Au stade de larves, les anguilles sont discrètes

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

En plus la photo jointe à l’anecdote est prise à l’extérieur de l’eau.
C’est encore plus difficile de la distinguer dans l’eau (sauf les yeux, et encore...).

Il peut donc y avoir anguille transparente sous roche ^^

Posté le

android

(39)

Répondre

De toute façon elle est attendue à l'entrée des estuaires par toute une faune de braconniers qui déciment l'espèce. Le marché noir est très actif dans le sud-ouest de la France, alors que leur capture est interdite


Tous les commentaires (17)

En plus la photo jointe à l’anecdote est prise à l’extérieur de l’eau.
C’est encore plus difficile de la distinguer dans l’eau (sauf les yeux, et encore...).

Il peut donc y avoir anguille transparente sous roche ^^

Posté le

android

(39)

Répondre

C'est sûrement à cette particularité qu'elles doivent leur surnom: "anguille de verre" (bien que j'ai plus souvent entendu "civelle").

Posté le

android

(10)

Répondre

De toute façon elle est attendue à l'entrée des estuaires par toute une faune de braconniers qui déciment l'espèce. Le marché noir est très actif dans le sud-ouest de la France, alors que leur capture est interdite

Ces "larves d'anguille" s'appellent des civelles.
Par ici en Espagne, c'est un met de Gourmet, vendu à un prix qui n'est pas pour toutes les bourses. (650 €/kilo, au cours du jour).

La civelles se prépare habituellement sauté.
Chose assez particulière, si vous l'acquérissez vivante. Il faut préalablement les tuer... Dans une infusion de tabac brun.

Il est également possible de trouver dans le commerce, un "surimi" de "civelles", fabriqué en partie avec de la chair d'anguille adulte.

La civelle fait actuellement l'objet d'un trafic illégal intense, destiné au marché Chinois.
Vu que l'exportation de civelle est interdite depuis l'UE, les mafias se sont mis à négocier avec un aliment qui se paie à 2000€/kilo, dans une Chine de plus en plus riche. Ces alevins de civelle sont élevés en captivité, pour être vendu à l'âge adulte.

a écrit : De toute façon elle est attendue à l'entrée des estuaires par toute une faune de braconniers qui déciment l'espèce. Le marché noir est très actif dans le sud-ouest de la France, alors que leur capture est interdite Tu peux développer ? Pourquoi un marché noir pour ces larves d anguilles ? Voir même les anguilles. J ai du mal à imaginer un marché noir pour cet animal que l on trouve assez facilement et que je n ai jamais vu sur un étal de marché.

a écrit : Tu peux développer ? Pourquoi un marché noir pour ces larves d anguilles ? Voir même les anguilles. J ai du mal à imaginer un marché noir pour cet animal que l on trouve assez facilement et que je n ai jamais vu sur un étal de marché. "Jusque dans les années 1970, la pêche des civelles était surtout une activité secondaire destinée à compléter l’alimentation des habitants, agriculteurs ou riverains des cours d'eau pour la plupart. Le « plat du pauvre » était fréquemment au menu, en France, jusque dans les cantines scolaires où les civelles étaient servies froides, sous forme de pain. Lorsqu’elles étaient trop abondantes, les poules s’en régalaient volontiers. À cette époque, l’anguille étant considérée comme un nuisible, la pêche de ces alevins n’avait guère de limites. Peu à peu, un marché s'est organisé et l’activité s’est professionnalisée, augmentant ainsi fortement les quantités pêchées. La demande étant croissante, les quantités pêchées l'ont aussi été, atteignant 4 000 t/an dans les années 1978-1979, contre 110 tonnes seulement en 2010.

Les acheteurs légaux ou non de cette denrée, autrefois locale, sont désormais des pays tels que l’Espagne, le Mexique, la Russie et le marché noir asiatique.

