Tilikum est tristement célèbre

Proposé par
le
dans

Tilikum fut une orque mâle capturée en 1983 à l'âge de deux ans et retenue captive au SeaWorld Orlando de 1992 à sa mort, le 6 janvier 2017. Elle est surtout connue pour avoir sciemment causé la mort, par noyade, de trois personnes. Son histoire a inspiré le documentaire américain Blackfish.

Après sa capture, elle fut retenue dans un minuscule bassin pendant près d'un an, avant d'être transférée dans un bassin de 15 mètres sur 30. Elle devint la plus grande orque en captivité, atteignant presque 7 mètres de long. Les conditions de sa détention et les frustrations accumulées expliqueraient son passage à l'acte. Elle mourut après 30 ans de captivité d'une infection bactérienne.


Commentaires préférés (3)

Pour moi ça pose une question de droit intéressante :
Vu qu'un animal est juridiquement une "chose", un animal ne peut pas être coupable de crime.
Par contre est ce qu'on pourrait rendre coupable d'homicide involontaire les personnes ayant capturé et enfermé l'orque ? Vu que leurs actions à amené l'orque à agir ainsi.
Existe-t-il en droit français un crime pour mauvais traitement envers animaux ayant entraîné blessures/mort/destruction de bien/préjudice sur autrui ?

a écrit : Pour moi ça pose une question de droit intéressante :
Vu qu'un animal est juridiquement une "chose", un animal ne peut pas être coupable de crime.
Par contre est ce qu'on pourrait rendre coupable d'homicide involontaire les personnes ayant capturé et enfermé l'orque ? Vu que le
urs actions à amené l'orque à agir ainsi.
Existe-t-il en droit français un crime pour mauvais traitement envers animaux ayant entraîné blessures/mort/destruction de bien/préjudice sur autrui ?
Afficher tout
Je n'ai pas la réponse exacte et je ne maitrise pas assez pour te donner les articles, mais d'expérience professionnelle, prenons un exemple d'un chien ou autre animal maltraité qui viendrait à attaquer un autre animal ou une personne, et en effet c'est bien le propriétaire de l'animal qui serait poursuivi.
Alors oui, ca resterai une tape sur la main et une amende, avec forcément l'abattage de l'animal (qui n'y est pour rien mais est désormais considéré comme dangereux) mais les cas que j'ai vu passer, le propriétaire est en effet civilement et ou pénalement responsable.

D'autres te confirmeront ou infirmeront (ou complèteront) je n'ai pas assez de connaissances.

a écrit : Pour moi ça pose une question de droit intéressante :
Vu qu'un animal est juridiquement une "chose", un animal ne peut pas être coupable de crime.
Par contre est ce qu'on pourrait rendre coupable d'homicide involontaire les personnes ayant capturé et enfermé l'orque ? Vu que le
urs actions à amené l'orque à agir ainsi.
Existe-t-il en droit français un crime pour mauvais traitement envers animaux ayant entraîné blessures/mort/destruction de bien/préjudice sur autrui ?
Afficher tout
En France il y a bien des sanctions de prévues dans les cas de mauvais traitement envers des animaux : www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31859
En général c’est juste une amende, et pas si élevée que ça (par exemple, 1 500 € si tu tues un animal juste pour le fun).

Pour revenir au SeaWorld Orlando, il a été condamné à 75 000 $ d’amende pour non respect des normes de sécurité et mis en danger la vie des employés : www.blog-les-dauphins.com/6-mois-apres-attaque-mortelle-de-tilikum-seaworld-ecope-de-75000-amende/


Tous les commentaires (39)

Pour moi ça pose une question de droit intéressante :
Vu qu'un animal est juridiquement une "chose", un animal ne peut pas être coupable de crime.
Par contre est ce qu'on pourrait rendre coupable d'homicide involontaire les personnes ayant capturé et enfermé l'orque ? Vu que leurs actions à amené l'orque à agir ainsi.
Existe-t-il en droit français un crime pour mauvais traitement envers animaux ayant entraîné blessures/mort/destruction de bien/préjudice sur autrui ?

