La peau humaine en couverture

Proposé par
Compte Supprime
le
dans

Au XVIIIe et XIXe siècle, il arrivait que des ouvrages, le plus souvent traitant de médecine, soient reliés avec une couverture faite en peau humaine tannée, qui provenait généralement de condamnés à mort. On en trouve encore de nos jours des exemplaires qui s'arrachent à prix d'or auprès des collectionneurs.


Tous les commentaires (77)

a écrit : C'est de la peau tannée hein ... La peau humaine est pas super différente de la peau animale, ça sent le cuir et c'est tout propre et agréable au toucher ! Tu m'as l'air bien au courant... Arrière arrière petit fils de charlatan ? ^^

Papa ? Pour Noël je veux un livre en peau humaine !

Posté le

android

(0)

Répondre

Récemment un ouvrage recouvert de peau humaine à été retrouvé dans la bibliotheque de Harvard.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Ta ton livre qui se décompose et qui pût le cadavre pourri :( ! La peau etait traiter comme du cuir donc il sont tres bien conserver

Les premiers boucain étanche sont nés ! :D

Posté le

android

(0)

Répondre

Les nazis étaient donc une grande bibliothèque indistrielle !

a écrit : Ta ton livre qui se décompose et qui pût le cadavre pourri :( ! non la peau en ce cas est tannée comme en maroquinerie pour qu elle ne pourrisse pas... la peau est un cuir

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : C'est de la peau tannée hein ... La peau humaine est pas super différente de la peau animale, ça sent le cuir et c'est tout propre et agréable au toucher ! Suis-je la seule à me demander comment tu sais ça? O_o

a écrit : J'imagine mal du cuir humain, a partir de quoi ? C'est tellement fin la peau humaine... C'est pas comme une peau de vachette par exemple.

Si en plus elle est travaillée, avec l'eau en moins ca doit faire une feuille de papier en épaisseur.

Je vais paraitre glauque mais que
lqu'un aurai des infos la dessus? Car je comprend décidément pas ! Afficher tout
On fait bien du cuir avec de la peau de poisson et ce n'est pas très épais. (Source Futurmag sur Arte).

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je pense que Frozen faisait référence à l'histoire du commandant de camp de concentration (je ne me rappelle plus de quel camp il s'agit, mais je suis sûr de l'anecdote) qui faisait découper les tatouages des cadavres et qui en faisait - notamment - des abat-jours. A la libération du camp, on a ainsi retrouvé toute une collection de tatouages et d'objets fabriqués avec ces tatouages et ces lambeaux de peau.

Donc non, ce n'est pas aussi "hors sujet" que ça en a l'air.
Afficher tout
Je confirme et c'est encore passé la semaine dernière (janvier 2015) sur Arte.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : C'est sûr ça doit couter la peau des fesses un bouquin comme ça. Cette blague est presque plus épique que l'anecdote ^^

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est de la peau tannée hein ... La peau humaine est pas super différente de la peau animale, ça sent le cuir et c'est tout propre et agréable au toucher ! Ha oui tiens comment ça se fait que la peau sur les chaussures et tout ne pourrie pas

Histoire d'avoir une belle 4ème de culverture!

a écrit : Ta ton livre qui se décompose et qui pût le cadavre pourri :( ! Du cuir tanné ne se décompose pas l'ami