Les éoliennes sous-marines ont-elles un avenir ?

Proposé par
le
dans

Au Japon, le courant sous-marin de Kuroshio pourrait être une opportunité stratégique de production électrique. Il est l'un des plus puissants au monde et le pays y teste depuis des années une éolienne sous-marine géante nommée Kairyu. Les autorités estiment que plusieurs de ces turbines pourraient produire 60% de la capacité de production actuelle du pays en exploitant ce courant, soit environ 200 gigawatt.


Commentaires préférés (3)

Il me semble que lorsque l'on parle de "production" electrique, on parle d'énergie produite (en Wh) et non de puissance instantanée (en W).

Corrigez moi si je me trompe, mais la production électrique du Japon serait d'environ 1 000 TWh (1 million de GWh), donc 60% de la production correspondrait a 600 000 GWh.

Dans les sources ils parlent de 200 GW "d'énergie" (de puissance ?). J'ai du mal à retrouver le chiffre de 200 GW, a quoi est-ce qu'il correspond exactement ?

a écrit : Si une baleine ( ou autres poissons et cétacés ) passe dans les pales , elle ne risque pas de finir en sashimi ? Si, et pareil pour les oiseaux avec les éoliennes. C'est comme ça que l'on fait les nuggets.

N'y a t'il pas un risque aussi de modification de ce courant. Les turbines vont forcément faire obstacle. Sur une grosse installation j'imagine que ça aura un impact qui risque de perturber les écosystèmes environnants non ?


Tous les commentaires (37)

Si une baleine ( ou autres poissons et cétacés ) passe dans les pales , elle ne risque pas de finir en sashimi ?

Il me semble que lorsque l'on parle de "production" electrique, on parle d'énergie produite (en Wh) et non de puissance instantanée (en W).

Corrigez moi si je me trompe, mais la production électrique du Japon serait d'environ 1 000 TWh (1 million de GWh), donc 60% de la production correspondrait a 600 000 GWh.

Dans les sources ils parlent de 200 GW "d'énergie" (de puissance ?). J'ai du mal à retrouver le chiffre de 200 GW, a quoi est-ce qu'il correspond exactement ?

a écrit : Si une baleine ( ou autres poissons et cétacés ) passe dans les pales , elle ne risque pas de finir en sashimi ? Si, et pareil pour les oiseaux avec les éoliennes. C'est comme ça que l'on fait les nuggets.

a écrit : Il me semble que lorsque l'on parle de "production" electrique, on parle d'énergie produite (en Wh) et non de puissance instantanée (en W).

Corrigez moi si je me trompe, mais la production électrique du Japon serait d'environ 1 000 TWh (1 million de GWh), donc 60% de la production
correspondrait a 600 000 GWh.

Dans les sources ils parlent de 200 GW "d'énergie" (de puissance ?). J'ai du mal à retrouver le chiffre de 200 GW, a quoi est-ce qu'il correspond exactement ?
Afficher tout
Alors de ce que j’ai compris sans être electricien, 1 Wh c’est une consommation de 1 watt pendant 1 heure. Le Wh est donc une quantité d’énergie (par exemple la quantité d’énergie consommée par tout le pays pendant un an) alors que le Watt est une unité de puissance à un instant T, donc 200 GW c’est la puissance produite (ou consommée) a un instant donné.
Je travaille beaucoup avec des outils à batterie par exemple, et la quantité d’énergie est donnée en ampère/heure (Ah).

N'y a t'il pas un risque aussi de modification de ce courant. Les turbines vont forcément faire obstacle. Sur une grosse installation j'imagine que ça aura un impact qui risque de perturber les écosystèmes environnants non ?

a écrit : Si une baleine ( ou autres poissons et cétacés ) passe dans les pales , elle ne risque pas de finir en sashimi ? Hahaha t'es c...

a écrit : N'y a t'il pas un risque aussi de modification de ce courant. Les turbines vont forcément faire obstacle. Sur une grosse installation j'imagine que ça aura un impact qui risque de perturber les écosystèmes environnants non ? Il y a toujours une influence sur l'environnement, reste à connaitre son impact.

