Les « cafés con piernas », un concept singulier dans le Chili conservateur

Proposé par
le
dans

Les « cafés con piernas » (café avec des jambes ») sont des établissements au Chili dans lesquels vous pouvez être servis par des serveuses en mini-jupe, voire en sous-vêtements. Concept surprenant, mais fréquent à Santiago, ces cafés sont ouverts la semaine sur les heures de bureau, ne vendent pas d’alcool et se trouvent dans le centre-ville.

Ils connurent un essor important dans les années 1990, pour atteindre jusqu’à 150 cafés à Santiago à leur apogée. Les serveuses peuvent faire la discussion avec les clients, mais rien de plus. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les serveuses sont souvent surqualifiées, et font cela en job étudiant.


Commentaires préférés (3)

Avouez que vous espériez une autre image bande de coquins ! :)

a écrit : Avouez que vous espériez une autre image bande de coquins ! :) C'est bien la première que je suis aussi déçu par une image d'illustration

Philippe, la traduction au français, aurait été meilleure, par "café ET jambes".

Pour comprendre cette petite différence, il faut remonter au premier établissement de Santiago, qui inventa ce concept... par hasard.
Nous sommes dans les années 70, et un café choisit de changer la tenue de ses serveuses, imposant la mini-jupe dans l'uniforme.
Le succès sera au rendez-vous, incitant d'autres établissements à l'imiter, et allant même plus loin dans les petites tenues de son personnel féminin, tel le bikini ou la lingerie fine. L'un des établissements célèbres, fut le "baron rojo" aux vitres teintées, où il y avait même la "Happy hour" en topless.

Ces établissements, très critiqués par les groupes Conservateurs Chiliens, ont plus d'une fois fait l'objet de dénonces (non officielles) de couverture à la Prostitution.
Actuellement fermés pour cause de Covid-19, le personnel féminin est principalement composé de Vénézuéliennes et de Colombiennes, qui ne sont pas toujours en situation Administrative régulière dans ce pays Andin.

Actuellement, les "cafés con piernas" ne sont plus une spécificité purement Chilienne. On en trouve dans plus d'un pays d'Amérique du Sud, ainsi qu'aux États-Unis.

www-bbc-com.cdn.ampproject.org/v/s/www.bbc.com/mundo/noticias-america-latina-42698088.amp?amp_js_v=a6&amp_gsa=1&usqp=mq331AQHKAFQArABIA%3D%3D#aoh=16164106365717&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&amp_tf=De%20%251%24s&ampshare=https%3A%2F%2Fwww.bbc.com%2Fmundo%2Fnoticias-america-latina-42698088


Tous les commentaires (39)

Avouez que vous espériez une autre image bande de coquins ! :)

a écrit : Avouez que vous espériez une autre image bande de coquins ! :) C'est bien la première que je suis aussi déçu par une image d'illustration

Yep comme les bars à hôtesses au Japon en quelque sorte. Y'a encore des progrès à faire dans la cause féminine, nan ?Espérons que Marlène S. ne demande pas au Président d'envoyer nos Rafale pilonner Santiago ^^
PS: pour les vicieux, les vidéos, surtout celles prise en mode clando au smartphone, qui traînent sont "éloquentes ".

a écrit : Yep comme les bars à hôtesses au Japon en quelque sorte. Y'a encore des progrès à faire dans la cause féminine, nan ?Espérons que Marlène S. ne demande pas au Président d'envoyer nos Rafale pilonner Santiago ^^
PS: pour les vicieux, les vidéos, surtout celles prise en mode clando au smartphone, qui traî
nent sont "éloquentes ". Afficher tout
Faudrait faire la même chose avec des serveurs masculin histoire d'avoir une égalité des sexes

a écrit : Faudrait faire la même chose avec des serveurs masculin histoire d'avoir une égalité des sexes Il y a un bar avec terrasse, du Centre de Bordeaux, ou les serveurs portent un kilt...

Philippe, la traduction au français, aurait été meilleure, par "café ET jambes".

Pour comprendre cette petite différence, il faut remonter au premier établissement de Santiago, qui inventa ce concept... par hasard.
Nous sommes dans les années 70, et un café choisit de changer la tenue de ses serveuses, imposant la mini-jupe dans l'uniforme.
Le succès sera au rendez-vous, incitant d'autres établissements à l'imiter, et allant même plus loin dans les petites tenues de son personnel féminin, tel le bikini ou la lingerie fine. L'un des établissements célèbres, fut le "baron rojo" aux vitres teintées, où il y avait même la "Happy hour" en topless.

