Monnaie sonnante et trébuchante : origine de l'expression

Proposé par
Sicaire
le

Le terme "monnaie sonnante et trébuchante" vient d'une pratique du Moyen Âge : on faisait "sonner" une pièce pour vérifier au son cristallin qu'elle n'était pas fausse, et on utilisait un trébuchet (une petite balance de précision) pour en vérifier le poids, et en déduire le métal qui la composait.


Commentaires préférés (3)

"Il est l'or Monseignor" aurait dit Montand...

Posté le

unknown

(148)

Répondre

Pour dire qu'une pièce était d'un bon poids, on disait qu'elle avait un bon aloi. D'où l'expression...

Posté le

unknown

(73)

Répondre

jb85000 : C'est parfaitement exact et à l'origine de sonnante dans l'expression car on faisait tomber une pièce sur un sol dur pour voir si elle sonnait bien et n'était pas fausse.
L'aloi était la quantité de métal précieux présent dans les alliages servant à la fabrication des pièces.

Posté le

unknown

(70)

Répondre


Tous les commentaires (14)

"Il est l'or Monseignor" aurait dit Montand...

Posté le

unknown

(148)

Répondre

Pour dire qu'une pièce était d'un bon poids, on disait qu'elle avait un bon aloi. D'où l'expression...

Posté le

unknown

(73)

Répondre

jb85000 : C'est parfaitement exact et à l'origine de sonnante dans l'expression car on faisait tomber une pièce sur un sol dur pour voir si elle sonnait bien et n'était pas fausse.
L'aloi était la quantité de métal précieux présent dans les alliages servant à la fabrication des pièces.

Posté le

unknown

(70)

Répondre

Je confirme également la véracité de cette anecdote. On nous apprend ça en Histoire du Droit :)

Posté le

unknown

(1)

Répondre

J'ai eu vent que quelques petits malins "grattaient" une partie des pièces pour en récupérer le précieux métal et se faire un petit supplément. D'où le trébuchet...

Posté le

iphone

(6)

Répondre

Je remercie mes professeurs de Littérature de m'avoir fait lire "L'Avare" de Molière :)

Posté le

iphone

(8)

Répondre

a écrit : Je remercie mes professeurs de Littérature de m'avoir fait lire "L'Avare" de Molière :) C'est vrai que la monnaie trébuchante (pour qui trébuche) n'existe plus. Maintenant dans notre société nous parlons surtout d'actions à investir... et quelques fois nous trébuchons !

Posté le

android

(3)

Répondre

"Et je vais reprendre le château cintre écus sonnants et trébuchants, et ce n'est pas ce gueux qui m'en empêchera." (Les Visiteurs).

Posté le

android

(16)

Répondre

Il y avait déjà des fausse pièce au moyen age ?

a écrit : "Il est l'or Monseignor" aurait dit Montand... Chez louis de funes? :3

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il y avait déjà des fausse pièce au moyen age ? Déjà dans l'antiquité. La poussée d'Archimède aurait d'ailleurs été utilisée par Archimède pour prouver qu'une couronne n'était pas en or massif. Il en a fait faire une identique et a montré que leurs poids étaient différents, il a cassé la fausse et c'était la mort assurée s'il s'était trompé...

Posté le

android

(3)

Répondre

Heureusement qu'on fait plus ça , t'imagine à la caisse du supermarché ...

a écrit : Heureusement qu'on fait plus ça , t'imagine à la caisse du supermarché ... Oh, et quand les gens payent en pièce de 1, 2 ou 5 centimes un montant de 3 ou 4€! L'enfer!

Très astucieux pour une technique "moyen-ageuse"