La barrière de crottes des abeilles Apis cerana

Proposé par
le
dans

Pour se prémunir de l’attaque de frelons géants, les abeilles asiatiques Apis cerana ont mis au point une tactique efficace. Elles tapissent les entrées de leurs ruches avec des déjections d’animaux récupérées à même le sol (bouses, fientes et autres crottes). D’après les observations des chercheurs, le temps passé par les frelons à proximité des entrées de ruches baisse ainsi de 80%.

Il reste à comprendre pourquoi ce répulsif naturel est si efficace contre les frelons sans paraitre déranger les abeilles.


Commentaires préférés (3)

Ces abeilles sont aussi capables d'attaquer les frelons : pour ça, elles s'agglutinent autour du frelon pour former une boule et tuer le frelon "par surchauffe". Pour ceux qui s'en souviennent, une vidéo tournait sur Internent il y a quelques années.

edit : ce n'est pas la vidéo que j'ai en tête, mais en voici une qui illustre bien le truc : www.youtube.com/watch?v=CbHpBdWFMtk&ab_channel=NationalGeographicWildFrance

Les frelons asiatiques sont une vraie plaie pour les ruchers européens, nos abeilles étant démunies face à de tels prédateurs.

Cela étant une solution semble émerger mettant sur le devant de la scène un sauveteur assez inattendu : les poules.

Friandes de frelons, elles raffolent particulièrement des asiatiques. Des tests semblent démontrer qu’elles seraient capables de sécuriser les ruchers. Cela permettrait de rattraper un peu la bourde commis par les humains en important par accident ses frelons.

Bref qui de l’œuf ou de la poule ... difficile à dire mais qui du frelon ou de la poule : ça semble évident !

A ce propos, étant apiculteur dans la region bordelaise (d’ou est parti l’invasion européenne de frelon asiatique vers 2006), j’aimerai vous donner quelques infos sur le frelon asiatique ou vespa velutina nigrithorax.

C’est un vrai fléau pour les abeilles européennes qui ne savent pas lutter contre.
Si le frelon tue les abeilles, ce n’est pas seulement en les mangeant par centaine en les capturant au vol... c’est surtout parce que, par sa presence en vol stationnaire devant les ruches, il paralyse l’activité des abeilles, qui n’osent plus sortir pour récupérer nectar et pollen et finissent donc par mourir de faim, parfois avant l’hiver. Une fois la ruche affaiblie, il n’a plus qu’a y entrer pour piller miel et abeilles sans rencontrer la moindre resistance.

Il n’y a pour l’instant rien d’efficace pour l’éradiquer. Les chercheurs tentent plutôt de « maitriser » son invasion... A titre d’exemple, on a relevé en France 6x plus de frelons en 2020 qu’en 2019 et ils ont deja gagnés tout nos pays frontaliers..

Vois pouvez faire quelque chose, meme en ville, pour lutter contre ça. On peut piéger intelligemment pour limiter la propagation. La période la plus propice pour piéger arrive bientôt. Un simple piege avec une bouteille plastique dont le goulot est retourné suffit. Du panaché comme appât (peu cher), avec du sirop de cassis ou grenadine sera parfait. Un peu d’alcool (vin blanc ou biere) permet de ne pas repousser les abeilles mais attire les frelons.

Au retour de beaux jours, quand la temperature recommence a monter un peu (du 15 fevrier au 15 avril environ), les reines frelon sortent de leur cachette hivernale (compost, laine de verre, bref un endroit au chaud pour l’hiver) pour fonder une nouvelle colonie. Pendant 2 mois environ, elle va construire un nid primaire, pondre 1 oeuf par jour et nourrir les larves qui mettront 45 jours a devenir des ouvrières. C’est le moment d’agir. Si vous piégez un frelon entre février et mai, c’est une fondatrice, c’est donc toute une colonie (jusqu’a 10 000 individus) que vous avez piégé! Il est donc préférable de piéger 1 frelon en mars que 1000 en juillet!

Merci a tous ceux qui m’ont lu... et surtout MERCI a vous qui allez passer a l’action en déposant un piège dans votre jardin ou sur votre balcon!


