Un monument pour l'amitié de pays en guerre

Proposé par
le

Au tripoint des frontières russes, bélarusses et ukrainiennes trône un monument à l’amitié des trois peuples érigé en 1975. Un carrefour à trois branches en fait le tour et permet de regagner les trois pays. Les poste de contrôles se trouvent en retrait, il s’agit donc d’un no man's land tripartite, qui a servi de point de passage aux forces armées russes pour l'invasion de l'Ukraine en 2022.


Tous les commentaires (88)

a écrit : Ah ces formidables USA qui ont été obligés d'attaquer l'Irak... Ils ont eu la pudeur de déclarer la guerre. Ce que n'a même pas fait la lâche Russie.

a écrit : T'en as quand même un qui ne laisse aucune liberté à son peuple et menace de mort ceux qui ne veulent pas le rejoindre. Ah cette formidable Russie qui est obligée d'attaquer l'Ukraine ! Les pauvres !
Faut arrêter le manichéisme, ben voyons et les nazi étaient super sympa aussi.
C'est bien de mettre le nom de "Russie" (pays), les russes se barrent ils veulent pas la faire, la guerre, c'est des gens biens, les russes, sans dec! (ca picole un peu mais ca tire pas plus que dans n'importe quel autre bordel...)
Bon ca picole un peu mais ils ont pas envie de tirer dans la foule quoi! Ils sont comme nous, ils veulent juste qu'on leur foute la paix...

-CETUNORDRE! Prend ce fusil...
"prout"
-LÄCHE!
-Ouais... C'est à quelle heure le prochain train pour Kiev? Suivez moi les marmots! La bas y'a oins de bombes...

a écrit : Bah on étais conquis par l'ennemi, et come dit le proverbe:

L'ennemi de mon ami est mon ami... heuuu (quelqu'un peut m'expliquer sur qui il faut tirer? ^^)
C'est aussi ce qu'a dit Poutine pour justifier son "opération spéciale" : il l'a fait pour libérer les habitants opprimés dans les territoires occupés par l'ennemi, comme il l'avait déjà fait en Crimée d'ailleurs. Ni plus ni moins que quand les Américains sont venus libérer les habitants opprimés par l'ennemi en France en 1944.

L'armée russe aurait d'ailleurs été accueillie comme des libérateurs par les habitants, en Crimée et dans l'Est de l'Ukraine. A part bien sûr les habitants qui voulaient rester Ukrainiens, et tu pourras d'ailleurs remarquer qu'il avait des gens aussi qui étaient favorables au régime en place et qui ne voulaient pas de l'armée dite de libération, en France en1944, et on les appelait des collabos...

C'est pas facile de distinguer un libérateur d'un envahisseur, tu ne trouves pas ?

a écrit : M'accuser ad hominem de whataboutisme te permet d'esquiver mes arguments ^^. Je ne remet pas en doute la culpabilité de la Russie dans l'histoire. Je remet en question ton manichéisme sur le sujet.
Comprendre n’est pas excuser, comprendre c'est éviter de reproduire l'étincelle qui mène à
l'enchainement des actions. Et l'empathie occidentale à géométrie variable me sort par les yeux. Afficher tout
J'entends, il faut comprendre et je le dis clairement. Mais si pour éviter que la Russie de Poutine n'agresse d'autres peuples lesdits peuples doivent rester dans un modèle de société tout pourri a la Poutine avec zéro perspective . Ce n'est pas acceptable pour ces peuples. Personne n'est allé envahir la Moldavie, l'Ukraine ou la Géorgie. Ils ont cherché à sortir du giron de Poutine et ils en ont le droit. Ils ont cherché à se tourner vers nous et ils en ont le droit. Nous l'union Européenne n'avons laissé que la porte ouverte a ceux qui voulaient nous rejoindre. Et ce n'est pas quelque chose que l'on doit s'empêcher de faire.

a écrit : C'est aussi ce qu'a dit Poutine pour justifier son "opération spéciale" : il l'a fait pour libérer les habitants opprimés dans les territoires occupés par l'ennemi, comme il l'avait déjà fait en Crimée d'ailleurs. Ni plus ni moins que quand les Américains sont venus libérer les habitants opprimés par l'ennemi en France en 1944.

