L’Espadon, une épée qui pouvait atteindre deux mètres de long

Proposé par
le
dans

L’espadon (« Zweihänder » en anglais et allemand) est la plus grande épée à avoir servi au combat. Utilisée en Europe de l’Ouest entre le XVe et le XVIIe siècle, elle pouvait atteindre 2 mètres de long et se maniait des deux mains.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, elle n'était pas très lourde, pesant au plus deux kilos.


Tous les commentaires (29)

a écrit : Ça dépend surtout si on compte ou non les épées "exceptionnelles" qui ont pu être maniées par des personnes à la carrure hors norme. Il y a par exemple le cas de Grutte Pier, guerrier frison rebelle du début du XVIeme siècle qui aurait manié une épée d'environ 2m10 pour plus de 6 kilos, mais le bonhomme faisait lui-même plus de deux mètres et avait apparemment une carrure particulièrement impressionnante. Les épées étant souvent faite selon les mensurations des personnes qui les maniaient, on pourra trouver forcément des épées dont le taille sort de l'ordinaire mais dans le cas des espadons et autres épées de ce type (zweihandler, montante, claymore etc) il s'agissait d'arme dont la grande taille était la norme, là où on trouvait plutôt des tailles comprises entre 90 et 110 cm pour des épées à une main et entre 120 et 130 cm pour des épées longues.
Par contre le poids de 2 kilos max de l'anecdote me semble un brin exagéré, c'est un poids que pouvaient déjà atteindre certaines épées longues assez massives. Pour des espadons, le poids se serait plutôt situé entre 2 et 3 kilos (ce qui reste tout à fait maniable).
Ces épées particulièrement longues auraient notamment été utilisée pour servir à dégager les première lignes de lance des troupes adverses sur les champ de bataille, charge le plus souvent dévolue aux mercenaires lansquenet et dopplesoldner (doubles soldes, appelés ainsi en raison du fait que leur travail étant particulièrement périlleux, ils étaient payés deux fois plus que les autres mercenaires en contrepartie d'une espérance de vie deux fois moins élevée).
Afficher tout
Je sais que ce n'est pas toujours source de fiablilité, mais Wikipédia donne bien une masse allant de 1,2 à 2kg. D'autre part un ami ayant fait des recherches dessus dans le cadre d'un de ses loisirs m'a donné une information similaire.

a écrit : Je sais que ce n'est pas toujours source de fiablilité, mais Wikipédia donne bien une masse allant de 1,2 à 2kg. D'autre part un ami ayant fait des recherches dessus dans le cadre d'un de ses loisirs m'a donné une information similaire. 1,2 à 2kg c'est la fourchette que l'on peut trouver pour les épées dites "longues, à ne pas confondre avec les espadons de l'anecdote. Colle dit dans mon commentaire les épées longues mesurent entre 1,20m et 1,30m en général et présent le plus souvent entre 1,5kg et 2kg tandis que les espadons font entre 1,60m et 2m pour un poids forcément plus élevé. Après, je ne doute pas qu'il soit techniquement possible de faire un espadon de 2m qui pèse 1,5kg, mais avec les techniques de l'époque, il y a fort à parier qu'une lame avec tel rapport taille/poid se serait rapidement brisée. Même les lames d'entraînement que l'on utilise aujourd'hui pour l'escrime médiévale (je ne parle pas de reconstitution ou de jeux de rôle mais bien de pratique martiale), forgées avec un acier moderne plus résistant descendent rarement en dessous des 1,5kg pour les épées longues, et en dessous des 2kg pour les espadons, autrement le risque que la lame de brise et cause des blessures accidentelles serait trop important.

a écrit : (Et je sens venir le "oui mais les sabres japonais étaient d'une qualité incomparable à nos espèces de gourdins européens primitifs", ne me lancez pas là dessus svp hahaha) Vous pensez à la Ulfberh+t ???...

a écrit : Vous pensez à la Ulfberh+t ???... Ben je suppose à toutes les armes en fait. Les artisans japonais n'étaient pas forcément meilleurs que les européens.

a écrit : Ben je suppose à toutes les armes en fait. Les artisans japonais n'étaient pas forcément meilleurs que les européens. Effectivement la qualité des aciers médiévaux a épaté des professionnels japonais qui ont étudié des lames pour le compte de musées, ne voulant pas croire que ces lames avaient 6-8 siècles.

Simplement, l'art s'est perdu par la suite en Europe, avec l'essor des armes à feu et de la siderurgie.

« Ned Stark’s Valyrian steel sword... »

Pour ceux qui ont l occasion d y aller, allez visiter le chateau du haut Koenigsbourg, il y a une belle collection d'épées à deux mains.


A noter que ces épées à deux mains ne s'utilisaient pas necessairement avec les deux mains sur la poignée, mais aussi avec une main sur la poignée et l autre sur le fort de la lame ( la partie la plus proche de la garde), qui n est pas, ou peu affûté (ne pas oublier qu on portait des gants en cuir ou en maille).
L'epee devenait ainsi beaucoup plus maniable.
Cela explique aussi sur de nombreuses Zweihänder qu il y ait au milieu de la lame une seconde garde, qui protegeait la seconde main .


Autre curiosité, dans les traités d escrime anciens sur la Zweihänder, on y indique une technisie technique où l on tient l épée à l'envers, mains sur la lame et où on utilise la garde et la poignée pour frapper/balayer l'adversaire

a écrit : 1,2 à 2kg c'est la fourchette que l'on peut trouver pour les épées dites "longues, à ne pas confondre avec les espadons de l'anecdote. Colle dit dans mon commentaire les épées longues mesurent entre 1,20m et 1,30m en général et présent le plus souvent entre 1,5kg et 2kg tandis que les espadons font entre 1,60m et 2m pour un poids forcément plus élevé. Après, je ne doute pas qu'il soit techniquement possible de faire un espadon de 2m qui pèse 1,5kg, mais avec les techniques de l'époque, il y a fort à parier qu'une lame avec tel rapport taille/poid se serait rapidement brisée. Même les lames d'entraînement que l'on utilise aujourd'hui pour l'escrime médiévale (je ne parle pas de reconstitution ou de jeux de rôle mais bien de pratique martiale), forgées avec un acier moderne plus résistant descendent rarement en dessous des 1,5kg pour les épées longues, et en dessous des 2kg pour les espadons, autrement le risque que la lame de brise et cause des blessures accidentelles serait trop important. Afficher tout " Et cause des blessures accidentelles"
On en revient a l equivalent du cinema. Dans les AMHE, il faut que les armes restent emoussées.
Quant à la casse.... Un bon acier pour une lame se doit d etre souple.
Une epee ou un sabre dans un bon acier peut plier a 90° (entre la pointe et la poignée, pas un angle droit au milieu de la lame) , et revenir en place.

a écrit : C'est l'épée de Siegfried ? je pense que l'épée de Siegfried dans les Soulcalibur se rapproche plus d'un Estramacon.
Leurs lames sont plus larges et leurs poids plus importants (meme si certaines sont supposées être maniées à deux mains)

Je crois me souvenir néanmoins que dans certains SC l'espadon est débloquable (mais il a bien la taille et l'apparence qu'on lui connait : une longue lame assez fine)