Un escargot qui dort profondément pour supporter la chaleur

Proposé par
le
dans

L’escargot du désert, Sphincterochila boissieri, que l'on trouve dans les régions désertiques d'Israel et d'Egypte, a des astuces pour survivre aux périodes de chaleur intense : il ne "vit" que quelques semaines par an, lorsque les conditions sont favorables. Le reste du temps, il entre dans une phase de sommeil profond, qui peut durer plusieurs années, à l'abri dans sa coquille qu'il est capable de refroidir grâce à sa capacité à y créer des courants d'air.


Commentaires préférés (2)

Voici les éléments qui permettent à cet escargot de survivre à des température proche de 50°C pendant l'estivation :

- coquille épaisse
- ouverture de petite taille
- épiphragme épais (qui scelle l'ouverture de la coquille avec du mucus séché)
- lente conduction de la chaleur du corps de l'escargot
- surface de la coquille blanche qui reflète 90% du spectre solaire
- coquille rempli d'air pendant l'estivation
- perte d'eau et consommation d'oxygène très faible

Par contre, quand il est en estivation, il ne bouge pas donc ne produit pas de courant d'air.

Le genre Sphincterochila regroupe toute une famille d'espèces de gastéropodes présentant les mêmes caractéristiques.
Si vous vivez ou avez voyagé dans le pourtour Méditerranéen, Maghreb inclu, ou au proche Orient vous les avez probablement vus, collés sur des plantes sèches de garrigue.
Durant les périodes sèches et chaudes, ils recherchent la moindre brise (ou courant d'air) possible, afin de se "rafraîchir".

Désolé pour les Gastronomes. Cet escargot ne se prête pas du tout à être cuisiné.


Tous les commentaires (8)

Voici les éléments qui permettent à cet escargot de survivre à des température proche de 50°C pendant l'estivation :

- coquille épaisse
- ouverture de petite taille
- épiphragme épais (qui scelle l'ouverture de la coquille avec du mucus séché)
- lente conduction de la chaleur du corps de l'escargot
- surface de la coquille blanche qui reflète 90% du spectre solaire
- coquille rempli d'air pendant l'estivation
- perte d'eau et consommation d'oxygène très faible

Par contre, quand il est en estivation, il ne bouge pas donc ne produit pas de courant d'air.

Le genre Sphincterochila regroupe toute une famille d'espèces de gastéropodes présentant les mêmes caractéristiques.
Si vous vivez ou avez voyagé dans le pourtour Méditerranéen, Maghreb inclu, ou au proche Orient vous les avez probablement vus, collés sur des plantes sèches de garrigue.
Durant les périodes sèches et chaudes, ils recherchent la moindre brise (ou courant d'air) possible, afin de se "rafraîchir".

Désolé pour les Gastronomes. Cet escargot ne se prête pas du tout à être cuisiné.

a écrit : Le genre Sphincterochila regroupe toute une famille d'espèces de gastéropodes présentant les mêmes caractéristiques.
Si vous vivez ou avez voyagé dans le pourtour Méditerranéen, Maghreb inclu, ou au proche Orient vous les avez probablement vus, collés sur des plantes sèches de garrigue.
Durant les
périodes sèches et chaudes, ils recherchent la moindre brise (ou courant d'air) possible, afin de se "rafraîchir".

Désolé pour les Gastronomes. Cet escargot ne se prête pas du tout à être cuisiné.
Afficher tout
H.S, si tu parle des petits blancs, j'en ai déjà mangé, c'est pas génial mais c'est pas mauvais...

sinon je me suis toujours demandé comment ils faisaient pour ne pas cuire sur place en plein cagnard... L'anecdote m'a donné la réponse, merki :)

a écrit : H.S, si tu parle des petits blancs, j'en ai déjà mangé, c'est pas génial mais c'est pas mauvais...

sinon je me suis toujours demandé comment ils faisaient pour ne pas cuire sur place en plein cagnard... L'anecdote m'a donné la réponse, merki :)
En fouillant un peu plus le Net, je me suis en réalité rendu compte de la diversité de gastéropodes que l'on peut trouver/récolter dans le sud de la France et ici en Espagne.

J'ignore quel est réellement celui que tu nommes "petit blanc", mais il y a le Theba pisana ou encore Cernuela virgata, deux petits escargots appréciés en Andalousie (servis en tapas) et appelés "Caracoles chicos" ?
fr.m.wikipedia.org/wiki/Theba_pisana
fr.m.wikipedia.org/wiki/Cernuella_virgata

Mis à part l'escargot de Bourgogne -et surtout le petit gris, qui sont ceux utilisés pour farcir au beurre à l'ail et au persil- il y en a aussi d'autres qui sont de très bonne qualité culinaire.
- Helix Eobania est l'un d'entre-eux :
Comme cet escargot n'a pas de page Wikipédia en Français, voici le lien en Italien, que tu maîtrises bien. it.m.wikipedia.org/wiki/Eobania_vermiculata

--Helix Otala, également appelé Otala de Catalogne, est un excellent escargot, mais il fait l'objet d'une protection. fr.m.wikipedia.org/wiki/Otala_de_Catalogne

a écrit : En fouillant un peu plus le Net, je me suis en réalité rendu compte de la diversité de gastéropodes que l'on peut trouver/récolter dans le sud de la France et ici en Espagne.

J'ignore quel est réellement celui que tu nommes "petit blanc", mais il y a le Theba pisana ou encore Cernuel
a virgata, deux petits escargots appréciés en Andalousie (servis en tapas) et appelés "Caracoles chicos" ?
fr.m.wikipedia.org/wiki/Theba_pisana
fr.m.wikipedia.org/wiki/Cernuella_virgata

Mis à part l'escargot de Bourgogne -et surtout le petit gris, qui sont ceux utilisés pour farcir au beurre à l'ail et au persil- il y en a aussi d'autres qui sont de très bonne qualité culinaire.
- Helix Eobania est l'un d'entre-eux :
Comme cet escargot n'a pas de page Wikipédia en Français, voici le lien en Italien, que tu maîtrises bien. it.m.wikipedia.org/wiki/Eobania_vermiculata

--Helix Otala, également appelé Otala de Catalogne, est un excellent escargot, mais il fait l'objet d'une protection. fr.m.wikipedia.org/wiki/Otala_de_Catalogne
Afficher tout
Pour les escargots blancs dont je parlais, ce sont des Limaçons de Provence.

Ils se fixent aussi en grappe sur les brins d'herbes hauts quand les canicules commencent. C'est pas mal à bouffer et très facile à ramasser! ^^

P.S je ne maitrise absolument pas l'italien même si j'en ai les origines, je ne parle que deux langues, le Français, et le Pasatoi...(référence humoristique à trouver) (je crois que c'est suite à un vieux commentaire où tu voulais m'apprendre l'Espagnol, mais c'est mon coté taquin^^)

Ptain de nos jours, tout ce qui est bon est soumis à protection... où à interdiction... ^^

a écrit : Pour les escargots blancs dont je parlais, ce sont des Limaçons de Provence.

Ils se fixent aussi en grappe sur les brins d'herbes hauts quand les canicules commencent. C'est pas mal à bouffer et très facile à ramasser! ^^

P.S je ne maitrise absolument pas l'italien même si j
9;en ai les origines, je ne parle que deux langues, le Français, et le Pasatoi...(référence humoristique à trouver) (je crois que c'est suite à un vieux commentaire où tu voulais m'apprendre l'Espagnol, mais c'est mon coté taquin^^)

Ptain de nos jours, tout ce qui est bon est soumis à protection... où à interdiction... ^^
Afficher tout
Hey manu, tu descends ?