Tous les commentaires (17)

Ces abeilles sont aussi capables d'attaquer les frelons : pour ça, elles s'agglutinent autour du frelon pour former une boule et tuer le frelon "par surchauffe". Pour ceux qui s'en souviennent, une vidéo tournait sur Internent il y a quelques années.

edit : ce n'est pas la vidéo que j'ai en tête, mais en voici une qui illustre bien le truc : www.youtube.com/watch?v=CbHpBdWFMtk&ab_channel=NationalGeographicWildFrance

a écrit : Ces abeilles sont aussi capables d'attaquer les frelons : pour ça, elles s'agglutinent autour du frelon pour former une boule et tuer le frelon "par surchauffe". Pour ceux qui s'en souviennent, une vidéo tournait sur Internent il y a quelques années.

edit : ce n'est pas la vid
éo que j'ai en tête, mais en voici une qui illustre bien le truc : www.youtube.com/watch?v=CbHpBdWFMtk&ab_channel=NationalGeographicWildFrance Afficher tout
Il me semble que le frelon meurt d’hyperthermie entre 43 et 46 degrés Celsius.
En effet lorsque les abeilles s’agglutinent autour de lui et battent leurs ailes, la température de la « boule » monte rapidement.

a écrit : Il me semble que le frelon meurt d’hyperthermie entre 43 et 46 degrés Celsius.
En effet lorsque les abeilles s’agglutinent autour de lui et battent leurs ailes, la température de la « boule » monte rapidement.
oui, hyperthermie est plus adapté que surchauffe :D

Les frelons asiatiques sont une vraie plaie pour les ruchers européens, nos abeilles étant démunies face à de tels prédateurs.

Cela étant une solution semble émerger mettant sur le devant de la scène un sauveteur assez inattendu : les poules.

Friandes de frelons, elles raffolent particulièrement des asiatiques. Des tests semblent démontrer qu’elles seraient capables de sécuriser les ruchers. Cela permettrait de rattraper un peu la bourde commis par les humains en important par accident ses frelons.

Bref qui de l’œuf ou de la poule ... difficile à dire mais qui du frelon ou de la poule : ça semble évident !

L’anecdote me rappelle un article à propos de la « supériorité » des frelons sur les abeilles et qui expliquait que lorsqu’une nouvelle espèce est introduite sur un territoire, il y a de fortes chances qu’elle soit sans réel prédateur, sauf que cet avantage ne dure pas longtemps, le temps que les espèces victimes trouvent un moyen de se protéger face à ce nouveau prédateur.

A ce propos, étant apiculteur dans la region bordelaise (d’ou est parti l’invasion européenne de frelon asiatique vers 2006), j’aimerai vous donner quelques infos sur le frelon asiatique ou vespa velutina nigrithorax.

C’est un vrai fléau pour les abeilles européennes qui ne savent pas lutter contre.
Si le frelon tue les abeilles, ce n’est pas seulement en les mangeant par centaine en les capturant au vol... c’est surtout parce que, par sa presence en vol stationnaire devant les ruches, il paralyse l’activité des abeilles, qui n’osent plus sortir pour récupérer nectar et pollen et finissent donc par mourir de faim, parfois avant l’hiver. Une fois la ruche affaiblie, il n’a plus qu’a y entrer pour piller miel et abeilles sans rencontrer la moindre resistance.

Il n’y a pour l’instant rien d’efficace pour l’éradiquer. Les chercheurs tentent plutôt de « maitriser » son invasion... A titre d’exemple, on a relevé en France 6x plus de frelons en 2020 qu’en 2019 et ils ont deja gagnés tout nos pays frontaliers..

Vois pouvez faire quelque chose, meme en ville, pour lutter contre ça. On peut piéger intelligemment pour limiter la propagation. La période la plus propice pour piéger arrive bientôt. Un simple piege avec une bouteille plastique dont le goulot est retourné suffit. Du panaché comme appât (peu cher), avec du sirop de cassis ou grenadine sera parfait. Un peu d’alcool (vin blanc ou biere) permet de ne pas repousser les abeilles mais attire les frelons.