Ces établissements, très critiqués par les groupes Conservateurs Chiliens, ont plus d'une fois fait l'objet de dénonces (non officielles) de couverture à la Prostitution.
Actuellement fermés pour cause de Covid-19, le personnel féminin est principalement composé de Vénézuéliennes et de Colombiennes, qui ne sont pas toujours en situation Administrative régulière dans ce pays Andin.

Actuellement, les "cafés con piernas" ne sont plus une spécificité purement Chilienne. On en trouve dans plus d'un pays d'Amérique du Sud, ainsi qu'aux États-Unis.

www-bbc-com.cdn.ampproject.org/v/s/www.bbc.com/mundo/noticias-america-latina-42698088.amp?amp_js_v=a6&amp_gsa=1&usqp=mq331AQHKAFQArABIA%3D%3D#aoh=16164106365717&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&amp_tf=De%20%251%24s&ampshare=https%3A%2F%2Fwww.bbc.com%2Fmundo%2Fnoticias-america-latina-42698088

Ça me fait penser à la célèbre chaîne de restauration Hooters (elle est surtout célèbre au États-Unis). C'est un restaurant de roadside où on sert des burgers et cie, jusque là rien d'anormal. Seulement les serveuses sont recrutées au physique, et à la nature généreuse de leur poitrine. D'ailleurs, leur apparence conditionne leur emploi dans l'établissement : au moindre changement physique qui ne serait pas du goût de la direction, la serveuse risque de perdre son emploi. Les règles concernant leur apparence et leur attitude sont assez strictes, et ces jeunes femmes doivent également subire parfois les remarques et attitudes déplacées de certains clients un peu trop "insistants".

a écrit : Il y a un bar avec terrasse, du Centre de Bordeaux, ou les serveurs portent un kilt... Où est-ce qu'on signe ?

a écrit : Il y a un bar avec terrasse, du Centre de Bordeaux, ou les serveurs portent un kilt... Le Saint Aubin ! C'était un de mes bars préférés quand j'étais étudiante.
Et pas une seule serveuse, à l'époque. Certains serveurs étaient bien sexys, c'était trop bien.

a écrit : Il y a un bar avec terrasse, du Centre de Bordeaux, ou les serveurs portent un kilt... Le saint aubin pas loin de chez auguste.
Sinon derrière le bodegon il y avait un bar tous les jeudis il faisait venir des pool danseuses. Pour 20€ t’avais droit à une lap dance mais pas touche sinon le gorille...

a écrit : En France, ça s'appelle des baraputs... Tous fermés ou presque, remplacés par des trucs de bobos : bar à- au choix- eau, tequila ou rhum; boutique fringues / bio labellisées RSE. Les seules boutiques historiques survivantes sont les marchands de musique. Je parle du quartier Blanche-Pigalle.

a écrit : Avouez que vous espériez une autre image bande de coquins ! :) On aime bien taquiner maintenant sur SCMB :D

Joli le cappuccino, du joli travail.

C’est complètement une reprise du concept de « maid café » japonais.

Pour ceux qui connaissent pas allez voir, c’est fou tout ce que j’ai trouvé en tapant ma recherche !

Pour l'anecdote, ce ne sont pas des bars à putes, c'est un peu comme dans les casinos, des serveuses en tenues sexy, ce n'est pas sensé aller plus loin.

C'EST CA, et la marmotte...

Un jour, j'ai mis la main aux fesses d'une serveuse en tenue légère, ben, le videur m'a laissé le choix:
-Soit tu te barre gentiment, soit tu te barre avec moins de dents.
-Maiiiis...?
-Et tu reviens plus jamais!
-Ah, c'était pas un self service? Dur de faire la différ...
-DEGAGE!
^^
(en vrai ca ne m'est pas arrivé a moi mais a ma soeur...)

a écrit : Le Saint Aubin ! C'était un de mes bars préférés quand j'étais étudiante.
Et pas une seule serveuse, à l'époque. Certains serveurs étaient bien sexys, c'était trop bien.
Très content de te lire, @Agathe.
Tout va bien ? Le bébé ?

Hasta luego !