La rhubarbe est maltraitée dans le Yorkshire

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Espérons que le jeu en vaille la chandelle

Je crois que cette anecdote va avoir le record de "je me coucherais moins bête" ^^.

Jamais je n'ai entendu parler de ça et je trouve ça génial ^^. Et je suis d'accord pour l'intervention d'un botaniste qui nous explique en détail le procédé.

La rhubarbe forcée à fait l'objet d'un chapitre, du programme télévisé " How do they do It", qui est également, très probablement, diffusé en France.
Discovery Channel, par exemple ?...
En tout cas, voici une petite vidéo :
youtu.be/tN6uW8g0pLA

La rhubarbe est une plante Pluriannuelle, dont le système racinaire (rhizome) lui sert de réserve pour survivre à l'hiver.
La plante de rhubarbe, cultivée pendant deux années en plein champ, va grandir et emmagasiner ses réserves.
Ensuite, transportée dans un hangar hermétique à la lumière, mais néanmoins chauffé, la plante de rhubarbe va commencer son troisième cycle annuel végétatif, en commençant à produire des tiges depuis sa motte de rhizomes.

Sauf que...
Ne trouvant pas de lumière, les parties aériennes ne peuvent pas effectuer de photosynthèse, et les feuilles restent très petites, de couleur jaune.
Vu que la photosynthèse n'a pas lieu, il n'y a presque pas de production d'acide oxalique qui, s'il est présent en trop grande quantité, rendra la tige de rhubarbe trop acide.
Par contre, dans cette culture, l'on obtiendra des tiges au goût acidulé, ainsi que plus tendres, car les fils contenus dans la tige, resteront fins.

Notez que la partie foliaire (les feuilles) de la rhubarbe, ne doivent jamais se consommer, et encore moins à la fin de l'été ou en automne. En effet la concentration d'acide oxalique est importante, pouvant de fait, mener à un empoisonnement fatal.


Tous les commentaires (31)

Espérons que le jeu en vaille la chandelle

a écrit : Espérons que le jeu en vaille la chandelle Si on utilisait une lumière led verte?! Ça le ferait pas ? C est quand même chiant (danger+ça éclair moyen+pas pratique) et pas très écologique (particules, CO2) les bougies.
Y a un botaniste ? La plante capterait la lumière jusqu a devenir verte ou de base elle l'absorbe pas ? C'est pas très "clair" pour moi. (Désolé je répond mais le bouton "poster" seul a disparu et les commentaires de mélangent d une anecdote à l'autre. J essaie de corriger le tir.

Je crois que cette anecdote va avoir le record de "je me coucherais moins bête" ^^.

Jamais je n'ai entendu parler de ça et je trouve ça génial ^^. Et je suis d'accord pour l'intervention d'un botaniste qui nous explique en détail le procédé.

a écrit : Je crois que cette anecdote va avoir le record de "je me coucherais moins bête" ^^.

Jamais je n'ai entendu parler de ça et je trouve ça génial ^^. Et je suis d'accord pour l'intervention d'un botaniste qui nous explique en détail le procédé.
T as jamais cultivé de plantes qui font rigoler ^^(je plaisante j ai jamais fait de culture "indoor" mais en cherchant suis tombé sur plusieurs sites qui en parlaient pour pas les déranger... Et clairement certains semblent vraiment y prendre soin a leur culture .. alors que bon c'est une herbe qui pousse partout et ressemble plus à une ortie qu a une orchidée en terme d entretiens.. un jardin des graine et ça suffit !)
Avant d écrire ma question je me suis renseigné car plus sérieusement c'est le premier truc qui m est venu à l idée. Une plante c'est vert donc ça prend pas le vert. Qui de l oeuf ou de la poule ?! Du coup j' ai trouve ce site. Très clair sur le sujet.
www.led-horticoles.eu/outils/guides/la-lumiere-la-couleur-et-les-plantes/
Mais le vert semble quand même avoir un p'tit effet. D ou ma question car c est vraiment pas ma spécialité le monde végétal et animal.

