La disparition des châteaux forts

Proposé par
le
dans

Au XVe siècle, l’apparition de l’artillerie et des armes à feu en Europe rendit caducs les châteaux forts et autres fortifications médiévales en Europe. Ils furent graduellement remplacés par des fortifications bastionnées, souvent construites en forme d’étoiles pour éviter les angles morts. Ces bastions étaient aussi plus résistants aux tirs : leurs murs étaient moins hauts, mais beaucoup plus épais, et protégés par des remblais en terre.


Commentaires préférés (3)

L'artillerie n'a pas uniquement modifié les défenses, mais a aussi contribué a modifier le système politique en place. En effet, bien que déjà en déclin, la poudre a achevé le féodalisme tel qu'on le connaissait durant une bonne partie du moyen age. Ce système était pyramidal, un vassal jurant fidélité a un seigneur plus puissant en échange de sa protection, tout en gardant un fort pouvoir local. Les capétiens on petit a petit sapé ce système, au profit d'un pouvoir royal plus fort.
Non seulement, comme le dit l'anecdote, le château fort est bien moins efficace a cause de l'artillerie, enlevant du pouvoir aux nobles locaux, mais elle demande bien plus de centralisation : alors qu’auparavant, le seigneur local pouvait lever le ban avec des soldats étant équipé de manière locale, les avancées technologiques changent la donne, les armes requièrent des méthodes de fabrication plus complexes : si chaque fief pouvait avoir une forge, elles ne pouvaient pas tous avoir des hauts fourneaux, fonderies et tout le tsoin tsoin nécessaire pour fabriquer des canons. Les obligations seigneuriales passent alors d'avantage par l’impôt, et la fabrication d'armes est gérées dans les grandes villes, leur donnant plus de pouvoir.

Pour bien se rendre compte à quel point les fortifications médiévales étaient rendues obsolète, on peut prendre pour exemple les 2 sièges de Calais.

Lors de la prise de la ville au XIVs les Anglais mettent de nombreux mois et un terrible siège pour s'en emparer juste de la ville et plus encore pour s'emparer des autres places environnantes, mais lorsque les Français reprennent la ville au XVIs le siège de la ville et des autres places proches ne dure que quelques jours.

A noter que les premières fortifications contre l'artillerie à poudre (oui car l'artillerie c'est un terme qui regroupe tout, y compris les trébuchets ;) ) apparaissent dès le XIVs avec notamment l'enceinte de Charles V à Paris.

C'est vrai mais ce n'est que la moitié de ce qui s'est passé. Il faut se souvenir que les châteaux-forts étaient les habitations fortifiées des seigneurs au moyen-âge. Ils avaient donc une double fonction, celle de fortification militaire et celle d'habitation. Et si les constructions militaires ont changé de forme, donnant les places fortes et villes bastionnées, les habitations qu'étaient les châteaux médiévaux ont parfois profité de cette transition pour devenir des lieux de vie plus agréables. Bien avant Viollet-le-duc certains châteaux ont commencé à se pourvoir de fenêtres et à améliorer leur apparence, et on conserve aujourd'hui de magnifiques exemples à travers la France de châteaux-forts transformés en châteaux style renaissance qui sont des trésors pour le patrimoine et pour l'histoire.


Tous les commentaires (25)

L'artillerie n'a pas uniquement modifié les défenses, mais a aussi contribué a modifier le système politique en place. En effet, bien que déjà en déclin, la poudre a achevé le féodalisme tel qu'on le connaissait durant une bonne partie du moyen age. Ce système était pyramidal, un vassal jurant fidélité a un seigneur plus puissant en échange de sa protection, tout en gardant un fort pouvoir local. Les capétiens on petit a petit sapé ce système, au profit d'un pouvoir royal plus fort.
Non seulement, comme le dit l'anecdote, le château fort est bien moins efficace a cause de l'artillerie, enlevant du pouvoir aux nobles locaux, mais elle demande bien plus de centralisation : alors qu’auparavant, le seigneur local pouvait lever le ban avec des soldats étant équipé de manière locale, les avancées technologiques changent la donne, les armes requièrent des méthodes de fabrication plus complexes : si chaque fief pouvait avoir une forge, elles ne pouvaient pas tous avoir des hauts fourneaux, fonderies et tout le tsoin tsoin nécessaire pour fabriquer des canons. Les obligations seigneuriales passent alors d'avantage par l’impôt, et la fabrication d'armes est gérées dans les grandes villes, leur donnant plus de pouvoir.

