Le désordre mental causé par l’hyperinflation

Proposé par
le

Durant l’hyperinflation qui frappa l’Allemagne entre juin 1921 et janvier 1924, les psychologues identifièrent un nouveau désordre mental, baptisé « zero stroke ». Il se manifestait chez des personnes « normales » et se caractérisait par un besoin d’écrire d’immenses lignes de zéro.

Les patients atteints avaient aussi tendance à appliquer l’hyperinflation à d’autres choses, comme leur âge (« dix milliards d’années ») ou le nombre d’enfants (« mille milliards d’enfants »). Ce désordre était vraisemblablement causé par le fait de devoir calculer en permanence — avec des nombres énormes — la valeur des choses, alors même qu’elle changeait à une vitesse fulgurante. Les ouvriers, payés à la journée, devaient ainsi dépenser leur paie dans la demi-heure, pour ne pas se retrouver avec un tas de billets sans valeur, et on dit que le prix d’une tasse de café doublait entre le moment où il était servi et celui où il était bu.


Tous les commentaires (48)

a écrit : Ben, non, tu attendra, en déflation, demain, pour acheter la voiture neuve dont tu rêve, c'est ca l'idée. En attendant tu fais réparer l'ancienne parce que ca coute moins cher.

On est pas cons, on sait compter. ;)

Après pour les produits de première nécessité, je suis d'
;accord avec toi. On ne peut pas attendre, mais c'est là qu'est le truc, les produits de première nécessité, si jamais ca bouge trop, ca se termine en révolte. Pourquoi tu crois que l'agriculture est fortement subventionnée dans les pays riches? On peut se passer de smarphone, mais pas de pain. Afficher tout
Pour la voiture, bah oui, et alors ? C'est le principe en fait... Mais c'est plus le même débat, j'en conviens !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ça me questionne ton propos...
Je ne parle que de ce que je connais et vis... Donc excusez d'avance l'exemple précis..
Étant donné que le point d'indice des fonctionnaires est gelé et que les salaires des insyits n'augmentent pas avec l'inflation, dois-je en déduire que d'après
tes dires et ton analyse les instits ne sont pas utiles et que leur métier est voué à disparaître ? Et que c'est voulu et calculé ??

Très intéressant toutes cette discussion sur la valeur de l'argent... On se sent tout de même un peu manipulés après réflexion non ?
Afficher tout
Heureusement non. Mais la réalité n'est pas plus reluisante.
Ce que j'expliquais est une variable d'ajustement social et sociétale. C'est quelque chose qui se fait naturellement, il n'y a pas de volonté réfléchie, planifiée et mise en oeuvre par quelque marionnettiste dans l'ombre.
Par contre, l'exemple que tu donne est un bon cas de la bêtise de certaines élites dirigeantes. Ca fait depuis longtemps qu'on finance de plus en truc "poudre aux yeux" et qu'on s'accommode de payer de moins en moins certains emplois pourtant essentiels. Vu que les chiffres sur le bulletin de paie restent les même ça ne choque pas tant que ça même auprès des personnes ciblées.
Il y a des années un haut fonctionnaire a dû trouver le filon et depuis tous les gouvernements s'accommodent de cet état de fait parce qu'il "y a plus urgent" et que c'est pas eux qui ont fait la connerie.

a écrit : Heureusement non. Mais la réalité n'est pas plus reluisante.
Ce que j'expliquais est une variable d'ajustement social et sociétale. C'est quelque chose qui se fait naturellement, il n'y a pas de volonté réfléchie, planifiée et mise en oeuvre par quelque marionnettiste dans l'ombre.r /> Par contre, l'exemple que tu donne est un bon cas de la bêtise de certaines élites dirigeantes. Ca fait depuis longtemps qu'on finance de plus en truc "poudre aux yeux" et qu'on s'accommode de payer de moins en moins certains emplois pourtant essentiels. Vu que les chiffres sur le bulletin de paie restent les même ça ne choque pas tant que ça même auprès des personnes ciblées.
Il y a des années un haut fonctionnaire a dû trouver le filon et depuis tous les gouvernements s'accommodent de cet état de fait parce qu'il "y a plus urgent" et que c'est pas eux qui ont fait la connerie.
Afficher tout
Oui c'est une belle bêtises de figer les indices. Tout comme d'avoir arrêté l'indexation des salaires en 1983.

