquoi on les appelait les demoiselles du téléphone et on les appelait Mademoiselle quand on leur parlait dans le téléphone. Si un abonné avait entendu une voix d'homme en décrochant son téléphone, il aurait été choqué !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Cette prise a été inventée et était très utilisée pour les communications téléphoniques car facile et rapide à brancher et débrancher et peu encombrante, ce qui permettait d'avoir des tableaux avec des milliers de prises dans une petite surface.

Avant que les téléphones aient un cadran permettant de c
ommander un commutateur automatique, il y avait juste un micro et un écouteur et il fallait parler dans le téléphone pour demander à l'opératrice (qui attendait à l'autre bout de la ligne) de vous mettre en communication avec le correspondant que vous vouliez. Et l'opératrice avait devant elle des rangées de trous qui étaient les prises (femelles) reliées à tous les téléphones de la compagnie et elle devait relier deux prises par un câble possédant une prise (mâle) à chaque extrémité pour établir la communication entre deux téléphones.

C'était donc un grand avantage que les prises soient de simples trous qu'on pouvait serrer en grand nombre sur un tableau à portée de l'opératrice, sinon, avec des prises plus grosses, il aurait fallu que l'opératrice se lève et se déplace ou monte sur une échelle et ait à sa disposition des câbles plus longs pour atteindre un aussi grand nombre de prises et pouvoir mettre le même nombre de téléphones en communication. C'était aussi un avantage que le prises soient faciles à brancher et débrancher sans risque de mauvais positionnement ou de mauvais contact car ces opératrices passaient leur temps à brancher et débrancher ces prises pour chaque communication demandée.
Afficher tout
J'ai maintenant l'image d'Arriet Oleson espionnant les conversations téléphoniques sur son petit tableau ^^

En tout cas, merci pour l'explication sur l'origine du nom de la prise... ;-)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Aucune chance que ça se soit passé comme ça.... car Bernie est un prénom masculin et les opératrices étaient toutes des femmes, c'est pourquoi on les appelait les demoiselles du téléphone et on les appelait Mademoiselle quand on leur parlait dans le téléphone. Si un abonné avait entendu une voix d'homme en décrochant son téléphone, il aurait été choqué ! Afficher tout Bah pire que ça: c était forcément des demoiselles et il fallait qu elles aient une bonne réputation. Elles perdaient leur job quand elles se mariaient notamment (comme bcp d autres emplois car une femme mariée ne travaillait pas... )
Comme quoi z ont raison les vieux, c était mieux avant ;) (blague hein)

Posté le

android

(2)

Répondre

C'était un jack de plus gros diamètre que celui des casque audio ( grosso modo celui des guitares)
Voir son utilisation pour les premières station de telephones ou l'on passait par des opératrices quand on voulait appeler quelqu'un .

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Cette prise a été inventée et était très utilisée pour les communications téléphoniques car facile et rapide à brancher et débrancher et peu encombrante, ce qui permettait d'avoir des tableaux avec des milliers de prises dans une petite surface.

Avant que les téléphones aient un cadran permettant de c
ommander un commutateur automatique, il y avait juste un micro et un écouteur et il fallait parler dans le téléphone pour demander à l'opératrice (qui attendait à l'autre bout de la ligne) de vous mettre en communication avec le correspondant que vous vouliez. Et l'opératrice avait devant elle des rangées de trous qui étaient les prises (femelles) reliées à tous les téléphones de la compagnie et elle devait relier deux prises par un câble possédant une prise (mâle) à chaque extrémité pour établir la communication entre deux téléphones.