a écrit : T as jamais cultivé de plantes qui font rigoler ^^(je plaisante j ai jamais fait de culture "indoor" mais en cherchant suis tombé sur plusieurs sites qui en parlaient pour pas les déranger... Et clairement certains semblent vraiment y prendre soin a leur culture .. alors que bon c'est une herbe qui pousse partout et ressemble plus à une ortie qu a une orchidée en terme d entretiens.. un jardin des graine et ça suffit !)
Avant d écrire ma question je me suis renseigné car plus sérieusement c'est le premier truc qui m est venu à l idée. Une plante c'est vert donc ça prend pas le vert. Qui de l oeuf ou de la poule ?! Du coup j' ai trouve ce site. Très clair sur le sujet.
www.led-horticoles.eu/outils/guides/la-lumiere-la-couleur-et-les-plantes/
Mais le vert semble quand même avoir un p'tit effet. D ou ma question car c est vraiment pas ma spécialité le monde végétal et animal.
Afficher tout
Si si et ma facture EDF s'en est fortement alourdie. Deux lampes HPS de 600 watts 24h/24 ça consomme ^^

Bon le plus gros problème, c'est l'odeur en vrai. Cela sort largement de la box et ça va dans le couloir de l'immeuble donc ça dérange pas mal de monde et il y a vite moyen de se faire toper. Je conseille d'attendre d'avoir une cave dans sa maison pour le faire (bon après je suis plutôt comme Nico, j'ai besoin d'éteindre mon cerveau à l'éthanol, pas forcément de le ralentir au THC).

Mais ici on parle de forcer la plante à garder "son énergie". Je pensais que les plantes poussaient en fonction des apports qu'elles recevaient et qu'il n'y avait pas de phénomène de "stockage".

a écrit : Si si et ma facture EDF s'en est fortement alourdie. Deux lampes HPS de 600 watts 24h/24 ça consomme ^^

Bon le plus gros problème, c'est l'odeur en vrai. Cela sort largement de la box et ça va dans le couloir de l'immeuble donc ça dérange pas mal de monde et il y a vite moyen de se fair
e toper. Je conseille d'attendre d'avoir une cave dans sa maison pour le faire (bon après je suis plutôt comme Nico, j'ai besoin d'éteindre mon cerveau à l'éthanol, pas forcément de le ralentir au THC).

Mais ici on parle de forcer la plante à garder "son énergie". Je pensais que les plantes poussaient en fonction des apports qu'elles recevaient et qu'il n'y avait pas de phénomène de "stockage".
Afficher tout
Euh t es fou ? Si t es 365 ça te fait 1.500 par an sans compter les extracteurs !!!
Passe au led tu rentabilises en 3 mois !!!
Pour l'odeur, filtre etc (bah tu connais) mais t y arrivera pas. Certaines variétés ont moins d odeur mais bon...bref te reste à être copain avec l immeuble comme l'était un ami à moi : j étais épaté... Personne disait rien..(ça sentait dans la rue...alors imagine la cage d escalier :jamais compris que personne le capte, perso je peux te dire qui cultive autour de chez moi rien qu en me baladant)
Je fais plus mais quand je faisais c était juste de l'anti limaces , un grand jardin, abrité de vent et des regards dur a chopper surtout si tu plantes des "Crucianella stylosa" proche des voisins et en bordure. Quand on te pose des questions t en coupe un bout tu fais sentir et tu demandes aux gens s ils parlent de ça en faisant l idiot. C est joli hein ? (perso j ai pas trop à me forcer pour faire l idiot ^^). D ailleurs je serais toi j en cultiverais pour le jour où quelqu un fait toc toc a la porte...
Sur le reste les plantes c est un monde à part entière, quand on voit les stratégies que l'évolution leur a donné... Pas étonnant qu elles étaient là avant nous, ont survécues à tout..et nous survivront. Je pense qu il y a beaucoup encore à apprendre de ce truc qui pousse tjs trop vite à mon goût...

a écrit : Si si et ma facture EDF s'en est fortement alourdie. Deux lampes HPS de 600 watts 24h/24 ça consomme ^^

Bon le plus gros problème, c'est l'odeur en vrai. Cela sort largement de la box et ça va dans le couloir de l'immeuble donc ça dérange pas mal de monde et il y a vite moyen de se fair
e toper. Je conseille d'attendre d'avoir une cave dans sa maison pour le faire (bon après je suis plutôt comme Nico, j'ai besoin d'éteindre mon cerveau à l'éthanol, pas forcément de le ralentir au THC).