Au Luxembourg, l'ensemble des salaires (publics et privés) est revalorisé chaque année en pratiquant une indexation basé sur le taux d'inflation. Dès qu'un seuil est dépassé, l'ensemble des salaires est revalorisé pour garantir une stabilité du pouvoir d'achat (ça ne fonctionne qu'en théorie car la bulle immobilière luxembourgeoise en grignote la majorité). Toutefois, cela fonctionne pour l'alimentaire et les produits de première nécessité.

C'est le cas également en Belgique pour les salaires du secteur public et les allocations. En Espagne, de nombreuses conventions collectives permettent la mise en place de cette indexation. Et en France, débrouillez-vous ...
www.bfmtv.com/economie/economie-social/union-europeenne/ces-pays-ou-tous-les-salaires-sont-indexes-sur-l-inflation_AN-201808040013.html

a écrit : Cette hyperinflation a tellement marqué les esprits qu'on en ressent encore les effets aujourd'hui. Les Allemands opposent toujours leur désaccord quand il s'agit de modifier la limite des 2% d'inflation imposé par l'UE et surtout par la BCE.

Et pourtant jouer sur cette inflation &
quot;pourrait" nous aider à résoudre certains problèmes (endettement des états, crise économique, etc...). Cela reste un jeu dangereux car il est bien plus difficile de provoquer une déflation qu'une inflation.

N'oublions pas non plus que si en UE, nous arrivons à gérer cette inflation, elle est encore un soucis dans quelques pays du monde. Le Vénézuéla fait office de champion du monde avec une inflation de 844,1% en 2020, entre juin 2019 et juin 2020, les prix ont connu une augmentation de 3.524%.
Afficher tout
Et en finir avec l'évasion fiscale de certains milliardaires surtout, déjà ça ferait beaucoup plus de bien que n'importe quelle manoeuvre.... mais ça ce sera après la démocrature macronienne

a écrit : Et en finir avec l'évasion fiscale de certains milliardaires surtout, déjà ça ferait beaucoup plus de bien que n'importe quelle manoeuvre.... mais ça ce sera après la démocrature macronienne Bof, la fin de l'évasion fiscale... On a espéré que ça serait après Chirac, après Sarkozy, après Hollande, et maintenant on espère que ça sera après Macron.
Donc bref, ça sera après après.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ou alors investissez-le ! Dans les crypto-monnaies (Stablecoins = qui ne varient pas), on peut trouver des placements assez juteux pour remplacer le livret A, de l’ordre de 6-7% d’intérêts par an minimum avec la DeFi (Finance Décentralisée, je vous laisse faire vos recherches) Attention avec les stable coin qui risquent fortement d’être interdites par le stable Act américain et je pense que d’autres pays font suivre. Les états n’aiment pas trop qu’on marchent sur leur plate bande et qu’on empiète sur leur pouvoir régalien.

Le BTC est déjà trop cher pour investir dedans mais sa volatilité actuelle peut toujours vous faire gagner de l’argent. Personnellement je parierais plutôt sur le EGLD ;) (+195% en 7 jours)
Mais attention cela reste un jeu dangereux. Tout peut s’effondrer en quelques heures.

Mon père faisait partie d'une délégation en Allemagne à cette époque. Il me comptait qu'il était préférable d'acheter des chemises neuves immédiatement plutôt que de faire nettoyer ses chemises sales et payer ce nettoyage le lendemain.

Posté le

android

(0)

Répondre