Le message d’ouvriers anversois de 1941 aux générations futures

Proposé par
le

En octobre 2020, en Belgique, un ouvrier a fait une étrange découverte dans l’église Saint-Jacques d’Anvers : un message émouvant datant de 1941, dissimulé dans une clé de voûte et laissé par quatre peintres s’adressant aux générations futures, témoignage de leurs difficiles conditions de vie.

Le message, caché dans une boite d’allumettes, peut être traduit comme suit :

« En 1941, le plafond de l’église a été repeint grâce à un échafaudage roulant de 26 mètres de haut, pour le service des bâtiments de la ville. Lorsque ce plafond sera peint à nouveau, nous ne serons plus de ce monde. Nous voulons témoigner pour les générations futures que nous n’avons pas eu de bons moments durant notre existence. Nous avons vécu deux guerres, une en 1914 et une autre en 1940, ce n’est pas rien ! Nous sommes ici à travailler avec la faim au ventre, on nous presse jusqu’au dernier centime et on ne nous donne qu’un peu de nourriture.
Je veux donner de bons conseils en cas de guerre, à ceux qui viendront après nous. Faites des stocks à la maison, conservez du riz, du café, de la farine, du tabac, du blé, du grain pour survivre ! Profitez pleinement de la vie, prenez à temps une autre femme et pour ceux qui sont mariés, faites bien attention à la maison !!!!
Salut les hommes ! »


Tous les commentaires (35)

a écrit : Un "bon" confinement pendant une "bonne" pandémie aurait tout aussi bien pu faire l'affaire me semble t-il.

Quand on veut arrêter, on arrête, on ne cherche pas une occasion d'arrêter ! C'est le point commun de tous les addicts ...

Courage, vous vous débarrassez de cette saloperie !
L'addiction est justement l'état dans lequel on se trouve quand les mécanismes de la volonté sont devenus inefficaces.
Demandez à une personne souffrant d'addiction de faire preuve de volonté, c'est donc faire preuve soi-même de sadisme (au pire) ou d'ignorance (au mieux).
De la même façon, il est tout aussi idiot de demander à un dépressif de "se secouer un peu" ou de "se montrer un peu plus enthousiaste".

a écrit : Bizarrement il ne parle pas du stock de PQ ou de pâtes Sûrement des inconscients !

a écrit : L'addiction est justement l'état dans lequel on se trouve quand les mécanismes de la volonté sont devenus inefficaces.
Demandez à une personne souffrant d'addiction de faire preuve de volonté, c'est donc faire preuve soi-même de sadisme (au pire) ou d'ignorance (au mieux).
De la mêm
e façon, il est tout aussi idiot de demander à un dépressif de "se secouer un peu" ou de "se montrer un peu plus enthousiaste". Afficher tout
Enfin un commentaire sensé.

Ca c'est le discourt des gens qui se sentent parfaits, qui n'ont même pas conscience que leur café où leurs antidépresseurs, non, y'a pas de problème majeur.

La volonté... mais MERDE, vous voulez pas juste nous foutre la paix et arrêter de dire que en se remplissant ses poches de fric, c'est comme ca qu'on réussit sa vie?

Si y'a un truc dont je suis certain, c'est que le fric, ca a jamais rendu personne heureux, ce qui rend les gens heureux, c'est quand on arrête de leur casser les burne en leur disant comment ils doivent vivre.

Vive Internet. CACABOUDIN! ^^

a écrit : L'addiction est justement l'état dans lequel on se trouve quand les mécanismes de la volonté sont devenus inefficaces.
Demandez à une personne souffrant d'addiction de faire preuve de volonté, c'est donc faire preuve soi-même de sadisme (au pire) ou d'ignorance (au mieux).
De la mêm
e façon, il est tout aussi idiot de demander à un dépressif de "se secouer un peu" ou de "se montrer un peu plus enthousiaste". Afficher tout
Je rejoins totalement l'opinion de @Nicontrarié.

a écrit : Je ne suis pas d'accord, le cannibalisme, peu d'entre nous en iront à de telles extrémités.

Dans le film "La Route" (très réaliste) des humains capturent des humains et les enferment dans une cave, vivants, pour les manger, ca n'a pas de sens!
Pourquoi enfermer de la viande
dans une cave et la laisser crever de faim? Ne vaudrait pas t'il mieux d'en faire des soldats? Des guerriers? genre : marche où crève? où faire sécher la viande? (je suis très pragmatique)

Après je te rejoins sur un point: seuls les plus impitoyables survivront. Nous vivons aujourd'hui dans une époque d'abondance (pour certains) mais je suis convaincu que ca ne durera pas très longtemps
Afficher tout
Cannibalisme: ceci dépendrait de la profondeur du cataclysme, et surtout de la durée avant un (possible) retour à la normalité.
Dans le film "la route", celà fait déjà une décennie que les survivants passent toutes les pénuries imaginables. Or, sur une telle période, "la faim à ses raisons que le cerveau n'entend pas". Ce qui était inimaginable, à la veille de la catastrophe mondiale, devient une norme de survie bien réelle.

