L'or se crée lorsque les étoiles meurent

Proposé par
zimzimdz
le
dans

L'or est un métal qui nait de la mort ou de la collision des étoiles. Les étoiles sont de grandes usines à combustion, et lorsqu'elles n'ont plus de combustible, elles explosent. Se produisent alors des réactions de fusion nucléaire qui conduisent à une nucléosynthèse stellaire, un phénomène qui produit les éléments lourds tels que l'or ou le plomb.


Tous les commentaires (103)

a écrit : heu ... l équateur plus proche de l espace...?? là terre est ronde.... enfin je crois... Il me semble que la terre est légèrement aplatie aux pôles. Donc elle est plus ovale que ronde.

Posté le

android

(0)

Répondre

on s'en fout du cours de l'or, c'est un métal bien plus utile comme conducteur que planqué dans des coffres...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Et si jamais cette fusion peut être contrôlée un jour, on aura gagné. ( Plus de problèmes énergétiques, plus de déchets...) Ou plutot moins de probleme énergétique et des dechets beaucoup moins poluant pour des centrales ITER. De la à dire que tout sera réglé, il y a une marge...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : heu ... l équateur plus proche de l espace...?? là terre est ronde.... enfin je crois... C'est plutôt mal formulé, mais la Terre est aplatie aux pôles et gonflée à l'équateur. Néanmoins l'hypothèse me semble improbable car l'atmosphère suit probablement cette déformation et donc l'astéroïde se sera autant décomposé. Je suppose plus que quand la météorite explose dans l'atmosphère (à part pour des géants on peut pas y couper), les poussières suivent les cours d'eau, mais dans les régions chaudes l'eau s'évaporerait plus et l'or aurait tendance à s'accrocher aux roches alors que dans le cas des ruées vers l'or au Klondike, l'or est seulement dans l'eau...Mais ça reste fantaisiste.

Posté le

website

(0)

Répondre

moi-même je suis une souris avec un pseudo en or ! mon père a dû trouver le secret de la pierre philosophale ...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le jour où l'homme maitrisera la fusion nucléaire, l'or coulera à flot :D ... Et ne vaudra plus rien.

Posté le

iphone

(2)

Répondre

a écrit : ... Et ne vaudra plus rien. OK je crois que tout le monde l'a dit donc maintenant on répond plus OK ? ; )

Posté le

website

(1)

Répondre

a écrit : OK je crois que tout le monde l'a dit donc maintenant on répond plus OK ? ; )

On fait ce qu'on veut, avec nos cheveux.

Posté le

android

(0)

Répondre

d où le mythe de la pierre philosophale

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La fusion essayé avec ITER est à partirent d'iridium(en très petit quantité puisque la fusion de 'est deux élément créé de l'iridium) et de deuterium (eau lourd) qui ce trouve très facilement sur la planète puisque c'est une basse des océans. Petites correction : c'est du tritium et du deutérium qui sont utilisés (Pour infos ce sont 2 isotopes de l'hydrogène, mais le tritium est très instable ; il a une très courte durée de vie et il est créé artificiellement dans des centrales à fission. Le deuterium, lui, se trouve bien dans l'eau de mer dans l'eau lourde comme on l'appelle, l'eau lourde s'évapore à 99° ce qui sa récolte délicate mais pas si difficile avec des appareils de pointe)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Comme tous les autres atomes non? Pas totalement. L'hydrogène est l'élément de base, celui qui existait avant les étoiles.

Et, de mémoire, les éléments légers peuvent être formés également par certains cataclysmes cosmiques, mais en moindre proportion que dans les étoiles.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Je pensais qu'on trouvait l'or dans les mines.....

Posté le

android

(0)

Répondre

De même, les éléments "légers" sont produits durant la vie des étoiles. Seuls l'hydrogène et l'hélium sont apparus au Big Bang.

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : Donc si je comprends bien, l or que l on trouve sur terre est issus d etoiles venues
percuter notre chere planete. en ce cas il devrait etre uniformement repartis hors j ai l impression qu il se concentre a certains endroit du globe. comment se faisse? (et je me fou de savoir si c est dieux ou le hazard qui a pr
ovoque ces collisions) Afficher tout
Youhou, une étoile qui percute la Terre !
Non. Car si la Terre s'était dans le pire des cas rapproché du Soleil, la chaleur aurait brûlé la planète ... et on ne serai pas la pour en parler.
Il faut pour comrendre savoir comment le système solaire: Au départ il y avait une nébuleuse protoplanétaire, très certainement issue d'une ancienne étoile arrivée en fin de vie. C'est donc la raison pour laquelle nous avons de l'or. Ensuite un évènement commence à faire tourner la nébuleuse; son centre chauffe, et voilà le Soleil. Des amas se forment petit à petit; ce sont les planètes. Mais en bien plus grand nombre que l'on en connais aujourd'hui. L'une d'entre elles, Theia, serai passé tellement près que il y a eu choc, ce qui aurai créé la Lune telle qu'on la connais maintenant. A force d'agglomération 99% de cette nébuleuse est partie. Mais elle a laissé de merveilleux prestiges ;)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : vu y a pas longtemps dans un superbe documentaire qui nous emmène du soleil aux origines de l univers en passant par des pouponnieres d étoiles à voir vraiment Ce n'est pas "au coeur de la voie lactée" ?