Pour bien se rendre compte à quel point les fortifications médiévales étaient rendues obsolète, on peut prendre pour exemple les 2 sièges de Calais.

Lors de la prise de la ville au XIVs les Anglais mettent de nombreux mois et un terrible siège pour s'en emparer juste de la ville et plus encore pour s'emparer des autres places environnantes, mais lorsque les Français reprennent la ville au XVIs le siège de la ville et des autres places proches ne dure que quelques jours.

A noter que les premières fortifications contre l'artillerie à poudre (oui car l'artillerie c'est un terme qui regroupe tout, y compris les trébuchets ;) ) apparaissent dès le XIVs avec notamment l'enceinte de Charles V à Paris.

C'est vrai mais ce n'est que la moitié de ce qui s'est passé. Il faut se souvenir que les châteaux-forts étaient les habitations fortifiées des seigneurs au moyen-âge. Ils avaient donc une double fonction, celle de fortification militaire et celle d'habitation. Et si les constructions militaires ont changé de forme, donnant les places fortes et villes bastionnées, les habitations qu'étaient les châteaux médiévaux ont parfois profité de cette transition pour devenir des lieux de vie plus agréables. Bien avant Viollet-le-duc certains châteaux ont commencé à se pourvoir de fenêtres et à améliorer leur apparence, et on conserve aujourd'hui de magnifiques exemples à travers la France de châteaux-forts transformés en châteaux style renaissance qui sont des trésors pour le patrimoine et pour l'histoire.

a écrit : Ah, tu me rassures. Je n'ai pas fait le tour du bocal. Déjà vu ici très récemment. Il est fatigué le comité de validation. ^^ Elles se complètent ;)

a écrit : C'est vrai mais ce n'est que la moitié de ce qui s'est passé. Il faut se souvenir que les châteaux-forts étaient les habitations fortifiées des seigneurs au moyen-âge. Ils avaient donc une double fonction, celle de fortification militaire et celle d'habitation. Et si les constructions militaires ont changé de forme, donnant les places fortes et villes bastionnées, les habitations qu'étaient les châteaux médiévaux ont parfois profité de cette transition pour devenir des lieux de vie plus agréables. Bien avant Viollet-le-duc certains châteaux ont commencé à se pourvoir de fenêtres et à améliorer leur apparence, et on conserve aujourd'hui de magnifiques exemples à travers la France de châteaux-forts transformés en châteaux style renaissance qui sont des trésors pour le patrimoine et pour l'histoire. Afficher tout C'est vrai mais ca reste très anecdotique, la plupart des châteaux médiévaux ont fini complètement en ruine où ont été rasés pour faire place à des forteresses plus modernes. Certains ont été transformés comme tu l'explique, la plupart de ceux qui protégeaient une ville où un village ont fusionné avec le tissu urbain (souvent, on voit des vestiges de tour, de murs si on a l'œil) mais l'immense majorité a été abandonné où a carrément servi de carrière de pierre. Ceux qui ont été restaurés sont très rares.

Rien que dans mon bled, les deux seuls châteaux, celui de Sault on y voit que deux tours d'angle et une vague forme carrée au centre de la ville, et celui de Monieux, je vous déconseille d'aller le visiter, ce qui reste du donjon menace de s'effondrer à tout instant. (j'y suis allé une fois par curiosité, franchement je suis pas resté...)