Au retour de beaux jours, quand la temperature recommence a monter un peu (du 15 fevrier au 15 avril environ), les reines frelon sortent de leur cachette hivernale (compost, laine de verre, bref un endroit au chaud pour l’hiver) pour fonder une nouvelle colonie. Pendant 2 mois environ, elle va construire un nid primaire, pondre 1 oeuf par jour et nourrir les larves qui mettront 45 jours a devenir des ouvrières. C’est le moment d’agir. Si vous piégez un frelon entre février et mai, c’est une fondatrice, c’est donc toute une colonie (jusqu’a 10 000 individus) que vous avez piégé! Il est donc préférable de piéger 1 frelon en mars que 1000 en juillet!

Merci a tous ceux qui m’ont lu... et surtout MERCI a vous qui allez passer a l’action en déposant un piège dans votre jardin ou sur votre balcon!

a écrit : Les frelons asiatiques sont une vraie plaie pour les ruchers européens, nos abeilles étant démunies face à de tels prédateurs.

Cela étant une solution semble émerger mettant sur le devant de la scène un sauveteur assez inattendu : les poules.

Friandes de frelons, elles raffolent particulière
ment des asiatiques. Des tests semblent démontrer qu’elles seraient capables de sécuriser les ruchers. Cela permettrait de rattraper un peu la bourde commis par les humains en important par accident ses frelons.

Bref qui de l’œuf ou de la poule ... difficile à dire mais qui du frelon ou de la poule : ça semble évident !
Afficher tout
Je te crois tout à fait mais as tu des sources sur ce que tu avances ? Ça m’intéresse !

a écrit : Les frelons asiatiques sont une vraie plaie pour les ruchers européens, nos abeilles étant démunies face à de tels prédateurs.

Cela étant une solution semble émerger mettant sur le devant de la scène un sauveteur assez inattendu : les poules.

Friandes de frelons, elles raffolent particulière
ment des asiatiques. Des tests semblent démontrer qu’elles seraient capables de sécuriser les ruchers. Cela permettrait de rattraper un peu la bourde commis par les humains en important par accident ses frelons.

Bref qui de l’œuf ou de la poule ... difficile à dire mais qui du frelon ou de la poule : ça semble évident !
Afficher tout
[Commentaire 1/2]
Ayant regardé de nombreuses vidéos et consulter quelques articles à ce sujet (essentiellement en 2018-2019) je pense pouvoir affirmer que l'efficacité des poules reste très limité.
C'était y'a 2-3 ans que c'était à la mode de mettre des poules à côté des ruches mais même si quelques poules pouvaient manger d'une demi-douzaine à douzaine de frelons par semaine cela n'empêche pas pour autant une attaque massive de frelons asiatiques.
Les résultats de l'adaptateur de vol NORMA développé par l'apiculteur français Norbert Mathieu semblent bien plus encourageants : youtu.be/Lv7xAZfZAsk
Pour aller plus loin il y a la chaîne youtube d'Etienne LGF : un apiculteur qui filme bcp de destructions de nids nuisibles d'insectes.
Il y a aussi cette vidéo sympathique sur les recherches effectuées sur les frelons asiatiques à l'aide notamment d'émetteurs de 300mg placés sur des frelons asiatiques anesthésiés : youtu.be/jRwLd78zPRY.
J'ai aperçu la vignette de cette très longue vidéo (120 minutes) sur Youtube (je ne l'ai pas vu) qui prétend faire un bilan de l'état des connaissances sur les frelons asiatiques : youtu.be/iMmbpPzqUXo (elle date d'il y a deux ans).

