Des embryons sont possibles sans gamètes

Proposé par
le

Depuis août 2022, on sait fabriquer des embryons sans spermatozoïde et sans ovule. Deux équipes en ont fait la preuve, presque concomitamment, à l'Université de Cambridge et l'Institut Weizmann en Israël. Pour parvenir à ce tour de force, elles ont fait se développer des cellules souches de souris dans un utérus artificiel.

En quelques jours, les organes ont commencé a se développer. Toutefois, des malformations sérieuses apparaissent après 8,5 jours. Cette révolution, encore à parfaire, permettrait de tester des médicaments in vitro, mais aussi de fabriquer des membres ou des organes à greffer.


Commentaires préférés (3)

a écrit : C'est horriblement inquiétant C'est vrai, toute révolution technologique effraie. Rappelons nous toutefois que la pire invention au vu des accidents causés est le feu, suivie de très près par la roue. À côté, la pierre taillée, la poudre noire et l'énergie atomique ne sont que douces plaisanteries. Alors les embryons à partir de cellules souches........

a écrit : JMCPB si j’en concluais par ce commentaire que le feu à été "inventé".. A ce tarif là la roue n'as pas été inventée, la réaction nucléaire non plus car préexistants dans la nature...
On parle bien de la maîtrise "contrôlée" de ces phénomènes et de leurs effets secondaires nocifs.

a écrit : C'est horriblement inquiétant Oui. Mais c'est moralement neutre. L'important c'est ce qu'on en fait. J'avoue ne pas trop savoir qu'en penser.

Cette technologie permettra potentiellement de cultiver des greffons pouvant sauver des millions de vies, de guérir le diabète, de rendre la vue a un aveugle, pourquoi pas de faire pousser un nouveau membre que l'on grefferai ensuite ?

Ou permettra potentiellement de fabriquer des biorobots. Peut être une nouvelle caste d'être humain représentant une main d'oeuvre pas cher ? -Blade Runner-
Ou bien de se cultiver un clone en cas de besoin de pièce détachée ? -The island-
Ou bien de fabriquer artificiellement une armée ? -Star wars-
Ou bien, stérile, créer un clone de soi même que l'on s'implanterai pour porter à terme et avoir un enfant ? -A ton image-


Tous les commentaires (42)

Surement des universitaires fan d'un certain film avec Scarlett Johansson (j'enlève le nom du film sinon on va me dire que je spoile encore ^^).

a écrit : Surement des universitaires fan d'un certain film avec Scarlett Johansson (j'enlève le nom du film sinon on va me dire que je spoile encore ^^). "Lost in translation" ?

a écrit : C'est horriblement inquiétant C'est vrai, toute révolution technologique effraie. Rappelons nous toutefois que la pire invention au vu des accidents causés est le feu, suivie de très près par la roue. À côté, la pierre taillée, la poudre noire et l'énergie atomique ne sont que douces plaisanteries. Alors les embryons à partir de cellules souches........

a écrit : C'est vrai, toute révolution technologique effraie. Rappelons nous toutefois que la pire invention au vu des accidents causés est le feu, suivie de très près par la roue. À côté, la pierre taillée, la poudre noire et l'énergie atomique ne sont que douces plaisanteries. Alors les embryons à partir de cellules souches........ Afficher tout JMCPB si j’en concluais par ce commentaire que le feu à été "inventé"..

a écrit : JMCPB si j’en concluais par ce commentaire que le feu à été "inventé".. A ce tarif là la roue n'as pas été inventée, la réaction nucléaire non plus car préexistants dans la nature...
On parle bien de la maîtrise "contrôlée" de ces phénomènes et de leurs effets secondaires nocifs.

a écrit : C'est horriblement inquiétant Oui. Mais c'est moralement neutre. L'important c'est ce qu'on en fait. J'avoue ne pas trop savoir qu'en penser.

Cette technologie permettra potentiellement de cultiver des greffons pouvant sauver des millions de vies, de guérir le diabète, de rendre la vue a un aveugle, pourquoi pas de faire pousser un nouveau membre que l'on grefferai ensuite ?

