Comment une rumeur terrorisa Orléans

Proposé par
le

En 1969, une folle rumeur secoua la ville d'Orléans. Elle laissait entendre que des femmes étaient enlevées dans les cabines d’essayage de magasins de sous-vêtements d'Orléans et livrées à des réseaux de prostitution. Les renseignements généraux, la préfecture et la justice enquêtèrent, mais aucune disparition ne fut jamais signalée. Cette rumeur fit par la suite l'objet d'analyses psychologiques et sociologiques.


Commentaires préférés (3)

Peut être un coup de la concurrence de l'époque, ne possédant pas de cabines d'essayage?

Enlever quelqu'un dans une cabine d'essayage ok mais après tu resors par où?

Posté le

android

(527)

Répondre

Les rumeurs ont des conséquences très grave , chacun y rajoute sa petite touche personnel, les rumeurs ont détruits des vies. Un sociologue décrivit la rumeur comme la pathologie la plus résistante puisqu'elle est née de la bêtise humaine avec l'intention de nuire.


Tous les commentaires (54)

Peut être un coup de la concurrence de l'époque, ne possédant pas de cabines d'essayage?

"J'aime bien les rumeurs, des fois sa m'apprend des choses sur moi que je ne connaissais même pas"

La rumeur poussa le vice jusqu'à accuser les juifs de pratiquer la traite des blanches, suite à injection hypodermique pour les transporter ensuite dans un sous marin sous la Loire. KAMOULOX

On le disait aussi chez tati.
Ça a fait beaucoup de mal à l'entreprise.

Posté le

android

(1)

Répondre

Mais pourquoi les cabines d'essayage ? Ils auraient pu choisir les toilettes, les ruelles sombres, mais non, les cabines d'essayage...

Enlever quelqu'un dans une cabine d'essayage ok mais après tu resors par où?

Posté le

android

(527)

Répondre

Les rumeurs ont des conséquences très grave , chacun y rajoute sa petite touche personnel, les rumeurs ont détruits des vies. Un sociologue décrivit la rumeur comme la pathologie la plus résistante puisqu'elle est née de la bêtise humaine avec l'intention de nuire.

Les magasins sans cabine d'essayage sont prêt à tous

Ah les psychoses,les grandes peur collectives sans raisons ! Les sorcières de Salem,la grande peur de 1989 !Même la prise de la Bastille vient d'une psychose !

Ça me fais penser a ma mère qui me faisait croire que des Pokemon se cachaient dans le magasin pour que je vienne avec elle quand j'avais 5 ans ... Hum ...

Quand j'étais petit, on m'avait dit qu'il y avait souvent des lames de rasoir dans les toboggans aquatiques. Et moi j'y croyais ! Ahhh la rumeur...

Posté le

android

(41)

Répondre

a écrit : Mais pourquoi les cabines d'essayage ? Ils auraient pu choisir les toilettes, les ruelles sombres, mais non, les cabines d'essayage... Sans une doute mauvaise blague qui a été déformée et qui a pris de l'ampleur. Il existe une émission qui est diffusé en ce moment sur la chaîne découverte de la tnt, "myth buster " 2 spécialistes des effets spéciaux qui testent tous les mythes urbain. Par exemple la rumeur selon laquelle un chinois aurait réussi à voler grâce à des feux d'artifice attachés à une chaise, peut on réussir à freiner sa chute suffisamment pour s'en sortir en sautant d'un immeuble avec un parapluie ? Les évadés d'alcatraz, etc... A la fin ils donnent leur verdict bidon ou vérifié !

Posté le

android

(43)

Répondre

C'est connu derrière le miroir des cabine d'essayage c'est une porte secrète pour faciliter le kidnapping.

Hmm nous avons trouvé le scenario de taken 3!!

Posté le

android

(29)

Répondre

J'ai lu qu'il y avait un trappe dans la cabine et qu'elles tombaient dans un sous-marin...
Edit: Elles= les femmes dans la cabine d'essayage

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Enlever quelqu'un dans une cabine d'essayage ok mais après tu resors par où? Bah par la porte secrète dans le mur ;-)

Posté le

android

(18)

Répondre

"La rumeur peut parcourir le tour du monde le temps que la vérité enfile ses chaussures"
Terry Pratchett

Posté le

android

(59)

Répondre

a écrit : Enlever quelqu'un dans une cabine d'essayage ok mais après tu resors par où? Tu fais un trou secret dans le mur de la cabine, tu mets une porte coulissante, le tout menant à un passage secret relié au réseau de prostitution en question ... Tout cela sur 25 cabines, rien de plus simple ;)

Ma mère m'a parlé de cette rumeur, qui courait au magasin Tati de Barbès dans les années 70 !

Il y a un épisode de City Hunter (ou Nicky Larson si vous préférez) avec ce scénario! Les femmes y sont enlevées à travers une trappe si je ne me trompe pas.

Posté le

android

(11)

Répondre