Mais ici on parle de forcer la plante à garder "son énergie". Je pensais que les plantes poussaient en fonction des apports qu'elles recevaient et qu'il n'y avait pas de phénomène de "stockage".
Afficher tout
Sinon pour le cerveau je compatis: le CBD ça peut aider. C est pas aussi efficace mais bon ça aide. Perso j ai arrêté ou quasi arrêté les deux pour santé pour l'un et risque d avoir des proches des furgace qui frappent à ma porte. Faut que je reste en vie et en liberté avec un permis encore une quinzaine d années histoire que mon gosse puisse démarrer sa vie sur des bonnes bases. (Même le CBD, je fais pas, mais j ai essayé)
En attendant bah j apprends un peu la culture et les plantes,pour donner l exemple(merci d ailleurs j' ai énormément appris du coup avec les recherches !), même si ça me gonfle grave, la terre est trop basse pour ma grande carcasse, je pense qu une personne qui sait s occuper d un potager, reconnaître les éléments de la nature bref est "près du sol" aura plus de chance dans la vie quelque soit le futur: si t as l habitude de scier du bois, peut t être que t'as moins de maux. (Plus facile de prévenir que de guérir enfin j espère ).

Ah Sinon si y a stockage : t as jamais mangé de patates ?! Et la graine alors ?! Faut bien que le rejeton ait un maximum de chance au départ. Car au final on a les mêmes besoins les plantes et nous ^^.

La rhubarbe forcée à fait l'objet d'un chapitre, du programme télévisé " How do they do It", qui est également, très probablement, diffusé en France.
Discovery Channel, par exemple ?...
En tout cas, voici une petite vidéo :
youtu.be/tN6uW8g0pLA

La rhubarbe est une plante Pluriannuelle, dont le système racinaire (rhizome) lui sert de réserve pour survivre à l'hiver.
La plante de rhubarbe, cultivée pendant deux années en plein champ, va grandir et emmagasiner ses réserves.
Ensuite, transportée dans un hangar hermétique à la lumière, mais néanmoins chauffé, la plante de rhubarbe va commencer son troisième cycle annuel végétatif, en commençant à produire des tiges depuis sa motte de rhizomes.

Sauf que...
Ne trouvant pas de lumière, les parties aériennes ne peuvent pas effectuer de photosynthèse, et les feuilles restent très petites, de couleur jaune.
Vu que la photosynthèse n'a pas lieu, il n'y a presque pas de production d'acide oxalique qui, s'il est présent en trop grande quantité, rendra la tige de rhubarbe trop acide.
Par contre, dans cette culture, l'on obtiendra des tiges au goût acidulé, ainsi que plus tendres, car les fils contenus dans la tige, resteront fins.

Notez que la partie foliaire (les feuilles) de la rhubarbe, ne doivent jamais se consommer, et encore moins à la fin de l'été ou en automne. En effet la concentration d'acide oxalique est importante, pouvant de fait, mener à un empoisonnement fatal.

a écrit : La rhubarbe forcée à fait l'objet d'un chapitre, du programme télévisé " How do they do It", qui est également, très probablement, diffusé en France.
Discovery Channel, par exemple ?...
En tout cas, voici une petite vidéo :
youtu.be/tN6uW8g0pLA

La rhubarb
e est une plante Pluriannuelle, dont le système racinaire (rhizome) lui sert de réserve pour survivre à l'hiver.
La plante de rhubarbe, cultivée pendant deux années en plein champ, va grandir et emmagasiner ses réserves.
Ensuite, transportée dans un hangar hermétique à la lumière, mais néanmoins chauffé, la plante de rhubarbe va commencer son troisième cycle annuel végétatif, en commençant à produire des tiges depuis sa motte de rhizomes.

Sauf que...
Ne trouvant pas de lumière, les parties aériennes ne peuvent pas effectuer de photosynthèse, et les feuilles restent très petites, de couleur jaune.
Vu que la photosynthèse n'a pas lieu, il n'y a presque pas de production d'acide oxalique qui, s'il est présent en trop grande quantité, rendra la tige de rhubarbe trop acide.
Par contre, dans cette culture, l'on obtiendra des tiges au goût acidulé, ainsi que plus tendres, car les fils contenus dans la tige, resteront fins.

