La guillotine du docteur Guillotin

Proposé par
le
dans

La guillotine fut créée à la fin du XVIIIe siècle à l'initiative du docteur Joseph Ignace Guillotin. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, son créateur était plutôt un humaniste : il souhaitait par cette méthode de mort mécanique ne pas faire souffrir les condamnés et réserver la même peine capitale quelle que soit la situation sociale du condamné.


Commentaires préférés (3)

J'ai entendu parler que lorsque l'on guillotine une personne, elle reste consciente quelques secondes après le "coup fatal". Est ce vrai ou faux ? Avis aux calés en médecine. En tout cas JMCMB :)

Posté le

iphone

(140)

Répondre

Pardonner si je me trompe . Mais la guillotine n'avait pas été inventé car il arrivait que le bourreau soit obligé ( quelque fois ) de mettre plus qu'un coup de hache pour faire tomber la tête ?

Posté le

iphone

(108)

Répondre

Le rôle du docteur s'arrête à la demande auprès de l'Assemblée Constituante, que "les condamnés à mort fussent décapités par le
moyen d'un simple mécanisme".
Ce fut un fabricant de clavecins, un Allemand nommé Toboas Schmidt et vivant à Paris, qui construisit la première "guillotine", mot inventé par un journaliste de l'époque (ce qui fit beaucoup de peine au docteur). Guillotin mourut d'un anthrax, en 1814, à l'âge de 76 ans. Quant à Tobias Schmidt, il vendit sa machine 824 livres et en
construisant un engin pour chacun des 83 départements de l'époque, il
gagna une petite fortune qu'il claqua avec une demi-mondaine Mlle
Chameroi.

Posté le

iphone

(175)

Répondre


Tous les commentaires (66)

Assommer avant de perdre la tête. Pas de souffrance, c'est juste "hard" à regarder.
D'ailleurs pour pas de ratés, on coupe les cheveux afin qu'il ne gêne pas la nuque !

Posté le

iphone

(16)

Répondre

J'ai entendu parler que lorsque l'on guillotine une personne, elle reste consciente quelques secondes après le "coup fatal". Est ce vrai ou faux ? Avis aux calés en médecine. En tout cas JMCMB :)

Posté le

iphone

(140)

Répondre

Pardonner si je me trompe . Mais la guillotine n'avait pas été inventé car il arrivait que le bourreau soit obligé ( quelque fois ) de mettre plus qu'un coup de hache pour faire tomber la tête ?

Posté le

iphone

(108)

Répondre

C est bien ca. Il l'a inventé pour que les condamnés aient une mort digne.

Posté le

iphone

(8)

Répondre

a écrit : Pardonner si je me trompe . Mais la guillotine n'avait pas été inventé car il arrivait que le bourreau soit obligé ( quelque fois ) de mettre plus qu'un coup de hache pour faire tomber la tête ? C'est justement ce que sous entend l'anecdote. --> humaniste ect...

Posté le

android

(13)

Répondre

Mouais, pour le côté humaniste, on peut faire mieux :P

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Le rôle du docteur s'arrête à la demande auprès de l'Assemblée Constituante, que "les condamnés à mort fussent décapités par le
moyen d'un simple mécanisme".
Ce fut un fabricant de clavecins, un Allemand nommé Toboas Schmidt et vivant à Paris, qui construisit la première "guillotine", mot inventé par un journaliste de l'époque (ce qui fit beaucoup de peine au docteur). Guillotin mourut d'un anthrax, en 1814, à l'âge de 76 ans. Quant à Tobias Schmidt, il vendit sa machine 824 livres et en
construisant un engin pour chacun des 83 départements de l'époque, il
gagna une petite fortune qu'il claqua avec une demi-mondaine Mlle
Chameroi.

