Mauro Prosperi, le survivant du Sahara

Proposé par
le
dans

Mauro Prosperi, un pentathlète italien, devint subitement célèbre en participant à l’édition 1994 du Marathon des Sables. À cause d’une tempête de sable, il se perdit dans le désert lors du 4e jour. Il survécut 9 jours dans des conditions extrêmes, en buvant son urine et en capturant de petits animaux, et fut sauvé après une tentative de suicide.


Commentaires préférés (3)

sur Netflix il y a une mini série de documentaire appelée "Losers" avec le témoignage de Mauro c'est vraiment intéressant avec des animations de son calvaire

les autres épisodes sont tout aussi bien ça parle un peu de tout

a écrit : Comment est ce qu’on se suicide dans le désert ? On mange du sable ? en cherchant un peu, je peux te trouver pas mal de techniques, mais ça serait malsain. ;)

a écrit : Ça reste de la télévision ;) je me souviens d’un épisode où il galère à sauter au dessus d’un ravin. Quand on tourne la caméra on remarque que le ravin est fini à 20 m et qu’il aurait pu traverser sans encombre. Après ça reste un programme éducatif je suis d’accord mais ce n’est pas un « aventurier ».

Je
suis largement plus impressionné par les expéditions de Mike Horn qui lui est complètement taré. Afficher tout
disons que l'image qu'on a de Bear Grylls transparait à travers son émission, et est pris au premier degré par une communauté de survivaliste (non je fais pas d'amalgame les bushcraft calmez vous) je vois beaucoup de gens prendre ses aventures comme des tutos alors que non c'est juste une émission TV

je veux pas dénigrer le com' de Jorenzo, car je sais pas si c'est du premier degré et puis il faudrait développer
mais clairement si on regarde toutes les émissions de Bear, je suis pas sur que ça aide énormément, ce qui va compter c'est le discernement et l'activité psychique (le mental comme certains disent) ce que Maura à fait entre autres


Bear Grylls a fait 3ans chez les SAS britannique, il s'est fait réformé après un accident de parachute mais avait aussi proposé des programmes de survie et des stages commando en milieu hostile
il a énormément d'expérience et un parcours atypique, il est trop vite devenu un objet télévisuel avec une équipe qui le suit, alors oui la scène du ravin avec en plus une route bitumée à quelques mètres ça frise le ridicule mais ça c'est la télé et le besoin d'image, le soucis ce sont ceux qui l'iconisent sans raison
n'empêche que quand il bouffe un mouton mort dans le désert même si il le vomi juste après, je dis chapeau
quand il se fait un lavement à l'eau de mer sur un radeau, franchement je sais pas si il est suffisamment payé pour rester dans le dur juste pour les caméras, il serais stupide de ne pas revenir sur le canoé de l'équipe qui le suit

trop de gens partent avec un couteau dans les montagnes pour faire comme lui, alors que c'est l'inverse de ce qu'il explique, dans ses bouquins il aborde mieux la rationalité du matériel à emporter et la polyvalence du matos, le mot d'ordre c'est "ne pas subir" et ça à la télé c'est pas ouf
il aide aussi à concevoir de l'équipement comme Mike Horn


Tous les commentaires (19)

D’où l’intérêt de l’émission de bear gryllz aujourd’hui

sur Netflix il y a une mini série de documentaire appelée "Losers" avec le témoignage de Mauro c'est vraiment intéressant avec des animations de son calvaire

les autres épisodes sont tout aussi bien ça parle un peu de tout

Comment est ce qu’on se suicide dans le désert ? On mange du sable ?

a écrit : Comment est ce qu’on se suicide dans le désert ? On mange du sable ? en cherchant un peu, je peux te trouver pas mal de techniques, mais ça serait malsain. ;)

a écrit : D’où l’intérêt de l’émission de bear gryllz aujourd’hui Oui exact, il en a fait une dans le désert, mais y'avait quand même quelques différences.
Déjà il était pas loin de la mer, ca aide, et surtout, il n'était pas perdu.
Ce qui n'enlève rien à ses exploits, ni à ceux de son cameraman. ;)

a écrit : Comment est ce qu’on se suicide dans le désert ? On mange du sable ? En te laissant piquer par un scorpion ou une vipère par exemple.