Quand on visite des châteaux médiévaux, on se rend bien compte que pour les transformer en bâtisse confortable est vraiment loin d'être évident, la plupart du temps, on a cassé et reconstruit tout en gardant deux où trois trucs: les fondations, les caves, les accès, quelques murs... mais pas plus.

a écrit : Elles se complètent ;) C'est vrai.
À ce sujet, il y avait une excellente bio sur Vauban à la TV y'a 8 jours. En replay je pense. Le mec, il a fait péter Maastrich en 2 semaines de siège, et bâti plus de 150 forteresses. Avec un souci de préserver les vies des soldats. Neuf Brisach : 6000 soldats dedans. Besoin de 90000 dehors pour en venir à bout. Délai 3 mois. Environs inondables comme à Lille. Largement le temps de faire venir les renforts. La dissuasion avant l'heure.

a écrit : C'est vrai mais ca reste très anecdotique, la plupart des châteaux médiévaux ont fini complètement en ruine où ont été rasés pour faire place à des forteresses plus modernes. Certains ont été transformés comme tu l'explique, la plupart de ceux qui protégeaient une ville où un village ont fusionné avec le tissu urbain (souvent, on voit des vestiges de tour, de murs si on a l'œil) mais l'immense majorité a été abandonné où a carrément servi de carrière de pierre. Ceux qui ont été restaurés sont très rares.

Rien que dans mon bled, les deux seuls châteaux, celui de Sault on y voit que deux tours d'angle et une vague forme carrée au centre de la ville, et celui de Monieux, je vous déconseille d'aller le visiter, ce qui reste du donjon menace de s'effondrer à tout instant. (j'y suis allé une fois par curiosité, franchement je suis pas resté...)

Quand on visite des châteaux médiévaux, on se rend bien compte que pour les transformer en bâtisse confortable est vraiment loin d'être évident, la plupart du temps, on a cassé et reconstruit tout en gardant deux où trois trucs: les fondations, les caves, les accès, quelques murs... mais pas plus.
Afficher tout
Celui du Haut Koenigsbourg a été abandonné, incendié puis presque rasé en 1633 et finalement reconstruit à l'identique en 1908 ^^

a écrit : Celui du Haut Koenigsbourg a été abandonné, incendié puis presque rasé en 1633 et finalement reconstruit à l'identique en 1908 ^^ Maiiiis... pour quoi faire? Cela dit c'est très beau, ca a vraiment de la gueule :)

Non en vrai je préfère voir restaurer les trucs avant qu'ils s'écroulent, pour les deux châteaux que j'ai cité plus haut, c'est trop tard, mais y'a bien le château de Fontaine de Vaucluse (en plus avec la montagne de pognon que la commune se fait sur les touristes, ils pourraient en restaurer trois par an, des châteaux en ruine^^)

a écrit : Maiiiis... pour quoi faire? Cela dit c'est très beau, ca a vraiment de la gueule :)

Non en vrai je préfère voir restaurer les trucs avant qu'ils s'écroulent, pour les deux châteaux que j'ai cité plus haut, c'est trop tard, mais y'a bien le château de Fontaine de Vaucluse (en p
lus avec la montagne de pognon que la commune se fait sur les touristes, ils pourraient en restaurer trois par an, des châteaux en ruine^^) Afficher tout
Pardi, pour montrer à l'Europe la toute puissance historique de l'empire germanique dans une Alsace allemande à l'époque !
Dommage pour le Kaiser, la région passera française en 1919. Bye bye le joli château.

En réalité, le château est magnifique et on oublie bien vite que rien n'est d'origine. La seule "fausse note", c'est la grosse dalle en béton qu'on distingue au sous-sol du château. Ce projet est un cas d'école en restauration historique car l'architecte a pris quelques libertés lors de la restauration et cela a mené à de nombreuses polémiques. Jusqu'où peut-on aller dans la rénovation sans tomber dans la fantaisie et l'imaginaire ? Deuxième point important : ils ont du choisir une date historique ( vers 1500) pour situer la rénovation et s'y tenir car le château a été profondément modifié durant toute sa vie (j'en avais déjà parlé sur une autre anecdote, surement parce que j'adore ce château).