L'armée russe aurait d'ailleurs été accueillie comme des libérateurs par les habitants, en Crimée et dans l'Est de l'Ukraine. A part bien sûr les habitants qui voulaient rester Ukrainiens, et tu pourras d'ailleurs remarquer qu'il avait des gens aussi qui étaient favorables au régime en place et qui ne voulaient pas de l'armée dite de libération, en France en1944, et on les appelait des collabos...

C'est pas facile de distinguer un libérateur d'un envahisseur, tu ne trouves pas ?
Afficher tout
Quand les Allemands ont envahi « l’Ukraine » qui n’existait pas encore et qui était encore un bout de l’URSS, les habitants étaient joyeux car on les « libérait » du joug soviétiques. Les soviétiques avaient tendance à assassiner tout le monde lors de la retraite.

C’est vraiment compliqué ces histoires. Je retourne lire des comics, au moins les méchants et les gentils sont bien définis. Un peu comme dans The Boys et ces super-héros.… non ? Oh puis zut.

a écrit : Il a quand même tout raté cet imbécile de Poutine ces 30 dernières années.
Sa manière d'exercer le pouvoir et les perspectives inexistantes de développement humains, économiques et sociaux qu'il offre aux peuples sous son influence les pousse tous petit à petit à partir au loin.
Même les plus pr
oches culturellement comme l'Ukraine.
Les anciennes républiques soviétiques de l'Europe de l'Est depuis déjà longtemps, l'Ukraine bien sûr et aujourd'hui l'Ouzbékistan, le Kazakstan, la Géorgie, l'Arménie etc. Toutes essayent de quitter le giron Russe.
C'est con, il aurait pu se focaliser sur un développement du niveau de vie de son peuple et ainsi séduire les nations voisines mais à la place il s'est concentré sur un pouvoir ultra-centralisé où il tient par les couilles toute l'élite militaire et économique de la Russie. Ce qui fait qu'aujourd'hui il n'a que la coercition comme méthode d'influence à l'étranger. Là où le modèle Européen s'étend parce que les autres peuples ont envi d'en faire parti.
Contrairement à ce que sous-entendent certains, il y a clairement un méchant et un gentil. Que ce soit sur ce qui est proposé (modèle Russe/modèle Européen) où sur la manière de le proposer (coercition & guerre/séduire par notre développement).
Afficher tout
Poutine à tout de même assuré la transition économique de la Russie et relevé le niveau de vie des russes apres ça baisse catastrophique dans les années 90 à la suite de la chute de l'URSS. Ce qui explique qu'il est toujours populaire auprès des plus anciens qui ont commencé à travailler pendant l'URSS et ont connu la crise de 89 à début 2000 et aux yeux de qui il a contribué à restaurer le prestige de la Russie.

a écrit : Sauf si tu considères que tu vas le libérer. Les Américains qui ont débarqué en Normandie, venaient envahir la France ou la libérer, à ton avis ? Comme disait Coluche : l'ennemi n'est vraiment pas malin, il croit que c'est nous l'ennemi... pas Coluche,mais Desproges.

a écrit : pas Coluche,mais Desproges. En effet ! Comme ai-je pu les confondre tous les deux ! Et apparemment l'ennemi n'est ni pas malin, ni bête comme on peut le lire dans des citations erronées mais il est sot !

www.youtube.com/watch?v=rYq76xHBhY0

a écrit : C'est aussi ce qu'a dit Poutine pour justifier son "opération spéciale" : il l'a fait pour libérer les habitants opprimés dans les territoires occupés par l'ennemi, comme il l'avait déjà fait en Crimée d'ailleurs. Ni plus ni moins que quand les Américains sont venus libérer les habitants opprimés par l'ennemi en France en 1944.

L'armée russe aurait d'ailleurs été accueillie comme des libérateurs par les habitants, en Crimée et dans l'Est de l'Ukraine. A part bien sûr les habitants qui voulaient rester Ukrainiens, et tu pourras d'ailleurs remarquer qu'il avait des gens aussi qui étaient favorables au régime en place et qui ne voulaient pas de l'armée dite de libération, en France en1944, et on les appelait des collabos...