Posté le

iphone

(175)

Répondre

a écrit : Le rôle du docteur s'arrête à la demande auprès de l'Assemblée Constituante, que "les condamnés à mort fussent décapités par le
moyen d'un simple mécanisme".
Ce fut un fabricant de clavecins, un Allemand nommé Toboas Schmidt et vivant à Paris, qui construisit la première "guill
otine", mot inventé par un journaliste de l'époque (ce qui fit beaucoup de peine au docteur). Guillotin mourut d'un anthrax, en 1814, à l'âge de 76 ans. Quant à Tobias Schmidt, il vendit sa machine 824 livres et en
construisant un engin pour chacun des 83 départements de l'époque, il
gagna une petite fortune qu'il claqua avec une demi-mondaine Mlle
Chameroi.
Afficher tout
Et bhe

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Le rôle du docteur s'arrête à la demande auprès de l'Assemblée Constituante, que "les condamnés à mort fussent décapités par le
moyen d'un simple mécanisme".
Ce fut un fabricant de clavecins, un Allemand nommé Toboas Schmidt et vivant à Paris, qui construisit la première "guill
otine", mot inventé par un journaliste de l'époque (ce qui fit beaucoup de peine au docteur). Guillotin mourut d'un anthrax, en 1814, à l'âge de 76 ans. Quant à Tobias Schmidt, il vendit sa machine 824 livres et en
construisant un engin pour chacun des 83 départements de l'époque, il
gagna une petite fortune qu'il claqua avec une demi-mondaine Mlle
Chameroi.
Afficher tout
Guillotin est mort guillotiné... Et pas dun anthrax..:

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Et je crois que c'est Louis XVI qui a suggérer l'idée de biseauté la lame qui a l'origine etait droite afin de mieux trancher les cous

Posté le

iphone

(23)

Répondre

Celui qui a inventé cette guillotine avait sûrement perdu la tête.

...

------------------------- [ ]

Posté le

website

(4)

Répondre

Il me semble bien - si quelqu'un veut infirmer ou confirmer - que Guillotin n'a pas inventé la machine mais le principe de la peine de mort égale pour tous lors de la Révolution (Monarchie Constitutionnelle). Auparavant, on décapitait le noble et on pendait le roturier. C'est le docteur Louis qui a mis au point l'appareil (en s'inspirant d'un précédent qui fonctionnait à Gênes au moyen-âge me semble-t-il), qu'on a appelée "Louisette" puis Guillotine.

Pour le changement de nom, ce seraient des journalistes qui se seraient ainsi vengés du bon docteur Guillotin : il avait fait exclure les prostituées et marchands de vins des rangs du public de la Constituante. Du coup on rigolait moins.



Guillotin n'est pas mort décapité, c'est une idée reçue très fréquente.

Posté le

website

(16)

Répondre

y'a que moi que ca choque de voir humaniste et guillotine dans la même phrase??

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : Il me semble bien - si quelqu'un veut infirmer ou confirmer - que Guillotin n'a pas inventé la machine mais le principe de la peine de mort égale pour tous lors de la Révolution (Monarchie Constitutionnelle). Auparavant, on décapitait le noble et on pendait le roturier. C'est le docteur Louis qui a mis au point l'appareil (en s'inspirant d'un précédent qui fonctionnait à Gênes au moyen-âge me semble-t-il), qu'on a appelée "Louisette" puis Guillotine.

Pour le changement de nom, ce seraient des journalistes qui se seraient ainsi vengés du bon docteur Guillotin : il avait fait exclure les prostituées et marchands de vins des rangs du public de la Constituante. Du coup on rigolait moins.



Guillotin n'est pas mort décapité, c'est une idée reçue très fréquente.
Afficher tout
Tu as tout a fait raison. D'ailleurs la guillotine ou son équivalent existante déjà dans certains pays comme l'Écosse.

Posté le

iphone

(5)

Répondre

a écrit : Guillotin est mort guillotiné... Et pas dun anthrax..: Cite tes sources quand tu affirmes quelque chose.

Posté le

iphone

(30)

Répondre

La guillotine n à pas été inventée au XVIII mais bien avant au XIII déjà il existait une machine de ce type

Posté le

iphone

(1)

Répondre

je savais pas quil etait humaniste!

Posté le

android

(0)

Répondre

À savoir d'ailleurs : Joseph Guillotin lui-même a pu tester son oeuvre !

Posté le

iphone

(0)

Répondre

c'est tout de même une méthode rapide et avec des souffrances moindre. Et ça ne me choque pas de dire "humaniste": vouloir réduire les souffrances liées à un bourreau qui pourrait (humainement) louper son coup ça à quand même un côté humain. . .

Posté le

android

(12)

Répondre