Les limites de la datation au Carbone 14

Proposé par
le
dans

Pour dater un objet constitué à partir d'êtres vivants (par exemple une momie ou un homme préhistorique), on utilise un isotope radioactif, le Carbone 14. Mais cette méthode ne peut pas être employée pour tout, et notamment pour les dinosaures : en effet, les objets de plus de 40 000 ans n'ont plus assez de Carbone 14 pour être datés précisément.

La datation fonctionne simplement : quand un organisme meurt, la quantité de Carbone 14 qu'il contient commence à diminuer avec une vitesse que l'on connait avec précision. En mesurant donc la quantité de Carbone 14 que contient un organisme, on est capable de savoir depuis quand il est décédé.


Tous les commentaires (63)

Datation par le carbone est ses isotopes pour les fossiles les plus jeunes, puis par le couple potassium/argon qui peut aller jusqu'au milliard d'années, et pour finir la datation à l'aide du couple uranium/plomb pour les fossiles les plus anciens, allant jusqu'à l'age de notre bien aimé Terre, 4.5 Milliards d'années.

On mesure la quantité du premier corps qui a été désintégré en le deuxième, sachant que cette désintégration suit plusieurs lois en gros : décroissance exponentielle du 1er en le 2eme à partir de la mort de notre échantillon et une histoire de la demi-vie de l'échantillon dont j'ai oublié la raison même, mais c'est vital pour les calculs ^^. Du coup on peut estimer avec une assez bonne précision les âges de toutes les roches sur Terre !

Vive les cours de géologie au lycée ou en fac ! :D

Posté le

unknown

(12)

Répondre

On peut ajouter à ça que l'âge final doit être calibré car au fil du temps la concentration de C14 a changée (surtout du fait de l'activité de l'homme). Si l'on regarde la courbe de calibration (p.ex ici: radiocarbon.ldeo.columbia.edu/cgi-bin/radcarbcfig?level=32&image=81&zoom=1#plot) on voit que l'age mesuré ne correspond pas tout à fait à l'age réel.

Une unité du CNRS (à Gif sur Yvette) avait d'ailleurs fait des recherches intéressantes sur le sujet (sous la direction du prof. Michel Fontugne)

Posté le

unknown

(7)

Répondre

a écrit : Le carbone 14 c'est connu quand même, beaucoup de film et série y font référence, donc non pas vraiment besoin d' êtres une "lumière"
Et pour L'ADN c est pareil le terme scientifique a été mise en avant plus d' une fois depuis le début des ravages du SIDA...
Ce que je voulais faire ressortir en rédigeant cette anecdote ce n'étais pas l'utilisation du Carbone 14, mais les limitations de son utilisation ce qui me semblait moins connu.
Juste une petite remarque, il est difficile de choisir le thème d'une anecdote. Il ne faut pas qu'elle soit trop connue, mais pas trop confidentielle pour intéresser un maximum de personnes.

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Effectivement c'est du programme de terminale S. Après c'est sur qu'on oublie vite la limitation exacte. Il y a d'autres isotopes pour dater au delà.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

D' où l'utilisation du Sr/Rb pour les trucs plus vieux....

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : D' où l'utilisation du Sr/Rb pour les trucs plus vieux.... Sr/Rb = Strontium/Rubidium = Éléments chimiques que l'on retrouve dans la classification perioidique des éléments :)

Posté le

unknown

(4)

Répondre

A mon avis, le fait que Marc Levy parle de ça dans son livre " la 1ère nuit" doit jouer sur le nombre de "jlsd". Mais l'anecdote complète pour ma part ce que je savais partiellement.
( la touche "répondre" ne marche pas sur mon iPhone, je suis le seul?)

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : en gros le noyau d'un atome contient des protons (Z) et des neutrons, les deux addtionnés donnent le nombre de masse (A) qui corredpond donc au nombre total de nucleons dans le noyau, le nombre de protons identifie l'element atomique. En locurrence ici c'est le carbone 14 qui a un numero atomique (A) de 14. Deux isotopes sont donc deux atomes qui meme nombre de protons et un nombre de neutrons different.
ex: le carbone 14 et le carbone 12 ont tous les deux 6 protons
=> le carbone 14 contient 14-6=8 neutrons
=> le carbone 12 contient 12-6=6 neutrons
Afficher tout
Merci très bien explique!

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : A mon avis, le fait que Marc Levy parle de ça dans son livre " la 1ère nuit" doit jouer sur le nombre de "jlsd". Mais l'anecdote complète pour ma part ce que je savais partiellement.
( la touche "répondre" ne marche pas sur mon iPhone, je suis le seul?)
Test : chez moi, elle marche

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Merci très bien explique! De rien et merci ce fut avec plaisir.

Pour la demi vie c'est ce qui permet de definir la limite de datation d'un element. Car la demi vie est le temps que met une population d'atomes radioactifs a se reduire de moitié.
la demi vie du C14 edt de 5730 ans
donc la quantité de C14 contenu dans l'organisme reduit de moitié tous les 5730 ans.
La datation sur un corps organique se fait par le rapport C14/C12 or plus le nombre de C14 est bas et moins la datation pourra etre precise, c'est la qu'intervient la demi vie on estime qu'au bout de 8 periodes (8x5730=~ 45000) le nombre de C14 est trop petit pour determiner l'age de l'echantillon avec un minimum de precision.

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Quoique... Elle n'a marché qu'une fois cette touche !!!!
A l'interrogation du nombre de personnes qui " le savait déjà", sans évoquer leur prétention, je le rapprocherai plutôt de l'ancienne formulation évoquant le "j'm'en fout de ton anecdote".... ---> ils ne le savent peut être pas ( tout ou partie) mais ils s'en moquent, en fait.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Exact !

Et le « depuis qu'il est décédé » est très important ici !

Pour les dinosaures, on pourrait utiliser par exemples la datation à l'uranium contenu dans les roches environnantes, mais je ne sais pas comment ça se passe, vu que l'Uranium total de la terre n'est pas créée sur terre (donc fatalement, un jour y'en aura plus.)

Pour le 14C, il est crée à partir de l'Azote 14 par ionisation au niveau de la haute atmosphère.

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Commentaire supprimé C'est donc toi ce lapin rose affiché partout dans le métro !

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Quoique... Elle n'a marché qu'une fois cette touche !!!!
A l'interrogation du nombre de personnes qui " le savait déjà", sans évoquer leur prétention, je le rapprocherai plutôt de l'ancienne formulation évoquant le "j'm'en fout de ton anecdote".... ---> ils ne
le savent peut être pas ( tout ou partie) mais ils s'en moquent, en fait. Afficher tout
Il y a de ça. Mais sans que ce soit péjoratif ou méprisant pour le travail effectué. Plutôt qu'un "c'est nul ton truc" on pourrait mettre un "ça me fait une belle jambe", plus amusant...

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Commentaire supprimé Il y a une video des jackass illustrant ton avatar.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : C'est donc toi ce lapin rose affiché partout dans le métro ! Y'a rien de péjoratif ou quoi c'est juste que je suis partisan de l'ancienne méthode. Ouais je sais la vidéo je l'ai vu c'est du grand art

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Zut on pourra pas dater Madame de Fontenay alors...

Posté le

unknown

(3)

Répondre

a écrit : Oui on apprend ca en chimie *en physique (Radioactivité)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : L'anecdote précise plus de 40000 ans, non pas 40000 ans précise. Pas mal la symetrie dans la phrase ;-)

Posté le

unknown

(1)

Répondre