C'est pas facile de distinguer un libérateur d'un envahisseur, tu ne trouves pas ?
Afficher tout
T'as fumé de la colle ou quoi? C'est quoi que t'as pas compris dans: l'ennemi de mon ennemi est mon ami! ? ...

a écrit : Quand les Allemands ont envahi « l’Ukraine » qui n’existait pas encore et qui était encore un bout de l’URSS, les habitants étaient joyeux car on les « libérait » du joug soviétiques. Les soviétiques avaient tendance à assassiner tout le monde lors de la retraite.

C’est vraiment compliqué ces histoires
. Je retourne lire des comics, au moins les méchants et les gentils sont bien définis. Un peu comme dans The Boys et ces super-héros.… non ? Oh puis zut. Afficher tout
Ouais MERDE et en vrai je fais ça; toutes ces conneries, j'ai pas envie de taper sur les gens moi... "snif"
Je comprends juste pas pourquoi on joue pas tous a Command & Conquer... et je suis sérieux!

-Canon a ions PRET!
-Missile nucléaire PRET!

-Hé les mecs, qu'elqu'un sait où ça va tomber?

"MAMAAAAANNNNN" non mais en vrai... qui a envie de se battre jusqu'à la mort a part des tarés congénitaux ...

Un peu de boxe thaï ca vous tente? où une joute au bokken...
"PAF" AILLEUUU, tu tape fort! ^^

a écrit : Ils ont eu la pudeur de déclarer la guerre. Ce que n'a même pas fait la lâche Russie. Euh tu serais bien en mal de trouver cette déclaration de guerre envers l’Irak, je parie.

Leur dernière vraie déclaration de guerre date de 1942 !
Au temps pour la pudeur.

Encore des commentaires moralisateur........
Quand c'est pas des commentaires de personne voulant étaler leurs sciences avec des histoires qui n'ont qu'un vague rapport avec l'anecdote posté, il devient de plus en plus désagréable de parcourir les commentaires.

a écrit : T'as fumé de la colle ou quoi? C'est quoi que t'as pas compris dans: l'ennemi de mon ennemi est mon ami! ? ... Ah ! Tu as changé de stratégie ? Dans ton commentaire précédent tu avais écrit "L'ennemi de mon ami est mon ami."...

De toute façon, même ta nouvelle stratégie (l'ennemi de mon ennemi est mon ami) c'est risqué : c'est ce que font les Etats qui soutiennent (en lui fournissant des armes) l'ennemi de leur ennemi, et ensuite quand cet ami de circonstances a fini de combattre son ennemi, il peut bien retourner ses armes contre toi !

Quand la coalition emmenée par les USA, et comprenant la France, a déclenchée la Guerre du Golfe, elle s'est trouvée en face d'armement (et notamment des avions de chasse) qui avaient été livré par les USA et la France à l'époque où l'Irak était l'ennemi de notre ennemi... La France ne pouvait pas faire voler ses avions Mirage de nuit de peur qu'on les confonde avec les avions Mirage de l'ennemi qui différaient seulement par la cocarde tricolore peinte sur le fuselage !

Il y a une photo de ce monument ? Je ne vois rien dans les sources ?

a écrit : J'entends, il faut comprendre et je le dis clairement. Mais si pour éviter que la Russie de Poutine n'agresse d'autres peuples lesdits peuples doivent rester dans un modèle de société tout pourri a la Poutine avec zéro perspective . Ce n'est pas acceptable pour ces peuples. Personne n'est allé envahir la Moldavie, l'Ukraine ou la Géorgie. Ils ont cherché à sortir du giron de Poutine et ils en ont le droit. Ils ont cherché à se tourner vers nous et ils en ont le droit. Nous l'union Européenne n'avons laissé que la porte ouverte a ceux qui voulaient nous rejoindre. Et ce n'est pas quelque chose que l'on doit s'empêcher de faire. Afficher tout Évidemment, on est d’accord la dessus. Même si je ne crois pas que ce soit l’UE le problème mais plutôt l’OTAN.

a écrit : Encore des commentaires moralisateur........
Quand c'est pas des commentaires de personne voulant étaler leurs sciences avec des histoires qui n'ont qu'un vague rapport avec l'anecdote posté, il devient de plus en plus désagréable de parcourir les commentaires.
Tu voulais dire quelquechose?

a écrit : C'est aussi ce qu'a dit Poutine pour justifier son "opération spéciale" : il l'a fait pour libérer les habitants opprimés dans les territoires occupés par l'ennemi, comme il l'avait déjà fait en Crimée d'ailleurs. Ni plus ni moins que quand les Américains sont venus libérer les habitants opprimés par l'ennemi en France en 1944.