a écrit : Pour moi ça pose une question de droit intéressante :
Vu qu'un animal est juridiquement une "chose", un animal ne peut pas être coupable de crime.
Par contre est ce qu'on pourrait rendre coupable d'homicide involontaire les personnes ayant capturé et enfermé l'orque ? Vu que le
urs actions à amené l'orque à agir ainsi.
Existe-t-il en droit français un crime pour mauvais traitement envers animaux ayant entraîné blessures/mort/destruction de bien/préjudice sur autrui ?
Afficher tout
Je n'ai pas la réponse exacte et je ne maitrise pas assez pour te donner les articles, mais d'expérience professionnelle, prenons un exemple d'un chien ou autre animal maltraité qui viendrait à attaquer un autre animal ou une personne, et en effet c'est bien le propriétaire de l'animal qui serait poursuivi.
Alors oui, ca resterai une tape sur la main et une amende, avec forcément l'abattage de l'animal (qui n'y est pour rien mais est désormais considéré comme dangereux) mais les cas que j'ai vu passer, le propriétaire est en effet civilement et ou pénalement responsable.

D'autres te confirmeront ou infirmeront (ou complèteront) je n'ai pas assez de connaissances.

a écrit : Pour moi ça pose une question de droit intéressante :
Vu qu'un animal est juridiquement une "chose", un animal ne peut pas être coupable de crime.
Par contre est ce qu'on pourrait rendre coupable d'homicide involontaire les personnes ayant capturé et enfermé l'orque ? Vu que le
urs actions à amené l'orque à agir ainsi.
Existe-t-il en droit français un crime pour mauvais traitement envers animaux ayant entraîné blessures/mort/destruction de bien/préjudice sur autrui ?
Afficher tout
En France il y a bien des sanctions de prévues dans les cas de mauvais traitement envers des animaux : www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31859
En général c’est juste une amende, et pas si élevée que ça (par exemple, 1 500 € si tu tues un animal juste pour le fun).

Pour revenir au SeaWorld Orlando, il a été condamné à 75 000 $ d’amende pour non respect des normes de sécurité et mis en danger la vie des employés : www.blog-les-dauphins.com/6-mois-apres-attaque-mortelle-de-tilikum-seaworld-ecope-de-75000-amende/

a écrit : Pour moi ça pose une question de droit intéressante :
Vu qu'un animal est juridiquement une "chose", un animal ne peut pas être coupable de crime.
Par contre est ce qu'on pourrait rendre coupable d'homicide involontaire les personnes ayant capturé et enfermé l'orque ? Vu que le
urs actions à amené l'orque à agir ainsi.
Existe-t-il en droit français un crime pour mauvais traitement envers animaux ayant entraîné blessures/mort/destruction de bien/préjudice sur autrui ?
Afficher tout
Pas à ma connaissance, les actions commises par un animal sont sous la responsabilité de son maître. Principe général.
En civil c'est l'art. 1243
En pénal, ce qui est prévu n'est que pour les clébards, les propriétaires de panthères ou d'orques sont qd même rares, y'a un truc "récent ". Le 222-19 et 222-20 du code pénal => poursuivre les dealers/wesh à pitbull.
Mais après, il y a la jurisprudence qui dira les chiens ET les... animal de ton choix si un jour le cas se présente. Orque = mammifère à dents presque comme les chiens.
Enfin la maltraitance animale c'est le 521-1.
Il inclut la zoophilie, sérieux.
Donc pour ce que tu évoques, un avocat dispose de moyens existants. Maintenant, comme évoqué dans les comm' sur le canal de Suez et ses bétaillère flottantes, la cause animale...
Le trafic d'animaux c'est environ 160G€/an, peu ou prou la drogue.
@pinailleurs=> trafic clandestin donc estimations montants très variables selon sources, OK?

a écrit : Pour moi ça pose une question de droit intéressante :
Vu qu'un animal est juridiquement une "chose", un animal ne peut pas être coupable de crime.
Par contre est ce qu'on pourrait rendre coupable d'homicide involontaire les personnes ayant capturé et enfermé l'orque ? Vu que le
urs actions à amené l'orque à agir ainsi.
Existe-t-il en droit français un crime pour mauvais traitement envers animaux ayant entraîné blessures/mort/destruction de bien/préjudice sur autrui ?
Afficher tout
Si tu entraînes ton chien à mordre et qu’il blesse quelqu’un tu sera responsable

a écrit : En France il y a bien des sanctions de prévues dans les cas de mauvais traitement envers des animaux : www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31859
En général c’est juste une amende, et pas si élevée que ça (par exemple, 1 500 € si tu tues un animal juste pour le fun).