François calvier un youtubeur a fait une vidéo sur cette histoire.bonne chaîne à découvrir

a écrit : Oui exact, il en a fait une dans le désert, mais y'avait quand même quelques différences.
Déjà il était pas loin de la mer, ca aide, et surtout, il n'était pas perdu.
Ce qui n'enlève rien à ses exploits, ni à ceux de son cameraman. ;)
Tu veux dire son équipe de 15 personnes qui lui ramène son sandwich le midi ;) ?
Par rapport à d’autres bear grills est un sacré clown de télévision.

a écrit : Tu veux dire son équipe de 15 personnes qui lui ramène son sandwich le midi ;) ?
Par rapport à d’autres bear grills est un sacré clown de télévision.
Ca je sais pas, j'ai appris deux trois bricoles en regardant mais je me suis jamais renseigné sur l'envers du décor, j'avoues. :)

a écrit : Comment est ce qu’on se suicide dans le désert ? On mange du sable ? Euh avec un couteau... il a pas été largué à poils au milieu d'une dune non plus, il s'est juste (beaucoup) égaré de presque 300km.

a écrit : Ca je sais pas, j'ai appris deux trois bricoles en regardant mais je me suis jamais renseigné sur l'envers du décor, j'avoues. :) Ça reste de la télévision ;) je me souviens d’un épisode où il galère à sauter au dessus d’un ravin. Quand on tourne la caméra on remarque que le ravin est fini à 20 m et qu’il aurait pu traverser sans encombre. Après ça reste un programme éducatif je suis d’accord mais ce n’est pas un « aventurier ».

Je suis largement plus impressionné par les expéditions de Mike Horn qui lui est complètement taré.

a écrit : Ça reste de la télévision ;) je me souviens d’un épisode où il galère à sauter au dessus d’un ravin. Quand on tourne la caméra on remarque que le ravin est fini à 20 m et qu’il aurait pu traverser sans encombre. Après ça reste un programme éducatif je suis d’accord mais ce n’est pas un « aventurier ».

Je
suis largement plus impressionné par les expéditions de Mike Horn qui lui est complètement taré. Afficher tout
disons que l'image qu'on a de Bear Grylls transparait à travers son émission, et est pris au premier degré par une communauté de survivaliste (non je fais pas d'amalgame les bushcraft calmez vous) je vois beaucoup de gens prendre ses aventures comme des tutos alors que non c'est juste une émission TV

je veux pas dénigrer le com' de Jorenzo, car je sais pas si c'est du premier degré et puis il faudrait développer
mais clairement si on regarde toutes les émissions de Bear, je suis pas sur que ça aide énormément, ce qui va compter c'est le discernement et l'activité psychique (le mental comme certains disent) ce que Maura à fait entre autres


Bear Grylls a fait 3ans chez les SAS britannique, il s'est fait réformé après un accident de parachute mais avait aussi proposé des programmes de survie et des stages commando en milieu hostile
il a énormément d'expérience et un parcours atypique, il est trop vite devenu un objet télévisuel avec une équipe qui le suit, alors oui la scène du ravin avec en plus une route bitumée à quelques mètres ça frise le ridicule mais ça c'est la télé et le besoin d'image, le soucis ce sont ceux qui l'iconisent sans raison
n'empêche que quand il bouffe un mouton mort dans le désert même si il le vomi juste après, je dis chapeau
quand il se fait un lavement à l'eau de mer sur un radeau, franchement je sais pas si il est suffisamment payé pour rester dans le dur juste pour les caméras, il serais stupide de ne pas revenir sur le canoé de l'équipe qui le suit

trop de gens partent avec un couteau dans les montagnes pour faire comme lui, alors que c'est l'inverse de ce qu'il explique, dans ses bouquins il aborde mieux la rationalité du matériel à emporter et la polyvalence du matos, le mot d'ordre c'est "ne pas subir" et ça à la télé c'est pas ouf
il aide aussi à concevoir de l'équipement comme Mike Horn

a écrit : disons que l'image qu'on a de Bear Grylls transparait à travers son émission, et est pris au premier degré par une communauté de survivaliste (non je fais pas d'amalgame les bushcraft calmez vous) je vois beaucoup de gens prendre ses aventures comme des tutos alors que non c'est juste une émission TV

je veux pas dénigrer le com' de Jorenzo, car je sais pas si c'est du premier degré et puis il faudrait développer
mais clairement si on regarde toutes les émissions de Bear, je suis pas sur que ça aide énormément, ce qui va compter c'est le discernement et l'activité psychique (le mental comme certains disent) ce que Maura à fait entre autres