Ou permettra potentiellement de fabriquer des biorobots. Peut être une nouvelle caste d'être humain représentant une main d'oeuvre pas cher ? -Blade Runner-
Ou bien de se cultiver un clone en cas de besoin de pièce détachée ? -The island-
Ou bien de fabriquer artificiellement une armée ? -Star wars-
Ou bien, stérile, créer un clone de soi même que l'on s'implanterai pour porter à terme et avoir un enfant ? -A ton image-

a écrit : C'est vrai, toute révolution technologique effraie. Rappelons nous toutefois que la pire invention au vu des accidents causés est le feu, suivie de très près par la roue. À côté, la pierre taillée, la poudre noire et l'énergie atomique ne sont que douces plaisanteries. Alors les embryons à partir de cellules souches........ Afficher tout Rien d'inquiétant dans le fait de créer des humains totalement artificiellement hein le boomer

C’est sans doute dans la nature humaine de vouloir être plus forts que la Nature ou que Dieu. Recréer la vie et vaincre la mort. Mais tôt ou tard, nous serons confrontés à des apprentis sorciers et leurs erreurs.

a écrit : Oui. Mais c'est moralement neutre. L'important c'est ce qu'on en fait. J'avoue ne pas trop savoir qu'en penser.

Cette technologie permettra potentiellement de cultiver des greffons pouvant sauver des millions de vies, de guérir le diabète, de rendre la vue a un aveugle, pour
quoi pas de faire pousser un nouveau membre que l'on grefferai ensuite ?

Ou permettra potentiellement de fabriquer des biorobots. Peut être une nouvelle caste d'être humain représentant une main d'oeuvre pas cher ? -Blade Runner-
Ou bien de se cultiver un clone en cas de besoin de pièce détachée ? -The island-
Ou bien de fabriquer artificiellement une armée ? -Star wars-
Ou bien, stérile, créer un clone de soi même que l'on s'implanterai pour porter à terme et avoir un enfant ? -A ton image-
Afficher tout
La question que je me pose c'est est-ce qu'au lieu de trouver des solutions à la dégénérescence de nos corps du à nos modes de vie trop artificiels, ne devrait-on pas tenter de retrouver un équilibre qui permettent aux individus de se développer sans pathologies ?
Exemple, en interdisant à échelle mondial l'usage d'autant de sucre dans notre alimentation, ou bien en réussissant la transition d'une énergie carbonée vers autre chose, il me semble qu'on libèrerait énormément de ressources actuellement allouées à des solutions "pansement" visant à maintenir en vie une population malade.

a écrit : La question que je me pose c'est est-ce qu'au lieu de trouver des solutions à la dégénérescence de nos corps du à nos modes de vie trop artificiels, ne devrait-on pas tenter de retrouver un équilibre qui permettent aux individus de se développer sans pathologies ?
Exemple, en interdisant à échelle mon
dial l'usage d'autant de sucre dans notre alimentation, ou bien en réussissant la transition d'une énergie carbonée vers autre chose, il me semble qu'on libèrerait énormément de ressources actuellement allouées à des solutions "pansement" visant à maintenir en vie une population malade. Afficher tout
Suffit de créer des humains dont les papilles gustatives traitent le sucre comme quelques chose de pas bon et supprimer le mécanisme de récompense hormonale associé à sa consommation et bim on résout ce problème ;)

Faisons pareil avec le tabac, la viande, le poisson et l’alcool et on résout encore plus de soucis.

D’un autre côté on rend les algues délicieuses et addictifs et on se met à en produire tellement qu’elles captent le CO2 en trop de l’atmosphère.

On rend les humains résistant au froid et à la chaleur et on résout aussi les problèmes énergétiques et environnementaux liés au chauffage et à la climatisation.

Puis avec toutes les algues qu’on a mangé, il faudra faire du vélo pour éliminer.

C’est simple la science en vrai.

a écrit : A ce tarif là la roue n'as pas été inventée, la réaction nucléaire non plus car préexistants dans la nature...
On parle bien de la maîtrise "contrôlée" de ces phénomènes et de leurs effets secondaires nocifs.
J'ai bien vu une roue dans la nature, avec sa jante, mais ça m'étonnerait qu'elle soit née d'une graine, le feu oui, ça existe depuis toujours, mais le moteur à combustion interne, c'est bien pareil que la roue.
Le nucléaire? Ouais c'est naturel, mais les centrales, heuuu... On peut acheter des graines?
C'est ça, la différence entre une invention et une découverte, l'allumette, c'est une invention.

a écrit : Suffit de créer des humains dont les papilles gustatives traitent le sucre comme quelques chose de pas bon et supprimer le mécanisme de récompense hormonale associé à sa consommation et bim on résout ce problème ;)

Faisons pareil avec le tabac, la viande, le poisson et l’alcool et on résout encore plus de
soucis.