Pour revenir au
SeaWorld Orlando, il a été condamné à 75 000 $ d’amende pour non respect des normes de sécurité et mis en danger la vie des employés : www.blog-les-dauphins.com/6-mois-apres-attaque-mortelle-de-tilikum-seaworld-ecope-de-75000-amende/ Afficher tout
Les sanctions pour mauvais traitement existent bien, la punition pour le propriétaire d'un animal en cas de "crime" de l'animal existent bien et les sanctions pour négligences des normes de sécurité aussi.
Mais je voulais savoir si il y avait une connexion entre les deux premières sanctions ?
L'idée étant de responsabiliser les personnes qui interagissent avec les animaux, de pouvoir dire par exemple "des adolescents ont acculé et caillassé un blaireau égaré dans leur jardin, paniqué celui ci s'est attaqué au vieux monsieur qui plantait ses navets dans le jardin voisin. Les adolescents ont été qualifiés coupables de maltraitance sur animaux ayant entraîné des blessures sur le vieux monsieur"

Faire entrer dans le droit que quand on maltraite une bête domestique ou sauvage (et dans le cas d'une bête sauvage qu'on agisse de façon inadequate), la réaction qu'elle a est notre responsabilité. Établir la causalité entre les deux événements.
D'ailleurs ça permettrait de punir les coupables mais aussi de sauver un animal qui n'a fait que se défendre. Par exemple un chien qui arrache le tendon d'Achille d'un mec qui lui donnait des coups de pieds.

Je sais je vais loin, mais j'ai toujours trouvé injuste que des animaux soient tués pour des erreurs, négligences ou crimes d'êtres humains. #Harambe

La pauvre... Ça doit être terrible, un enfermement pareil pendant 30 ans.

a écrit : Les sanctions pour mauvais traitement existent bien, la punition pour le propriétaire d'un animal en cas de "crime" de l'animal existent bien et les sanctions pour négligences des normes de sécurité aussi.
Mais je voulais savoir si il y avait une connexion entre les deux premières sanctions ?<
br /> L'idée étant de responsabiliser les personnes qui interagissent avec les animaux, de pouvoir dire par exemple "des adolescents ont acculé et caillassé un blaireau égaré dans leur jardin, paniqué celui ci s'est attaqué au vieux monsieur qui plantait ses navets dans le jardin voisin. Les adolescents ont été qualifiés coupables de maltraitance sur animaux ayant entraîné des blessures sur le vieux monsieur"

Faire entrer dans le droit que quand on maltraite une bête domestique ou sauvage (et dans le cas d'une bête sauvage qu'on agisse de façon inadequate), la réaction qu'elle a est notre responsabilité. Établir la causalité entre les deux événements.
D'ailleurs ça permettrait de punir les coupables mais aussi de sauver un animal qui n'a fait que se défendre. Par exemple un chien qui arrache le tendon d'Achille d'un mec qui lui donnait des coups de pieds.

Je sais je vais loin, mais j'ai toujours trouvé injuste que des animaux soient tués pour des erreurs, négligences ou crimes d'êtres humains. #Harambe
Afficher tout
Là je vais pas pouvoir t’en dire plus au niveau légal, mais je connais quelqu’un à qui il est arrivé une histoire du style.
Un type (handicapé mental à priori) est rentré dans son jardin et a commencé à frapper son chien. Le chien s’est défendu et a mordu. C’est allé au tribunal. Un expert en comportementalisme canin est venu pour examiner le chien, et a conclu qu’il n’était pas dangereux. Résultat : le propriétaire du chien n’a rien eu, et le chien non plus.

a écrit : Les sanctions pour mauvais traitement existent bien, la punition pour le propriétaire d'un animal en cas de "crime" de l'animal existent bien et les sanctions pour négligences des normes de sécurité aussi.
Mais je voulais savoir si il y avait une connexion entre les deux premières sanctions ?<
br /> L'idée étant de responsabiliser les personnes qui interagissent avec les animaux, de pouvoir dire par exemple "des adolescents ont acculé et caillassé un blaireau égaré dans leur jardin, paniqué celui ci s'est attaqué au vieux monsieur qui plantait ses navets dans le jardin voisin. Les adolescents ont été qualifiés coupables de maltraitance sur animaux ayant entraîné des blessures sur le vieux monsieur"