Je me permets de faire un petit résumé de ce que je pense connaître sur les frelons asiatiques (Vespa Velutina, à ne pas confondre avec les frelons géants : Vespa mandarinia dont aucun individu n'a encore été attesté en Europe et qui a été repéré en Amérique du Nord pour la première fois durant ces dernières années) :
Les spécimens de Vespa Velutina Nigrithorax (la sous-espèce des Vespa Velutina présente en Europe) :
ont la particularité d'être actif sur une très grande période de l'année (de mi-février à mi-décembre environ dans les régions les plus chaudes de la France comme dans les Landes où se trouve Étienne LGF), ils arrivent à maintenir leur nid à une température élevée même lorsqu'il fait très froid dehors. Si les nids de trouvent dans des granges, greniers ou autre bâtiment alors c'est possible de maintenir cette température importante en fournissant moins d'effort (les ruches sont chauffées grâce aux battements d'ailes rapides des frelons).
L'abeille domestique (Apis mellifera, à ne pas confondre avec les dizaines/centaines d'autres espèces d'hyménoptères + ou - répandues dans les diverses régions de la métropole française : bourdons, osmies, collète, andrène, mégachile, mélecte, eucère,...) constituerait en moyenne autour de 30% de l'alimentation totale des Vespa Velutina Nigrithorax et cela peut monter jusque 85% de leur alimentation dans les milieux où l'abeille domestique se trouve en abondance. Mais comme souvent, l'être humain remarque tout d'abord les impacts d'une espèce animale lorsque celle-ci a un impact sur l'être humain et aucune recherche (à ma connaissance) sur les impacts de ces frelons asiatiques sur les autres espèces d'abeilles, bourdons et guêpes n'a été mené.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Les frelons asiatiques sont une vraie plaie pour les ruchers européens, nos abeilles étant démunies face à de tels prédateurs.

Cela étant une solution semble émerger mettant sur le devant de la scène un sauveteur assez inattendu : les poules.

Friandes de frelons, elles raffolent particulière
ment des asiatiques. Des tests semblent démontrer qu’elles seraient capables de sécuriser les ruchers. Cela permettrait de rattraper un peu la bourde commis par les humains en important par accident ses frelons.

Bref qui de l’œuf ou de la poule ... difficile à dire mais qui du frelon ou de la poule : ça semble évident !
Afficher tout
[Commentaire 2/2]
Aussi, si la pause de pièges artisanaux (à base de sirop, bière brune et vin blanc (ce dernier ingrédient étant censé avoir un effet répulsif vis-à-vis des abeilles et mes expériences attestent qu'effectivement y'avait très peu d'abeilles domestiques dans les pièges où l'on mettait du vin blanc comparé à ceux où l'on n'en mettait pas)) peut sembler utile pour piéger les reines de frelons asiatiques au début de l'année, cela n'est pas avéré. Il se pourrait aussi qu'en parvenant à tuer 3-4 reines de frelons asiatiques cela entraînerait une réduction de la concurrence/compétition entre les reines. Etienne LGF a ainsi pu constater à plusieurs reprises que 2-4 reines frelons asiatiques étaient à terre, mortes, au pieds d'un récent nid. Il semblerait que les reines frelons asiatiques se "battent" les unes contre les autres et donc se régulent naturellement.
"Il semble qu'une régulation naturelle des populations du frelon asiatique ait lieu. [...] Dans le département du Lot-et-Garonne où l'espèce s'est installée en premier [première présence officiellement attestée en 2004], ses effectifs ont fortement augmenté jusqu'en 2007, puis n'atteignaient plus que 10% de ce total trois ans plus tard. [...] En l'état actuelle des connaissances, l'Abeille domestique est la seule espèce qui ait à souffrir partiellement de l'installation du frelon asiatique en Europe. Malgré tout, il a été inscrit (Vespa Velutina Nigrithorax) sur la liste des espèces invasives indésirables par l'Union Européenne en 2016." (Source : La page 137 du livre : "Abeilles, bourdons, guêpes et fourmis d'Europe. Identification, comportement, habitat." d'Heiko Bellmann, réédité chez Delachaux et Niestle y'a 2-4 ans.)