Fort heureusement, il n'y a aucun signe sérieux pouvant nous faire penser réellement qu'une pénurie (de quelque nature que ce soit) puisse affecter l'humanité à court et moyen terme.
Pour le moment, la production alimentaire mondiale continue d'être excédentaire, et il existe encore un bon "réservoir" de possibilités pour que cette croissance continue.
Une pénurie énergétique ? Encore moins ! À 20 ou 30 ans, c'est même un excès de capacité de production qui se perfile.

De ce message qui a traversé les âges, je retiens surtout que la clef de la survie c'est la polygamie ! ^^

a écrit : Le dialogue entre Dilbert et son collègue résume très bien la probabilité, en cas de catatrophe naturelle de très grande proportion, ou encore de Guerre Civile.
L'effondrement des bases d'une Société (plus d'Administration, de forces de police, etc...) conduira inévitablement à des épisodes de vo
ls, de pillages, etc... entre voisins, quand la nourriture commencera à manquer.
Ensuite, viendra ce qui est représenté dans le film "La route": le cannibalisme.
Terrifiant !!!
Afficher tout
C'est pourquoi les survivalistes et notamment les américains n'oublient pas d'inclure des armes dans leur kit de survie, pour pouvoir défendre leur stock de nourriture !

a écrit : Cannibalisme: ceci dépendrait de la profondeur du cataclysme, et surtout de la durée avant un (possible) retour à la normalité.
Dans le film "la route", celà fait déjà une décennie que les survivants passent toutes les pénuries imaginables. Or, sur une telle période, "la faim à ses raisons que le
cerveau n'entend pas". Ce qui était inimaginable, à la veille de la catastrophe mondiale, devient une norme de survie bien réelle.

Fort heureusement, il n'y a aucun signe sérieux pouvant nous faire penser réellement qu'une pénurie (de quelque nature que ce soit) puisse affecter l'humanité à court et moyen terme.
Pour le moment, la production alimentaire mondiale continue d'être excédentaire, et il existe encore un bon "réservoir" de possibilités pour que cette croissance continue.
Une pénurie énergétique ? Encore moins ! À 20 ou 30 ans, c'est même un excès de capacité de production qui se perfile.
Afficher tout
Après une période de grands troubles suite à une catastrophe, les humains s'associeront de nouveau pour reconstruire un monde.

Manger des gens, oui, certains le feront, mais regarde la réalité, ceux qui l'ont fait l'ont fait parce qu'ils n'avaient pas le choix et n'ont tué personne, l'être humain n'est pas si méchant que ça en vrai.

Et je dirai même plus, c'est les salauds qui crèveront en premier, parce que les gens normaux ont presque tous quelquechose à perdre et sont capables de tout pour sauver ce qui peut l'être. ;)

Si on me demande poliment, je suis prêt à donner un peu de mon stock de bouffe, et toi? Je suis certain que oui.
Prends cette boite de sardines et barre toi "clic" ^^

Le film "La Route " est très réaliste, mais n'oublie pas le finish: ,)

a écrit : C'est pourquoi les survivalistes et notamment les américains n'oublient pas d'inclure des armes dans leur kit de survie, pour pouvoir défendre leur stock de nourriture ! Y'en a qui exagèrent quand même, un flingue... ca ca passe, mais tout un arsenal, des fusils automatiques, des lance grenades, des milliers de cartouches... ne me dit pas qu'ils n'ont pas une idée derrière la tête au cas où ça parte en sucette...

Après, ils se démerdent, si ca les fait marrer d'accélérer le processus... nous en Europe on a déjà donné! ^^

a écrit : De ce message qui a traversé les âges, je retiens surtout que la clef de la survie c'est la polygamie ! ^^ Ce passage m'a beaucoup interpelé également, alors j'ai lu la version originale en néerlandais pour être sûr d'avoir bien compris.
Et en fait tu fais un contresens, c'est totalement l'inverse. La fin de se texte est une ode au mariage, ou tout du moins à la vie en couple !
Le texte dit: "Prenez une autre petite femme (andere vrouwtje) à temps (bijtijds)": ce qui veut dire que si vous êtes célibataire ou divorcé, mariez vous avant d'être trop vieux et de finir seul !
Il est demandé ensuite aux homme mariés "Pas op het huis !": "surveillez la maison", ce qui veut dire qu'il faut tout faire pour que Madame se sente bien et ne s'en aille pas.
Petit détail amusant: "Salut les Hommes" est écrit "Salut mannen !", en français dans le texte.