Notez que la partie foliaire (les feuilles) de la rhubarbe, ne doivent jamais se consommer, et encore moins à la fin de l'été ou en automne. En effet la concentration d'acide oxalique est importante, pouvant de fait, mener à un empoisonnement fatal.
Afficher tout
c'est comme pour les endives si je ne m'abuse?

a écrit : c'est comme pour les endives si je ne m'abuse? Oui, c'est tout à fait celà.
Tout comme pour la culture des pousses de légumineuses (soja, lentilles...)

a écrit : La rhubarbe forcée à fait l'objet d'un chapitre, du programme télévisé " How do they do It", qui est également, très probablement, diffusé en France.
Discovery Channel, par exemple ?...
En tout cas, voici une petite vidéo :
youtu.be/tN6uW8g0pLA

La rhubarb
e est une plante Pluriannuelle, dont le système racinaire (rhizome) lui sert de réserve pour survivre à l'hiver.
La plante de rhubarbe, cultivée pendant deux années en plein champ, va grandir et emmagasiner ses réserves.
Ensuite, transportée dans un hangar hermétique à la lumière, mais néanmoins chauffé, la plante de rhubarbe va commencer son troisième cycle annuel végétatif, en commençant à produire des tiges depuis sa motte de rhizomes.

Sauf que...
Ne trouvant pas de lumière, les parties aériennes ne peuvent pas effectuer de photosynthèse, et les feuilles restent très petites, de couleur jaune.
Vu que la photosynthèse n'a pas lieu, il n'y a presque pas de production d'acide oxalique qui, s'il est présent en trop grande quantité, rendra la tige de rhubarbe trop acide.
Par contre, dans cette culture, l'on obtiendra des tiges au goût acidulé, ainsi que plus tendres, car les fils contenus dans la tige, resteront fins.

Notez que la partie foliaire (les feuilles) de la rhubarbe, ne doivent jamais se consommer, et encore moins à la fin de l'été ou en automne. En effet la concentration d'acide oxalique est importante, pouvant de fait, mener à un empoisonnement fatal.
Afficher tout
mobile.secouchermoinsbete.fr/4015-la-rhubarbe-une-plante-toxique?page=3#other-comments

-> par contre du coup ça doit être nickel pour nettoyer les chrome ou les casseroles en inox ^^

a écrit : c'est comme pour les endives si je ne m'abuse? (J'ai dû écourter mon message précédent. Je continue)

On retrouve le principe similaire de diminuer partiellement la fonction photosynthétique de certaines autres plantes, tels les cardons et les blettes, en réunissant et enveloppant leurs tiges, dans un carton attaché autour.
Ceci rendra ces tiges plus blanches, moins fibreuses, plus tendres et moins amères.
Le céleri en branches se prête aussi à cette technique.

De même, certaines salades - telle la frisée jaune - peut aussi se "blanchir", afin de diminuer son amertume.
Le pissenlit peut aussi recevoir le même traitement. www-jardiner--malin-fr.cdn.ampproject.org/v/s/www.jardiner-malin.fr/fiche/frisee.html/amp?amp_js_v=a6&amp_gsa=1&usqp=mq331AQHKAFQArABIA%3D%3D#aoh=16229134811625&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&amp_tf=De%20%251%24s&ampshare=https%3A%2F%2Fwww.jardiner-malin.fr%2Ffiche%2Ffrisee.html

Mais il y a aussi les asperges blanches, cultivées en buttes et sous bâche de plastique noir, pour obtenir le produit le plus doux possible.
Celle de Navarre sont fameuses pour cette qualité.
De même, le poireau se butte dans la finalité d'avoir le maximum de blanc, la partie la moins amère de ce légume.
Si d'aventure il est possible de trouver des poireaux sylvestres dans ta région, la différence est très grande au goût, car il est essentiellement vert... et avec une certaine amertume.
Les pommes de terre, -qui sont aussi des tubercules - ne peuvent pas plus recevoir de la lumière, tant dans sa croissance comme au stockage.
Qui n'a pas rajouté un morceau de patate verte dans une poêlée de patates sautées, et à recraché ce morceau amer....

Et j'en oublie peut-être d'autres.

Les producteurs "artisanaux" de "tabac rigolo" furent les premiers à s'intéresser aux LEDs, pour leur culture indoor.