Je ne pense pas que ce soit bien grave, le courant peut éventuellement très légèrement ralentir, mais ne s'arrêtera pas, donc ca devrait aller. Enfin, j'espère. ^^

@Gguil, malheureusement, NoobOne a raison, franchement, j'aimerai pas être à la place d'une baleine à coté de cet engin de 300 tonnes... peut être qu'on pourrait les équiper de hauts parleur pour les faire fuir, un peu comme les sifflets qu'on met sur les bagnoles pour faire peur/avertir les animaux avant de leur rentrer dedans?
Faut quand même admettre qu'il y a un problème, y compris comme dit plus haut avec les éoliennes.

Le principe utilisé dans ce type d'hydrolienne, est appelé "hydrolienne autoporteuse/autoportante" ou à "cerf-volant", car elle repose sur le même principe.
Attachée à un câble fixé au sol sous marin, l'hydrolienne évolue incessablement en variation de profondeur et de légers changements d'orientation, en fonction des circonstances.
Les essais effectués pendant plus de trois ans, semblent avoir été prometteurs, bien qu'il ne faut pas trop s'attendre à une exploitation commerciale avant la décennie 2030-40.

Il y a encore pas mal d'obstacles technologiques à surmonter, dont ceux relatifs au fait que l'eau de mer est "agressive" contre toutes les structures voulant tirer de l'énergie à partir des Mers et Océans.
Le maintien ou réparation de ce type d'ingénierie, peut difficilement s'effectuer sur place.
Le coût final du mWh reste élevé, limitant la viabilité commerciale, face à des autres sources d'énergie renouvelables plus mâtures et moins complexes.

Pour plus d'infos, ce lien est intéressant en informations.
www.choisir.com/energie/articles/104452/lhydrolienne
-------------‐+----------------
Dans le domaine de la production d'énergie renouvelable, il ne se passe pas un mois sans qu'une nouvelle idée n'apparaisse.
World Wide Wind, une StartUp Norvégienne, propose (pour l'instant, sur le papier...) une éolienne off-shore à axe vertical et contrarotative.
Plutôt que de détailler, je laisse l'excellent site Korii vous l'expliquer.
korii-slate-fr.cdn.ampproject.org/v/s/korii.slate.fr/tech/energie-eolienne-flottante-geante-contra-rotative-world-wide-wind-futur-offshore-double-performance-cout?amp=&amp_gsa=1&amp_js_v=a9&usqp=mq331AQKKAFQArABIIACAw%3D%3D#amp_tf=De%20%251%24s&aoh=16634135246323&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&ampshare=https%3A%2F%2Fkorii.slate.fr%2Ftech%2Fenergie-eolienne-flottante-geante-contra-rotative-world-wide-wind-futur-offshore-double-performance-cout

Est ce que le dérèglement climatique et le réchauffement des eaux ne risque pas de mettre en péril la stabilité de ce courant sous marin?
Et donc de rendre obsolète avant même sa mise en service ce type de production d'énergie?

juste une remarque de vocabulaire: un éolienne, sous l'eau, risque d'être inefficace. Une turbine serait sans doute préférable

juste une remarque de vocabulaire: un éolienne, sous l'eau, risque d'être inefficace. Une turbine serait sans doute préférable

Une « éolienne sous-marine » ! hihihi!!!
C’est comme un bateau aérien, un comprimé anal, un volet roulant à la française, un pantalon pour cul-de-jatte, une roue de secours pour bateau, ...
merci, je me coucherai moins bête avec une info très intéressante et en plus j’ai bien ri de la formulation !

a écrit : Il y a toujours une influence sur l'environnement, reste à connaitre son impact.

Je ne pense pas que ce soit bien grave, le courant peut éventuellement très légèrement ralentir, mais ne s'arrêtera pas, donc ca devrait aller. Enfin, j'espère. ^^

@Gguil, malheureusement, NoobO
ne a raison, franchement, j'aimerai pas être à la place d'une baleine à coté de cet engin de 300 tonnes... peut être qu'on pourrait les équiper de hauts parleur pour les faire fuir, un peu comme les sifflets qu'on met sur les bagnoles pour faire peur/avertir les animaux avant de leur rentrer dedans?
Faut quand même admettre qu'il y a un problème, y compris comme dit plus haut avec les éoliennes.
Afficher tout
Il suffit de mettre une grille devant !!!
Et pour les éoliennes on fait un pataquès pour quelques accidents. Personne ne veut de centrales nucléaires ores de chez lui, personne ne veut d’éolienne dans son paysage, alors on fait quoi !!!!

a écrit : Il me semble que lorsque l'on parle de "production" electrique, on parle d'énergie produite (en Wh) et non de puissance instantanée (en W).