Faire entrer dans le droit que quand on maltraite une bête domestique ou sauvage (et dans le cas d'une bête sauvage qu'on agisse de façon inadequate), la réaction qu'elle a est notre responsabilité. Établir la causalité entre les deux événements.
D'ailleurs ça permettrait de punir les coupables mais aussi de sauver un animal qui n'a fait que se défendre. Par exemple un chien qui arrache le tendon d'Achille d'un mec qui lui donnait des coups de pieds.

Je sais je vais loin, mais j'ai toujours trouvé injuste que des animaux soient tués pour des erreurs, négligences ou crimes d'êtres humains. #Harambe
Afficher tout
Tu nous donne des cas assez différents quand meme :

L'exemple du blaireau : Poursuivre les enfants (ou leurs responsables légaux) car ils ont effarés un animal qui a attaqué une tierce personne, est impossible. Le lien ne pourra jamais être caractérisé et l'affaire sera sans nul doute classée sans suites "infraction insuffisamment caractérisée" voire "absence d'infraction".
Le blaireau a t'il attaqué à cause des enfants ? Etait il deja affolé par autre chose ? Aurait il attaqué le vieil homme même sans l'intervention des enfants ?
C'est du pain béni pour un avocat à démonter l'accusation. Aucun magistrat ne ferait un réquisitoire en ce sens.

A l'inverse, l'animal maltraité qui adopte une peur de l'humain et en attaque un qui le menace, oui la personne serait poursuivie, que ce soit l'auteur(le dresseur) et/ou la victime de l'attaque. Mais comme dit plus haut, il faudrait caractérisé ces faits pour pouvoir les poursuivre. Ca serait plus facile que pour le blaireau, mais la peine serait certainement plus vis à vis de la maltraitance que des blessures (ici indirectement auto-infligées).

Et une nouvelle fois, l'animal serait certainement abattu...

J'oubliais, il y a aussi le code rural, animaux de ferme et gibier, qui prévoit des sanctions.
Il doit aussi avoir des décrets ministériels.
Mais je ne m'aventurerai pas sur ce domaine.

Quand on lit à propos des accidents survenus :

- "une des étudiantes (...) tombe par mégarde dans la piscine où se trouve Tilikum"
- "un individu (...) s'introduit de nuit dans le parc"
- "l'orque, (...) l'attrape par le bras et l'entraine dans l'eau"

Non mais les gens s'attendent à quoi ? Qu'il joue à la ba-balle avec chacun ? C'est un animal sauvage, point barre.
Et ils veulent punir un tel animal sauvage en l'enfermant, meilleure idée qu'il soit.

C'est impressionnant comment certains ont un QI d'huître.

a écrit : Pas à ma connaissance, les actions commises par un animal sont sous la responsabilité de son maître. Principe général.
En civil c'est l'art. 1243
En pénal, ce qui est prévu n'est que pour les clébards, les propriétaires de panthères ou d'orques sont qd même rares, y'a un truc "
;récent ". Le 222-19 et 222-20 du code pénal => poursuivre les dealers/wesh à pitbull.
Mais après, il y a la jurisprudence qui dira les chiens ET les... animal de ton choix si un jour le cas se présente. Orque = mammifère à dents presque comme les chiens.
Enfin la maltraitance animale c'est le 521-1.
Il inclut la zoophilie, sérieux.
Donc pour ce que tu évoques, un avocat dispose de moyens existants. Maintenant, comme évoqué dans les comm' sur le canal de Suez et ses bétaillère flottantes, la cause animale...
Le trafic d'animaux c'est environ 160G€/an, peu ou prou la drogue.
@pinailleurs=> trafic clandestin donc estimations montants très variables selon sources, OK?
Afficher tout
Tu as le droit de faire des phrases complètes, tu sais. ^^

a écrit : Pour moi ça pose une question de droit intéressante :
Vu qu'un animal est juridiquement une "chose", un animal ne peut pas être coupable de crime.
Par contre est ce qu'on pourrait rendre coupable d'homicide involontaire les personnes ayant capturé et enfermé l'orque ? Vu que le
urs actions à amené l'orque à agir ainsi.
Existe-t-il en droit français un crime pour mauvais traitement envers animaux ayant entraîné blessures/mort/destruction de bien/préjudice sur autrui ?
Afficher tout
L'animal, en France n'est plus une chose depuis 2015