Récemment, un nouveau marché s’est ouvert avec les pays asiatiques qui demandent des civelles vivantes pour l’élevage. En effet, il a jusqu’alors été impossible de faire se reproduire des anguilles en captivité et la seule solution connue est de prélever des alevins. Les civelles sont élevées en Chine et revendues adultes au Japon, en Corée du Sud et à Taïwan où leur chair est très appréciée."

fr.m.wikipedia.org/wiki/Civelle#:~:text=Civelle%20et%20pibale%20(de%20son,il%20p%C3%A9n%C3%A8tre%20dans%20les%20rivi%C3%A8res.

a écrit : Tu peux développer ? Pourquoi un marché noir pour ces larves d anguilles ? Voir même les anguilles. J ai du mal à imaginer un marché noir pour cet animal que l on trouve assez facilement et que je n ai jamais vu sur un étal de marché. Il faut savoir dépasser son imagination, tu ne l'as jamais vu sur un étal de poissonnier parce que c'est tout simplement interdit. Tu trouveras un article bien documenté là :
www.franceinter.fr/societe/l-anguille-victime-d-un-braconnage-d-une-ampleur-sans-precedent
De plus c'est un poisson dont on ignore presque tout de la reproduction, on ne sait pas le faire "artificiellement" :
secouchermoinsbete.fr/78103-toutes-les-anguilles-d-europe-naissent-au-large-de-la-floride
si tu le trouves "assez facilement", laisse-le. Cette espèce (les anguilles) est tellement braconnée malgré qu'elle soit protégée, qu'elle est en voie de disparition dans le monde entier. Et si je dis "marché noir", c'est tout simplement que son commerce est un trafic illégal dans beaucoup de pays, dont la France

a écrit : Ces "larves d'anguille" s'appellent des civelles.
Par ici en Espagne, c'est un met de Gourmet, vendu à un prix qui n'est pas pour toutes les bourses. (650 €/kilo, au cours du jour).

La civelles se prépare habituellement sauté.
Chose assez particulière, si vou
s l'acquérissez vivante. Il faut préalablement les tuer... Dans une infusion de tabac brun.

Il est également possible de trouver dans le commerce, un "surimi" de "civelles", fabriqué en partie avec de la chair d'anguille adulte.

La civelle fait actuellement l'objet d'un trafic illégal intense, destiné au marché Chinois.
Vu que l'exportation de civelle est interdite depuis l'UE, les mafias se sont mis à négocier avec un aliment qui se paie à 2000€/kilo, dans une Chine de plus en plus riche. Ces alevins de civelle sont élevés en captivité, pour être vendu à l'âge adulte.
Afficher tout
Le trafic de civelle, qu'on appelle pibale ici, sur les bords de la Gironde, est énorme. Beaucoup partent en Espagne... Vu l'état de l'espèce cette pêche devrait être interdite...

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Le trafic de civelle, qu'on appelle pibale ici, sur les bords de la Gironde, est énorme. Beaucoup partent en Espagne... Vu l'état de l'espèce cette pêche devrait être interdite... Merci de me rappeler ce nom que j'avais oublié.

En effet, si la commercialisation de la civelle /pibale semble interdite en France (dixit @René1953), elle ne l'est pas en Espagne-.
Néanmoins, l'Espagne est un des points de sortie clandestine (par avion) des alevins d'anguille.
Ces alevins sont mis dans des sacs de plastique partiellement remplis d'eau, puis cachés dans des valises, elles-mêmes envoyées en Chine par des "mules", au plus pur style des traficants de drogue.
Intégralement organisé par la Mafia Chinoise, il est estimé qu'elle arrive à faire sortir d'Europe, pas moins de 100 tonnes annuelles ! (Chiffre 2018).
Tout est bon et toutes les routes sont possibles.
Un exemple: transportées à la tonne, en camion, par le Détroit de Gibraltar, elles s'envolent ensuite du Maroc vers la Chine, où elles sont engraissés pour être vendues adultes.

Arrêter la pêche aux alevins et aux anguilles, est déjà un fait dans plusieurs endroits d'Europe, mais le problème ne semble pas là pour sauver l'espèce.
À un prix de 2000 Euros le kilo d'alevin vivant destiné à l'élevage en Chine, le braconnage et la corruption ont encore de beaux jours devant eux.