a écrit : Ce passage m'a beaucoup interpelé également, alors j'ai lu la version originale en néerlandais pour être sûr d'avoir bien compris.
Et en fait tu fais un contresens, c'est totalement l'inverse. La fin de se texte est une ode au mariage, ou tout du moins à la vie en couple !
Le tex
te dit: "Prenez une autre petite femme (andere vrouwtje) à temps (bijtijds)": ce qui veut dire que si vous êtes célibataire ou divorcé, mariez vous avant d'être trop vieux et de finir seul !
Il est demandé ensuite aux homme mariés "Pas op het huis !": "surveillez la maison", ce qui veut dire qu'il faut tout faire pour que Madame se sente bien et ne s'en aille pas.
Petit détail amusant: "Salut les Hommes" est écrit "Salut mannen !", en français dans le texte.
Afficher tout
Je suis aussi parti voir la version originale avant de m'avancer. Après je ne sais pas quel est ton niveau de néerlandais, pour ma part il est quasiment nul. J'en ai beaucoup entendu mais je ne baragouine que quelques mots.
Du coup je m'en suis remis aux traducteurs en ligne, pas très fiable c'est sur. Et pour moi la présence de "andere" me conforte dans ma version. Comme en allemand la traduction est "autre" avec des notions de "changer, varier, différend"
fr.bab.la/dictionnaire/allemand-francais/andere
Et "pas op" que je connais bien pour l'avoir beaucoup entendu, ça a vraiment une connotation de "attention touche pas à ça petit con".
Donc ça ne repose pas sur grand chose mais j'ai quand même l'impression que ma version est la bonne. Mais si tu me dis que tu as une certaine maitrise de la langue, ou quelqu'un d'autre je serais ravi d'avoir une "certitude" sur le sens de ce message.

a écrit : Je suis aussi parti voir la version originale avant de m'avancer. Après je ne sais pas quel est ton niveau de néerlandais, pour ma part il est quasiment nul. J'en ai beaucoup entendu mais je ne baragouine que quelques mots.
Du coup je m'en suis remis aux traducteurs en ligne, pas très fiable c
9;est sur. Et pour moi la présence de "andere" me conforte dans ma version. Comme en allemand la traduction est "autre" avec des notions de "changer, varier, différend"
fr.bab.la/dictionnaire/allemand-francais/andere
Et "pas op" que je connais bien pour l'avoir beaucoup entendu, ça a vraiment une connotation de "attention touche pas à ça petit con".
Donc ça ne repose pas sur grand chose mais j'ai quand même l'impression que ma version est la bonne. Mais si tu me dis que tu as une certaine maitrise de la langue, ou quelqu'un d'autre je serais ravi d'avoir une "certitude" sur le sens de ce message.
Afficher tout
La traduction française est de toute façon très bonne. J'ai juste lu la version NL pour avoir une confirmation, elle ne m'a rien apporté de plus. Je crois que c'est surtout une question d'interprétation qui nous distinguent. ("Pas op": c'est "fais gaffe" au fait)
Alors voici mon interprétation: le mec s'est retrouvé seul avant que la guerre n'éclate, sa femme précédente avait dû partir ou il avait décidé de la quitter. Et pas facile de draguer et de retrouver l'amour en temps de guerre. Bref, il se sent seul et commence à croire qu'il va finir seul. Je me trompe peut-être, quelque chose peut m'échapper.

En fait, je ne comprends pas comment tu en est arrivé à cette idée de "plusieurs femmes " ? Je n'ai pas compris ton cheminement de pensée, ton interprétation du texte.
Et j'aimerais bien la connaître.

"Pas op" oui c'est fait "fais gaffe ou attention", autant pour dire à un gamin de ne pas faire une connerie, qu'à une personne qui va traverser etc... mais il ne me semble pas qu'il y ait une notion de "prendre soin de.."
Alors mon interprétation vient de "andere" ou "une autre", s'il veut dire trouve une femme, il dit juste "trouve une femme", même s'il se retrouve seul...il ne parle pas de lui, il donne un conseil à quelqu'un dont il ne connaît pas la situation, alors pourquoi utiliser "andere" ? Et si il utilise "une autre", ça ne veut pas dire "change", ça n'a pas de sens. Donc pour moi il n'y a qu'un seul sens possible ; accentué par "profitez de la vie", accentué par "pas op les hommes mariés". Autant pour quelqu'un déjà en couple, mais sans engagement formel...bon ça peut passer, autant pour quelqu'un de marié...bah fais gaffe à toi quoi, fais toi discret.
Enfin c'est mon idée (du message). o:)

a écrit : Bizarrement il ne parle pas du stock de PQ ou de pâtes Normal les pattes ne sont si veilles

Posté le

android

(0)

Répondre

Prenez à temps une autre femme ? Tu peux développer...