L'armée russe aurait d'ailleurs été accueillie comme des libérateurs par les habitants, en Crimée et dans l'Est de l'Ukraine. A part bien sûr les habitants qui voulaient rester Ukrainiens, et tu pourras d'ailleurs remarquer qu'il avait des gens aussi qui étaient favorables au régime en place et qui ne voulaient pas de l'armée dite de libération, en France en1944, et on les appelait des collabos...

C'est pas facile de distinguer un libérateur d'un envahisseur, tu ne trouves pas ?
Afficher tout
Tu ne peux pas comparer l'intervention américaine de la seconde guerre mondiale et l'intervention Russe en Ukraine.

La France était occupé par une puissance étrangère contre laquelle elle était en guerre. Les russes ont envahi un pays qui ne les a pas appelé à l'aide et aux n'était occupé par personne.

A la limite tu peux comparer avec l'intervention américaine en Irak mais pas avec le débarquement de Normandie. Ça n'a aucun sens...

a écrit : Ah ! Tu as changé de stratégie ? Dans ton commentaire précédent tu avais écrit "L'ennemi de mon ami est mon ami."...

De toute façon, même ta nouvelle stratégie (l'ennemi de mon ennemi est mon ami) c'est risqué : c'est ce que font les Etats qui soutiennent (en lui fournissant d
es armes) l'ennemi de leur ennemi, et ensuite quand cet ami de circonstances a fini de combattre son ennemi, il peut bien retourner ses armes contre toi !

Quand la coalition emmenée par les USA, et comprenant la France, a déclenchée la Guerre du Golfe, elle s'est trouvée en face d'armement (et notamment des avions de chasse) qui avaient été livré par les USA et la France à l'époque où l'Irak était l'ennemi de notre ennemi... La France ne pouvait pas faire voler ses avions Mirage de nuit de peur qu'on les confonde avec les avions Mirage de l'ennemi qui différaient seulement par la cocarde tricolore peinte sur le fuselage !
Afficher tout
Pardon, je voulais dire que l'ennemi de mon ami de l'ennemi de l'ennemi de l'ami de mon ennemi... est mon ami a condition que ce sois pas l'ennemi de mon ami...

l'ennemi de mon ennemi est mon ami.

"clic"

a écrit : Tu ne peux pas comparer l'intervention américaine de la seconde guerre mondiale et l'intervention Russe en Ukraine.

La France était occupé par une puissance étrangère contre laquelle elle était en guerre. Les russes ont envahi un pays qui ne les a pas appelé à l'aide et aux n'était occ
upé par personne.

A la limite tu peux comparer avec l'intervention américaine en Irak mais pas avec le débarquement de Normandie. Ça n'a aucun sens...
Afficher tout
C'est ce qu'on appelle communément : une invasion.

Je suis envahi de fourmis, j'ais sorti le Baygon vert, ...

a écrit : Tu ne peux pas comparer l'intervention américaine de la seconde guerre mondiale et l'intervention Russe en Ukraine.

La France était occupé par une puissance étrangère contre laquelle elle était en guerre. Les russes ont envahi un pays qui ne les a pas appelé à l'aide et aux n'était occ
upé par personne.

A la limite tu peux comparer avec l'intervention américaine en Irak mais pas avec le débarquement de Normandie. Ça n'a aucun sens...
Afficher tout
Eh si, c'est comparable et ça a du sens. C'est seulement ta mauvaise connaissance de l'histoire qui t'empêche de voir ce qui est comparable : la France n'était plus en guerre avec l'Allemagne depuis 4 ans lors du débarquement : un armistice avait été signé en juin 1940. Alors tu finis par voir des similitudes entre les Américains qui viennent libérer la France du joug du gouvernement de Berlin, et les Russes qui viennent libérer les habitants de l'est de l'Ukraine du joug du gouvernement de Kiev ou tu y mets vraiment de la mauvaise volonté ?