Je rajoute aussi un témoignage de mon expérience :
En 2017 y'a eu au moins un nid de frelons asiatiques dans mon village (contre une poutre abîmée d'une grange d'un voisin).
Durant l'été 2018, y'a eu un nid dans mon abri de jardin et au moins 2 autres dans mon village et un gigantesque dans un village situé à 3 kilomètres. Ils ont fait des ravages au sein de la vingtaine de ruches que possède une personne de mon village qui en a perdu environ la moitié et les autres ruches ont été affaiblies mais tout de même il voyait que les abeilles tentaient de se défendre, de se battre contre "l'envahisseur".
En 2019 j'ai aperçu des frelons asiatiques dans mon jardin mais je n'ai pas entendu parler de nids qui auraient été découverts dans un rayon de 5kms autour de chez moi, seulement à 20-30kms.
En 2020 : rien du tout. Il semblerait qu'ils n'aient plus grand chose à manger dans les environs (ou n'aient pas été repéré)!
En 2021, on va voir!

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : A ce propos, étant apiculteur dans la region bordelaise (d’ou est parti l’invasion européenne de frelon asiatique vers 2006), j’aimerai vous donner quelques infos sur le frelon asiatique ou vespa velutina nigrithorax.

C’est un vrai fléau pour les abeilles européennes qui ne savent pas lutter contre.
Si le frelon tue les abeilles, ce n’est pas seulement en les mangeant par centaine en les capturant au vol... c’est surtout parce que, par sa presence en vol stationnaire devant les ruches, il paralyse l’activité des abeilles, qui n’osent plus sortir pour récupérer nectar et pollen et finissent donc par mourir de faim, parfois avant l’hiver. Une fois la ruche affaiblie, il n’a plus qu’a y entrer pour piller miel et abeilles sans rencontrer la moindre resistance.

Il n’y a pour l’instant rien d’efficace pour l’éradiquer. Les chercheurs tentent plutôt de « maitriser » son invasion... A titre d’exemple, on a relevé en France 6x plus de frelons en 2020 qu’en 2019 et ils ont deja gagnés tout nos pays frontaliers..

Vois pouvez faire quelque chose, meme en ville, pour lutter contre ça. On peut piéger intelligemment pour limiter la propagation. La période la plus propice pour piéger arrive bientôt. Un simple piege avec une bouteille plastique dont le goulot est retourné suffit. Du panaché comme appât (peu cher), avec du sirop de cassis ou grenadine sera parfait. Un peu d’alcool (vin blanc ou biere) permet de ne pas repousser les abeilles mais attire les frelons.

Au retour de beaux jours, quand la temperature recommence a monter un peu (du 15 fevrier au 15 avril environ), les reines frelon sortent de leur cachette hivernale (compost, laine de verre, bref un endroit au chaud pour l’hiver) pour fonder une nouvelle colonie. Pendant 2 mois environ, elle va construire un nid primaire, pondre 1 oeuf par jour et nourrir les larves qui mettront 45 jours a devenir des ouvrières. C’est le moment d’agir. Si vous piégez un frelon entre février et mai, c’est une fondatrice, c’est donc toute une colonie (jusqu’a 10 000 individus) que vous avez piégé! Il est donc préférable de piéger 1 frelon en mars que 1000 en juillet!

Merci a tous ceux qui m’ont lu... et surtout MERCI a vous qui allez passer a l’action en déposant un piège dans votre jardin ou sur votre balcon!
Afficher tout
Petite correction :
C'est un vrai fléau pour les abeilles domestiques situées en Europe mais pas pour les abeilles européennes qui n'existent pas.

Petits questionnements pour gros doutes :
"On a relevé 6x plus de frelons en 2020 qu'en 2019" où sont les sources ? N'y avait-il pas aussi 6 fois plus de personnes (entre 2019 et 2020) renseignées sur ce qu'est un frelon asiatique ?

Je doute de l'efficacité (sur le moyen et long terme) du piégeage intelligent que vous prônez dans votre commentaire. Même si je pense qu'à court terme cela doit permettre de diminuer l'importance du "pic" de présence des frelons asiatiques nouvellement installées dans une région où ils n'avaient jamais été présent jusque là (et donc réduire l'impact des frelons asiatiques sur les abeilles domestiques).

Personnellement je pense qu'il faut vraiment étendre ce piégeage intelligent mais uniquement dans les zones où les frelons asiatiques n'ont pas encore été repéré (et limitrophes de là où il est attesté) et dans celles où il est attesté depuis moins de 3 ans.