Aujourd'hui, devant l'avantage indéniable d'économie sur la facture d'électricité, ainsi que sur les possibilités (presque infinies) de modulation et monitarisation de chacune des couleurs du spectre lumineux, certains se partent à penser à ce des fermes urbaines où, sous lumière artificielle contrôlée, il serait/sera/est possible de produire des légumes frais en proche banlieue de grandes villes.
D'aucuns s'aventurent même à affirmer que ces productions urbaines pourraient être certifiée AB (Agriculture Biologique) car il se ferait fi d'herbicides, d'insecticides et de fongicides...
Toujours est-il que jouer sur les couleurs du spectre lumineux permet d'obtenir des légumes "à la carte"
Jettez donc un oeil sur ce lien:
www.canna.fr/influence_couleurs_sur_plantes

Mais il en est aussi les systèmes passifs, permettant également d'influencer dans la production de culture en pleine terre, sous serre.
Là, c'est ce lien sur les plastiques luminescents, que je vous recommande la lecture.
blueberriesconsulting.com/fr/un-nuevo-plastico-luminiscente-aumenta-en-un-61-la-produccion-del-arandano-en-huelva/

Ah, et je ne vous ai rien dit....
Les fleurs de safran peuvent même se cultiver en indoor...
Une production durant toute l'année, pour obtenir un produit fini qui s'achète à 3000 €uros le kilo.

a écrit : Les producteurs "artisanaux" de "tabac rigolo" furent les premiers à s'intéresser aux LEDs, pour leur culture indoor.

Aujourd'hui, devant l'avantage indéniable d'économie sur la facture d'électricité, ainsi que sur les possibilités (presque infinies) de modula
tion et monitarisation de chacune des couleurs du spectre lumineux, certains se partent à penser à ce des fermes urbaines où, sous lumière artificielle contrôlée, il serait/sera/est possible de produire des légumes frais en proche banlieue de grandes villes.
D'aucuns s'aventurent même à affirmer que ces productions urbaines pourraient être certifiée AB (Agriculture Biologique) car il se ferait fi d'herbicides, d'insecticides et de fongicides...
Toujours est-il que jouer sur les couleurs du spectre lumineux permet d'obtenir des légumes "à la carte"
Jettez donc un oeil sur ce lien:
www.canna.fr/influence_couleurs_sur_plantes

Mais il en est aussi les systèmes passifs, permettant également d'influencer dans la production de culture en pleine terre, sous serre.
Là, c'est ce lien sur les plastiques luminescents, que je vous recommande la lecture.
blueberriesconsulting.com/fr/un-nuevo-plastico-luminiscente-aumenta-en-un-61-la-produccion-del-arandano-en-huelva/

Ah, et je ne vous ai rien dit....
Les fleurs de safran peuvent même se cultiver en indoor...
Une production durant toute l'année, pour obtenir un produit fini qui s'achète à 3000 €uros le kilo.
Afficher tout
Faut le dire encore moins fort mais t as oublié un zéro^^.
c est plutôt 30,000 le kg...enfin en France)si en Espagne c est 3k j organise des go fasts des demain matin^^.
Sinon va produire 1k de safran chez toi... Faut une grande maison en sachant qu il faut je crois environ 200 fleurs pour faire un 1g...soit une centaine de bulbes je crois... Faut pas habiter en appart ;)

a écrit : Faut le dire encore moins fort mais t as oublié un zéro^^.
c est plutôt 30,000 le kg...enfin en France)si en Espagne c est 3k j organise des go fasts des demain matin^^.
Sinon va produire 1k de safran chez toi... Faut une grande maison en sachant qu il faut je crois environ 200 fleurs pour faire un 1g...soi
t une centaine de bulbes je crois... Faut pas habiter en appart ;) Afficher tout
30€ le gramme soit environ 600 filaments de safran.

Sachant que c'est environ 3 ou 4 par personne par plat. Ce n'est pas si cher que ça et je pense même que d'autres épices sont plus cher au final car on en met beaucoup plus.

Un peu comme la vanille qui est très chère à l'achat mais on en utilise très peu par préparation.

Ceux qui connaissent la culture du cannabis, d'un point de vue théorique bien sûr, savent que lorsque les fleurs commencent à apparaître, il faut plonger le plant dans l'obscurité pendant 24h: cela stimule fortement la pousse desdites fleurs.
Je l'ai lu dans un livre.

a écrit : 30€ le gramme soit environ 600 filaments de safran.

Sachant que c'est environ 3 ou 4 par personne par plat. Ce n'est pas si cher que ça et je pense même que d'autres épices sont plus cher au final car on en met beaucoup plus.