Corrigez moi si je me trompe, mais la production électrique du Japon serait d'environ 1 000 TWh (1 million de GWh), donc 60% de la production
correspondrait a 600 000 GWh.

Dans les sources ils parlent de 200 GW "d'énergie" (de puissance ?). J'ai du mal à retrouver le chiffre de 200 GW, a quoi est-ce qu'il correspond exactement ?
Afficher tout
Personnellement j'allais que "eol" faisant référence au vent, il me semble que l'on ne parle pas « d'éolienne sous-marine » mais d'une hydrolienne.

a écrit : Il me semble que lorsque l'on parle de "production" electrique, on parle d'énergie produite (en Wh) et non de puissance instantanée (en W).

Corrigez moi si je me trompe, mais la production électrique du Japon serait d'environ 1 000 TWh (1 million de GWh), donc 60% de la production
correspondrait a 600 000 GWh.

Dans les sources ils parlent de 200 GW "d'énergie" (de puissance ?). J'ai du mal à retrouver le chiffre de 200 GW, a quoi est-ce qu'il correspond exactement ?
Afficher tout
Après quelques recherches supplémentaires. J'ai trouvé que la puissance installée des centrales électriques au Japon était d'environ 300 GW en 2011 (ça a probablement dû monter un peu depuis), on en arrive donc à environ 200 GW avec le ratio de 60% de l'anectode.

En revanche il faut faire attention, c'est bien une puissance installée et non une énergie produite. Pour ça il faut connaître le facteur. Par exemple une centrale de 100 MW ayant un facteur de charge de 50% produira 100 MW x 24h x 365j x 50% = 438 000 MWh/an.

Par ailleurs, j'ai l'impression que ces 200 GW correspondent plutôt à l'"énergie" (la puissance) totale que contient le courant Kuroshio mais c'est à confirmer, voici ce que dit la source: "Meanwhile, Japan is located near the Kuroshio, one of the world’s most powerful ocean currents, and one estimate states that if the energy present in the Kuroshio could be harnessed, it would amount to approximately 205 GW" (IHI Engineering Review, Vol.52, n.1, 2019, pages 6-9).

Enfin, le dispositif actuel semble développer une puissance de 100 kW mais l'objectif est de développer des engins plus gros avec des pales de 40 m pour développer une puissance de 2 MW. Il faudrait donc en mettre 100 000 dans l'eau pour récupérer toute la puissance du courant Kuroshio...

De quoi faire voyager dans le temps presque 91 DeLorean

a écrit : De quoi faire voyager dans le temps presque 91 DeLorean S'il faut 21 GW pour faire fonctionner la DeLorean, une telle centrale, et ses 200 GW (en supposant que c'est sa production), n'en ferait voyager que 9.

a écrit : Le principe utilisé dans ce type d'hydrolienne, est appelé "hydrolienne autoporteuse/autoportante" ou à "cerf-volant", car elle repose sur le même principe.
Attachée à un câble fixé au sol sous marin, l'hydrolienne évolue incessablement en variation de profondeur et de légers chan
gements d'orientation, en fonction des circonstances.
Les essais effectués pendant plus de trois ans, semblent avoir été prometteurs, bien qu'il ne faut pas trop s'attendre à une exploitation commerciale avant la décennie 2030-40.

Il y a encore pas mal d'obstacles technologiques à surmonter, dont ceux relatifs au fait que l'eau de mer est "agressive" contre toutes les structures voulant tirer de l'énergie à partir des Mers et Océans.
Le maintien ou réparation de ce type d'ingénierie, peut difficilement s'effectuer sur place.
Le coût final du mWh reste élevé, limitant la viabilité commerciale, face à des autres sources d'énergie renouvelables plus mâtures et moins complexes.