Par chez nous le long de l’estuaire de la Gironde , elle a le nom de « pibale « 
C’est un produit culinaire ancestrale et aussi prisé que le caviar par chez nous .

a écrit : Il faut savoir dépasser son imagination, tu ne l'as jamais vu sur un étal de poissonnier parce que c'est tout simplement interdit. Tu trouveras un article bien documenté là :
www.franceinter.fr/societe/l-anguille-victime-d-un-braconnage-d-une-ampleur-sans-precedent
De plus c'est un po
isson dont on ignore presque tout de la reproduction, on ne sait pas le faire "artificiellement" :
secouchermoinsbete.fr/78103-toutes-les-anguilles-d-europe-naissent-au-large-de-la-floride
si tu le trouves "assez facilement", laisse-le. Cette espèce (les anguilles) est tellement braconnée malgré qu'elle soit protégée, qu'elle est en voie de disparition dans le monde entier. Et si je dis "marché noir", c'est tout simplement que son commerce est un trafic illégal dans beaucoup de pays, dont la France
Afficher tout
Ma seule référence dans ce domaine est la France, je te remercie pour ces différents éléments sur un sujet que je ne connais que très peu.

a écrit : Il peut donc y avoir anguille transparente sous roche ^^ Si la roche est du diamant, il y aura toujours anguille sous roche, mais ça sera ni vu ni connu ! Pratique !

a écrit : Par chez nous le long de l’estuaire de la Gironde , elle a le nom de « pibale « 
C’est un produit culinaire ancestrale et aussi prisé que le caviar par chez nous .
Traditionnellement, la pibale est un complément alimentaire consommé lors de famines (disettes), sinon, on la donnait à manger aux poules, c'était un aliment de troisième ordre, comme le caviar, qu'on donnait aux cochons quand on vidait les lamproies avant de les cuisiner. On a encore eu la même chose avec le saumon, qui était si florissant qu'on disait qu'il bloquait les bateaux lorsqu'il remontait la Seine à Paris : il était interdit d'en servir plus de trois fois par semaines aux malades dans les hôpitaux. Puis avec le temps, on assiste à des revalorisations et des rétrogradations des spécialités alimentaires. Dans ce domaine, les modes sont très fluctuantes (je vais éviter de parler de l'"intolérance" au gluten, et des veggies, la foule m'assassinerait)
secouchermoinsbete.fr/70591-le-caviar-n-a-pas-toujours-ete-un-plat-de-luxe

C'est quand meme étrange, la plupart des aliments destinés aux riches, c'est presque toujours des trucs de pauvres au début.

J'ai dernièrement achetté quelques tranches de Pata Negra, un jambon de pays laissé à pourrir pendant trois ans (c'est ce que j'ai envoyé dans la gueule à un pote qui me disait que le fromage qu'il aime, c'est du lait pourri)

Le caviar... les civelles, c'est quand même le meilleur exemple d'une connerie sans nom dans le "ce qui est rare est cher"...

Dites, j'ai un plan pour chopper des côtelettes de bonobo... et un pote m'a proposé du gigot d'ours blanc, 5000€ le kilo, les enchères sont ouvertes...

Y a rien d'étrange là dedans, c'est la loi du marché (offre et demande) allié à des biais cognitifs comme l'effet bandwagon (plus communément appelé "effet de mode") qui donne naissance à ce type de comportements.

Ca paraît ridicule si on tente d'évaluer la valeur intrinsèque d'un produit basé sur ce qu'il valait ou "devrait valoir". Mais c'est pas comme ça que ça marche. On n'attribue pas de valeurs aux produits parce qu'ils sont gustativement intéressants, nutritionnellement bons, historiquement destinés aux peuples...

Un produit vaut ce qu'on veut bien le payer. S'il est rare et demandé il sera cher. Et si certains riches commencent à le consommer y a des chances que ça fasse boule de neige et que ça devienne un produit de luxe.

Donc oui, si on est rationnel on a tout intérêt à consommer des produits bons mais pas tendance..

a écrit : En plus la photo jointe à l’anecdote est prise à l’extérieur de l’eau.
C’est encore plus difficile de la distinguer dans l’eau (sauf les yeux, et encore...).
Dans la région niçoise et sur la Riviera italienne, existe la pêche a la "poutine", larves de poissons translucides (gobies principalement, mais aussi sardines et anchois), est autorisée pendant 4 semaines en début de printemps (au Cris de Cagnes, notamment). Elle est évidemment très encadrée reglementairement (du moins cote francais...)
Vendue 45 €/kg en moyenne, la poutine se consomme principalement en soupe, omelette ou beignet, mais les vrais amateurs la mange crue...

Posté le

android

(3)

Répondre