D’un autre côté on rend les algues délicieuses et addictifs et on se met à en produire tellement qu’elles captent le CO2 en trop de l’atmosphère.

On rend les humains résistant au froid et à la chaleur et on résout aussi les problèmes énergétiques et environnementaux liés au chauffage et à la climatisation.

Puis avec toutes les algues qu’on a mangé, il faudra faire du vélo pour éliminer.

C’est simple la science en vrai.
Afficher tout
On verra bien où ça nous mène... tout ce bazar technologique. On arrête pas le progrès! ;)

a écrit : Oui. Mais c'est moralement neutre. L'important c'est ce qu'on en fait. J'avoue ne pas trop savoir qu'en penser.

Cette technologie permettra potentiellement de cultiver des greffons pouvant sauver des millions de vies, de guérir le diabète, de rendre la vue a un aveugle, pour
quoi pas de faire pousser un nouveau membre que l'on grefferai ensuite ?

Ou permettra potentiellement de fabriquer des biorobots. Peut être une nouvelle caste d'être humain représentant une main d'oeuvre pas cher ? -Blade Runner-
Ou bien de se cultiver un clone en cas de besoin de pièce détachée ? -The island-
Ou bien de fabriquer artificiellement une armée ? -Star wars-
Ou bien, stérile, créer un clone de soi même que l'on s'implanterai pour porter à terme et avoir un enfant ? -A ton image-
Afficher tout
Etienne Klein a dit, en parlant des avancées scientifiques,
"On sait ce qu'on fait, mais on ne sait pas ce que fait ce qu'on fait"

a écrit : Oui. Mais c'est moralement neutre. L'important c'est ce qu'on en fait. J'avoue ne pas trop savoir qu'en penser.

Cette technologie permettra potentiellement de cultiver des greffons pouvant sauver des millions de vies, de guérir le diabète, de rendre la vue a un aveugle, pour
quoi pas de faire pousser un nouveau membre que l'on grefferai ensuite ?

Ou permettra potentiellement de fabriquer des biorobots. Peut être une nouvelle caste d'être humain représentant une main d'oeuvre pas cher ? -Blade Runner-
Ou bien de se cultiver un clone en cas de besoin de pièce détachée ? -The island-
Ou bien de fabriquer artificiellement une armée ? -Star wars-
Ou bien, stérile, créer un clone de soi même que l'on s'implanterai pour porter à terme et avoir un enfant ? -A ton image-
Afficher tout
Alors plus personne ne meurt ? Ça va poser d’autres problèmes ça non ?

a écrit : Etienne Klein a dit, en parlant des avancées scientifiques,
"On sait ce qu'on fait, mais on ne sait pas ce que fait ce qu'on fait"
Haha, c'est exactement ce que je me disais des trucs que je manipulais pendant mon M2.

Mouahaha, c'est la fin des hommes. Pas des Hommes hein, mais des hommes. On va pouvoir nous autoféconder et nous débarrasser de la gêne masculine. Girl power!

(je suis dans le 1000 ème degré hein)

a écrit : Mouahaha, c'est la fin des hommes. Pas des Hommes hein, mais des hommes. On va pouvoir nous autoféconder et nous débarrasser de la gêne masculine. Girl power!

(je suis dans le 1000 ème degré hein)
Un homme a aimé ton commentaire.
On n’y est pas c’est clair. Mais quand j’ai vu ma petite amie accouché, sur le moment, j’ai compris que.. c’est fou comme nous ne contrôlons rien. Homme femme, nous les hommes nous créons des genres mais la nature elle, elle fait bien ce qu’elle veut. On a de la chance d’être là.

a écrit : Mouahaha, c'est la fin des hommes. Pas des Hommes hein, mais des hommes. On va pouvoir nous autoféconder et nous débarrasser de la gêne masculine. Girl power!

(je suis dans le 1000 ème degré hein)
Oh zut, je voulais dire la gente masculine ! Pfff, un jour va falloir que je supprime ce correcteur orthographique...il me fait faire davantage de fautes qu'autre chose.

Mais bon, finalement, la "gêne masculine"...ça fait un bon jeu de mot. Allez, je laisse comme ça. (bon, OK, j'avoue, c'est surtout que le quart d'heure est passé...)