Pour plus d'infos, ce lien est intéressant en informations.
www.choisir.com/energie/articles/104452/lhydrolienne
-------------‐+----------------
Dans le domaine de la production d'énergie renouvelable, il ne se passe pas un mois sans qu'une nouvelle idée n'apparaisse.
World Wide Wind, une StartUp Norvégienne, propose (pour l'instant, sur le papier...) une éolienne off-shore à axe vertical et contrarotative.
Plutôt que de détailler, je laisse l'excellent site Korii vous l'expliquer.
korii-slate-fr.cdn.ampproject.org/v/s/korii.slate.fr/tech/energie-eolienne-flottante-geante-contra-rotative-world-wide-wind-futur-offshore-double-performance-cout?amp=&amp_gsa=1&amp_js_v=a9&usqp=mq331AQKKAFQArABIIACAw%3D%3D#amp_tf=De%20%251%24s&aoh=16634135246323&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&ampshare=https%3A%2F%2Fkorii.slate.fr%2Ftech%2Fenergie-eolienne-flottante-geante-contra-rotative-world-wide-wind-futur-offshore-double-performance-cout
Afficher tout
Avec des éoliennes offshore de 40 MW atteignant une altitude de ... 400m ! Pour "seulement" 16 MW, elles atteignent déjà 200m.
Les maintenances et réparations ne devraient pas être plus aisées que pour des hydroliennes.

a écrit : Alors de ce que j’ai compris sans être electricien, 1 Wh c’est une consommation de 1 watt pendant 1 heure. Le Wh est donc une quantité d’énergie (par exemple la quantité d’énergie consommée par tout le pays pendant un an) alors que le Watt est une unité de puissance à un instant T, donc 200 GW c’est la puissance produite (ou consommée) a un instant donné.
Je travaille beaucoup avec des outils à batterie par exemple, et la quantité d’énergie est donnée en ampère/heure (Ah).
Afficher tout
Il y a souvent confusion avec les unités car elles ne sont pas exprimées dans le SI (Système International).

Par exemple, le Wh est une unité d'énergie et devrait s'exprimer en J. 1 Wh = 3600 J

L'unité Ah n'est pas une unité d'énergie mais de charge et devrait donc s'exprimer en C (Coulomb). 1 Ah = 3600 C.

Toutefois, je comprends très bien qu'il soit plus aisé d'utiliser ces unités non officielles car on comprends tout de suite leur signification. Mais on a tendance à confondre les W avec les Wh car elles utilisent une unités commune, la puissance (travail). Tout comme pour les A et Ah.

a écrit : Le principe utilisé dans ce type d'hydrolienne, est appelé "hydrolienne autoporteuse/autoportante" ou à "cerf-volant", car elle repose sur le même principe.
Attachée à un câble fixé au sol sous marin, l'hydrolienne évolue incessablement en variation de profondeur et de légers chan
gements d'orientation, en fonction des circonstances.
Les essais effectués pendant plus de trois ans, semblent avoir été prometteurs, bien qu'il ne faut pas trop s'attendre à une exploitation commerciale avant la décennie 2030-40.

Il y a encore pas mal d'obstacles technologiques à surmonter, dont ceux relatifs au fait que l'eau de mer est "agressive" contre toutes les structures voulant tirer de l'énergie à partir des Mers et Océans.
Le maintien ou réparation de ce type d'ingénierie, peut difficilement s'effectuer sur place.
Le coût final du mWh reste élevé, limitant la viabilité commerciale, face à des autres sources d'énergie renouvelables plus mâtures et moins complexes.

Pour plus d'infos, ce lien est intéressant en informations.
www.choisir.com/energie/articles/104452/lhydrolienne
-------------‐+----------------
Dans le domaine de la production d'énergie renouvelable, il ne se passe pas un mois sans qu'une nouvelle idée n'apparaisse.
World Wide Wind, une StartUp Norvégienne, propose (pour l'instant, sur le papier...) une éolienne off-shore à axe vertical et contrarotative.
Plutôt que de détailler, je laisse l'excellent site Korii vous l'expliquer.
korii-slate-fr.cdn.ampproject.org/v/s/korii.slate.fr/tech/energie-eolienne-flottante-geante-contra-rotative-world-wide-wind-futur-offshore-double-performance-cout?amp=&amp_gsa=1&amp_js_v=a9&usqp=mq331AQKKAFQArABIIACAw%3D%3D#amp_tf=De%20%251%24s&aoh=16634135246323&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&ampshare=https%3A%2F%2Fkorii.slate.fr%2Ftech%2Fenergie-eolienne-flottante-geante-contra-rotative-world-wide-wind-futur-offshore-double-performance-cout
Afficher tout
Petit aparté hors sujet.
Tu m'auras appris un adverbe que je ne connaissais pas : incessablement. Je le connaissais sous la forme plus commune "incessamment", et ignorais qu'on pour dire/écrire "incessablement".

www.cnrtl.fr/definition/dmf/INCESSABLEMENT

Merci d'avoir accru mon vocabulaire. Grâce à toi, JMCMB :)