Je l'ai téléchargé et c'est une oeuvre d'art ce documentaire

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : En fait pas forcément, si l'homme parvient à maîtriser la fusion nucléaire, on pourra créer jusqu'à du fer, mais difficilement des métaux plus lourds. L'idée à avoir pour se l'expliquer, c'est que pour faire fusionner des éléments plus légers que le fer on doit certes fournir une énergie au départ, pour les faire se percuter avec suffisamment de force pour que la réaction de fusion s'enclenche (il faut en fait surpasser la répulsion électrique entre les deux noyaux des éléments), mais une fois ce stade dépassé, la fusion retransmet de l'énergie (sous la forme de l'équivalence masse-énergie d'Einstein, le fameux E=mc² ;) ) et si on fait le bilan de cette énergie donnée, et de l'énergie reçue a posteriori, dans le cas d'éléments légers, le bilan est positif. Mais quand on arrive au cas du Fer, la balance s'inverse, et la réaction de fusion ne produit pas autant d'énergie qu'elle en a coûté. Et là où ça devient embêtant (à la limite on pourrait se dire "pas grave, on a déjà créé pas mal d'énergie avec les autres fusions" ), c'est que d'une part, les combustibles pour toutes les fusions nucléaires intéressantes énergiquement se trouvent en quantité somme toute limitée, et que d'autre part il y a près de 40 éléments de masse comprise entre celle du Fer et celle de l'Or, vous imaginez dès lors la dépense d'énergie (et donc d'argent, sans vouloir faire de blague ridicule) faramineuse nécessaire à la synthèse de celui-ci. Ça ne vaudrait tout simplement pas le coup. Afficher tout Dans la table de Mendeleiev, certains éléments sont mentionnés comme créés artificiellement. Comment est-ce possible dans ce cas, puisque ce sont des éléments lourds ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Dans la table de Mendeleiev, certains éléments sont mentionnés comme créés artificiellement. Comment est-ce possible dans ce cas, puisque ce sont des éléments lourds ? C'est possible, mais ça coûte une fortune. Si tu relis attentivement son commentaire (surtout la fin) tu verras qu'il cherchait surtout à dire que ça coûterait une somme faramineuse et que donc ça vaudrait pas le coup de créer de l'or. Mais pour créer du Copernicium (112) par exemple l'intérêt n'a jamais été de gagner du fric.

Des scientifique on déjà réussi à crée de l'or en très faible quantités grâce à je ne sait quel procédé.Le soucis majeur étant la rentabilité du projet en effet les quantités d'or crées étant si infime ne pouvais guère être rentable du au coût élever de la manière de fabrication.

a écrit : En fait pas forcément, si l'homme parvient à maîtriser la fusion nucléaire, on pourra créer jusqu'à du fer, mais difficilement des métaux plus lourds. L'idée à avoir pour se l'expliquer, c'est que pour faire fusionner des éléments plus légers que le fer on doit certes fournir une énergie au départ, pour les faire se percuter avec suffisamment de force pour que la réaction de fusion s'enclenche (il faut en fait surpasser la répulsion électrique entre les deux noyaux des éléments), mais une fois ce stade dépassé, la fusion retransmet de l'énergie (sous la forme de l'équivalence masse-énergie d'Einstein, le fameux E=mc² ;) ) et si on fait le bilan de cette énergie donnée, et de l'énergie reçue a posteriori, dans le cas d'éléments légers, le bilan est positif. Mais quand on arrive au cas du Fer, la balance s'inverse, et la réaction de fusion ne produit pas autant d'énergie qu'elle en a coûté. Et là où ça devient embêtant (à la limite on pourrait se dire "pas grave, on a déjà créé pas mal d'énergie avec les autres fusions" ), c'est que d'une part, les combustibles pour toutes les fusions nucléaires intéressantes énergiquement se trouvent en quantité somme toute limitée, et que d'autre part il y a près de 40 éléments de masse comprise entre celle du Fer et celle de l'Or, vous imaginez dès lors la dépense d'énergie (et donc d'argent, sans vouloir faire de blague ridicule) faramineuse nécessaire à la synthèse de celui-ci. Ça ne vaudrait tout simplement pas le coup. Afficher tout Il pourra aussi faire de l'energie

a écrit : En fait pas forcément, si l'homme parvient à maîtriser la fusion nucléaire, on pourra créer jusqu'à du fer, mais difficilement des métaux plus lourds. L'idée à avoir pour se l'expliquer, c'est que pour faire fusionner des éléments plus légers que le fer on doit certes fournir une énergie au départ, pour les faire se percuter avec suffisamment de force pour que la réaction de fusion s'enclenche (il faut en fait surpasser la répulsion électrique entre les deux noyaux des éléments), mais une fois ce stade dépassé, la fusion retransmet de l'énergie (sous la forme de l'équivalence masse-énergie d'Einstein, le fameux E=mc² ;) ) et si on fait le bilan de cette énergie donnée, et de l'énergie reçue a posteriori, dans le cas d'éléments légers, le bilan est positif. Mais quand on arrive au cas du Fer, la balance s'inverse, et la réaction de fusion ne produit pas autant d'énergie qu'elle en a coûté. Et là où ça devient embêtant (à la limite on pourrait se dire "pas grave, on a déjà créé pas mal d'énergie avec les autres fusions" ), c'est que d'une part, les combustibles pour toutes les fusions nucléaires intéressantes énergiquement se trouvent en quantité somme toute limitée, et que d'autre part il y a près de 40 éléments de masse comprise entre celle du Fer et celle de l'Or, vous imaginez dès lors la dépense d'énergie (et donc d'argent, sans vouloir faire de blague ridicule) faramineuse nécessaire à la synthèse de celui-ci. Ça ne vaudrait tout simplement pas le coup. Afficher tout Quel savoir ! Chapeau ! Et quelle vulgarisation si je puis dire ! J'ai presque tout compris ;) impressionnée

Posté le

android

(0)

Répondre