Un peu comme la vanille qui est très chère à l'
;achat mais on en utilise très peu par préparation. Afficher tout
Ah oui désolé. Z avez remarqué ? Je parle jamais nourriture contrairement à beaucoup... Je sais cuisiner mais j avoue y porter un très faible intérêt personnel^^.tant qu il y a le mini en terme de goût et quantité... Ça m est un peu égal.
Merci pour l info, j en avais aucune idée.
Ça permet de relativiser !
Perso je ne voyais que le côté superficie de production/poids/volume a transporter/prix. Business is business^^.

a écrit : Faut le dire encore moins fort mais t as oublié un zéro^^.
c est plutôt 30,000 le kg...enfin en France)si en Espagne c est 3k j organise des go fasts des demain matin^^.
Sinon va produire 1k de safran chez toi... Faut une grande maison en sachant qu il faut je crois environ 200 fleurs pour faire un 1g...soi
t une centaine de bulbes je crois... Faut pas habiter en appart ;) Afficher tout
Je te file le lien donnant le prix/kilo (2016) payé à l'agriculteur.
www-abc-es.cdn.ampproject.org/v/s/www.abc.es/viajar/gastronomia/abci-secretos-especia-cuesta-5000-euros-kilo-201610191855_noticia_amp.html?amp_js_v=a6&amp_gsa=1&usqp=mq331AQHKAFQArABIA%3D%3D#aoh=16229234364973&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&amp_tf=De%20%251%24s&ampshare=https%3A%2F%2Fwww.abc.es%2Fviajar%2Fgastronomia%2Fabci-secretos-especia-cuesta-5000-euros-kilo-201610191855_noticia.html

Maintenant, dans une culture indoor, - un grand édifice de 1000 mètres carrés de surface utile nette. Il y a plein de friches industrielles en France - où le safran pousse sur des étagères-tiroirs tous les 50 centimètres de hauteur, tu multiplies 1000 par 15 étages : 1,5 ha de surface cultivable, où tu peux récolter... 7 fois/an !
Tu obtiens une production équivalente à celle de plus de 10 hectares, sur 1000 M2.
Bref, dans le théorique, tu peux produire 100 fois plus que sur un terrain traditionnel de la Mancha Espagnole, célèbre pour son safran.

C'est tout à fait légal, et tu n'as même pas besoin d'organiser des Go fast.

Maintenant, je te laisse découvrir les côtes négatifs de ce négoce du safran...

Un conseiller financier sur SCMB, pour voir si le négoce est rentable ?....

a écrit : 30€ le gramme soit environ 600 filaments de safran.

Sachant que c'est environ 3 ou 4 par personne par plat. Ce n'est pas si cher que ça et je pense même que d'autres épices sont plus cher au final car on en met beaucoup plus.

Un peu comme la vanille qui est très chère à l'
;achat mais on en utilise très peu par préparation. Afficher tout
Je viens de chercher qu'elles sont les épices les plus chères au monde.
En première place le safran.
En deuxième la vanille.
Puis vient la cardamome.
Et ensuite le.... Mahaleb, (que je ne connais pas du tout), provenant du noyau de "cerises noires du bois de Sainte Lucie".

@ Nico, ce ne sont pas les mêmes que les cerises que tu vas chouraver dans ton patelin ?...

fr.m.wikipedia.org/wiki/Prunus_mahaleb

a écrit : Je viens de chercher qu'elles sont les épices les plus chères au monde.
En première place le safran.
En deuxième la vanille.
Puis vient la cardamome.
Et ensuite le.... Mahaleb, (que je ne connais pas du tout), provenant du noyau de "cerises noires du bois de Sainte Lucie".


@ Nico, ce ne sont pas les mêmes que les cerises que tu vas chouraver dans ton patelin ?...

fr.m.wikipedia.org/wiki/Prunus_mahaleb
Afficher tout
Je n'ai pas dit que ce n'était pas cher ^^ mais relativement à la quantité par plat, je pense que ça peut égaler d'autres épices moins cher au kilo mais moins fort en gout. A voir s'il est possible de faire les calculs exactes.

Par exemple, j'adore la truffe et c'est 1500 € le kilo. Sauf qu'on peut acheter un pot de 25€ environ avec une truffe noire entière que l'on peut peler autant qu'on veut et franchement cela dure plutôt longtemps même si je ne saurais dire combien de plats exactement on peut faire avec.

Pour résumer, cher au kilo ne veut pas toujours dire cher à l'utilisation si les quantités utilisées sont faibles ^^