L'apparition de l'artillerie au XVeme siècle? L'artillerie date du XIII ou XIVème, ça fait une petite différence.
Ou c'est le changement des châteaux qui s'est opérés au XVème et j'ai mal compris l'anecdote ?

a écrit : L'apparition de l'artillerie au XVeme siècle? L'artillerie date du XIII ou XIVème, ça fait une petite différence.
Ou c'est le changement des châteaux qui s'est opérés au XVème et j'ai mal compris l'anecdote ?
Ca s'est fait lentement, alors oui, au 13ème siècle, il y avait bien les bombardes
upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1d/Zamek_w_Malborku_-_bombarda.jpg/240px-Zamek_w_Malborku_-_bombarda.jpg

mais pas beaucoup plus efficaces que les trébuchets (que l'on pouvait fabriquer avec ce qu'on trouvait dans le coin) contre les remparts, juste plus facile à déplacer, plus rapide à recharger mais qui coûtaient la peau du derche, c'est au 15ème siècle que l'artillerie à poudre s'est vraiment développée:
Des canons à tir direct pour péter les murs, des mortiers pour lancer des projectiles par dessus les remparts, et des obusiers... pour faire un peu entre le canon et le mortier.

Les hauts remparts ne servaient plus à grand chose. Il suffisait d'avoir suffisamment d'artillerie adaptée pour démolir un château fort à distance et que les défenseurs se rendent.

D'où la naissance de l'artillerie à poudre, et les fortifications qui vont avec à cette époque.

a écrit : Ca s'est fait lentement, alors oui, au 13ème siècle, il y avait bien les bombardes
upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1d/Zamek_w_Malborku_-_bombarda.jpg/240px-Zamek_w_Malborku_-_bombarda.jpg

mais pas beaucoup plus efficaces que les trébuchets (que l'on pouvait fabriquer
avec ce qu'on trouvait dans le coin) contre les remparts, juste plus facile à déplacer, plus rapide à recharger mais qui coûtaient la peau du derche, c'est au 15ème siècle que l'artillerie à poudre s'est vraiment développée:
Des canons à tir direct pour péter les murs, des mortiers pour lancer des projectiles par dessus les remparts, et des obusiers... pour faire un peu entre le canon et le mortier.

Les hauts remparts ne servaient plus à grand chose. Il suffisait d'avoir suffisamment d'artillerie adaptée pour démolir un château fort à distance et que les défenseurs se rendent.

D'où la naissance de l'artillerie à poudre, et les fortifications qui vont avec à cette époque.
Afficher tout
Si je puis compléter tes propos.
Bonne page sur le déclin des châteaux forts :
www.moyenagepassion.com/index.php/2016/06/21/histoire-de-chateaux-forts-techniques-de-siege-medievales-5-lautomne-des-chateaux-forts/

Le Château de Guédelon, à Treigny, près d'Auxerre (Yonne), est un château fort actuellement.... En construction !!!

Afin d'améliorer les connaissances en castellologie (discipline et mot que j'ignorais), ce pari à priori fou, commencé en 1997, fait usage -et uniquement ! - des techniques employées il y a des siècles, pour construire ce type d'édifice.

Je vous invite vivement de lire la page Wikipédia sur le Château de Guédelon.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Gu%C3%A9delon

Parmi les vidéos de Youtube
youtu.be/DYVRPQoXMYA

Il y a bien d'autres vidéos, en plusieurs langues, d'ailleurs.

a écrit : C'est vrai mais ca reste très anecdotique, la plupart des châteaux médiévaux ont fini complètement en ruine où ont été rasés pour faire place à des forteresses plus modernes. Certains ont été transformés comme tu l'explique, la plupart de ceux qui protégeaient une ville où un village ont fusionné avec le tissu urbain (souvent, on voit des vestiges de tour, de murs si on a l'œil) mais l'immense majorité a été abandonné où a carrément servi de carrière de pierre. Ceux qui ont été restaurés sont très rares.

Rien que dans mon bled, les deux seuls châteaux, celui de Sault on y voit que deux tours d'angle et une vague forme carrée au centre de la ville, et celui de Monieux, je vous déconseille d'aller le visiter, ce qui reste du donjon menace de s'effondrer à tout instant. (j'y suis allé une fois par curiosité, franchement je suis pas resté...)