Sinon , c'est normal l'usage du " elle " pour parler de Tilikum ? Je sais que orque ( épaulard ) est féminin , mais ça reste un mâle .

a écrit : Quand on lit à propos des accidents survenus :

- "une des étudiantes (...) tombe par mégarde dans la piscine où se trouve Tilikum"
- "un individu (...) s'introduit de nuit dans le parc"
- "l'orque, (...) l'attrape par le bras et l'entraine dans l
9;eau"

Non mais les gens s'attendent à quoi ? Qu'il joue à la ba-balle avec chacun ? C'est un animal sauvage, point barre.
Et ils veulent punir un tel animal sauvage en l'enfermant, meilleure idée qu'il soit.

C'est impressionnant comment certains ont un QI d'huître.
Afficher tout
Et un animal sauvage dans le sens où il a été capturé sauvage.

Tué trois personnes délibérément? Si cette orque avait voulu tuer, sa mâchoire aurait largement sufi à tuer un humain qui pèse 1% de son poids en une seconde tel un biscuit apéritif dans la mienne, de mâchoire.

Perso je pense qu'elle a voulu jouer, sans avoir conscience de ce qu'elle faisait, sinon les trois victimes, elle en aurait fait de la viande hachée, mais cela n'engage que moi.

P.S, 30 mètres sur 15? Pour un bestiau de 7 mètres de long? La plupart des cellules de prison offrent de plus grands volumes pour notre propre espèce!

a écrit : Sur quoi te bases tu pour dire qu'il a "sciemment" noyé ces personnes ? D'après une de tes sources l'une de ces personnes est morte sans témoins et pour les deux autres comment peut on être sûr que l'orque savait qu'il causerait la mort de ces personnes ? Il pourrait tout aussi bien être argumenté qu'il jouait, on parle de fractures mais il me semble assez évident que quand un orque de 7m essaie de jouer avec ton bras tu ne le récupérera pas en un seul morceau même s'il n'a peut être aucune intention de te tuer Afficher tout Un jour mon chien m'a filé un coup de dents, je jouais avec lui, il m'a blessé, mais vu que je pèse 75kg et que lui en pèse 25, il a pas fait exprès quoi, c'était un coup de dent accidentel!
Et avec les chats c'est encore pire! ^^

Avec une orque... T'ain la taille de l'animal... Un super prédateur qui joue avec des otaries comme nous au ping pong...

Honnêtement, des animaux méchants j'en ai jamais vu, par contre, des animaux dépressifs, ca existe.
Des animaux rancuniers, ca existe aussi mais je ne pense pas que ce soit le cas de cet animal, sinon personne n'aurait jamais pu l'approcher.

Sur quoi te bases tu pour dire qu'il a "sciemment" noyé ces personnes ? D'après une de tes sources l'une de ces personnes est morte sans témoins et pour les deux autres comment peut on être sûr que l'orque savait qu'il causerait la mort de ces personnes ? Il pourrait tout aussi bien être argumenté qu'il jouait, on parle de fractures mais il me semble assez évident que quand un orque de 7m essaie de jouer avec ton bras tu ne le récupérera pas en un seul morceau même s'il n'a peut être aucune intention de te tuer

a écrit : Sinon , c'est normal l'usage du " elle " pour parler de Tilikum ? Je sais que orque ( épaulard ) est féminin , mais ça reste un mâle . C'était la question que je me posais ? Mais pour poursuivre la réflexion est-ce que l'on doit également dire une girafe mâle par exemple ?

Ça me rappel une vidéo facile à trouver, dans laquelle on voit un orque mettre un bout de poisson entre lui et des mouettes, dans le but qu'elles s'approchent suffisamment pour les bouffer.

C'est très intelligent et un peu vicieux comme bêbête.