(Ayant commencé la rédaction de mes deux longs commentaires (c'était trop long pour envoyer le tout dans un seul) vers 23h20, je n'ai pu voir votre commentaire plus tôt et j'apprécie les précisions sur le "mode opératoire" des frelons asiatiques que vous expliquez.)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Les frelons asiatiques sont une vraie plaie pour les ruchers européens, nos abeilles étant démunies face à de tels prédateurs.

Cela étant une solution semble émerger mettant sur le devant de la scène un sauveteur assez inattendu : les poules.

Friandes de frelons, elles raffolent particulière
ment des asiatiques. Des tests semblent démontrer qu’elles seraient capables de sécuriser les ruchers. Cela permettrait de rattraper un peu la bourde commis par les humains en important par accident ses frelons.

Bref qui de l’œuf ou de la poule ... difficile à dire mais qui du frelon ou de la poule : ça semble évident !
Afficher tout
Je suis désolé de te décevoir mais ta solution est juste insolite et inutile sur le terrain. Les expériences sur le terrain n’ont montré aucun résultat. D’ailleurs on remarque même que lesdits poules mangent les abeilles. Faudrait se renseigner, je vois cette anecdote tourner mais elle est fausse !

Et si on mettait nous même du caca devant les ruches de nos abeilles domestiques? Quelqu'un a essayé?

Le piégeage, j'ai essayé, c'est très subtil, mes premiers test ont été catastrophiques, ca piégeait pratiquement pas de frelons, mais des papillons, des mouches (dont certaines que je n'avais jamais vu de ma vie) donc attention à l'appât, et n'achetez JAMAIS d'appât liquide tout prêt, ce sont les pires, ca tue tout le monde, j'ai même retrouvé des mantes religieuse dans mes pièges.

La lutte contre le frelon asiatique ne fait que commencer, pour le moment, j'ai l'impression qu'on tâtonne, mais ce qui est certain, c'est qu'on s'en débarrassera jamais, c'est trop tard, il faut s'y adapter. Toute info est bonne à prendre, et à tester, jusqu'à ce qu'on trouve la solution la plus efficace, où que les abeilles locales s'adaptent, où les deux.

a écrit : A ce propos, étant apiculteur dans la region bordelaise (d’ou est parti l’invasion européenne de frelon asiatique vers 2006), j’aimerai vous donner quelques infos sur le frelon asiatique ou vespa velutina nigrithorax.

C’est un vrai fléau pour les abeilles européennes qui ne savent pas lutter contre.
Si le frelon tue les abeilles, ce n’est pas seulement en les mangeant par centaine en les capturant au vol... c’est surtout parce que, par sa presence en vol stationnaire devant les ruches, il paralyse l’activité des abeilles, qui n’osent plus sortir pour récupérer nectar et pollen et finissent donc par mourir de faim, parfois avant l’hiver. Une fois la ruche affaiblie, il n’a plus qu’a y entrer pour piller miel et abeilles sans rencontrer la moindre resistance.

Il n’y a pour l’instant rien d’efficace pour l’éradiquer. Les chercheurs tentent plutôt de « maitriser » son invasion... A titre d’exemple, on a relevé en France 6x plus de frelons en 2020 qu’en 2019 et ils ont deja gagnés tout nos pays frontaliers..

Vois pouvez faire quelque chose, meme en ville, pour lutter contre ça. On peut piéger intelligemment pour limiter la propagation. La période la plus propice pour piéger arrive bientôt. Un simple piege avec une bouteille plastique dont le goulot est retourné suffit. Du panaché comme appât (peu cher), avec du sirop de cassis ou grenadine sera parfait. Un peu d’alcool (vin blanc ou biere) permet de ne pas repousser les abeilles mais attire les frelons.

Au retour de beaux jours, quand la temperature recommence a monter un peu (du 15 fevrier au 15 avril environ), les reines frelon sortent de leur cachette hivernale (compost, laine de verre, bref un endroit au chaud pour l’hiver) pour fonder une nouvelle colonie. Pendant 2 mois environ, elle va construire un nid primaire, pondre 1 oeuf par jour et nourrir les larves qui mettront 45 jours a devenir des ouvrières. C’est le moment d’agir. Si vous piégez un frelon entre février et mai, c’est une fondatrice, c’est donc toute une colonie (jusqu’a 10 000 individus) que vous avez piégé! Il est donc préférable de piéger 1 frelon en mars que 1000 en juillet!