C'était donc un grand avantage que les prises soient de simples trous qu'on pouvait serrer en grand nombre sur un tableau à portée de l'opératrice, sinon, avec des prises plus grosses, il aurait fallu que l'opératrice se lève et se déplace ou monte sur une échelle et ait à sa disposition des câbles plus longs pour atteindre un aussi grand nombre de prises et pouvoir mettre le même nombre de téléphones en communication. C'était aussi un avantage que le prises soient faciles à brancher et débrancher sans risque de mauvais positionnement ou de mauvais contact car ces opératrices passaient leur temps à brancher et débrancher ces prises pour chaque communication demandée.
Afficher tout
Zut, j'ai envoyé mon commentaire sur le sujet avant d'avoir lu le votre
Désolé

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Le nom jack pour cette prise est particulièrement approprié et on peut même se demander si l'inventeur n'a pas voulu faire un jeu de mots ou s'il s'est inspiré du nom du canif ('jack-kniife') qui a lui même les mêmes origines, car jack désigne à la fois un valet de ferme ou un serviteur (et donc par extension tout ce qui rend service dans toutes sortes de situations) et désigne aussi le sexe masculin notamment dans une expression courante (qui commence par jack et se termine par off avec un esoace entre les deux, mais je ne vous la dirai pas pour qu'on ne me reproche pas d'être vulgaire) et on peut donc y voir une analogie avec la lame qui sort du couteau ou la prise jack qui entre dans le trou de la prise femelle. Afficher tout She's got the Jack (AC/DC)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Aucune chance que ça se soit passé comme ça.... car Bernie est un prénom masculin et les opératrices étaient toutes des femmes, c'est pourquoi on les appelait les demoiselles du téléphone et on les appelait Mademoiselle quand on leur parlait dans le téléphone. Si un abonné avait entendu une voix d'homme en décrochant son téléphone, il aurait été choqué ! Afficher tout Bernie, diminutif de Bernadette.

Bon, je m'égare.

a écrit : C'était un jack de plus gros diamètre que celui des casque audio ( grosso modo celui des guitares)
Voir son utilisation pour les premières station de telephones ou l'on passait par des opératrices quand on voulait appeler quelqu'un .
Non c'est bien de le préciser, les "gros" jack qu'on trouve qu'en hi-fi, c'était ça, les petits qu'on trouve maintenant partout, ce sont des mini, le truc de 6mm de diamètre, c'était le standard, comme dit dans l'anecdote, pratique, robuste, pas cher, pas de sens de branchement... d'ailleurs je me demande encore pourquoi les prises de téléphone ont 6 connexions possibles alors qu'on en utilise que deux, et un sens de branchement, un jack serait plus pratique, non? ;)

a écrit : Le nom jack pour cette prise est particulièrement approprié et on peut même se demander si l'inventeur n'a pas voulu faire un jeu de mots ou s'il s'est inspiré du nom du canif ('jack-kniife') qui a lui même les mêmes origines, car jack désigne à la fois un valet de ferme ou un serviteur (et donc par extension tout ce qui rend service dans toutes sortes de situations) et désigne aussi le sexe masculin notamment dans une expression courante (qui commence par jack et se termine par off avec un esoace entre les deux, mais je ne vous la dirai pas pour qu'on ne me reproche pas d'être vulgaire) et on peut donc y voir une analogie avec la lame qui sort du couteau ou la prise jack qui entre dans le trou de la prise femelle. Afficher tout De nos jours un "jack" est littéralement "une prise" et c'est un terme utilisé pour beaucoup de truc de forme phallique.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Non c'est bien de le préciser, les "gros" jack qu'on trouve qu'en hi-fi, c'était ça, les petits qu'on trouve maintenant partout, ce sont des mini, le truc de 6mm de diamètre, c'était le standard, comme dit dans l'anecdote, pratique, robuste, pas cher, pas de sens de branchement... d'ailleurs je me demande encore pourquoi les prises de téléphone ont 6 connexions possibles alors qu'on en utilise que deux, et un sens de branchement, un jack serait plus pratique, non? ;) Afficher tout Avec que 2 fils en analogique on a du mono seulement. Du coup :
2 fils = mono
3 fils = stéréo
4/5 fils = stéréo + micro

Posté le

android

(0)

Répondre