Bear Grylls a fait 3ans chez les SAS britannique, il s'est fait réformé après un accident de parachute mais avait aussi proposé des programmes de survie et des stages commando en milieu hostile
il a énormément d'expérience et un parcours atypique, il est trop vite devenu un objet télévisuel avec une équipe qui le suit, alors oui la scène du ravin avec en plus une route bitumée à quelques mètres ça frise le ridicule mais ça c'est la télé et le besoin d'image, le soucis ce sont ceux qui l'iconisent sans raison
n'empêche que quand il bouffe un mouton mort dans le désert même si il le vomi juste après, je dis chapeau
quand il se fait un lavement à l'eau de mer sur un radeau, franchement je sais pas si il est suffisamment payé pour rester dans le dur juste pour les caméras, il serais stupide de ne pas revenir sur le canoé de l'équipe qui le suit

trop de gens partent avec un couteau dans les montagnes pour faire comme lui, alors que c'est l'inverse de ce qu'il explique, dans ses bouquins il aborde mieux la rationalité du matériel à emporter et la polyvalence du matos, le mot d'ordre c'est "ne pas subir" et ça à la télé c'est pas ouf
il aide aussi à concevoir de l'équipement comme Mike Horn
Afficher tout
Concevoir de l'équipement...euh, je dirais plutôt il pose sa marque/label sur de l'équipement

a écrit : Concevoir de l'équipement...euh, je dirais plutôt il pose sa marque/label sur de l'équipement Il y a le branding sur les couteaux gerber et autres
C'est du marketing qui fonctionne très bien

Et il ya la recherche et développement avec des marques spécialisées
Je sais de source interne de chez Arc'teryx qu'il a testé des fibres pour les doudounes en remplacement des plumes d'oies
Comme Mike Horn il est capable de partir avec du matos qu'il ne connais pas et solliciter le matos pour faire un retour d'expérience complet pour comprendre les propriétés du matériau
C'est au delà de tester sa gore tex sous sa douche (ce qui n'a aucun sens mais bcp de randonneurs pensent tester leurs vestes ainsi)

a écrit : en cherchant un peu, je peux te trouver pas mal de techniques, mais ça serait malsain. ;) Envoie !!!

a écrit : Tu veux dire son équipe de 15 personnes qui lui ramène son sandwich le midi ;) ?
Par rapport à d’autres bear grills est un sacré clown de télévision.
Ils ont fait des émissions spéciales pour montrwr l'envers du décors. L'émission de Bear Grylls est une série documentaire scénarisé, pas de la télé réalité.

a écrit : Envoie !!! t'est sur?

Bon le premier truc qui me vient à l'esprit, tu prends deux gadins, c'est pas ce qui manque dans le désert, tu les frappe l'un contre l'autre et t'en fais une lame, après t'en fais ce que tu veux.
Le second, tu prends un bain de soleil définitif.
Le troisième, se jeter d'une falaise. (oui, y'a des falaises dans les déserts, le sable, les dunes, c'est plutôt rare, en vrai)
Le quatrième, tu renonce.
le cinquième, comme dit plus haut, un scorpion.... ^^ (douloureux)
le sixième, ... non en fait je crois que j'ai fait le tour ^^

a écrit : Ils ont fait des émissions spéciales pour montrwr l'envers du décors. L'émission de Bear Grylls est une série documentaire scénarisé, pas de la télé réalité. Il me semble, oui, Même s'il ne risque pas grand chose, il est sensé s'en sortir seul autant que faire se peut, après je rejoins des commentaires plus haut, il ne fait pas ça pour se suicider mais juste pour partager ses connaissances.

La seule fois où il a échoué et appelle l'hélico avant d'atteindre le point final, c'est dans l'enfer vert... la forêt tropicale, c'est dingue! De la vie partout! Et pourtant...