Merci a tous ceux qui m’ont lu... et surtout MERCI a vous qui allez passer a l’action en déposant un piège dans votre jardin ou sur votre balcon!
Afficher tout
Bonjour, je me suis permis de copier/coller votre commentaire sur mon mur Facebook, pour que les contacts le voient. Même si ce n’est pas miraculeux, peut-être que ça en tuera quelques uns ;-)

a écrit : [Commentaire 2/2]
Aussi, si la pause de pièges artisanaux (à base de sirop, bière brune et vin blanc (ce dernier ingrédient étant censé avoir un effet répulsif vis-à-vis des abeilles et mes expériences attestent qu'effectivement y'avait très peu d'abeilles domestiques dans les pièges où l'on m
ettait du vin blanc comparé à ceux où l'on n'en mettait pas)) peut sembler utile pour piéger les reines de frelons asiatiques au début de l'année, cela n'est pas avéré. Il se pourrait aussi qu'en parvenant à tuer 3-4 reines de frelons asiatiques cela entraînerait une réduction de la concurrence/compétition entre les reines. Etienne LGF a ainsi pu constater à plusieurs reprises que 2-4 reines frelons asiatiques étaient à terre, mortes, au pieds d'un récent nid. Il semblerait que les reines frelons asiatiques se "battent" les unes contre les autres et donc se régulent naturellement.
"Il semble qu'une régulation naturelle des populations du frelon asiatique ait lieu. [...] Dans le département du Lot-et-Garonne où l'espèce s'est installée en premier [première présence officiellement attestée en 2004], ses effectifs ont fortement augmenté jusqu'en 2007, puis n'atteignaient plus que 10% de ce total trois ans plus tard. [...] En l'état actuelle des connaissances, l'Abeille domestique est la seule espèce qui ait à souffrir partiellement de l'installation du frelon asiatique en Europe. Malgré tout, il a été inscrit (Vespa Velutina Nigrithorax) sur la liste des espèces invasives indésirables par l'Union Européenne en 2016." (Source : La page 137 du livre : "Abeilles, bourdons, guêpes et fourmis d'Europe. Identification, comportement, habitat." d'Heiko Bellmann, réédité chez Delachaux et Niestle y'a 2-4 ans.)

Je rajoute aussi un témoignage de mon expérience :
En 2017 y'a eu au moins un nid de frelons asiatiques dans mon village (contre une poutre abîmée d'une grange d'un voisin).
Durant l'été 2018, y'a eu un nid dans mon abri de jardin et au moins 2 autres dans mon village et un gigantesque dans un village situé à 3 kilomètres. Ils ont fait des ravages au sein de la vingtaine de ruches que possède une personne de mon village qui en a perdu environ la moitié et les autres ruches ont été affaiblies mais tout de même il voyait que les abeilles tentaient de se défendre, de se battre contre "l'envahisseur".
En 2019 j'ai aperçu des frelons asiatiques dans mon jardin mais je n'ai pas entendu parler de nids qui auraient été découverts dans un rayon de 5kms autour de chez moi, seulement à 20-30kms.
En 2020 : rien du tout. Il semblerait qu'ils n'aient plus grand chose à manger dans les environs (ou n'aient pas été repéré)!
En 2021, on va voir!
Afficher tout
Si tu as aperçu des frelons asiatique dans ton jardin... c’est qu’il y avait un nids a moins de 2km max et plus probablement moins de 500m. les frelons tournent dans un rayon de 700m en moyenne autour du nids.