Quand on visite des châteaux médiévaux, on se rend bien compte que pour les transformer en bâtisse confortable est vraiment loin d'être évident, la plupart du temps, on a cassé et reconstruit tout en gardant deux où trois trucs: les fondations, les caves, les accès, quelques murs... mais pas plus.
Afficher tout
Nous avons encore le château à Nice qui, ma foi, est encore en bon état

fr.m.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Nice

a écrit : Le Château de Guédelon, à Treigny, près d'Auxerre (Yonne), est un château fort actuellement.... En construction !!!

Afin d'améliorer les connaissances en castellologie (discipline et mot que j'ignorais), ce pari à priori fou, commencé en 1997, fait usage -et uniquement ! - des techniques e
mployées il y a des siècles, pour construire ce type d'édifice.

Je vous invite vivement de lire la page Wikipédia sur le Château de Guédelon.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Gu%C3%A9delon

Parmi les vidéos de Youtube
youtu.be/DYVRPQoXMYA

Il y a bien d'autres vidéos, en plusieurs langues, d'ailleurs.
Afficher tout
Plus modeste, il y a le projet de rénovation et sauvegarde du château fort de l'Ebaupinay, là aussi avec les moyens et costumes d'époques. Château fort dont je suis l'heureux propriétaire (avec plusieurs milliers d'autres dames et seigneurs adeptes de l'investissement participatif).
fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_l%27%C3%89baupinay
De nombreux projets similaires existent, qui permettent d'apporter sa pierre à l'édifice, ou son bout de bois.

a écrit : Ca s'est fait lentement, alors oui, au 13ème siècle, il y avait bien les bombardes
upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1d/Zamek_w_Malborku_-_bombarda.jpg/240px-Zamek_w_Malborku_-_bombarda.jpg

mais pas beaucoup plus efficaces que les trébuchets (que l'on pouvait fabriquer
avec ce qu'on trouvait dans le coin) contre les remparts, juste plus facile à déplacer, plus rapide à recharger mais qui coûtaient la peau du derche, c'est au 15ème siècle que l'artillerie à poudre s'est vraiment développée:
Des canons à tir direct pour péter les murs, des mortiers pour lancer des projectiles par dessus les remparts, et des obusiers... pour faire un peu entre le canon et le mortier.

Les hauts remparts ne servaient plus à grand chose. Il suffisait d'avoir suffisamment d'artillerie adaptée pour démolir un château fort à distance et que les défenseurs se rendent.

D'où la naissance de l'artillerie à poudre, et les fortifications qui vont avec à cette époque.
Afficher tout
Et le XVeme siècle voit se dérouler deux batailles marquant la place de plus en plus importante de l'artillerie dans les armées, toutes deux en 1453: la bataille du Castillon et le siège de Constantinople.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : L'artillerie n'a pas uniquement modifié les défenses, mais a aussi contribué a modifier le système politique en place. En effet, bien que déjà en déclin, la poudre a achevé le féodalisme tel qu'on le connaissait durant une bonne partie du moyen age. Ce système était pyramidal, un vassal jurant fidélité a un seigneur plus puissant en échange de sa protection, tout en gardant un fort pouvoir local. Les capétiens on petit a petit sapé ce système, au profit d'un pouvoir royal plus fort.
Non seulement, comme le dit l'anecdote, le château fort est bien moins efficace a cause de l'artillerie, enlevant du pouvoir aux nobles locaux, mais elle demande bien plus de centralisation : alors qu’auparavant, le seigneur local pouvait lever le ban avec des soldats étant équipé de manière locale, les avancées technologiques changent la donne, les armes requièrent des méthodes de fabrication plus complexes : si chaque fief pouvait avoir une forge, elles ne pouvaient pas tous avoir des hauts fourneaux, fonderies et tout le tsoin tsoin nécessaire pour fabriquer des canons. Les obligations seigneuriales passent alors d'avantage par l’impôt, et la fabrication d'armes est gérées dans les grandes villes, leur donnant plus de pouvoir.
Afficher tout
Aujourd'hui, nouvelle guerre , nouvelle armes ==> mondialisation ?