Pour répondre a ta question sur les sources, voici par exemple un lien vers le site de l’UNAF.

www.unaf-apiculture.info/actualites/2020-annee-record-de-predation-du-frelon-asiatique-l-unaf-demande-a-la-france.html

Les relevés sont fait par des apiculteurs qui savent ce qu’est un frelon asiatique. Il est possible que l’année 2020 ai vue une baisse de la presence du frelon chez toi, ça a été le cas pour quelques rares territoires, mais sur le plan national une nette augmentation entre 2019 et 2020.

a écrit : A ce propos, étant apiculteur dans la region bordelaise (d’ou est parti l’invasion européenne de frelon asiatique vers 2006), j’aimerai vous donner quelques infos sur le frelon asiatique ou vespa velutina nigrithorax.

C’est un vrai fléau pour les abeilles européennes qui ne savent pas lutter contre.
Si le frelon tue les abeilles, ce n’est pas seulement en les mangeant par centaine en les capturant au vol... c’est surtout parce que, par sa presence en vol stationnaire devant les ruches, il paralyse l’activité des abeilles, qui n’osent plus sortir pour récupérer nectar et pollen et finissent donc par mourir de faim, parfois avant l’hiver. Une fois la ruche affaiblie, il n’a plus qu’a y entrer pour piller miel et abeilles sans rencontrer la moindre resistance.

Il n’y a pour l’instant rien d’efficace pour l’éradiquer. Les chercheurs tentent plutôt de « maitriser » son invasion... A titre d’exemple, on a relevé en France 6x plus de frelons en 2020 qu’en 2019 et ils ont deja gagnés tout nos pays frontaliers..

Vois pouvez faire quelque chose, meme en ville, pour lutter contre ça. On peut piéger intelligemment pour limiter la propagation. La période la plus propice pour piéger arrive bientôt. Un simple piege avec une bouteille plastique dont le goulot est retourné suffit. Du panaché comme appât (peu cher), avec du sirop de cassis ou grenadine sera parfait. Un peu d’alcool (vin blanc ou biere) permet de ne pas repousser les abeilles mais attire les frelons.

Au retour de beaux jours, quand la temperature recommence a monter un peu (du 15 fevrier au 15 avril environ), les reines frelon sortent de leur cachette hivernale (compost, laine de verre, bref un endroit au chaud pour l’hiver) pour fonder une nouvelle colonie. Pendant 2 mois environ, elle va construire un nid primaire, pondre 1 oeuf par jour et nourrir les larves qui mettront 45 jours a devenir des ouvrières. C’est le moment d’agir. Si vous piégez un frelon entre février et mai, c’est une fondatrice, c’est donc toute une colonie (jusqu’a 10 000 individus) que vous avez piégé! Il est donc préférable de piéger 1 frelon en mars que 1000 en juillet!

Merci a tous ceux qui m’ont lu... et surtout MERCI a vous qui allez passer a l’action en déposant un piège dans votre jardin ou sur votre balcon!
Afficher tout
D'ailleurs on met maintenant sur nos ruches de petites reglettes en plastiques laissant passer les abeilles mais pas les frelons.
Donc ce n est pas l'entrée du frelon dans la ruche qui est la plus a plaindre.
Ma ruche etant dans ma pâture où gambadent mes poules, j'espere ne jamais etre embêté par les frelons

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Si tu as aperçu des frelons asiatique dans ton jardin... c’est qu’il y avait un nids a moins de 2km max et plus probablement moins de 500m. les frelons tournent dans un rayon de 700m en moyenne autour du nids.

Pour répondre a ta question sur les sources, voici par exemple un lien vers le site de l’UNAF. <
br />
www.unaf-apiculture.info/actualites/2020-annee-record-de-predation-du-frelon-asiatique-l-unaf-demande-a-la-france.html

Les relevés sont fait par des apiculteurs qui savent ce qu’est un frelon asiatique. Il est possible que l’année 2020 ai vue une baisse de la presence du frelon chez toi, ça a été le cas pour quelques rares territoires, mais sur le plan national une nette augmentation entre 2019 et 2020.
Afficher tout
Le site de l'UNAF ne mentionne pas ses sources malheureusement.
Et dans le lien que vous avez partagé ils parlent d'une "pression exercée" 4 à 5 fois supérieures en 2020 par rapport à 2019, et, même si cela reste une forte augmentation, cela reste différent de la multiplication par 6 que vous avez évoqué dans un autre commentaire.